Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
choisir un palmier selon sa région
conseil

Les palmiers par climat

Les variétés adaptées à planter au jardin

Vaste genre que celui des palmiers, princes des végétaux qui passent leur vie en vacances ! Près de 3000 espèces en constituent la toile de fond, dont une petite cinquantaine utilisée dans notre paysage. La folie douce des palmiers a pris son essor au XIXème siècle, donnant son cachet notamment à la Côte d’Azur. Le palmier, symbole d’exotisme entre tous a désormais colonisé d’autres régions : ces plantes ne sont pas exigeantes, ne demandent pas de soin particulier et posent immédiatement le décor au jardin, dans un patio ou sur la terrasse. Le seul facteur limitant leur plantation est bien sûr leur résistance au froid. C’est donc ce facteur qui orientera votre choix, selon la région où vous souhaiterez le planter. Nous vous proposons une sélection de palmiers adaptés aux différents types de climats : à coup sûr vous trouverez celui qui fera merveille chez vous !

palmiers pour différents climats

Les palmiers peuvent être adaptés à différents types de climat

Les palmiers pour le pourtour méditerranéen

Seuls les jardins privilégiés pourront s’enorgueillir d’abriter les espèces adaptées au climat méditerranéen. Cette région appartient à la zone de rusticité USDA 10, avec un climat très doux et de rares températures négatives. Vous pouvez vous permettre de choisir dans la longue liste des palmiers disponibles, y compris les plus frileux. Parmi les plus grands, notez le Palmier éventail Sabal mauritiiformis à la silhouette très élancée et à la croissance rapide, pouvant atteindre une hauteur impressionnante de 15 à 20m. Le Palmier mexicain Brahea calcarea est, lui aussi, un sujet de choix élancé, montant à une hauteur de 12m, et supportant bien la sécheresse estivale. Originaire lui aussi du Mexique : le Palmier éventail du Yucatan Sabal yapa aura un développement moins important, adapté aux petits espaces. Les autres palmiers adaptés à des conditions de froid plus difficiles seront également les bienvenus en région méditerranéenne, à conditions bien sûr de leur offrir les conditions optimales de sol et d’exposition. Toutes les espèces et variétés ne sont pas forcément armées pour résister au plein soleil et aux sols secs, deux facteurs importants à prendre en compte également dans votre choix !

palmiers pour climat doux

Sabal mauritiiformis

Les palmiers pour la façade Atlantique

Frange littorale privilégiée bénéficiant des influences du Gulf stream et de l’océan Atlantique, cette zone correspond à la zone de rusticité USDA 9. Le climat océanique connait des saisons peu contrastées : les hivers sont doux et plutôt humides et les étés ne sont pas extrêmement chauds. L’amplitude thermique annuelle est donc assez limitée et les palmiers entrent aussi dans le décor. Pour les jardins de bord de mer, il faut également tenir compte de leur capacité à supporter les embruns, comme le palmier nain Chamaerops humilis aux belles feuilles comme autant de petits éventails ou le classique Palmier dattier des Canaries Phoenix canariensis aux longues palmes arquées. Pour sa belle teinte bleutée, plantez le Brahea armata ou Palmier bleu du Mexique, frugal, tolérant bien les embruns, les sols pauvres et même sableux et la sécheresse. Pour une exposition ombragée le Palmier bambou Rhapis excelsa apportera lui-aussi la touche d’exotisme que vous souhaitez, à condition de l’abriter du vent et des embruns.

Les palmiers adaptés à la côte Atlantique

Chamaerops humilis, Phoenix canariensis et Brahea armata

Les palmiers adaptés au nord et au climat semi-continental

Les régions situées vers le Nord et le Centre de la France subissent un climat plus contrasté où les périodes de gel ne sont pas franchement intenses mais répétées. Sous ces latitudes, tentez le Palmier à vin Butia capitata, rustique jusqu’à -12°C, qui aura un développement modéré, donc idéal pour les petits espaces et la culture en pot, ainsi que Phoenix theophrasti le plus résistant au froid des Phoenix qui supportera de courtes gelées jusqu’à -12°C à l’abri du vent froid et dans un sol drainé. Le palmier nain Sabal etonia au joli port buissonnant avec ses multiples palmes en éventails vous permettra lui-aussi une magnifique touche d’exotisme, puisqu’il résistera à des températures de -15°C.

Les palmiers adaptés au nord et au climat semi-continental

Butia capitata et Sabal etonia

Les palmiers adaptés au climat continental

Les régions situées à l’Est subissent un climat plus franchement contrasté, entre étés chauds et hivers froids. L’amplitude thermique entre les extrêmes étant parfois supérieure à 25 ou 30°C, les quelques palmiers successibles de s’y acclimater devront être extrêmement résistants et capables de supporter des températures estivales élevées et les rigueurs hivernales. Champion  de la résistance au froid : Le palmier de Chine, ou Trachycarpus fortunei, qui supporte des températures négatives de l’ordre de -16C° à -18°C. Sa croissance est assez lente mais il pourra atteindre plus de 8m de hauteur : à planter dans un sol pas trop sec et à l’abri du vent pour une installation réussie. Le Palmier miniature Trachycarpus wagnerianus est lui-aussi un superbe palmier très ornemental, rustique jusqu’à -18°C, prêt à s’adapter en tout sol, pour atteindre un développement d’environ 4m ! Enfin, le palmier aiguille Rhapidophyllum hystrix est quant-à-lui rustique jusqu’à -20°C : à planter à l’ombre ou à mi-ombre, il aura une nette préférence pour les sols fertiles et constamment humides.

Les palmiers adaptés au climat continental

Trachycarpus fortunei, Trachycarpus wagnerianus et Rhapidophyllum hystrix

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire