Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
récupérer l'eau de pluie
conseil

Récupérer l’eau de pluie

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

Vous le savez sans doute, l’eau de pluie est bien meilleure que l’eau du robinet pour arroser vos légumes, vos arbustes et votre jardin. Naturelle et non traité, elle contribue à la bonne santé de nos plantes, qu’elles soient en intérieur ou en extérieur. Gratuite, cette ressource naturelle, que l’on surnomme “l’or bleu”, est aussi économique et écologique. Mais comment peut-on la récupérer au jardin ou sur un balcon ? Pourquoi l’utiliser prioritairement est-il si important ? Suivez-nous, on vous explique tout sur l’utilisation et la récupération de l’eau de pluie.

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

À l’heure actuelle, l’eau du robinet devient de plus en plus cher à cause des traitements qu’elle subit et de son acheminement. La récupération de l’eau de pluie permet de faire des économies non négligeables. Et on ne va pas se mentir, nos dépenses ont tendances à s’alourdir ces dernières années !

De plus, la récupération de l’eau de pluie est aussi un geste écologique. En effet, en n’utilisant pas l’eau du robinet, vous contribuez à la préservation des réserves d’eau potable, destinées à notre consommation. Sans compter que les nappes phréatiques ont tendance à diminuer d’année en année avec le réchauffement climatique.

Si vous résidez dans une région impactée par les restrictions d’arrosage l’été, la récupération de l’eau de pluie vous permettra de l’utiliser sans vous en soucier.

L’eau de pluie est également la plus conseillée pour l’arrosage, ainsi que développement de vos plantes. En effet, elle n’est pas traitée comme l’eau du robinet et ne comporte donc pas de chlore. Naturellement douce, cette eau pluviale ne contient pas non plus de calcaire, ce qui est parfait pour nos plantes, notamment les variétés acidophiles qui redoute l’excès de calcaire. De même, elle est recommandée pour l’arrosage des semis.

Dernier avantage : l’eau de pluie est généralement à température ambiante, ce qui évite un choc thermique aux racines de nos plantes lors de l’arrosage. Tandis que l’eau du robinet est très souvent froide. Néanmoins, si vous désirez arroser votre plante d’intérieur en plein hiver et que le récupérateur d’eau se trouve à l’extérieur, vous devrez laisser votre arrosoir à température ambiante quelques heures avant de vous en servir.

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

L’eau de pluie est la plus conseillée pour l’arrosage au jardin

Que peut-on faire avec l’eau de pluie ?

L’eau de pluie sert bien évidemment à arroser les semis, le potager, le jardin et les plantes d’intérieur comme d’extérieur. Cependant, on peut également l’utiliser pour tous les autres usages nécessitant de l’eau non potable. Par exemple, nettoyer l’allée de jardin ou la façade de la maison, laver la voiture, nettoyer ses outils de jardinage et remplir la chasse d’eau des toilettes. On peut aussi s’en servir pour remplir un bassin. Si vous possédez une cuve enterrée, couplée à un filtre qui élimine les bactéries, vous pourrez même vous en servir pour nettoyer les sols et laver votre linge.

Rappel : l’eau de pluie est impropre à la consommation et ne doit pas être consommée.

Comment récupérer l’eau de pluie sur un balcon ?

Si vous possédez un balcon, installez simplement un pot ou une balconnière pour récupérer l’eau pluviale. Choisissez un modèle en plastique qui sera plus léger et facile à manipuler. Le pot doit être non percé, sans trou d’évacuation d’eau. En présence de jeunes enfants, fixez le pot hors de leur portée. À noter qu’il est impossible et non recommandé d’installer un grand contenant ou un récupérateur sur un balcon en raison de son poids.

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

Comment l’eau de pluie sur un balcon ?

Comment récupérer l’eau de pluie dans mon jardin

Le plus simple pour récupérer l’eau est d’installer un récupérateur extérieur alimenté par les eaux des toitures.

Comment choisir un récupérateur d’eau ?

Vous devrez le choisir en fonction de sa capacité, de vos besoins et de la taille de votre jardin. Autre critère important : êtes-vous dans une région pluvieuse où votre cuve se remplira facilement ou non ? Arroserez-vous uniquement le jardin ou laverez-vous aussi la voiture ?

En règle générale et selon les régions, on préconise :

  • Pour un jardin inférieur à 100 m² : un récupérateur de 100 à 200 litres
  • Pour un jardin de 100 de 500 m² : un récupérateur de 300 à 1000 litres
  • Pour un jardin de plus de 500 m² : un ou plusieurs récupérateurs pour un total de 1000 litres minimum

Si possible, choisissez une cuve munie d’un couvercle, afin d’éviter aux insectes et aux feuilles des arbres de venir à l’intérieur. Si vous utilisez, par exemple, un tonneau ouvert pour récupérer l’eau, installez simplement un voile moustiquaire sur le dessus.

Privilégiez un contenant opaque dans le but d’éviter la formation des algues.

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

Récupérateurs d’eau

Où et comment installer mon récupérateur ?

  1. Installez votre récupérateur à côté d’une descente d’eau de gouttière de votre habitation, d’un garage ou d’un cabanon de jardin. Assurez-vous que le revêtement de votre toiture permet l’utilisation de l’eau pluviale. L’eau ruisselant sur des revêtements bitumés et des plaques en amiante ne doit pas être utilisée.
  2. Le sol doit être plat et stable.
  3. Privilégiez un emplacement ombragé afin de limiter l’évaporation de l’eau et la prolifération d’algues.
  4. Si votre récupérateur d’eau possède un robinet, pensez à le surélever légèrement pour pouvoir placer votre arrosoir en dessous.
  5. Fixez votre récupérateur au mur lorsque vous en avez la possibilité. Vous éviterez ainsi tous risques de chute en cas de tempête ou en présence d’enfants.
  6. Pour limiter la présence de débris et de feuille dans l’eau, vous pouvez placer une petite grille ou une crapaudine dans votre gouttière, au niveau de la descente d’eau.
  7. Connectez votre récupérateur à votre gouttière, puis installez un système de trop-plein pour éviter tout débordement. Ces deux systèmes de liaison sont généralement fournis avec le récupérateur d’eau.

Je n’ai pas de gouttière, ni de descente d’eau sur ma toiture, comment faire ?

Si vous n’avez pas de gouttière, comme c’est parfois le cas dans certaines régions du sud, placez un bac à ouverture large dans une zone dégagée, sur la terrasse ou dans le jardin. Vous pouvez utiliser un tonneau, un bac en plastique et même une poubelle. Pensez à couvrir le dessus avec un voile anti-moustiques pour éviter la prolifération des larves. Attention à ce que votre bac ne soit pas accessible aux enfants.

Astuce : certains jardiniers tendent une bâche entre les arbres et l’inclinent de manière que l’eau de pluie coule dans un bac. Ils récupèrent ainsi beaucoup plus d’eau.

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

Bac à ouverture large pour récupérer l’eau tombée du ciel

Entretenir un récupérateur d’eau

  • il est recommandé de vider au moins une partie du contenu de votre récupérateur en hiver, afin qu’il ne soit pas endommagé par les fortes gelées
  • Profitez de cette vidange hivernale pour le nettoyer afin de conserver une eau de qualité. Utilisez un jet haute-pression pour enlever les algues et les débris qui se trouve à l’intérieur. Vous pouvez renouveler ce nettoyage si votre cuve est à sec en été
  • Pensez également à débarrasser votre gouttière des feuilles et des détritus qui l’encombrent.

Récupérer l'eau de pluie dans une cuve enterrée ?

L’installation d’une cuve enfouie dans le sol permet de stocker beaucoup plus d’eau. Un avantage non négligeable si l’on souhaite utiliser l’eau de pluie pour remplir un bassin, faire la lessive et alimenter ses toilettes. On trouve des cuves allant de 1000 litres jusqu’à 50 000 litres. Les plus petites sont généralement en plastique, tandis que les plus imposantes seront en béton. Le choix se fera en fonction de votre terrain, de la nature du sol et de vos besoins.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des professionnels du secteur qui sauront vous guider. Le coût de ce type d’installation est évidemment bien plus élevé, mais certaines collectivités proposent des aides financières. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Pourquoi et comment récupérer l’eau de pluie au jardin

Cuve enterrée permettant de récupérer de grandes quantités d’eau

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire