Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
culture erodium pot bac jardinière
conseil

Cultiver un Erodium en pot

Une jolie curiosité à observer de près

L’Érodium, proche cousine des géraniums et pélargoniums, est une petite vivace de sol sec, peu connue. Couvre-sol, elle arbore un joli feuillage fin et découpé, parfois persistant, aromatique. Du printemps à l’automne, elle développe de gracieuses fleurs, brillantes au soleil, de couleur rose, blanche ou jaune. C’est une plante de soleil et de sol drainé. Ainsi, elle pousse bien en pot, pourvu que vous lui assuriez un bon drainage et que vous la positionnez au soleil ou éventuellement à mi-ombre. Vous serez surpris d’observer de près à l’automne sa fructification étonnante. Des graines en forme de longs becs érigés, lui valent le nom vernaculaire de ‘bec de grue’ ou ‘bec de héron’.

Plantez cette vivace originale en pot, seule ou accompagnée, pour profiter de ces jolis atouts.

Comment cultiver un Érodium en pot ?

Vous cultiverez un Érodium en pot si vous pouvez lui offrir les conditions suivantes : un balcon, une terrasse ou un jardin ensoleillé, avec un léger coin d’ombre éventuellement pour le protéger des grosses chaleurs. Vous aurez la possibilité de l’arroser régulièrement, car même si c’est une plante originaire de méditerranée, elle a besoin d’un peu d’eau régulièrement si elle est cultivée en pot.

Vous pouvez tout à fait l’associer à d’autres vivaces de sol drainé dans une jolie potée, en prenant soin d’éviter de la marier avec des vivaces à la croissance très vigoureuse, car elle craint la concurrence racinaire.

Vous profiterez ainsi de sa longue et délicate floraison d’avril à octobre et de son fin feuillage aromatique et joliment découpé.

Toutes les espèces et les variétés d’Érodium se prêtent à la culture en pot.

Bec de grue

L’Érodium ‘Stéphanie’, une jolie fleur raffinée

Quel type et quelle taille de pot pour mon Érodium ?

Prévoyez un pot de 20 à 30 cm de profondeur et de 20 à 30 cm de large pour une plante seule. Vous pouvez associer l’Érodium à d’autres plantes de même condition, auquel cas, adaptez la taille du pot.

Choisissez la matière de votre préférence, ayez simplement en tête que la terre cuite, poreuse, est bien adaptée à des plantes de sol sec, car l’eau est rapidement absorbée et ne stagne pas, mais qu’elle nécessite des arrosages plus fréquents.

Si vous habitez dans une région très pluvieuse en hiver, privilégiez la terre cuite pour éviter que de l’eau imbibe le substrat trop longtemps à la mauvaise saison.

pot

La jolie terre cuite

Quel substrat ?

Choisissez ou composez un substrat caractéristique des plantes de sol sec, quoique légèrement moins drainant pour l’adapter à la plantation en pot où le substrat sèche beaucoup plus vite qu’en pleine terre.

Vous pouvez composer un mélange à raison de 1/3 de terreau de qualité à bonne rétention d’eau ou de compost, 1/3 de sable de rivière et 1/3 de terre de jardin. Si vous n’avez pas accès à tous ces éléments, vous pouvez aussi mélanger 40 % de sable de rivière à 60% de terreau qualitatif.

Prévoyez un drainage au fond du pot à base de billes d’argile, de pouzzolane ou de graviers. Prévoyez également un paillage minéral pour le dessus du pot.

Erodium trifolium

Erodium trifolium en sol drainé

Quand et comment planter l'Érodium ?

Plantez votre Érodium à l’automne ou au printemps. Dans les régions du nord de la Loire, préférez le printemps pour lui éviter les pluies hivernales le temps de sa reprise. De même, évitez de le planter en automne si vous vivez dans une région de climat USDA de type 1 à 5 (en zone 6a à 8a, gel de -23 °C à -9,4 °C).

Plantez votre Érodium ainsi :

  • Plongez le godet de pépinière dans une bassine d’eau le temps de préparer votre pot.
  • Versez une couche de drainage de quelques centimètres au fond du pot sous forme de billes d’argile, de graviers ou de pouzzolane.
  • À part, mélangez les différents éléments du substrat.
  • Versez votre substrat sur environ la moitié du pot.
  • Enlevez le godet et installez l’Érodium.
  • Complétez avec le substrat en tassant légèrement et régulièrement.
  • Remplissez jusqu’à quelques centimètres sous le bord du pot et tassez encore une fois.
  • Arrosez copieusement.
  • Quand l’eau est bue, ajoutez un peu de substrat si nécessaire, si des vides sont apparus.
  • Paillez avec votre paillage minéral sur 2 centimètres environ.
Bec de grue

La fleur scintillante de l’Érodium chrysanthum

Où placer votre Erodium ?

Vivace méditerranéenne de sol sec, l’Érodium apprécie d’être exposé au soleil et tolère un peu d’ombre en pot. Par grandes chaleurs, n’hésitez pas à déplacer le pot à l’ombre pour éviter que la plante ne souffre. Dans les régions les plus méridionales, vous pouvez le cultiver à mi-ombre, veillez toutefois à ce qu’elle ne soit pas trop dense, gardez en tête de lui offrir une situation dégagée et lumineuse.

Arrosage et engrais

Ici encore, on tempère ces conditions de prédilection de pleine terre, en les adaptant à la situation en pot : il a besoin d’un peu d’eau de temps en temps pour bien vivre son milieu restreint. Cela signifie que vous laissez toujours sécher le substrat entre deux arrosages, sur environ la moitié du pot. Faites attention à ce que le substrat ne se dessèche pas et ne se décolle pas des bords, il est difficile de le réhydrater ensuite.

L’Érodium n’a pas besoin d’engrais, voir le chapitre suivant pour un petit apport de compost au printemps.

Entretien

L’Érodium est une vivace autonome. En pot, on nuance quelque peu ce constat, compte tenu de la faible quantité de substrat autour de la plante.

En fin d’hiver, nettoyez dans le pot les parties abîmées.

Éventuellement, avant la floraison, au printemps, pincez les nouvelles tiges afin que la plante se ramifie. Enlevez le paillage minéral, ajoutez un peu de compost bien décomposé à la surface du pot et replacez le paillage.

En été, coupez les tiges défleuries à leur base pour prolonger la floraison.

Au bout de 3 à 4 ans, remplacez le substrat de votre plante.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire