Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le jardin exotique du Val Rahmeh, à Menton

Après avoir visité le jardin exotique d’Eze, je fais un passage dans la ville de Menton, au jardin du Val Rahmeh... Cette ville, très proche de la frontière italienne, bénéficie d’un microclimat très favorable, et il est rare que les températures descendent en dessous de 0°C. Elle est protégée des vents froids par les montagnes, et la proximité avec la mer permet de profiter d’un bon taux d’humidité (notamment sur la baie de Garavan, où est le Val Rameh), favorable à certaines plantes exotiques. Son climat très doux a fait de Menton la ville du Citron, un fruit qui est devenu ici un véritable symbole. La ville compte plusieurs jardins d’exception : Serre de la Madone, Fontana Rosa, Maria Serena, Val Rahmeh...

La propriété du Val Rahmeh fut acquise en 1905 par un général anglais, Sir Percy Radcliffe. Il y planta l'allée de palmiers, acheta quelques terrains attenants, et fit agrandir la maison. Le lieu changea plusieurs fois de propriétaires, puis fut racheté en 1957 par Miss May Campbell. Celle-ci fit encore agrandir le terrain et installa de nombreuses plantes exotiques, avant d'être contrainte de revendre la propriété à l'Etat, en 1966, qui en confia la gestion au Muséum National d’Histoire Naturelle. Il fut ouvert au public dès l’année suivante. C’est un jardin qui a un rôle d’acclimatation et de conservation d’espèces végétales. La diversité végétale est assez incroyable, puisqu’on y trouve environ 1 700 espèces différentes, cultivées dans un jardin de 1,5 hectare.

Je passe le portail et j'avance dans une allée de palmiers (Phoenix canariensis), avec à leur pied une végétation luxuriante : fougères arborescentes, bananiers rouges (Musa ensete), Tarenaya spinosa (fleur araignée), Chamaedorea elegans (palmier), Bergenia, Salvia guaranitica... Ces plantes m’impressionnent par leur superbe feuillage, dont les nuances se déclinent dans des teintes allant du vert profond au vert tendre. Les bananiers rouges, Musa ensete, apportent un bel effet de contraste.

la végétation luxuriante du jardin du Val Rahmeh
En entrant au Val Rahmeh, je suis aussitôt impressionnée par la végétation luxuriante

une fougère arborescente au jardin du Val Rahmeh

Le bananier rouge, Musa ensete, dans l'allée principale du Val Rahmeh
Musa ensete (bananier rouge)

L'allée me conduit devant la superbe villa, point central du jardin. Loin d’être froide comme peuvent l’être des bâtiments en pierre, sa teinte jaune - ocre et ses nombreuses arches, aux formes arrondies, lui donnent un côté très chaleureux ! C’est un bâtiment qui a beaucoup de charme. A ses pieds poussent des Rhaphidophora, de grands Monstera deliciosa, des Fatsia, fougères... Ainsi que le surprenant Pachypodium lamerei, aux troncs hérissés d’épines... La végétation y est luxuriante et tropicale, faite de plantes que l’on a plutôt l’habitude de voir en intérieur, dans nos appartements ! Elles ont trouvé ici des conditions favorables, un climat leur permettant de s’épanouir. Des plantes grimpent sur la façade, l’escaladent et la recouvrent par endroits. Devant la villa, un espace ouvert, avec un petit bassin carré où poussent des plantes aquatiques, et, non loin, plusieurs palmiers, dont deux beaux Syagrus romanzoffiana, ainsi que des strelitzias, bananiers ... Une table, des chaises et des bancs invitent à se poser là et à prendre le temps de profiter du lieu.

La villa du jardin du Val Rahmeh
L'allée nous amène devant la Villa
Le végétation luxuriante au Val Rahmeh
A ses pieds, une végétation généreuse, avec des feuillages qui s'entremêlent
La villa du Val Rahmeh, avec des plantes grimpantes et palmiers
Les façades de la villa se couvrent de plantes grimpantes !

La villa du jardin exotique du Val Rahmeh

La végétation à proximité de la villa, au jardin du Val Rahmeh
Monstera deliciosa, Phygelius capensis et Pachypodium lamerei

Je monte ensuite vers le nord du jardin et j’arrive dans une zone rocailleuse, où poussent des plantes plutôt xérophytes, adaptées à la sécheresse. J’y trouve notamment des cactus, euphorbes, agaves et aloés... Cette rocaille a un bel aspect graphique, structurée par les tiges verticales des cactus, qui contrastent avec les nombreuses plantes ayant ici un port en coussin. Les cactus et plantes succulentes y apportent une teinte légèrement bleutée. A côté, j'admire un imposant Macrozamia moorei : il s'agit d'une superbe plante originaire d'Australie, qui ressemble à un palmier, mais est proche des cycas, et possède un feuillage très fin.

Rocailles de plantes xérophytes, au jardin du Val Rahmeh
Le jardin du Val Rahmeh possède une zone de rocailles, avec une végétation adaptée à la sécheresse : plantes succulentes, cactus...

Les plantes succulentes et xérophytes, au jardin du Val Rahmeh

 

Cactus et plantes succulentes, au Val Rahmeh

 

Le jardin continue dans une zone ombragée, en sous-bois. Je passe sous une longue pergola, où pousse l’Akebia quinata, et qui forme un couloir arrivant sur une vasque avec Pistia stratiotes, une plante aquatique qui forme des rosettes et flotte à la surface de l’eau. Je continue à arpenter les petits sentiers en sous-bois, qui donnent vraiment l'impression de se trouver dans une jungle, avec une végétation riche et diversifiée : fougères, palmiers, nombreux bambous, lianes...

Vasque et pergola au jardin du Val Rahmeh
A l'extrémité de la pergola, une vasque avec Pistia stratiotes, la Laitue d'eau.

Le jardin rassemble une belle collection de palmiers : j’y vois le superbe Archontophoenix cunninghamiana, au port fin et élégant, ainsi que des Rhapis humilis, qui forment une large touffe constituée de nombreux troncs fins. Je découvre également des Syagrus romanzoffiana, des Chamaerops, Phoenix, Brahea... Ainsi que des palmiers souvent cultivés en intérieur, dans nos appartements, comme les Chamaedorea elegans, ou les Howea forsteriana (Kentia) !

Un peu plus loin, j’admire la superbe floraison orangée, en petites étoiles, des Bulbine - une floraison très délicate et aérienne, légère.

Quelques plantes exotiques du Val Rahmeh : bulbine, callistemon et bambous
Bulbine frutescens, Callistemon comboynensis et Phyllostachys nigra

On trouve au Val Rahmeh de nombreux agrumes (dont le cédratier main de bouddha...) et plantes alimentaires tropicales (avocats, bananiers, canne à sucre, taro...). Le jardin possède également une collection de plantes magiques et toxiques.

J’arrive dans une large zone ouverte, avec des pelouses et un grand bassin où poussent des nénuphars, papyrus, jacinthes d’eau, colocasias... J’admire aussi les grandes feuilles des Lotus ! Au bord de l’eau se dressent deux majestueux Phoenix sylvestris. L'ensemble constitue un tableau très harmonieux et apaisant ! Je vois aussi un groupe de bananiers du Japon, Musa basjoo, une espèce plutôt rustique. J’admire la belle floraison rouge du Callistemon comboynensis, ainsi que les superbes chaumes noirs d’un bambou, Phyllostachys nigra. Le Val Rahmeh possède en effet une très riche collection de bambous, dont les chaumes prennent différentes couleurs suivant les espèces. Et l’on trouve des bambous géants, Dendrocalamus asper.

Le bassin au jardin du Val Rahmeh, avec plantes aquatiques et palmiers
Le bassin, avec deux grands Phoenix sylvestris

 

Le jardin du Val Rahmeh donne l’agréable sensation de se promener dans une serre à ciel ouvert, avec des plantes que l’on a plutôt l’habitude de rencontrer en intérieur : Monstera, Howea forsteriana, Chamaedorea... Le climat est parfait pour la culture de plantes subtropicales : chaleur, humidité, et peu de risque de gel ! Cela a permis au site de rassembler de riches collections de plantes : palmiers, sauges, agrumes, bambous... Les bassins et fontaines y apportent une agréable fraîcheur, et les zones du jardin en sous-bois nous donnent l’impression de se promener dans une petite jungle, avec ses plantes luxuriantes. Au centre du jardin, la superbe villa vient ajouter beaucoup de charme au jardin ! La situation géographique est parfaite pour continuer la journée avec la visite d'autres jardins à Menton : Serre de la Madone, Fontana Rossa, Maria Serena... !

 

Informations pratiques :
Adresse : Avenue Saint-Jacques, 06 500 Menton
Tel : 04 93 35 86 72
Mail : valrahmeh@mnhn.fr
Plein tarif : 7 € (Tarif réduit : 5 €)
Horaires :
Ouvert tous les jours sauf le mardi
- Jusqu'au 30 septembre 2018 : 9h30 - 12h30, et 14h - 18h
- Du 1er octobre 2018 au 31 mars 2019 : de 9h30 - 12h30, et 14h - 17h

 

Articles connexes


Blog

Le Jardin Botanique de Genève

Ces derniers mois, j’ai beaucoup bougé en France, et en fin d’été, après être allée...
Lire la suite +

Blog

Le jardin botanique Hanbury, en Italie

Sur la route entre Menton (France) et Vintimille (Italie), juste après la frontière, je pars...
Lire la suite +

Blog

Le jardin exotique d’Eze

De passage sur la côte d’Azur, j’en ai profité pour aller visiter le jardin exotique...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire