Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
glue arboricole
conseil

La glu arboricole

Une alternative naturelle aux pesticides

Principalement utilisée au verger, la glu arboricole est une alternative aux pesticides contre certains ravageurs nuisibles aux arbres fruitiers. Ce produit a aussi l’avantage de ne pas empoisonner votre jardin et ses petits habitants ! Facile d’utilisation, elle nécessite néanmoins quelques précautions d’emploi pour ne pas nuire à la petite faune de votre jardin, ni à l’arbre concerné. Découvrez nos conseils afin d’y voir plus clair sur cette barrière naturelle et prendre soin de vos arbres.

Qu'est-ce que la glu arboricole ?

Comme son nom l’indique, la glu arboricole est une colle appliquée sur le tronc d’un arbre (le plus souvent fruitier) afin de piéger ou dissuader de manière mécanique (et non pas chimique) les insectes ravageurs. Elle s’applique sous forme d’une pâte, de gel, d’aérosol ou de bandelettes autocollantes afin de constituer un anneau protecteur autour du tronc de l’arbre pour empêcher la montée d’insectes indésirables.

Remarque : La glu ne doit pas être confondue avec le lait de chaux appliqué sur les troncs dans les pays chauds et leurs donnant un tronc complètement blanc.

Contre quels ravageurs l'utiliser ?

La glu s’utilise la plupart du temps contre des insectes nuisibles aux arbres fruitiers et parfois ornementaux. Elle sera très efficace contre les pucerons de manière indirecte. En effet, les fourmis ne pouvant plus monter dans l’arbre pour protéger les pucerons des prédateurs, ceux-ci seront plus sensibles aux attaques des coccinelles. Cette substance va donc aider les insectes auxiliaires à lutter plus efficacement contre ces nuisibles.

A noter que les fourmis défendent les pucerons pour obtenir le miellat (liquide sucré) que les pucerons excrètent après succion de la sève végétale

On l’utilise également contre plusieurs espèces de chenilles qui s’attaquent aux arbres fruitiers comme la cheimatobie des fruitiers (mangeuse de feuilles) ou la  mineuse du marronnier qui ravage cet arbre depuis plusieurs années.

Enfin, si les perce-oreilles sont souvent considérés comme des amis du jardinier, ils peuvent parfois s’attaquer aux fruits lors de pullulation saisonnière. La glu régulera leur population avant la maturation des fruits.

Glue arboricole traitement utilisation usage

La glu arboricole protège contre les pucerons, la cheimatobie des fruitiers et les perce-oreilles

Quand l'utiliser ?

La période d’application (préventive) se fera en fonction du nuisible responsable des dégâts et de leur cycle biologique : 

  • Pucerons : l’émergence des pucerons débute en général en avril. On pose donc la glu vers la fin du mois de mars ;
  • Chenilles cheimatobie et mineuses du marronnier : d’octobre à mars ;
  • Perce-oreilles : comme ceux-ci apprécient les fruits, on préconise une pose du piège au moins 1 mois avant la récolte ;
  • Chenilles processionnaires : l’application peut se faire dès fin février selon la météo.

À renouveler au terme du temps d’efficacité.

Comment appliquer la glu arboricole ?

On l’utilise soit sous forme de bandes soit en glu applicable à la main, au pinceau ou même en aérosols. Il existe même des flacons avec un pinceau applicateur. Le principe est le même à chaque fois : il s’agit d’appliquer la glu afin de créer un anneau protecteur empêchant les insectes de grimper. 

Application de glu sous forme de pâte : recommandé pour les arbres fruitiers

  • Appliquez manuellement, après avoir trempé les mains dans de l’eau savonneuse
  • Prenez une boule de la taille d’une pomme puis formez une bande de 30 à 5 cm de hauteur, en étirant jusqu’à pouvoir l’enrouler autour du tronc à environ 30-40 cm du sol ;
  • Coupez l’excédent de glu ;
  • Placez vos mains sur la bande en pressant tout autour du tronc pour renforcer l’adhérence ;

⇒ Efficace pendant 8 à 12 semaines

Application de la glu sous forme de gel : adapté aux écorces crevassées

  • Munissez-vous d’une paire de gants (la glu n’est pas toxique mais colle très fortement) ;
  • A l’aide d’un pinceau à poil semi-rigide ou d’une spatule, appliquez la glu (sans la diluer ou ajoutez jusqu’à 4% d’huile de lin si besoin de la rendre plus fluide) sur une couche de 10 cm de hauteur maximum sur toute la circonférence du tronc, à environ 80 cm du sol, en prenant soin de bien dégager le pied de l’arbre.
  • Formez un anneau d’environ 10 cm autour du tronc ou sur la base des charpentières dans le cas d’un arbre avec plusieurs troncs près du sol.

⇒ Renouvelez au bout de 4 à 6 semaines

Il existe aussi la glu en gel avec flacon applicateur pour une application plus aisée.

Application de la glu arboricole naturelle

Procédez comme pour la glu sous forme de gel.

⇒ Efficace jusqu’à 5 semaines

A noter que le pinceau se nettoie simplement à l’eau très chaude.

Application de la glu sous forme d’aérosol : idéal pour les arbres et arbustes ornementaux

  • Agitez fortement l’aérosol ;
  • Faites de brèves pression (pas de pulvérisation prolongée) à une trentaine de centimètres de la zone à pulvériser, jusqu’à former une bande de glu de 10 cm maximum sur tout le diamètre du tronc, à 1 m du sol ;
  • Faites un 2e passage 24h plus tard pour une meilleure protection.

⇒ Efficacité d’environ 6 semaines

Installation d’une bande de glu : le plus pratique

  • Découpez puis positionnez la longueur de bande équivalente au diamètre de l’arbre à protéger ;
  • Fixez-la fermement à l’aide d’un lien en prenant soin de laisser 1 cm de marge pour rabattre le haut de la bande sur le lien afin que l’eau de pluie ne s’infiltre pas entre le tronc et la bande.

⇒ Changez la bande tous les 3 à 5 semaines

Application de la glu au pinceau ou sous forme de bandes

Comment enlever la glu arboricole ?

La glu arboricole est très difficile à enlever, c’est pourquoi nous avons une préférence pour les bandes, plus faciles d’utilisation.

Nos conseils

  • A noter que le temps d’efficacité est directement lié à la saturation de l’anneau de poussières véhiculées par le vent et d’insectes, n’hésitez pas à renouveler dès que le besoin d’en fait sentir ;
  • Si vous appliquez votre glu sur un très jeune arbre, évitez de badigeonner le produit directement sur l’écorce car celui-ci pourrait ne pas la supporter. Serrez fermement un chiffon contre le tronc et déposer la glu sur celui-ci à la place.
  • Les hautes herbes pouvant servir de pont aux insectes nuisibles donc tondez au pied des arbres ;
  • Evitez également de l’appliquer sur le point de greffe chez les arbres fruitiers (cette zone étant plus sensible).
  • Soyez très prudent vis-à-vis des oiseaux et des petits mammifères en ne mettant jamais ce produit sur une branche horizontale !
  • Attention aux petits rongeurs du jardin !  Les loirs, lérots ou autres écureuils peuvent s’empêtrer ou se blesser avec la glu. Si votre jardin est le refuge d’une de ces espèces, utilisez le produit avec parcimonie et seulement en cas d’extrême urgence dans votre verger. Le mieux est de ne pas l’appliquer sur les vieux sujets présentant des cavités où pourraient se blottir ces petits hôtes de nos jardins.

Articles connexes


Blog

Des larves de coccinelles, sans les acheter : vive les plantes relais !

Connaissez-vous les plantes relais ? Utilisées dans le cadre de la protection biologique intégrée (PBI) en...
Lire la suite +

Blog

Mésanges : l'insecticide qui gazouille

Et oui, chez nous, l'insecticide est naturel et en plus, il gazouille. Cette semaine, au...
Lire la suite +

conseil

Arbres fruitiers : protéger son verger au naturel

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire