Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Pratia : plantation, culture, entretien

Le Pratia en quelques mots

  • C’est un séduisant couvre-sol semi-persistant parfois jugé envahissant
  • Il constitue une bonne alternative au gazon, supportant sans problème le piétinement, sauf s’il est trop intense
  • Son feuillage vert vif se couvre du printemps à l’été de petites fleurs étoilées blanches ou bleues
  • Tolérant, il supporte tous types de sols et expositions
  • Rustique et sans entretien, il évite le désherbage ou fleurit les pas japonais

Le mot de notre experte

Le Pratia est un séduisant couvre-sol semi-persistant qui constitue une bonne alternative au gazon dans les zones peu piétinées, et pas trop sèches. Le minuscule feuillage vert intense de cette vivace rustique  et vigoureuse se pare en été de jolies fleurs étoilées, bleues chez la variété ‘County Parc‘, blanc pur dans sa forme ‘Alba’.

Dotée d’une nature intrépide, pour ne pas dire invasive, il un forme un tapis fleuri ne dépassant pas 5 cm de hauteur, colonisant rapidement tout l’espace libre. Pratia pedunculata et Pratia angulata se glissent facilement entre les dalles d’un pas japonais, ou se substituent au gazon dans les endroits peu empruntés du jardin, mais dans un sol humifère, drainé et frais.

Pour rester beau et conserver son feuillage en été, le Pratia demande simplement un arrosage à adapter selon votre région.

Sans entretien, il n’a pas besoin d’être tondu et pousse aussi bien au soleil, qu’à mi-ombre.

Découvrez cette plante tapissante capable de remplacer avantageusement le gazon !

Pratia, plante couvre-sol

Pratia pedunculata ‘Alba’

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Pratia

Famille : Campanulaceae

Noms communs : Pratia

Floraison : Mai à août

Hauteur : 5 cm

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Riche et léger

Rusticité : -10-15°C

Le Pratia est une plante vivace couvre-sol de la famille des Campanulacées. Le genre comprend une vingtaine d’espèces originaires d’Australie et de Nouvelle-Zélande dont le Pratia pedunculata ou Isotoma fluviatilis et ses cultivars qui sont les plus répandus dans nos jardins. On rencontre également le Pratia angulata aux fleurs zygomorphes, c’est-à-dire affichant une symétrie particulière.

Il présente une végétation très tapissante, sous forme de longues tiges ramifiées qui s’enracinent dans la terre à chaque nœud et un réseau racinaire souterrain s’étendant sur une dizaine de centimètres de profondeur et se propageant rapidement latéralement. Cela permet à la plante de coloniser la surface du sol, théoriquement sans limite. La hauteur du tapis ne dépassera pas 3 à 5 cm. 

Cette jolie plante peut se révéler envahissante, mais elle forme un beau coussin fleuri susceptible de remplacer le gazon dans les zones peu piétinées du jardin.

Pratia, plante couvre-sol, alternative gazon

Pratia pedunculata et Frankenia laevis

Ses courtes tiges traçantes portent de petites feuilles de 5 à 10 mm de long plus ou moins persistantes selon la rigueur de l’hiver. Elles sont alternes, de couleur vert vif à vert tendre, de forme ovale, délicatement dentelées en bordure, en forme de gouttelette d’eau. En cas de sécheresse estivale prononcée, le feuillage sèche et devient caduc mais, la plante finit par réapparaître au retour des pluies.

La floraison, abondante, a lieu au printemps généralement en mai-juin, puis remonte souvent en juillet jusqu’en automne, parfois jusqu’aux gelées, si le sol reste frais. De menues fleurettes étoilées, solitaires, et érigées émaillent ce tapis feuillu. Elles sont composées de 5 pétales le plus souvent blancs purs, ou blancs veinés de pourpre parfois bleus, à l’instar du très lumineux Pratia pedunculata ‘County Park’. Portées par de longs pédoncules, elles se détachent bien au-dessus du feuillage. Elles laissent place à de petits fruits ronds ou ovoïdes de couleur prune.

Principales espèces et variétés

Pratia angulata Godet de 9cm

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
5 cm

Un charmant couvre-sol au feuillage vert tendre et à floraison printanière blanche. Excellant pour réaliser des jeux de volume, elle colonise vite les espaces ouverts.

Pratia pedunculata Godet de 8 cm

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
5 cm

Robuste et résistante, elle s'adaptera à de nombreuses conditions de culture.

Pratia pedunculata County Park Godet de 8 cm

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
5 cm

Une ravissante forme à la floraison bleue foncée ! Elle pourra être utilisée comme alternative au gazon, en particulier dans les zones difficiles à tondre ou à enherber.

Pratia pedunculata Alba

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
5 cm

Ce cultivar se distingue par ses fleurs blanches. Il s'étale avec enthousiasme en large tapis bas, en sol frais.

Plantation du Pratia

Où le planter ?

Souvent utilisé comme une alternative au gazon dans des zones modérément piétinées, et peu étendues du jardin, car il nécessite des arrosages réguliers (à moduler selon les régions), le Pratia fait merveille dans nos jardins continentaux. Facile à vivre, il s‘installera à une exposition légèrement ombragée, voire carrément à l’ombre dans les régions au Sud de la Loire car il redoute le soleil brûlant pendant les heures les plus chaudes de l’été.

Pour rester beau et conserver son feuillage, il demande cependant un arrosage régulier selon les régions et les précipitations, même s’il peut résister à une sécheresse temporaire. Ses parties aériennes disparaissent en cas de sécheresse prononcée et dès qu’il manque d’eau en été. Sa préférence va aux sols frais à humides, ordinaires, bien drainés et humifères. Il redoute l’humidité stagnante en hiver.

C’est un couvre-sol vigoureux dont le feuillage persiste en climat doux, mais qui sera brûlé par le gel en-dessous de -10°C, le système racinaire résistant, quant à lui, à des gelées de l’ordre de -15°C.

Très bas, il constitue une excellente alternative au gazon dans les zones un peu délaissées et peu empruntées du jardin où il empêchera les mauvaises herbes de s’installer. Il supportera mal un piétinement intense.

Toutefois, veillez à lui laisser suffisamment d’espace car il ne supporte pas la concurrence et a tendance à étouffer rapidement les autres plantes.

Il fleurit les interstices des dallages et des pas japonais, adoucit une bordure d’allée ou forme un beau couvre sol de sous-bois ou dans les zones difficiles à tondre. Etant donné sa nature expansive, voire invasive, mieux vaut l’installer loin des massifs de vivaces. On pourra également le planter dans un jardin japonais ou zen pour composer des scènes épurées. Il s’invite aussi dans les potées ou en auges.

Pratia, plante couvre-sol, alternative gazon

Pratia pedunculata (© Peganum)

Quand le planter ?

La plantation du Pratia se fait en automne de septembre à novembre ou au printemps de mars à mai, en dehors des périodes de gelées et de sécheresse.

Comment le planter ?

En pleine terre

Prévoyez au moins 7 godets au mètre carré, espacés d’environ 30 cm pour laisser les tiges s’étaler et pour une bonne couverture. Si votre sol est lourd, très argileux et trop compact, incorporez du sable de rivière et du terreau. Le sol doit être bien ameubli en profondeur.

  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large que la motte
  • Faites un lit de drainage au fond du trou en étalant du gravier sur 10 cm de profondeur
  • Placez la plante au centre
  • Comblez avec la terre de jardin enrichie d’un peu de compost
  • Arrosez

En pot

Choisissez un contenant percé plus large que haut dont il débordera joliment. Il faudra veiller à maintenir un substrat frais, surtout en été.

  • Etalez une bonne couche drainante (gravillons ou billes d’argile) au fond du pot
  • Plantez dans un mélange bien drainant composé de terre de jardin et de terreau additionné de sable grossier
  • Arrosez régulièrement

Entretien et soins

Le pratia ne nécessite quasiment aucun entretien. Arrosez régulièrement la première année suivant la plantation pour lui permettre de bien s’enraciner. Il se passe de tontes, et ne réclame que des arrosages suivis en cas de sécheresse et de fortes chaleurs. Vous adapterez la fréquence d’arrosage à votre climat : dans le Midi, un à deux arrosages par semaine sont souvent nécessaires pour conserver le feuillage en été.

Désherbez régulièrement à son pied le temps de sa reprise et jusqu’à couverture totale du sol.

En hiver, dans les régions rudes, nous vous conseillons de pailler la souche avec une bonne couche de feuilles séchées ou de paille.

Si vous souhaitez limiter son expansion, arrachez manuellement les tiges enracinées en surnombre.

En pot, la terre se dessèche plus vite qu’en pleine terre, arrosez régulièrement tout l’été pour conserver un substrat frais à humide et le voir développer de longues tiges.

Pratia, plante couvre-sol

Pratia angulata

Multiplication

La multiplication du Pratia se fait tout simplement en prélevant les tiges racinées.

Au printemps ou à l’automne, arrachez les stolons et repiquez-les dans une terre humide et sableuse. Veillez à arroser régulièrement pour encourager la reprise.

Associer

Le Pratia est idéal pour occuper les vides dans un dallage, ou dans les coins difficiles d’accès. Particulièrement expansif une fois acclimaté au jardin, mieux vaut éviter sa plantation au sein d’une rocaille ou d’un massif de vivaces. Ainsi, même s’il s’utilise plutôt seul, l’associer reste cependant possible. Comme il est très adaptable, il se plait aussi bien à l’ombre partielle qu’en plein soleil.

À l’ombre, vous pouvez envisager de l’associer dans des compositions épurées, avec des prêles, des fougères, des hostas, un tapis d’Epimedium et avec l’helxine, un couvre-sol à l’aspect moussu très utilisé dans les jardins de style japonais.

Pratia, Helxine, prêle et hostas

Au soleil, dans un style plus sauvage et romantique, installez le Pratia non loin d’un massif naturel composé de graminées, de scabieuses, d’achillées de sauges, d’échinacées et de quelques pieds d’Erigéron karvinskianus aux teintes bleu acier. Il peut être employé également pour tapisser le pied de rosiers aux teintes douces comme le grimpant ‘Iceberg’.

En potée, il servira d’écrin pour révéler les teintes fraîches des bulbes de printemps comme les tulipes.

Pratia angulata, rosier grimpant ‘Iceberg’ , Erigeron karvinskianus et scabieuses

→ Découvrez d’autres idées d’association avec le Pratia dans la fiche conseil de Virginie !

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire