Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
reconnaitre sol sec, frais, argileux
conseil

L’humidité du sol au jardin : comment la définir ?

Trop ou pas assez d'eau ? C'est un problème !

L’humidité du sol est une donnée indispensable lorsqu’on cultive un jardin. L’eau est un élément essentiel pour la vie des plantes : arbres, arbustes, vivaces, annuelles et même légumes et fruitiers. S’il n’y en a pas assez, il faudra arroser souvent et s’il y en a trop, il faudra drainer le sol. Avant toute chose, il conviendra de connaitre sa terre pour savoir si elle est naturellement trop humide, trop sèche ou bien fraîche, donc bien drainée. Mais comment jauger le taux d’humidité du sol ? Qu’implique le fait d’avoir une terre trop humide ou a contrario trop sèche ? Faisons le point dans cette fiche conseil.

Quelques définitions relatives à l'humidité d'un sol

Le monde du jardin possède sa propre langue et il est parfois compliqué de savoir vraiment de quoi on parle lorsqu’on lit ou écoute les experts du jardinage. On se fait plus ou moins une bonne idée de ce qu’est un sol humide ou un sol sec. En revanche, pour le sol frais, c’est beaucoup plus flou. Voici en quelques mots de quoi il s’agit :

  • Sol humide : un sol humide va retenir l’eau dans le sol, surtout en hiver. C’est le cas des terres lourdes et très argileuses. On retrouve les sols humides dans les points les plus bas, mais aussi sur des milieux naturellement humides comme d’anciens marécages. Un sol humide n’est pas forcément une malédiction. Un bon nombre de plantes s’accommode de ce type de terrain, comme les plantes de berges et de milieux humides évidement, mais aussi les plantes au feuillage luxuriant ;
  • Sol frais : un sol frais est un sol bien drainé dans lequel l’eau circule bien. L’eau évite de stagner en hiver et pénètre bien dans le sol en été lors de chute de pluie. Un sol frais accueille plus ou moins tous types de plantes. C’est le meilleur sol pour cultiver un potager ;
  • Sol sec : un sol sec est un sol qui ne retient pas du tout l’eau. En gros, il est trop drainé. On retrouve ce type de sol dans les terrains sableux, rocheux ou maigres (peu humifères). Les sols secs sont pauvres, car les éléments nutritifs ne sont pas retenus. Sur ces sols, il convient de choisir des plantes adaptées à la sécheresse avec un système racinaire très profond. La flore méditerranéenne ou les plantes exotiques des zones chaudes et sèches y poussent à merveille.

L’humidité d’un terrain se définit avant tout grâce aux caractéristiques physico-chimiques du sol (teneur en argile, taux d’humus…), mais aussi à la vie du sol, au relief du terrain et au climat. Dans un sol possédant une bonne structure, les particules se rassemblent en agrégats pour que l’air, les nutriments et, ce qui nous importe ici, l’eau puissent circuler facilement, mais pas trop rapidement.

humidite sol jardin, drainage jardin, sol humide jardin que faire, sol humide jardin solutions, sol sec jardin

Un sol humide, frais ou sec n’accueillera pas le même type de plantes

Pourquoi l'humidité est un facteur important ?

Tout simplement parce que les plantes n’ont pas toutes les mêmes besoins en eau. Certaines se plaisent dans un sol humide et lourd, tandis que d’autres se sont adaptées aux terres sèches et pauvres. Pour ce qui est des sols frais donc bien drainés, la gamme végétale est plus large. Voilà pourquoi, tous les jardiniers tendent généralement vers une amélioration structurelle du sol par ajout de matière organique, de compost, de fumier… Afin d’améliorer le drainage et la qualité du sol dans son ensemble.

Un sol trop humide va entraîner une baisse de l’activité des micro-organismes du sol, une réduction de l’absorption des éléments nutritifs et un ralentissement de la croissance des racines. Si c’est votre cas, suivez les conseils de François pour améliorer le drainage de votre sol. 

Un sol trop sec ne retiendra ni l’eau ni les éléments nutritifs, ce qui entraînera des retards de croissance, voire la mort pour les végétaux inadaptés. Si c’est votre cas, suivez les conseils d’Alexandra pour améliorer votre terrain en le rendant plus fertile et moins sec. 

humidite sol jardin, drainage jardin, sol humide jardin que faire, sol humide jardin solutions, sol sec jardin

On peut améliorer la structure d’un sol en l’amendant avec du compost, du fumier, etc

Comment mesurer le taux d'humidité dans le sol ?

Les agriculteurs utilisent des sondes à enfoncer dans le sol à une certaine profondeur pour juger avec précision du taux d’humidité du terrain. Il existe aussi des sondes trouvables en jardinerie pour les jardiniers, mais ces dernières sont souvent imprécises, voire totalement inefficaces.

Cependant, rien ne vaut l’observation et l’expérience du jardinier.

  • Si des flaques d’eau restent plusieurs jours après une forte pluie, que la terre est spongieuse et forme des boudins solides lorsque vous la roulez dans le creux de vos mains et que certaines plantes hygrophiles (épilobes, consoudes, renoncules rampantes ou podagraires) aiment y pousser spontanément : votre sol est (trop) humide ;
  • Si la terre se désagrège quand vous la roulez entre vos mains, que le sol parait toujours sec et que des plantes de sol sec et pauvre y poussent naturellement (molène, orpin, panicaut, Euphorbe des bois…) : votre sol est (trop) sec.
humidite sol jardin, drainage jardin, sol humide jardin que faire, sol humide jardin solutions, sol sec jardin

À gauche un sol à tendance argileuse, à droite un sol sec type rocaille

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire