Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
elaguer, couper une grosse branche d'arbre
conseil

Quand et comment couper une grosse branche d'arbre ?

Dans les règles de l'art

« Beaucoup savent couper mais peu savent tailler  » : ces paroles de Jean de la Quintinie (agronome du 17eme siècle), sont toujours pertinentes près de 3 siècles plus tard. En effet, les tailles sur les arbres et arbustes requièrent à la fois connaissances et dextérité. Une mauvaise manipulation peut entraîner  de graves dommages à l’arbre et… à votre santé.

Découvrez nos conseils pour couper une branche d’arbre dans les règles de l’art, en toute sécurité et sans nuire à celui-ci.

 

 

Pourquoi tailler une branche ?

Il peut exister une multitude de raisons pour éliminer une branche d’arbre :

  • Pour des causes de sécurité (bâtiments proches, parking, écoles…) ;
  • Pour des raisons sanitaires (branches mortes, maladies, attaques d’insectes, branches cassées) ;
  • Pour des raisons de productivité (améliorer le rendement de vos arbres fruitiers) ;
  • Pour des raisons pratiques (passages d’engins, du jardinier dans ses allées, éclairer son jardin pour qu’il soit plus fleuri, etc) ;
  • Pour des raisons de maintien de la forme de l’arbre.

Quelque soit les raisons, le choix des outils ainsi que la méthode de taille doivent être convenablement appréhendés pour vous garantir un résultat satisfaisant.

Quand tailler ?

La période propice s’étend de novembre à mars, durant le repos végétatif des végétaux et lorsque la sève ne circule plus dans vos végétaux ligneux mais le moment idéal est cependant le tout début du mois de mars car la cicatrisation démarrera rapidement et laissera moins de chances aux pathogènes de s’installer.

Il existe une exception pour les arbres fruitiers « à noyaux » que l’on taillera de préférence en début d’automne.

Enfin, n’effectuez pas de taille sur les bouleaux au début du printemps car vous risquez de lui faire perdre une quantité de sève importante.

Quels outils pour quelle taille ?

Le choix de l’outil de coupe est très important pour le respect de l’arbre mais surtout pour votre propre sécurité. Il sera principalement fonction de la place dont vous disposez, de la hauteur de la branche et du diamètre de celle-ci. Voici les principaux types de scie pour la coupe des branches :

La scie couteau

Parfois appelée scie arboricole ou scie à élaguer, cet outil très tranchant est particulièrement recommandé pour les branches difficilement accessibles ou lorsque votre marge de manœuvre est réduite dans un arbre très dense. On l’utilise en tirant l’outil vers soi et non en le poussant. Facile à manipuler, la découpe sera généralement facile et rapide. La coupe fine et propre ravira le jardinier mais son usage se limitera à des branches de sections petites à moyennes. Enfin, elle ne demande aucun entretien.

La scie égoïne

Cette scie polyvalente peut servir à la découpe mais aussi pour divers travaux au jardin (planches, piquets, aggloméré) ainsi qu’à la coupe ponctuelle de bois vert ou sec. La découpe sera presque aussi nette que la scie couteau. Elle a l’avantage de souvent posséder une poignée ergonomique qui vous fatiguera peu durant la découpe. La scie égoïne est durable car elle pourra être régulièrement affûtée.

La scie à bûche

La scie à archet, communément appelée scie à bûches, est un type de scie servant à couper du bois rond (bûche, abattage de petits arbres, débitage de bois de chauffage…). Elle procure une coupe peu soignée mais permet une découpe rapide du bois. La lame est prise dans une monture en acier avec un tendeur et est remplaçable lorsque usagée. Elle est peu pratique à utiliser sur une échelle et dans un arbre à cause de sa taille et de sa forme mais peut cependant venir à bout de branches de grosses sections.

Le conseil de François : L’axe de la scie doit être bien perpendiculaire à l’axe de la branche pour éviter de vous fatiguer. Votre bras doit aussi être parfaitement parallèle à l’axe de votre scie lors de la découpe.

Enfin, outre l’outil de taille, vous aurez également parfois besoin (selon votre expérience et votre dextérité) d’une échelle, d’une corde (pour retenir ladite branche), d’une bâche (pour récupérer tous vos déchets de taille en une fois), de gants (certaines écorces peuvent être épineuses ou abrasives), de chaussures de sécurités (ou équivalent)  et éventuellement d’un ébrancheur ou d’un sécateur pour débiter votre branche après sa chute.

Comment couper une grosse branche ?

Ne coupez jamais une grosse branche d’arbre en un seul trait de scie ! Si vous coupez celle-ci à sa base sur le dessus de la branche en un coup, vous entrainerez un arrachage de l’écorce le long du tronc au moment de la chute. De telles blessures infligées à l’arbre sont autant de portes ouvertes aux maladies. À l’inverse, si vous essayez de sectionner la branche par le dessous, vous allez inévitablement coincé votre scie sous le poids de la branche.

Une fois votre outil de coupe sélectionné avec soin et désinfecté un chiffon d’alcool (évite la transmission des maladies fongiques et virales), nous allons procéder comme suit :

  • Commencez par effectuer un trait de scie sous la branche d’environ 1/3 de son diamètre à 30 cm de la base du tronc. Cette opération évitera d’effilocher l’écorce du tronc lors de la chute de la branche ;
  • Effectuez un second trait à 10 cm du premier mais cette fois sur le dessus de la branche jusqu’à sa chute. Cette étape doit s’effectuer assez lentement pour ne pas être surpris par la chute brutale de la branche (d’autant plus si vous êtes sur une échelle !). Soyez attentifs aux craquements que la branche émet qui indiquent sa chute imminente ;
  • Coupez le moignon restant jusqu’au col de la branche. Cette opération est très importante car elle évitera la formation d’une gouttière dans votre tronc. En effet, si le moignon était laissé sur place, il finirait par pourrir, former une sorte de coupelle d’eau qui s’infiltrerait et propagerait la pourriture à l’intérieur de l’arbre. Celui-ci serait évidemment condamné ;
  • On prendra également garde à ne pas entamer le bourrelet présent à la base de la branche car cela rendrait la cicatrisation beaucoup plus compliqué et longue pour l’arbre (plaie béante).

Valoriser vos déchets du jardin

Une fois votre branche tombée, vous pourrez la débiter à l’aide d’une scie à bûches, d’une hache, d’un merlin et d’un coin. Il serait dommage de vous débarrasser des branchages à la déchetterie : ces matières premières sont d’une grande valeur pour votre jardin. Vous pourrez les recycler en paillage à l’aide d’un broyeur ou concevoir un vieux tas de bois pour les auxiliaires du jardin (hérissons, coccinelles, araignées, chrysopes…). Les plus grosses bûches pourront être utilisé comme combustible.

Articles connexes


Blog

Élagage des arbres : stop au massacre !

Aujourd’hui, je suis fâché ! Fâché mais aussi lassé car, aux bords des routes, dans...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire