Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Prostanthera - Menthe australienne : planter et cultiver

Les Prostanthera en quelques mots

  • Les Prostanthera sont des petits arbustes australiens à la floraison blanche, rose ou violacée
  • Un peu gélif, les menthes australiennes sont à réserver chez nous dans les régions au climat doux 
  • Le feuillage persistant est très aromatique et dégage une odeur de menthe ou de camphre 
  • On cultive les Prostanthera en exposition à la mi-ombre comme au soleil 
  • L’arbuste s’adapte aux sols sableux comme argileux, acides à neutres, mais restant frais et bien drainés 

Le mot de notre expert

Une menthe arbustive ? Quelle drôle d’idée ! Et pourtant, c’est bien le nom des Prostanthera nommés Menthe arbustive ou encore Menthe australienne. Ce n’est pas réellement une menthe, mais les deux plantes partagent la même famille botanique, les lamiacées, ainsi qu’une fragrance prononcée au froissement des feuilles. Dans le cas des Prostanthera, cette odeur rappelle la menthe ou parfois le camphre. Ce feuillage est d’ailleurs persistant.

La floraison intervient au printemps et parfois jusqu’en été dans le cas du Prostanthera cuneata (le plus rustique de la bande !). La multitude de fleurs, en forme de casque, sont généralement blanches, roses, violacées ou mauves selon les espèces.

De par son origine australe, vous comprendrez aisément que l’arbuste n’est pas le plus rustique. On cultivera donc les Prostanthera en pleine terre préférentiellement dans la partie sud et sur la côte ouest du pays. Mais, on peut les cultiver en pot à remiser hors gel en hiver. Les Prostanthera ne sont pas difficiles concernant les sols : des sols sableux comme argileux, acides à neutres, mais restant frais et bien drainés. Concernant l’exposition : en plein soleil vers le nord, mais plutôt la mi-ombre dans les régions les plus chaudes du pays. 

Botanique et description

Fiche d'identité

Nom latin : Prostanthera sp.

Famille : Lamiacées

Noms communs : Menthe australienne, Menthe arbustive

Floraison : avril à août

Hauteur : jusqu'à 2 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : tous type de sol mais frais et bien drainé

Rusticité : -6°C à -3°C

Le genre Prostanthera comprend 90 espèces, toutes originaires de l’Est ou du Sud-Est australien (notamment de Nouvelle-Galles du Sud). Les menthes australiennes ou menthes arbustives font partie de la famille des lamiacées, bien connue des jardiniers, notamment pour les plantes aromatiques les plus cultivées : menthe, sauge, thym, romarin… En Australie, les Prostanthera sont appelés communément « Mint bush » : Menthe buisson. Le nom de genre Prostanthera provient du grec « Prosteke » qui veut dire « appendice » et se rapporte aux protubérances placées sur les anthères où se forme le pollen.

Prostanthera, menthe australienne, menthe arbustive

Prostanthera rotundifolia (planche botanique vers 1840)

Les espèces les plus communes sont Prostanthera cuneata, Prostanthera ovalifolia, Prostanthera rotundifolia, mais on peut trouver aussi des Prostanthera caerulea, Prostanthera lanceolata, Prostanthera nivea var. induta, Prostanthera lasianthos, Prostanthera melissifolia, Prostanthera staurophylla (Buisson-menthe de Tenterfield) et Prostanthera sieberi. 

Prostanthera, menthe australienne, menthe arbustive

Prostanthera rotundifolia, Prostanthera cuneata (© color line) et Prostanthera lasianthos (© Leonora Enking)

D’ordinaire, les Prostanthera sont des buissons de petite taille, généralement très ramifiés : moins d’un mètre de haut pour Prostanthera cuneata. Mais certains forment de beaux arbustes de 2 m de haut comme Prostanthera ovalifolia ou Prostanthera caerulea. D’autres encore forme de petits arbres de près de 10 m de haut dans leur milieu naturel, c’est le cas de Prostanthera lasianthos. Bref, le genre Prostanthera est vaste et diversifié.

Le feuillage est persistant et dégage une forte odeur de camphre ou de menthe au froissement. C’est cette fragrance qui lui a valu les sobriquets de « menthe arbustive » ou « menthe australienne ». Les feuilles sont simples et opposées et se développent en nombre le long des tiges. À noter que les branches et tiges présentent souvent une section carrée, une caractéristique de la famille des lamiacées.

La floraison intervient au printemps ou en été suivant les espèces et se dispose généralement en bouquet. Chaque fleur est plus ou moins en forme de cloche, mais on distingue nettement les deux lèvres typiques de la famille des lamiacées. La lèvre supérieure forme un casque à deux lobes soudés, tandis que la lèvre inférieure, marquée à sa base par une tache jaune, compte 3 lobes bien découpés. Suivant les espèces, les fleurs peuvent être de couleur blanche, jaune, verte, bleue, pourpre, violet-mauve ou même rouge.

Prostanthera, menthe australienne, menthe arbustive

Prostanthera incisa (© HQ), Prostanthera junonis et Prostanthera rose

Les fleurs sont très nectarifères et attirent une multitude d’insectes butineurs (abeilles, bourdons, papillons…), même sous nos latitudes.

La fructification qui suit la floraison produit de toutes petites nucules : une nucule est un fruit à la paroi très dure, comme une noisette par exemple.

Nos plus belles variétés

Prostanthera cuneata - Menthe Australienne Pot de 4L/5L

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Le Prostanthera cuneata est un arbrisseau atypique à feuillage persistant, formant des tapis couverts de fleurs tubulaires, blanc lavé de mauve et tacheté de pourpre à l'intérieur.

Prostanthera ovalifolia Variegata - Menthe australienne panachée. Pot de 4L/5L

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
2.10 m

Le Prostanthera ovalifolia 'Variegata' forme une masse arrondie mais légère, tissée de petites feuilles d'un vert-gris marginé de blanc-crème et devient spectaculaire au printemps, disparaissant sous une multitude de petites fleurs tubulaires, réunies en grappes bleu-violacées.

Prostanthera rotundifolia - Menthe Australienne Pot de 4L/5L

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
2.00 m

Le Prostanthera rotundifolia forme une masse claire, arrondie mais légère, tissée de petites feuilles d'autant plus grises que le sol est sec, et s'orne au printemps d'une multitude de petites fleurs tubulaires, réunies en grappes violacées.

Prostanthera rotundifolia Variegata Pot de 4L/5L

Le Prostanthera rotundifolia 'Variegata'forme une masse claire, arrondie, mais légère, tissée de petites feuilles d'un vert olive ou légèrement grisé panaché de crème. Il se couvre d'une multitude de petites fleurs tubulaires, réunies en grappes violacées.

Plantation du Prostanthera

Où planter ?

Les Prostanthera s’adapte à une large gamme de sols : sols argileux, sols sableux, sols caillouteux, voire granitiques. Le pH du sol devra être plutôt neutre à acide pour un optimal autour d’un pH 6. Les menthes australiennes n’aiment pas les sols calcaires. 

Le sol doit rester frais, mais bien drainé. Un sol humide et lourd en hiver réduira considérablement la rusticité de l’arbuste. Toutefois, Prostanthera rotundifolia tolère bien la sécheresse.

Les Prostanthera sont relativement frileux, rustiques jusqu’à -6 °C seulement pour la plupart. Ils devront donc être cultivés en pleine terre préférentiellement dans la partie sud et sud-ouest de la France ou bien être cultivés en pot à remiser hors gel durant l’hiver. Cependant, Prostanthera cuneata résiste à la neige et à une température jusqu’à -12 °C. Cette espèce peut être adoptée jusque dans le nord en pleine terre dans un sol bien drainé.

À noter que les Prostanthera supportent relativement bien les embruns, mais détestent les vents froids. Concernant l’exposition, les Prostanthera apprécie le soleil ou la mi-ombre dans le Sud, mais Prostanthera cuneata tolère bien l’ombre.

Prostanthera, menthe australienne, menthe arbustive

Prostanthera cineolifera dans son habitat naturel (© Ruth P)

 

Quand planter ?

La plantation se fait en automne (septembre-octobre) ou au printemps (mars à mai), hors période de gel. Si les hivers sont froids (gel à -9 °C) et humides par chez vous, il vaut mieux planter au printemps, entre avril et mai.

Comment planter ?

En pleine terre

  1. Une fois que vous avez choisi son emplacement, creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte ;
  2. N’hésitez pas à mélanger à la terre un peu de sable grossier ou de graviers, afin d’améliorer le drainage. Vous pouvez aussi mélanger une part de terre de bruyère avec la terre extraite pour contribuer à alléger et à acidifier le sol ;
  3. Sortez l’arbuste de son pot et placez-le au centre du trou de plantation, de façon à ce que le collet arrive juste au niveau du sol ;
  4. Comblez le trou en replaçant la terre extraite et tassez légèrement avec les doigts ;
  5. Arrosez abondamment pour bien humidifier le sol et pour limiter les potentiels « trous d’air » qui peuvent se former entre la terre et les racines.

En pot

  1. Prévoyez un pot d’un volume minimum de 6 à 10 litres et muni de trous de drainage au fond ;
  2. Concernant le substrat, un mélange composé d’1/3 de terre de bruyère et de 2/3 d’un bon terreau universel sera parfait ;
  3. Placez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot pour combler sans boucher les trous de drainage et éviter ainsi que le substrat ne s’échappe par les trous. Placez une première couche de terreau au fond du trou ;
  4. Dépotez la plante et posez-la au centre du pot. Comblez le reste avec le mélange terreau et terre de bruyère. Tassez légèrement avec les doigts ;
  5. Arrosez abondamment. 

Entretien et taille

L’entretien consistera à arroser régulièrement la plante à son pied en période de sécheresse. Évitez de mouiller le feuillage exposé au soleil.

Dans les régions aux hivers rigoureux, rentrez l’arbuste s’il est en pot ou, s’il est cultivé en pleine terre, disposez un bon paillage à son pied (feuilles mortes, herbes…) pour protéger la souche, voire un voile d’hivernage. Ce paillage sera aussi apprécié pour maintenir le sol un peu humide en été.

Supprimez les fleurs fanées quotidiennement !

La taille se fera en mars ou juste après la floraison. La taille n’est vraiment pas nécessaire, mais vous pouvez tailler un peu les rameaux pour maintenir une forme compacte, notamment en pot. Vous pouvez aussi supprimer régulièrement le bois malade ou mort.

Prostanthera, menthe australienne, menthe arbustive

Prostanthera linearis

Maladies et nuisibles

Les Prostanthera souffrent rarement de maladies. Toutefois, dans un sol humide et mal drainé, les racines peuvent pourrir suite à l’attaque d’un champignon du genre Phytophtora. De nouvelles sélections de Prostanthera cuneata sont plus résistantes à cette maladie.

Si vous cultivez votre menthe australienne dans une serre ou une véranda, des aleurodes (dites « mouches blanches) et des araignées rouges (qui sont en réalité des acariens) peuvent envahir la plante. Une brumisation quotidienne évitera cela.

→ La fiche conseil Aleurodes : identification ou traitement et la fiche conseil Araignée rouge : identification et traitement pourront vous être utile en cas d’infestation.

Multiplication

Par semis

Semez les graines en avril, en pot ou dans une terrine, dans un substrat spécial semis. Maintenez le terreau humide sans excès durant la germination et la croissance de la jeune plantule. Repiquez les plantules à l’automne dans un pot individuel et plantez en pleine terre le printemps suivant.

Par bouture

Les boutures se prélèvent en juillet-août. Prélevez des pousses terminales semi-aoûtés (semi-lignifiées) d’environ 15 cm de long. Plantez-les en pot dans un substrat léger, comme un terreau spécial semis et bouture. Maintenez le terreau humide sans excès. Gardez vos boutures à la mi-ombre. Vous pourrez les planter en pleine terre au printemps suivant.

Comment associer la menthe australienne ?

On associera les Prostanthera avec des plantes qui réclament les mêmes conditions de culture : de la chaleur, un sol drainé et qui reste frais.

Un Prostanthera rotundifolia ‘Variegata’ se trouvera en bonne compagnie avec un arbuste des landes côtières australiennes : le Melaleuca squamea, un petit arbuste persistant à la floraison en petits écouvillons. Toujours originaires du sud-est australien (mais aussi en Nouvelle-Zélande), les Leptospermum sont de magnifiques petits arbustes au feuillage persistant et aromatique : Leptospermum scoparium ‘Martini’ fleurit en fleurs simples, passant du rose pâle au rose foncé d’avril à juin. Le Grevillea juniperina, également appelé Grévillée à feuilles de genévrier, est un très bel arbuste persistant d’origine australienne, capable de fleurir tout l’hiver, jusqu’au printemps, en climat doux, en grappes de fleurs rouge vif.

Prostanthera, menthe australienne, menthe arbustive

Une association néo-zélandaise avec un Prostanthera rotundifolia ‘Variegata’, un Leptospermum scoparium ‘Martini’, un Malaleuca squamea (© JJ Harrison) et un Grevillea juniperina

Bien entendu, personne n’est obligé d’accompagner un Prostanthera uniquement avec des plantes d’origine australienne. Les arbustes méditerranéens (lauriers roses), des régions désertiques de l’Amérique (Leucophyllum frutescens) ou même quelques africaines (Gomphostigma) pourront aussi leur servir de compagnes au jardin.

A lire aussi

→ Retrouvez tous nos Prostanthera au sein de notre pépinière en ligne.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire