Associer les Érodiums

Associer les Érodiums

Faites une place au soleil à cette jolie vivace peu connue

Sommaire

Mis à jour le 9 Juin 2022  par Leïla 4 min.

Les Erodiums, à peine plus connus sous le nom de Bec de Grue, sont des petites vivaces typiques de la flore méditerranéenne. Elles ont besoin d’un sol sec et filtrant, y compris en hiver. C’est une condition sine qua none pour les accueillir. Pour qu’elles puissent s’épanouir au mieux, veillez aussi à leur faire assez de place entre vos vivaces, car elles ont un système racinaire qui supporte mal la concurrence. Elles sont rustiques jusqu’à – 15 °C. Une fois ces conditions réunies, adoptez avec plaisir son feuillage décoratif et odorant et sa très jolie floraison à regarder de près. Proche des fleurs de géraniums, c’est une floraison délicate, des pétales fins, souvent ornés de détails. De petits bijoux à contempler ! C’est une plante de soleil, à installer au sud ou à l’ouest, idéalement avec un paillage minéral qui est son meilleur compagnon.

Généralement d’une hauteur de 15 cm, l’Erodium est une petite vivace à floraison très longue : elle est en fleurs d’avril à octobre. Sa durée de vie est limitée, mais elle se ressème spontanément. Découvrez comment associer l’Erodium au jardin, au plus proche de ses conditions naturelles montagnardes et sèches.

Difficulté

En rocaille de plantes alpines

L’Érodium pousse à l’état sauvage sur le pourtour Méditerranéen et plus globalement sur les montagnes calcaires d’Europe. On le trouve aussi dans d’autres régions du monde, à climat chaud. Pour l’acclimater au jardin, édifiez une rocaille sur une pente où vous installerez de petites vivaces alpines, pour faire un joli massif miniature de plantes à contempler. Ajoutez du minéral sous forme de pierres ou de graviers.

Plantez les espèces basses d’Erodium qui ne mesurent pas plus de 15 cm de hauteur en fleurs : l’Erodium chrysanthum, l’Erodium variabile ‘Bishop’s Form’ ou encore l’Erodium ‘Stephanie’ au feuillage fin vert tendre et finement découpé et aux ravissantes fleurs pourprées.

Ajoutez des petits sujets typiques des régions montagnardes comme le fameux Edelweiss, ici Leontopodium alpinum ‘Blossom of Snow’. Plantez aussi par exemple l’Azorella trifurcata ‘Nana’, vivace rampante formant un tapis, l’Androsace sempervivoides, aux fleurs rose-mauve, l’Alyssum montanum ‘Berggold’, à fleurs jaune d’or et parfum de miel, ainsi que la Joubarbe, Sempervivum arachnoideum.

Associer l'Erodium : dans une rocaille alpine

Leontopodium alpinum ‘Blossom of Snow’, Erodium ‘Stephanie’, Azorella trifurcata ‘Nana’, Androsace sempervivoides, Alyssum montanum ‘Berggold’, Sempervivum arachnoideum

En jardin sec méditerranéen

L’Erodium manescavii est une espèce plus haute d’Erodium, il mesure 40 cm de hauteur à maturité. En sol sec et filtrant, il s’harmonise volontiers avec des vivaces du bassin méditerranéen de taille moyenne. Associez-le aux Cistes, au Romarin, aux Lantana, aux Lavandes.

Ici on le plante avec un cousin des Cistes : l’Halimium commutatum aux fleurs jaunes très lumineuses et avec une Euphorbe, Euphorbia cyparissias ‘Fens Ruby’. Une graminée, Helictotrichon sempervirens, bleutée et une Gaura lindheimeri Blanche très légère complètent la scène.

Associer l'Erodium : dans un jardin sec méditerranéen

Gaura lindheimeri Blanche, Erodium manescavii, Euphorbia cyparissias ‘Fens Ruby’, Helictotrichon sempervirens, Halimium commutatum

En bordure de massif

En sol drainé et exposition ensoleillée, plantez aussi l’Érodium en bordure de massif. En compagnie de plantes de sol sec, à condition de lui laisser l’espace pour pousser sans trop de concurrence, vous pourrez profiter de son joli feuillage et de ses fleurs délicates.

Harmonie blanche et bleue : associez l’Erodium chrysanthum au tapissant Phlox mousse ‘White Delight’ et à l’Œillet Dianthus arenarius. En arrière-plan, l’Eryngium alpinum ‘Blue Star’, le Lavandula angustifolia ‘Hidcote’ et le Ballota pseudodictamnus.

Associer l'Erodium : en bordure de massif

Phlox mousse ‘White Delight’, Erodium chrysanthum, Dianthus arenarius, Eryngium alpinum ‘Blue Star’, Lavandula angustifolia ‘Hidcote’, Ballota pseudodictamnus

En pot

Le pedigree de l’Erodium lui donne toute latitude pour s’épanouir en pot. L’Erodium variabile ‘Bishop’s Form’ a un joli feuillage arrondi et denté, légèrement ondulé. Elle s’orne abondamment de fleurs roses veinées de pourpre.

Ici, plein feu sur les Sedums ou Orpins et les Sempervivums ou Joubarbes. Ces plantes grasses sont faciles à cultiver en pot où elles s’autogèrent presque en autonomie et prospèrent tranquillement. Mariage des Sedum lydium ‘Glaucum’, Sedum cauticola ‘Lidakense’ avec l’Erodium rose. Les joubarbes Sempervivum Chick Charms’ ® ‘Chocolate Kiss’, Sempervivum ‘Chick Charms’ ® ‘Cotton Candy’, apportent leur forme arrondie.

Associer l'Erodium : en pot

Sedum lydium ‘Glaucum’, Sedum cauticola ‘Lidakense’, Erodium variabile ‘Bishop’s Form’, Sempervivum ‘Chick Charms’ ® ‘Chocolate Kiss’, Sempervivum ‘Chick Charms’ ® ‘Cotton Candy’

Dans les interstices

L’Erodium cicutarium et l’Erodium moschatum, annuelles et bisannuelles, poussent naturellement dans les fissures du sol et des pierres, dans les sols sableux. Tous les Erodiums poussent dans ces conditions de sol pauvre, de peu de terre, très sec. Vous pouvez les planter entre des dalles, sur des murets, dans des fissures, là où une faible poche de terre les accueille sans soucis. Ainsi, même si votre terrain n’est pas adapté à la culture de l’Erodium, il est possible que vous puissiez néanmoins le cultiver sur un muret ou une terrasse ensoleillée. N’hésitez pas à le planter en compagnie de Saxifrages et d’Armeria par exemple.

Vous pouvez remarquer sur la photo ci-dessous que l’Erodium a une curieuse fructification, en longs becs de 2 à 3 cm, qui se recourbent ensuite, d’où son nom vernaculaire de Bec de Grue. Cela en fait une curiosité botanique à avoir chez soi pour observer ses différentes transitions.

Associer l'Erodium : dans les interstices

L’Erodium cicutarium et ses fruits, polyakènes, longs de 2 à 3 cm

En compagnie de bulbes

De faible hauteur, l’Erodium se mélange de bonne grâce aux petits bulbes printaniers.

Ici, les floraisons se suivent de mars à mai avec la Tulipe botanique turkestanica, la Tulipe botanique clusiana ‘Cynthia’ et l’Ornithogalum nutans. Profitez de leurs floraisons élégantes et raffinées, très lumineuses. L’Erodium chrysanthum et sa fleur brillante sous le soleil prend le relai de juin à septembre.

Associer l'Erodium : avec de petits bulbes printaniers

Erodium chrysanthum, Ornithogalum nutans, Tulipe botanique turkestanica, Tulipe botanique clusiana Cynthia

Associer des feuillages aromatiques

L’Erodium dispose d’un joli feuillage, différent suivant les espèces, qui plus est aromatique. Aromatique et comestible. Sans se pencher sur ce dernier aspect, pourquoi ne pas l’associer à d’autres vivaces aromatiques, typiques des climats méditerranéens et habituées à pousser en sol sec et drainé au soleil ? Ainsi, les vivaces aromatiques comme les Thyms, Romarins, Lavandes, Origans, Sauges, Immortelles et Santolines ont toutes les mêmes conditions de culture et forment de beaux tableaux odorants. Leur floraison est discrète et leur feuillage, quand on le froisse, évoque les senteurs chaudes de la garrigue.

Retenons simplement quelques plantes ici comme le thé grec des montagnes ou thé de Crète : Sideritis syriaca, très intéressant à boire. Le très beau Origanum rotundifolium ‘Kent Beauty’ accompagne l’Erodium manescavii avec un Thymus capitatus et un Santolina chamaecyparissus.

Associer l'Erodium : avec des feuillages aromatiques

Thymus capitatus, Erodium manescavii, Origanum rotundifolium ‘Kent Beauty’, Sideritis syriaca, Santolina chamaecyparissus

Commentaires

association vivace erodium
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.