Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Les fientes de poules au jardin
conseil

Comment utiliser les fientes de poules comme engrais au jardin ?

Ne jetez pas les crottes de poules, riches en azote, utiles à la croissance des plantes

Vous avez quelques poules dont vous vous occupez avec amour. Et elles vous le rendent bien en vous offrant de beaux œufs. Parmi les soins importants à leur prodiguer, le nettoyage du poulailler et l’évacuation des fientes des poules sont primordiaux. Pour éviter les maladies, les mauvaises odeurs et la propagation des parasites. Or, au fil des semaines, les déjections de poules s’accumulent, parfois mêlées à de la paille. Et il est dommage de les jeter à la poubelle car ces fientes de poules s’avèrent un engrais d’excellente qualité pour le potager, le jardin d’agrément ou le verger. On vous explique pourquoi et comment utiliser ces fientes de poule, riches en azote.

Les fientes de poule, un engrais excellent pour les végétaux

Il y a un réel intérêt à garder les fientes de poules car elles sont particulièrement riches en nutriments, indispensables au bon développement et la croissance d’une plante, mais aussi en oligo-éléments. Les fientes de poules sont donc considérées comme un engrais NPK, c’est-à-dire riche en azote (N), en phosphore (P) et en potassium (K). Ces trois éléments nutritifs se retrouvent en quantité non négligeable dans les déjections de vos poules, et en particulier l’azote qui participe à la construction de la matière vivante de la plante. C’est d’ailleurs la déjection animale la plus riche de toutes en azote.

poules

Outre ces nutriments, les fientes de poule sont également sources d’oligo-éléments, à savoir le calcium, le sodium, le soufre, le zinc, le magnésium, le cuivre et le fer qui permettent de couvrir les besoins des plantes les plus exigeantes.

>Ainsi, les crottes de poules ont une action bénéfique sur la qualité du sol, elles relèvent le pH et en améliorent la structure.

A utiliser avec mesure dans le jardin

Très bon engrais azoté, les fientes de poules ont également l’avantage d’être immédiatement disponibles pour les plantes. De ce fait, elles se transforment très vite en minéraux. Mais attention au surdosage en azote qui risque de littéralement brûler les racines. C’est pourquoi les fientes de poule doivent être utilisées avec parcimonie, en toute connaissance de cause, et jamais pures.

En revanche, une fois leur utilisation maîtrisée, les fientes de poules sont recommandées au potager pour les légumes-feuilles comme les salades, les épinards, les chouxou les légumes-racines (carottes, pommes de terre…). Il ne faut toutefois jamais les utiliser pour les légumineuses que sont les pois, les haricots, les lentilles et les fèves qui ont la capacité de capter l’azote dans l’air. A éviter également pour les légumes-fruits (tomates, courgettes, aubergines…) qui risquent de plus développer les feuilles au détriment des fruits. Vous pouvez aussi utiliser les crottes de poules comme engrais pour les arbres fruitiers, les plantes vivaces et les arbustes, la pelouse, voire les plantes en pot.

Comment utiliser les crottes de poules ?

On le répète car c’est primordial : il ne faut jamais incorporer les fientes de poules pures au jardin. Dès lors, deux solutions existent pour en faire bon usage :

  • Le séchage : une fois les fientes de poules récupérées dans le poulailler, faites-les sécher dans un endroit à l’abri de l’humidité et aéré pendant un mois et demi en plein été. Hors cette période estivale, les fientes doivent sécher plus longtemps, par exemple pendant tout l’hiver. Vous pouvez laisser la paille. Une fois bien sèches, les fientes sont écrasées pour former une poudre grossière (utilisez un masque pour cette opération) qui sera mélangée à de la terre de jardin. Comptez un tiers de poudre de fientes pour deux tiers de terre.
  • Le compostage : les fientes de poules doivent être mélangées à des déchets riches en carbone que sont les feuilles sèches, les tontes de pelouse et les déchets de taille. Dans votre bac à compost, alternez les strates de fientes et de déchets verts. Arrosez tous les 10 jours et laissez reposer de 6 à 12 mois sans y toucher, et entre 4 et 6 mois si vous le retournez régulièrement.

compost

Comment épandre votre engrais de fientes de poule ?

Le premier conseil pour un bon épandage réside dans la fréquence. Il vaut mieux des apports réguliers plutôt qu’un apport massif en une seule fois qui serait dommageable pour le sol et les plantes. Cet apport se fait idéalement en automne, de septembre à novembre, mais vous pouvez aussi enrichir votre sol de février à avril. 

L’épandage de ce fumier obtenu à partir des fientes de vos poules doit se faire en surface. Si vous avez fabriqué un engrais en poudre constitué de fientes de poules séchées et de terre de jardin, disséminez-le en surface sans jamais dépasser 500 g par m2. Ensuite, répartissez simplement votre engrais à l’aide d’une griffe ou d’un croc sur 5 cm de profondeur.

Quant au compost, il peut être soit incorporé à la terre à la griffe pour les légumes très gourmands que sont les choux et les poireaux, soit  simplement épandu comme paillis au pied des plantes potagères déjà développées.

Évitez de mettre le compost et la poudre de fientes séchées directement dans les trous de plantation.

Le saviez-vous ?

Au siècle dernier, les fientes de poules utilisées comme fumier étaient appelées poulée, poulnée, poulenée, poulaitte ou pouline. A cette époque, ces crottes de poule étaient incorporées au tas de fumier qui marquait l’entrée des fermes.

En période de mue, en général en automne, les poules perdent leurs plumes. C’est un phénomène totalement naturel dont on peut tirer parti. En effet, comme les fientes, les plumes de poule sont riches en azote. Il suffit de les ramasser dans les pondoirs ou dans les coins du poulailler et de les intégrer au compost. Vous pouvez aussi fabriquer du jus de plumes en immergeant deux grosses poignées de plumes emballées dans un vieux collant, lesté d’un caillou, dans un seau d’eau de pluie. Laissez macérer à l’ombre, jusqu’à ce que l’eau prenne la couleur du thé, soit au moins un mois. Ensuite, vous pouvez arroser vos plantes avec cette décoction et mettre les plumes au compost.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire