Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les jardins d'Etretat

La Normandie est un pays de jardins. Le Jardin Plume, Le Bois des Moutiers, Le Vastérival, Shamrock, Les Jardins d'Angélique, Le Jardin du Mesnil Gaillard...  Mais voici qu'à côté de ces illustres représentants de nouveaux jardins s'ajoutent, dans un endroit tout aussi sublime qu'improbable, accrochés en haut de la falaise d’amont, près la Chapelle des Marins : Les Jardins d'Etretat !

Au début de XXème siècle, Madame Thébault, une actrice célèbre à l'époque, avait construit sur la falaise une villa, entourée d'un jardin résolument avant-gardiste. Aujourd'hui, après plus d’un siècle d’existence et 2 ans de travaux que l'on devine titanesques, Les Jardins d'Étretat viennent d'ouvrir au public. Mais il ne faut pas s'y tromper : il ne s'agit pas de jardins historiques (à l'exception de quelques grands arbres d'origine, tout a été créé via l'introduction de sujets matures) mais plutôt d'un projet artistique dont les jardins ne représentent qu'une des facettes.

Les jardins d'Etretat - Villa Roxelane
La Villa Roxelane, magnifiquement restaurée... jusque dans les moindres détails

Les jardins accueillent en effet des expositions, permanentes ou éphémères, de land-art et de sculptures, auxquelles répond assurément la sculpture des végétaux taillés en écrins pour les œuvres d'art.

Les Jardins d'Étretat sont la création d'un jeune architecte paysagiste russe, Alexandre Grivko, du cabinet "Il Nature".

Son idée maîtresse est de rendre hommage aux impressionnistes (nombre d’entre eux sont passés par Étretat) en reproduisant au travers des topiaires les paysages du littoral et en jouant sur la lumière grâce aux multiples tonalités de vert des différents végétaux persistants employés (buis, houx, osmanthe, ifs, phillyrea, rhododendron, enkianthus).

Le parti pris est, je l'avoue, déroutant : ça passe ou ça casse, tant tout est différent de ce que l'on a l'habitude de voir

Jeux de formes et de lumière

Les jardins ne sont pas grands : on peut facilement en faire le tour en moins d'une heure. Sauf si la magie opère, révélant le côté mystérieux - j'oserais même écrire mystique - et hors du temps, du lieu.

Je ne vous cache pas qu'au départ, j'ai ressenti une impression de froideur (monotonie des plantations, grands houx au feuillage sombre, absence quasi totale de fleurs, bien que les agapanthes devraient sous peu animer la scène), d'artifice (un petit côté "Alice au Pays des Merveilles") et un certain manque d'âme. Mais au fur et à mesure de la visite, ce sentiment a évolué.

Un petit côté "Alice au pays des Merveilles"

Les jardins sont divisés en différentes parties, comme autant de mondes. Mais le thème dominant reste la mer : la nature adopte tantôt le mouvement de l’océan en se faisant vagues, houle ou marée, tantôt la forme d'huîtres et de mollusques rappelant l’ostréiculture du passé. Çà et là se découvrent des œuvres - clé musicale, banc de poissons en miroirs ... - dont les deux principales constituent la véritable signature, très forte, des Jardins d'Étretat : celle de l’artiste espagnol Samuel Salcedo, de très grandes figures humaines, rondes, en résine d’élastomère, telles des perles au milieu de coquillages en buis sculptés, laissant deviner toute la palette des émotions humaines, ou encore l'installation du polonais Wiktor Szostalo représentant Claude Monet en train de peindre son célèbre tableau « Soleil couchant à Étretat ».

L'Œuvre de Samuel Salcedo : sept visages comme autant de perles dans des coquillages de buis

L'une et l'autre sont fascinantes : après une longue contemplation, j'ai envisagé de voler la première pour l'installer dans mon propre jardin, et j'ai presque pleuré d'émotion devant la seconde.

Et pendant ce temps, Monet peint...

Enfin, ce qui retient évidemment le regard est la vue que l'on a de ces jardins : une vue à couper le souffle, littéralement, qui embrasse la célébrissime Aiguille d'Étretat, la Manneporte, la vieille ville et la plage tout en bas. Tout le reste est l'horizon, le ciel et la mer : autant dire que le panorama est l'infini. C'est incontestablement un atout majeur qui à lui seul justifie la visite des lieux.

Visiter Les Jardins d'Étretat :

Avenue Damilaville - 76790 Étretat + 33 (0) 2 35 27 05 76
www.lesjardinsdetretat.fr ou Facebook : lesjardinsdetretat

Articles connexes


Blog

Visite au jardin de Piet Oudolf à Hummelo

L'année dernière, j'ai enfin pu concrétiser un rêve depuis longtemps caressé... visiter le jardin naturaliste...
Lire la suite +

Blog

Visite de la roseraie de Sangerhausen

En Allemagne, tout ou presque est un peu plus grand qu'ailleurs : des verres de...
Lire la suite +

Blog

Renée Boy-Faget du Jardin d'Entêoulet est notre jardinière invitée !

Si vous faites partie des chanceux qui ont déjà reçu notre catalogue printemps-été 2017, vous...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)

7 réflexions au sujet de « Les jardins d'Etretat »

  • Defays

    Merci Sophie pour ce partage et tes impressions. Tu nous donnes vraiment l'envie de le visiter.

    Répondre
  • Virginie

    La vue est extraordinaire !!! On devait être juste à côté quand on est allé à Etretat il y a un peu plus de 10 ans maintenant (les enfants n'étaient pas encore nés), je me souviens que de notre gîte, nous avions le même angle de vue sur les falaises. C'est sans doute une propriété à côté de là où nous étions. C'est un jardin moderne, à vocation artistique, il y a beaucoup de recherche dans les formes et dans les tonalités de verts, de symbolisme aussi. A découvrir ...

    Répondre
  • Maryse Clabots

    Bravo pour ton article Sophie qui me donne l'envie de découvrir ce Jardin ,j'ai adoré La Normandie et j'espère bientôt y retourner car quand j'y suis allée il y a des années je n'étais pas encore une passionnée de jardinage !

    Répondre
  • MARIE THERESE BOUCHY LEMAIRE
    MARIE THERESE BOUCHY LEMAIRE 15 avril 2017 à 18 06 48 04484

    Je ne suis pas friande des tetes ca me donne froid dans le dos (plutot genre cimetiere) mais j'admire l'ensemble et quand on parle d'agapantes j'adore ces fleurs d'un beau bleu donc je suis pour visiter sans m'attarder aux endroits des tetes , magnifique travail et bien soigner ----a voir si je passe par là

    Répondre
  • Béague

    Merci pour ce reportage qui salue l’originalité audacieuse de ce jardin. J’ai hâte de le visiter.

    Répondre
  • Beatrix marilyne

    Magnifique jardin très reposant soyons respectueux du travail car pour en arriver là il a fallu quelques années des étoiles plein les yeux une très belle journée dépaysement total dans un autre monde encore bravo et merci

    Répondre
  • André HOUTE

    désolée de n'avoir pu y accéder.route fermée. venions de la Champagne pour voir ce site. déçue.

    Répondre
Laisser un commentaire