10 plantes à protéger en hiver

10 plantes à protéger en hiver

Les plantes les moins rustiques, à protéger du froid

Sommaire

Mis à jour le 26 Décembre 2023  par Alexandra 6 min.

À moins que vous n’habitiez une région au climat très doux (comme le pourtour méditerranéen ou le littoral atlantique, où les risques de gel sont faibles), si vous cultivez dans votre jardin des plantes peu rustiques, il vous faudra les protéger du froid en hiver. C’est le cas par exemple des bananiers, de certains palmiers, des agrumes, des cordylines ou des pélargoniums. Ce sont généralement des plantes au style exotique, appréciées pour leur feuillage généreux ou leur floraison exubérante. Elles sont originaires de régions du monde au climat chaud (Afrique du Sud, Amérique centrale…), ce qui explique qu’elles soient peu adaptées à rester en extérieur toute l’année sous nos latitudes. Suivant les espèces, on pourra soit les rentrer en intérieur, les hiverner dans une serre maintenue hors gel, ou simplement les couvrir d’un voile d’hivernage. Découvrez quelles sont les plantes qui ont besoin d’une protection hivernale !

Hiver Difficulté

Les agapanthes

Bien qu’originaires d’Afrique du Sud, la rusticité des agapanthes est très variable suivant les espèces. Les espèces persistantes sont les plus frileuses : en général, elles craignent les températures de l’ordre de – 5 °C. Les espèces caduques, elles, sont bien plus résistantes au froid (jusqu’à – 15 °C, voire – 18 °C), car elles poussent en altitude à l’état sauvage. On reconnait ces deux groupes d’agapanthes par leur feuillage : les feuilles des agapanthes caduques sont bien plus fines que celles des agapanthes persistantes. Quelques exemples d’agapanthes à protéger en hiver : Agapanthus africanus (A. umbellatus), Agapanthes ‘Full Moon’, ‘Back in Black’, ‘Polar Ice’

Ainsi, si vous cultivez des agapanthes persistantes, nous vous conseillons de les planter en pot et de les rentrer sous abri dès les premières gelées, en les plaçant dans une pièce lumineuse et non chauffée. Réduisez également les arrosages durant l’hiver. Vous pourrez les sortir à nouveau au printemps.

Découvrez notre fiche-conseil : « Comment protéger les agapanthes pour l’hiver ? »

Les plantes à protéger du froid : agapanthes

L’Agapanthe d’Afrique, Agapanthus africanus (photo : Krzysztof Ziarnek)

Le bananier

Le bananier est une plante tropicale originaire principalement des régions chaudes et humides du Sud-Est asiatique, ce qui explique qu’il soit plutôt frileux. On apprécie son feuillage luxuriant qui amène immédiatement un style très exotique au jardin ! Si le bananier du Japon Musa basjoo résiste assez bien au froid (jusqu’à – 12 / – 15 °C), ce n’est pas le cas des autres espèces, comme le superbe bananier d’Abyssinie (Ensete ventricosum), qui se distingue par ses feuilles pourprées, ou le bananier à fleurs roses Musa velutina. Ils tolèrent de courtes gelées de l’ordre de – 5 °C. Si vous cultivez un de ces bananiers, nous vous conseillons de le planter dans un grand pot, à rentrer sous abri pour l’hiver. Sous un climat doux, ou si vous cultivez un bananier plus rustique, un simple voile d’hivernage peut suffire.

Les plantes à protéger du froid : bananiers

Le bananier rouge Ensete ventricosum ‘Maurellii’

Le canna

Le Canna ou Balisier est une superbe plante rhizomateuse au style tropical ! Il porte de grandes feuilles rappelant celles du bananier, parfois très joliment colorées, et offre en été des fleurs aux teintes vives et chaleureuses : jaune, orange, rouge… C’est une plante frileuse, qui craint lorsque les températures descendent entre 0 °C et – 5 °C, suivant les espèces. Certaines se montrent cependant un peu plus résistantes : le Canna indica par exemple est rustique jusqu’à – 15 °C.

Pour les protéger du froid, nous vous conseillons de déterrer les cannas en automne (octobre-novembre), avant les premières gelées. Coupez le feuillage à 10 cm de la souche, puis déterrez les rhizomes à l’aide d’une fourche-bêche. Placez-les ensuite dans une caissette remplie de sable, que vous installerez dans un endroit sec et aéré, à l’abri du gel. Vous pourrez les replanter au printemps, dès qu’il n’y aura plus de risques de gelées.

Si vos Cannas sont cultivés en pot, il vous suffit de rentrer le pot dans une serre ou véranda.

Les plantes à protéger du froid : Canna

Le Canna ‘Striata’

La cordyline

La cordyline est une très belle plante aux allures de palmier et à la silhouette graphique, originaire d’Asie du Sud-Est, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du Pacifique. Elle forme avec le temps un tronc unique et dressé, qui finit parfois par se ramifier, et qui porte un toupet de feuilles longues et fines, diversement colorées : elles peuvent être vertes, striées de jaune, roses, rouges ou bronzes… Elle craint les températures inférieures à – 5 °C / – 8 °C.

Si vous cultivez la Cordyline en pot, il vous suffit de la rentrer dès les premiers froids dans une véranda, une serre ou une pièce lumineuse peu chauffée. Pensez également à réduire les arrosages durant cette période d’hivernage. Si votre Cordyline est en pleine terre, nous vous conseillons de placer une épaisse couche de paillage à ses pieds et d’envelopper les parties aériennes dans un voile d’hivernage.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche-conseil : « L’hivernage de la cordyline »

Les plantes à protéger du froid : Cordyline

La Cordyline australis

L'olivier

Arbre emblématique des paysages méditerranéens, l’olivier est apprécié pour son superbe tronc noueux, son feuillage vert grisâtre, et pour les olives qu’il produit. Il a besoin d’une situation bien ensoleillée et abritée des vents froids, ainsi que d’un sol bien drainé, car il craint l’excès d’humidité. Une fois bien installé, il peut néanmoins supporter de courtes périodes de gelées allant jusqu’à – 10 °C.

Si vous habitez une région froide et que vous le cultivez en pot, nous vous conseillons de le rentrer sous abri à partir du mois d’octobre, et de le ressortir en extérieur au printemps. Placez-le dans une serre ou une véranda peu chauffée. S’il est en pleine terre, enveloppez-le dans un voile d’hivernage. Gardez à l’esprit que les jeunes oliviers sont plus sensibles au froid que les sujets adultes et bien implantés.

N’hésitez pas à consulter notre fiche : « Protéger ses arbustes méditerranéens en hiver »

Les plantes à protéger du froid : Olivier

L’Olivier, Olea europaea

Le pélargonium

Les pélargoniums, aussi appelés « Géraniums des balcons » sont des plantes originaires d’Afrique du Sud, que l’on apprécie pour leur longue et généreuse floraison, souvent très colorée : rouge, rose vif, blanc, mauve… Ils portent un feuillage souvent parfumé, qui éloigne les moustiques. Il s’agit des géraniums lierre et zonale, contrairement aux géraniums vivaces qui eux sont rustiques. On les plante généralement en suspension ou jardinière, pour agrémenter les balcons, rebords de fenêtres et terrasses. Ce sont des plantes vivaces, généralement cultivées comme annuelles, car gélives… mais comme ce sont de petites plantes cultivées en pot ou jardinière, il est très simple de les rentrer sous abri pour l’hiver afin de les conserver d’une année sur l’autre ! En automne, avant les premières gelées, déplacez-les dans une serre, une véranda ou un local lumineux et peu chauffé. Ils pourront continuer à fleurir durant tout l’hiver s’ils sont maintenus à une température de 7 à 10 °C. Limitez également les apports d’eau : un arrosage une fois par mois devrait suffire. Vous pourrez les sortir à nouveau au printemps.

Découvrez notre fiche : « Réussir l’hivernage des pélargoniums »

Les plantes à protéger du froid : pélargoniums

Le Géranium lierre Pelargonium peltatum ‘Big 5 Light Pink Soft’

Les fougères arborescentes

Les fougères arborescentes, Dicksonia et Cyathea, sont des plantes majestueuses formant un stipe dressé, fibreux et sombre, au sommet duquel se déploie une couronne de grandes frondes finement découpées. Leur silhouette rappelle celle des palmiers, mais avec un feuillage bien plus fin et luxuriant. Les frondes mesurent jusqu’à 2-3 m de long. Ce sont des plantes frileuses, bien que les plus résistantes au froid puissent supporter jusqu’à – 7 °C (Dicksonia antarctica, D. fibrosa…), voire jusqu’à – 10 °C pour la Cyathea australis. Elles sont originaires principalement de Tasmanie, de Nouvelle-Zélande et d’Australie.

Si vous cultivez une fougère arborescente en pot, nous vous conseillons de la rentrer pour l’hiver dans une véranda, une serre ou une pièce lumineuse peu chauffée. Si elle est en pleine terre, nous vous conseillons de placer au sommet du stipe de la paille ou des feuilles mortes, puis de relever et d’attacher les frondes tout autour. L’idée est de protéger le haut du stipe et les bourgeons terminaux. Emballez ensuite le tout dans un voile d’hivernage, puis couvrez le sol d’une épaisse couche de paillage.

Les plantes à protéger du froid : fougères arborescentes

La fougère arborescente Dicksonia antarctica (photo : Stefano)

Les palmiers

Les palmiers sont les plantes idéales pour amener une touche d’exotisme au jardin ! Ils évoquent par leur silhouette les vacances au bord de la mer, le voyage et les tropiques. Ils forment un beau stipe dressé, très droit, avec au sommet une couronne de grandes feuilles palmées ou pennées. La rusticité des palmiers est très variable : certains sont bien résistants au froid (le Rhapidophyllum histrix, par exemple, supporte jusqu’à – 20 / – 25 °C, et le Trachycarpus fortunei tolère jusqu’à – 18 °C), mais la plupart d’entre eux sont frileux, car majoritairement originaires de régions au climat tropical, subtropical ou méditerranéen.

Pour protéger votre palmier en hiver, renseignez-vous bien sur l’espèce que vous cultivez et sa rusticité, et gardez à l’esprit que les jeunes palmiers sont plus frileux que les palmiers adultes. Certains se contenteront d’un simple voile d’hivernage, tandis que d’autres devront être cultivés en pot et rentrés sous abri pour l’hiver, dans une serre, une véranda ou une pièce lumineuse.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre fiche-conseil « Palmier : comment le protéger en hiver ? »

Les plantes à protéger du froid : palmiers

Le palmier Chamaerops humilis

Les agrumes

Les agrumes sont appréciés pour leurs fruits acidulés et juteux, riches en vitamine C. Ils forment des arbustes aux feuilles simples et brillantes, généralement persistantes, et portent des fleurs blanches parfumées, suivies par des fruits à la saveur très aromatique et parfumée : citrons, oranges, clémentines, pamplemousses, kumquats… Peu rustiques, en général les agrumes ne tolèrent pas les températures inférieures à – 5 °C. S’ils peuvent être plantés en pleine terre en région méditerranéenne, dans les autres régions, on les cultivera dans un grand pot afin de pouvoir les rentrer facilement sous abri pour l’hiver. Le mieux est alors de les placer dans une véranda, une serre non chauffée, ou tout autre abri hors gel, mais lumineux et plutôt frais. L’idéal est une température comprise entre 8 et 10 °C.

Découvrez notre fiche dédiée : « L’hivernage des orangers, citronniers et autres agrumes »

Les plantes à protéger du froid : agrumes

Un oranger en pot, Citrus sinensis

Les fuchsias

Les fuchsias offrent une très belle et longue floraison estivale, sous forme de clochettes retombantes souvent bicolores, qui se déclinent dans des teintes variées : rouge, rose, violet, blanc… Les fleurs sont fines et allongées, avec les étamines sortant du tube de la corolle. Certaines variétés offrent des fleurs doubles, dotées de plusieurs rangées de pétales, formant comme une collerette. Originaires principalement d’Amérique centrale et du Sud, la plupart des fuchsias sont frileux, bien que certains se distinguent par leur résistance au froid (Fuchsia magellanica…). Les variétés au port retombant sont très décoratives en suspension.

Comme les fuchsias sont souvent cultivés en pot, pour agrémenter une terrasse ou un rebord de fenêtre, il est facile de les rentrer sous abri pour l’hiver. En octobre, taillez les tiges sur environ 1/3 de leur longueur, puis rentrez le pot dans une serre, une véranda, ou une pièce lumineuse et peu chauffée. L’idéal est une température comprise entre 5 °C et 8 °C. Vous pourrez les sortir à nouveau au printemps, dès qu’il n’y aura plus de risques de gel.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre fiche dédiée « Fuchsia : comment l’hiverner ? »

Les plantes à protéger du froid : fuchsias

Le Fuchsia ‘Elma Hendricks’

Commentaires

Feuilles de palmier gel