Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
protéger arbustes méditerraneens
conseil

Protéger ses arbustes méditerranéens en hiver

Nos astuces pour prémunir vos arbustes du gel

Notre climat nous permet désormais de planter des arbustes méditerranéens un peu partout en France : certaines variétés plus résistantes peuvent même supporter la fraîcheur océanique des régions au nord de la Loire. Malgré tout, il ne faut pas oublier l’origine de ces espèces, théoriquement habituées à des hivers très doux. Si vous rêvez de vous offrir le parfum d’un myrte ou encore l’élégance d’un mimosa, voici quelques conseils pour protéger ces spécimens des journées les plus rudes de l’hiver.

Plantations en pot ou en pleine terre : quelles précautions prendre ?

Bien choisir l’emplacement de ses arbustes pour une plantation en pleine terre

Si vous décidez de planter un arbuste méditerranéen en pleine terre, choisissez minutieusement son emplacement, afin qu’il soit le moins exposé à la fraîcheur hivernale. Ces espèces tolèrent assez mal l’ombre et l’humidité : idéalement, on les place en plein soleil, en favorisant l’exposition plein sud. En parallèle, il faut veiller à ce que le sol soit bien drainé, une condition obligatoire si vous désirez conserver vos plants aussi longtemps que possible.

Dans les régions froides avec des hivers plutôt rudes, nous vous conseillons de vous concentrer uniquement sur les espèces et variétés les plus rustiques et capables de tenir jusqu’à -15°C. À titre d’exemple, le ciste des Corbières sera plus rustique (-15°C) que la plupart des autres espèces de cette même famille.

Mieux encore, vous devez savoir que même si vous résidez dans une région fraîche en France, vous pouvez vous autoriser à planter la lavande dans votre jardin. Ce qui prime, c’est le drainage ! Ces plantes pourront bien résister au froid uniquement si elles sont plantées dans un sol plutôt sec en hiver et pauvre.

Vous désirez vous offrir des plantes peu rustiques et vous vivez dans le nord de la France, loin du climat méditerranéen ? Rien n’est impossible : il suffit de privilégier la plantation en pot. Cela vous permettra de protéger vos végétaux du gel dès que la menace apparaît à l’automne.

Punicata granatum : le Grenadier

Le grenadier

Rentrer les arbustes en pot avant les premières gelées

D’une manière générale, dès que l’on se place sur des régions froides souvent sujettes aux températures négatives, nous vous conseillons de planter les arbustes méditerranéens en pot. Ce parti pris vous permet très aisément de rentrer tous les plants qui craignent le froid à l’intérieur en hiver, pour les protéger d’une météo trop capricieuse pour eux.

Il se peut que certaines plantes deviennent trop imposantes pour que vous les rangiez à l’intérieur en hiver – ou que vous ne disposiez pas de suffisamment d’espace pour les abriter. Dans ce cas, vous pouvez au minimum bouger les pots : idéalement, placez-les le long d’un mur exposé au soleil. Cela leur permettra de profiter de la chaleur au maximum, mais également d’être autant que possible protégés du vent. Si vous n’avez pas de mur et que vous ne savez pas où poser vos pots, éviter de les laisser là où les feuilles mortes s’accumulent : ce sont les espaces de votre jardin naturellement les plus exposés au vent.

Attention : vous devez veiller à ce que les plantes ne soient pas en contact avec l’humidité du sol. Pour cela, faites en sorte de placer les pots sur des caillebotis en bois, par exemple. Ainsi, vous les isolerez d’une terre ou d’un carrelage potentiellement gelés. Vous pouvez aussi entourer les pots de papier à bulles, afin de protéger les racines du gel.

Comment effectuer un paillage pour protéger ses arbustes du gel ?

Afin de garder une terre en bonne santé qui va protéger vos arbustes méditerranéens, on recommande de procéder au paillage pour l’hiver dès l’arrivée de l’automne.

Pour en savoir plus sur les bénéfices du paillage, découvrez notre fiche conseil : Pailler : pourquoi, comment ?

Caryopteris

Les différents types de paillage possibles

Puisqu’il occupe essentiellement un rôle protecteur, le paillage d’hiver pour vos arbustes méditerranéens doit être suffisamment épais : nous vous conseillons de prévoir une couverture d’au moins 10 cm.

Il existe différents types de paillage, que vous pouvez choisir en fonction de vos objectifs :

  • Les paillis végétaux se révèlent très nourrissants pour le sol. Entièrement biodégradables, ils se décomposent en humus, source de nourriture pour les plantes. Cependant, puisque ce paillis se dégrade avec le temps, il est nécessaire de le remplacer souvent.

Pour former un paillis végétal, vous pouvez utiliser des écorces de pin broyées, qui résistent plusieurs années et qui sont uniquement préconisées pour les plantes acidophiles. Très accessible, le paillis de céréales se trouve facilement, mais se dégrade vite, ce qui nécessite un remplacement au bout de quelques mois. Pour un coût nul, vous pouvez aussi fabriquer un paillis de récupération avec des branches broyées, des résidus de tonte de gazon et des feuilles mortes.

  • Les paillis minéraux présentent l’avantage de ne pas se décomposer : ils sont plus durables que les alternatives végétales. Cependant, ceux-ci n’apportent pas de qualités nutritives au sol et ne freinent pas autant l’humidité. On les mobilise essentiellement pour des sols déjà suffisamment riches.

Le paillis minéral peut être à base de pouzzolane, une roche légère naturellement présente dans le Massif central et très décorative. Le recours à l’ardoise, à la brique broyée et même aux gravillons reste également possible. Ici, puisque les propriétés des différents paillages minéraux sont souvent similaires, vous pouvez faire votre choix en fonction du prix et du caractère esthétique de chaque alternative.

Certaines personnes choisissent un paillage avec des toiles végétales tissées ou même du film plastique. Ces solutions séduisent pour leur simplicité d’installation, bien qu’elles soient moins esthétiques que leurs concurrentes. Si vous préférez ces équipements, misez idéalement sur les toiles végétales naturelles et biodégradables… Le plastique reste à éviter, car il n’est pas biodégradable, peu esthétique et qu’il ne respecte pas les enjeux de développement durable.

Voile d’hivernage, gel : tout ce qu’il faut savoir pour protéger vos arbustes méditerranéens

Comment utiliser un voile d’hivernage ?

Tous vos arbustes méditerranéens non rustiques, qu’ils soient en pot ou en pleine terre, doivent être isolés du froid en hiver. S’ils restent dehors (arbustes trop grands pour être rentrés ou en pleine terre), nous vous conseillons fortement de les recouvrir d’un voile d’hivernage.

Pour protéger vos plants, entourez toutes les branches de ce voile d’hivernage. Ensuite, afin que ce dernier reste en place, ficelez avec des liens ou des clips pratiques à utiliser. Procédez de la même manière autour du tronc (pour les arbustes sur tige), que l’on peut ceindre d’un paillon.

Pour les arbustes particulièrement sensibles au froid, privilégiez les voiles d’hivernage double ou triple épaisseur. Et pour les grands spécimens imposants, vous pouvez vous procurer une armature afin de positionner le voile plus facilement.

Le palmier chamaerops humulis cerifera

Que faire en cas de gel ?

Malgré tout le soin que vous avez apporté au paillage et à la protection de vos arbustes méditerranéens, ils peuvent subir des épisodes de gel au cours de l’hiver. Par exemple, les gelées tardives sont particulièrement redoutables : elles peuvent subvenir en avril ou en mai dans le nord de la France… Et endommager sérieusement les espèces qui ne sont pas habituées à de tels phénomènes dans leur milieu naturel.

En cas de dégâts dû au gel, on lit souvent de tailler les parties endommagées par le froid. Toutefois, il faut savoir que les consignes varient d’un arbuste méditerranéen à l’autre : afin d’éviter certaines erreurs, nous vous conseillons de vous renseigner au cas par cas.

Par exemple, face à un olivier abîmé par le gel, il est préconisé de tailler sévèrement et retirer tout le bois mort, jusqu’à ce que vous arriviez aux feuilles vertes. Coupez également les branches qui se croisent et, si vous désirez conserver une forme harmonieuse, vous pouvez effectuer une petite taille en été.

Sur un citronnier, en revanche, le froid peut être bénéfique sur le long terme. Un petit épisode de gel (léger tout de même) peut en effet permettre, par la suite, d’avoir un arbre encore plus prolifique et plus de citrons au final. Malgré tout, après l’épisode, il est important de bien retirer les rameaux et feuilles séchés.

En prenant toutes vos dispositions et précautions dès la plantation, vous devriez profiter pendant de longues années de vos arbustes méditerranéens… Ils résisteront au climat océanique ou continental français sans souci !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire