Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Voyage botanique en Afrique du Sud

Je suis partie cette année avec quelques amis jardiniers-botanistes à la découverte de la flore sud-africaine, sur trois semaines de fin janvier à mi-février. De par sa situation géographique et son relief, l’Afrique du Sud offre une grande variété de microclimats, et donc une flore très riche et diversifiée, avec de nombreuses plantes qui ne poussent que là-bas... Embarquez avec moi, direction l’Afrique du Sud !

 

La région du Cap

Nous commençons notre voyage dans la région du Cap (Cape Town), au sud-ouest du pays. Le royaume floral du Cap est la région floristique la plus petite du monde mais c’est aussi une des zones les plus riches au niveau de la diversité botanique. Elle compte un très important taux d’endémisme, ce qui signifie que de nombreuses espèces ne poussent que là-bas, on ne les trouve nulle part ailleurs dans le monde. Les paysages sont caractéristiques, avec des formations végétales particulières, notamment le fynbos : des broussailles composées de nombreuses plantes sclérophytes (adaptées à la sécheresse). On y trouve beaucoup de Protéacées, de bruyères, de Restionacées (plantes ressemblant à du jonc ou à des prêles), ainsi que des plantes succulentes et des orchidées...

On fait aussitôt une randonnée dans les montagnes vers Worcester. Le paysage est aride et rocailleux. En chemin, on voit des Protea brulées par le feu, carbonisées, mais qui souvent repartent du pied. Il faut dire que cette famille de plantes, les Protéacées, sont adaptées aux incendies, fréquents en Afrique du Sud, et sont même favorisées par le feu ! (leurs graines ont besoin de la fumée pour germer...). On aperçoit aussi l’étrange fougère Schizaea pectinata, qui ne ressemble absolument pas à une fougère ! En haut de la montagne, nous découvrons les grandes fleurs de l’orchidée Disa uniflora, accrochées sur une paroi rocheuse et humide, en compagnie des fleurs rouges et blanches du glaïeul Gladiolus cardinalis, et de quelques plantes carnivores. Non loin, nous sommes impressionnés par la fleur immense de la Protéa royale, Protea cynaroides, l’emblème de l’Afrique du Sud ! Les paysages se font extrêmement rocailleux, presque lunaires. Nous sommes entourés de falaises et de champs de pierres !

La fougère Schizaea, en Afrique du Sud Schizaea pectinata : une petite fougère qui ne ressemble pas à une fougère !
Les grandes fleurs de l'orchidée Disa uniflora, en Afrique du Sud L'orchidée Disa uniflora, dans la nature
Le floraison de Protea cynaroides, en Afrique du Sud La protéa royale (Protea cynaroides) : l'emblème de l'Afrique du Sud

Quelques jours plus tard, nous partons à la recherche du superbe Aloe plicatilis. Nous le cherchons durant quelques heures, pour au final le trouver, niché en haut des rochers... Il s’agit de vieux individus aux troncs tortueux et aux feuilles étrangement disposées sur deux rangs.

Nous faisons un détour au Cap de Bonne-Espérance, puis un passage obligé au magnifique Jardin botanique de Kirstenbosch. Dans un autre jardin botanique, nous observons quelques plantes succulentes, comme le petit Conophytum ficiforme... mais nous découvrons surtout la floraison d’Hydnora africana ! C’est une plante qui vit sous terre, qui ne fait pas de chlorophylle mais parasite une autre plante (euphorbe) en se connectant à ses racines pour lui piquer les nutriments résultant de la photosynthèse. Elle n’est visible que lorsqu’elle fleurit ! Elle dévoile alors une fleur à l’allure monstrueuse et qui dégage une odeur nauséabonde, attirant les insectes qui viennent la polliniser.

Conophytum ficiforme et Hydnora africana, Afrique du Sud Conophytum ficiforme, une petite plante succulente, coincée entre des pierres / La floraison d'Hydnora africana, une plante parasite

 

Cape Town - Port Elisabeth

Nous quittons ensuite Cape Town pour aller jusqu’à Port Elisabeth, en suivant la Garden Route, avec quelques arrêts obligatoires en chemin ! Il s’agit d’une route qui longe la côte, et passe à côté de plusieurs réserves naturelles, entre de belles forêts et des vallées verdoyantes traversées par des rivières...

En chemin, on s’arrête faire une randonnée dans la réserve naturelle de Fernkloof : on y voit Leucospermum cordifolium (une protéacée), ainsi que Phaenocoma prolifera, aux pétales roses, secs et brillants. On découvre également Roridula gorgonias, une plante protocarnivore, qui capture les insectes mais ne peut pas les digérer. Elle possède des poils collants sur lesquels les insectes se retrouvent piégés, puis une punaise qui vit en symbiose avec la plante viendra les dévorer... La plante pourra alors digérer les excréments de la punaise.

La floraison rose et brillante de Phaenocoma prolifera, Afrique du Sud Phaenocoma prolifera
La floraison du Leucospermum cordifolium, en Afrique du Sud Leucospermum cordifolium
Roridula gorgonias, Afrique du Sud Roridula gorgonias, une plante presque carnivore !

Lors d’une promenade en sous-bois, on voit des tapis de chlorophytum, une plante commune dans nos appartements. En France, c’est une plante d’intérieur, là-bas elle tapisse parfois le sous-bois, comme de la mauvaise herbe !

On continue à remonter la côte en direction du Parc national du Tsitsikamma. On se promène dans de superbes forêts avec de nombreuses lianes, des fougères, des Podocarpus centenaires... Les arbres sont impressionnants par leur taille et leur forme !

 

Les montagnes du Drakensberg

Nous partons ensuite en direction du Drakensberg, pour la seconde partie du voyage : on prend un avion pour Johannesburg, puis on descend en voiture jusque dans la région du Drakensberg, une chaine de montagne dont le nom signifie « les montagnes du Dragon » ! Les paysages sont impressionnants. Ils se font plus verts et beaucoup moins secs qu'au Cap ! On se croit réellement au bout du monde. Les plus hauts sommets culminent entre 3 400 et 3 500 mètres d'altitude. Les pluies et orages sont fréquents en fin d'après-midi... Nous obligeant parfois à interrompre nos randonnées un peu plus tôt !

Nous partons en randonnée pour aller observer les Tugela Falls (les deuxièmes plus hautes chutes d'eau au monde !). En chemin, nous croisons de nombreuses plantes communes dans nos jardins en France : agapanthes, kniphofias, crocosmias, eucomis, bégonias... et beaucoup de fougères, parfois arborescentes ! Le mauvais temps nous oblige ensuite à rebrousser chemin, malheureusement sans avoir pu voir les chutes d’eau, mais ravis d’avoir observé toutes ces plantes !

La floraison des agapanthes en Afrique du Sud Des agapanthes dans la nature
Eucomis dans la nature en Afrique du Sud Eucomis

 

Begonia dans la nature en Afrique du Sud Des bégonias qui poussent spontanément en sous-bois
Fougère arborescente, Afrique du Sud Une fougère arborescente
Des crocosmias dans la nature en Afrique du Sud Des Crocosmias
La floraison du Galtonia, dans le Drakensberg en Afrique du Sud Les montagnes du Drakensberg, et les fleurs blanches du Galtonia, aussi appelé Jacinthe du Cap

On arrive ensuite dans la réserve naturelle d'Injisuthi. Les paysages sont magnifiques, toujours très verts : les montagnes forment des pentes douces, avec d’innombrables rivières et petites cascades. L’eau est présente partout, et un voile de brume couvre la montagne en permanence. En chemin, on trouve des fougères arborescentes, de vieux cycas endémiques, des kniphofias, des eucomis...

Injisuthi, Afrique du Sud Les montagnes verdoyantes d'Injisuthi, dans le Drakensberg
Les montagnes d'Injisuthi en Afrique du Sud Injisuthi

En repartant de cette région, sur le bord de la route, on aperçoit des Dieramas, avec leurs hampes florales roses et délicates, très élancées. Et les infrutescences sèches des Brunsvigias, qui roulent au sol avec le vent, et sèment leurs graines là où elles passent !

La floraison des Dierama, Afrique du Sud Des dieramas en fleurs
Les infrutescences des Brunsvigias, Afrique du Sud Les fruits des Brunsvigias se déplacent grâce au vent et sèment leurs graines au passage !

 

Cela fait trois semaines que nous sommes partis, et il est désormais temps de rentrer. On profite de la dernière matinée pour refaire une sortie, avant de reprendre l’avion ! On voit Boophane disticha, et la superbe floraison étoilée du Macledium zeyheri... Une jolie fleur étoilée, très géométrique !

Boophane et Macledium, Afrique du Sud Boophane disticha et Macledium zeyheri

 

L'Afrique du Sud m'impressionne par la diversité de ses paysages et de sa flore. Je m’attendais à des paysages presque essentiellement arides... C’était le cas au début du voyage, dans la région du Cap, les paysages étaient très secs et rocailleux. Mais, plus tard, sur la Garden Route, nous nous sommes retrouvés dans des forêts luxuriantes, avec de nombreuses lianes et fougères, et quelques orchidées épiphytes. Puis nous sommes arrivés dans les montagnes verdoyantes du Drakensberg, avec une végétation et des paysages plutôt frais. Comme elles apprécient l’ombre et la fraicheur, je ne m’attendais pas à voir autant de fougères en Afrique du Sud... Ce fut pour moi la plus belle surprise du voyage !

 

Articles connexes


Blog

Expédition botanique en Chine (Sichuan), à la recherche de nouvelles variétés - Partie 1

On l'oublie souvent mais toutes les plantes cultivées ont une origine de nature, de la...
Lire la suite +

Blog

La Corse : île de beautés végétales

Après les torrents d'eau tombés ces dernières semaines, je pense qu'on a tous envie de...
Lire la suite +

Blog

La Réunion, site de trésors botaniques, mais pas que...

Récemment rentrée d'un voyage de deux semaines à la Réunion, j'ai eu très envie de...
Lire la suite +

Blog

Voyage botanique en Afrique du Sud

Je suis partie cette année avec quelques amis jardiniers-botanistes à la découverte de la flore...
Lire la suite +

Blog

Voyage à la Réunion (1ère partie)

Il est 8 heures, l’avion se pose à l’aéroport de st Denis de la Réunion...
Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (0 votes, moyenne: 0 sur 5)

Une réflexion au sujet de « Voyage à la Réunion (1ère partie) »

  • Warrior

    Super Lionel, c'est une destination que je veux faire. Les fougères arborescentes sont trop belles. J'en ai dans mon jardin, mais pas aussi grandes. J'adore cela.

    Merci.
    Julia Warrior

    Répondre
Laisser un commentaire