Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
protéger les plantes en pot du froid
conseil

L'hivernage des plantes en pot pour les protéger du froid

sous abri ou au jardin

Certaines plantes ne sont pas assez rustiques pour supporter l’hiver sous nos climats. Pour les cultiver, mieux vaut les installer en pot. Cette solution est idéale pour fleurir cour, terrasse, balcon. Elle permet aussi de faciliter la protection de ses plantes frileuses en hiver. Cette opération, appelée « hivernage » peut se faire de différentes façons : en mettant les végétaux à l’abri ou en disposant des protections adaptées, contre le froid et le gel.

Les plantes concernées

Les plantes concernées sont des plantes non rustiques, qui craignent le gel, ou faiblement rustiques, qui ne résistent pas à des températures inférieures à – 5 ° C.

D’une façon générale, il s’agit :

  • des plantes dites d’orangerie (les agrumes, les bananiers non rustiques, les arbustes à fleurs comme l’abutilon, les gardenias classiques),
  • certaines plantes méditerranéennes comme le laurier rose,
  • de nombreuses plantes exotiques ou tropicales comme les hibiscus, les palmiers phoenix, les Brugmansia, les cactées, les oiseaux de Paradis…

à cette liste, s’ajoutent tous les végétaux qui ne supporteraient pas les températures hivernales moyennes correspondant à votre climat.

Laurier rose, Oiseau du Paradis, Hibiscus et Brugmansia

 

→ à lire pour faire le point : « Plantes rustiques et rusticité »

L'hivernage sous abri

Hiverner les plantes sous abri consiste tout simplement à les remiser dans un local hors gel, si possible non chauffé et bénéficiant impérativement de lumière naturelle et d’une bonne aération.

  • Où rentrer ses plantes pour l’hiver ?

La véranda ou jardin d’hiver est la pièce idéale, elle est lumineuse et, à condition de ne pas être chauffée, elle reste fraîche. Bénéficiant de l’inertie de la maison à laquelle elle est accolée, elle est généralement hors gel. Un garage, s’il est pourvu de fenêtres, peut aussi être une bonne solution. Une serre constitue un local adapté, mais prenez quand même garde aux températures : il peut y geler ! Pour éviter cela, il vous faudra certainement l’isoler avec du plastique bulle et prévoir un chauffage d’appoint, au moins pour la nuit. Enfin, si vous n’avez pas d’autre solution, les plantes peuvent être rentrées à la maison, mais elles doivent être entreposées dans une pièce non chauffée. Seules les cactées peuvent supporter l’ambiance d’un salon.

Attention : pendant l’hivernage, vos plantes ont impérativement besoin de lumière naturelle, un éclairage artificiel classique ne peut s’y substituer !

protéger les plantes en pot contre le froid

  • Quand rentrer ses plantes ?

Le moment pour rentrer les plantes dépend de leur niveau de rusticité : certaines plantes exotiques peuvent endurer des températures légèrement négatives alors que d’autres risquent de mourir dès la première gelée, même légère.

D’une façon générale, nous vous conseillons la prudence car les plantes en pot sont plus vulnérables car leur système racinaire est moins protégé dans un pot qu’en pleine terre. Il est donc conseillé de surveiller les prévisions météorologiques et de rentrer vos plantes dès que les premiers froids sont annoncés.

Pour les plantes les plus fragiles, n’hésitez pas à anticiper : mettez-les à l’abri dès l’automne afin de leur épargner un choc thermique.

  • L’arrosage des plantes hivernées

Les plantes hivernées ne doivent pas être traitées comme des plantes vertes !  Elles sont au repos et ont besoin d’arrosages moins fréquents qu’en été : contentez-vous de maintenir le substrat très légèrement humide en arrosant avec parcimonie.

L'hivernage à l'extérieur

Plantées dans de gros pots ou larges bacs, les plantes ne sont pas forcément déplaçables. Par ailleurs, tous les jardiniers ne disposent pas de local adapté pour hiverner leurs plantes frileuses. Enfin, en climat doux, certaines plantes rustiques, mais néanmoins fragiles peuvent tout à fait rester à l’extérieur.

Dans ce cas, l‘hivernage au jardin est possible, en mettant en place quelques stratégies pour lutter contre le froid ainsi que des protections adaptées.

  • La protection des plantes en pot au jardin

Nous l’avons évoqué plus haut, plantes en pot sont un peu plus vulnérables vis-à-vis du froid que les plantes en pleine terre. Il convient donc de protéger leur partie aérienne, mais aussi le pot afin d’éviter que leurs racines ne gèlent. Cette protection supplémentaire vous permettra, par la même occasion, d’éviter que les pots en terre ne se fendent sous l’effet du froid.

  • Pour protéger une plante en pot, utilisez du voile d’hivernage.

Ces voiles se trouvent assez facilement dans le commerce, sous forme de housses d’hivernage prêtes à l’emploi ou en rouleau, vendus au mètre. Ils existent en différents grammages assurant une protection plus ou moins forte. C’est le P17 (17 grammes par mètre carré) qui est le plus courant, mais vous pouvez l’utilisez en double voire triple épaisseur si besoin.

Pour le mettre en place, c’est simple : enfilez-le tout simplement s’il s’agit d’une housse ou enveloppez la plante de ce voile, en prenant bien soin de le fixer solidement afin d’éviter qu’il ne s’envole sous l’effet du vent.

  • Pour protéger votre pot ou votre bac du froid, entourez-le avec un matériau isolant.

Cela peut-être du plastique bulle, mais aussi des morceaux d’une vieille couverture. En cas de grand froid, vous pouvez doubler cette protection en évitant que les pots soient en contact direct avec le sol. Pour cela, utilisez de cales en bois ou en polystyrène.

  • Les autres stratégies

Le vent, froid et desséchant, amplifie les effets néfastes du froid. À chaque fois que possible, déplacez vos plantes en pot dans un endroit abrité, cela limitera les dégâts

Contre le froid nocturne, un mur, exposé plein sud, peut également constituer une bonne protection, même la nuit, grâce à son inertie.

Pourquoi croyez-vous que les manchots se regroupent 😉  Au jardin comme partout, l’union fait la force ! Rassembler les potées dans un même endroit permet de lutter contre le froid… C’est également une solution très pratique pour les couvrir d’un voile d’hivernage d’un seul coup !

  • L’arrosage

Comme en intérieur, l’arrosage des plantes en pot en hiver doit être modéré. Il ne doit surtout pas intervenir juste avant un gel sévère, mais pourra être nécessaire juste après !

Après l'hivernage

C’est le retour des beaux jours, au printemps, qui donnera le signe de la fin de l’hivernage. Les plantes peuvent être progressivement déshabillées ou sorties au jardin. Néanmoins, ne soyez pas trop pressé : sous nos climats, le gel peut sévir jusqu’aux Saints de Glace… ce serait dommage de perdre une plante qui a été protégée tout l’hiver ! Enfin et à nouveau, prenez garde aux chocs thermiques : avant de sortir vos plantes à l’extérieur, réhabituez-les progressivement aux conditions extérieures en ne les sortant tout d’abord que quelques heures par jour puis seulement en journée. Vous pouvez également reprendre les arrosages.

Articles connexes


conseil

Protéger les plantes du froid et du gel en hiver

Lire la suite +

Blog

Gel printanier : vos végétaux ont gelé, que faire?

La vague de froid qui a touché nos jardins ces derniers jours a eu des...
Lire la suite +

Blog

Hivernage des Dahlias : faut-il les arracher ?

Bien que mes Dahlias affichent encore une floraison éclatante, je pressens que leurs jours sont...
Lire la suite +

Blog

Le potager en hiver : 4 gestes pour protéger le sol et préparer la terre

Novembre est un mois plutôt creux au potager car, à moins d’habiter dans une région...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire