Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment tuteurer un Aster ? Technique et conseils

Avec leur floraison généreuse et leur exubérante végétation, les asters sont les fleurs vedettes de fin d’été par excellence ! Il existe d’innombrables variétés, certains comme l'Aster novae-angliae ‘Violetta’ dépassent 1 mètre de haut. Ils forment d'imposantes touffes buissonnantes érigées qui ont tendance à se coucher sous le poids des fleurs. Un tuteur s'impose pour garder un peu de tenue à ces grands asters aux tiges fines et souples ! L’objectif : soutenir les touffes pour éviter qu'elles ne s'écroulent sous le vent et la pluie.

Découvrez comment installer vos tuteurs pas à pas, le moment propice pour le tuteurage, et le matériel nécessaire pour le réussir !

→La plus belle gamme d’Asters est chez nous !

Quel matériel pour réussir le tuteurage ?

Il existe plusieurs façons de tuteurer les asters et différents types de tuteurs utilisables pour ce faire. Selon la technique choisie, vous aurez besoin de :

  • des tuteurs ou piquets, des branchages (noisetier, châtaignier...)
  • du fil de fer, de la ficelle
  • du raphia
  • un sécateur

Un tuteur ! Mais quel tuteur ?

Peu importe le matériau choisi, pour soutenir vos asters, il suffit de sélectionner des tuteurs dont la hauteur est adaptée à leur taille à maturité, entre 1,20 et 1,50 m de haut. Ils seront rapidement dissimulés sous le couvert végétal.

  • Les tuteurs en bambou :  authentiques, simples et résistants, 100 % naturels et biodégradables, ils sont réutilisables au moins 3-4 ans.
  • Les tuteurs en plastique : à la fois résistants et durables, ils permettent de soutenir les plantes en se fondant dans la végétation.
  • Les fers à béton : utilisés dans un esprit récup', ils sont quasi indestructibles !
  • Une clôture en ganivelle : il s'agit de barreaux de bois pointus (des échalas), souvent en châtaigner, reliés par des fils de fer. C'est un tuteurage à la fois naturel et esthétique qui convient bien aux touffes buissonnantes des asters.
  • Avec des branches élaguées dans votre jardin : vous pouvez couper des branches de rosier-liane, de mûriers, de noisetier, saule, châtaigner, d'acacia ou encore de bambou ou de grands miscanthus pour improviser des tuteurs d'aspect très naturel.

→ Une large gamme de tuteurs est disponible sur notre site.

Ganivelle, bambous, fer à bétons... sont de jolis tuteurs se fondant dans le paysage

Quand tuteurer ?

Les tuteurs s’installent idéalement dès la plantation -en même temps ou juste avant- afin de ne pas risquer d’endommager les racines de vos asters. Vous pouvez également attendre que vos plantes mesurent environ 30 à 40 cm. Mais, sachez qu'en tuteurant de façon précoce, les touffes resteront bien droites et vous n’aurez pas à les redresser par la suite si elles ont subi les dommages de la pluie ou du vent. Bien soutenus dès le départ de la croissance par un tuteur, vos asters pourront se développer harmonieusement, surtout en situation ventée.

Comment tuteurer ?

Un tuteur doit se planter à quelques centimètres de la tige principale. N’hésitez pas à l'enfoncer profondément à 30 cm dans le sol afin de conserver une hauteur utile d'au moins 1,20 m. Il devra donc émerger du sol d'au moins 1 m pour soutenir correctement vos grands asters. Il faut qu'il soit solidement ancré afin d'empêcher les touffes de se coucher. Utilisez toujours des liens adaptés ( liens plastique, liens souples...) pour attacher les tiges à leur tuteur, histoire de pas blesser la plante. Fixez les tiges au tuteur au fur et à mesure de leur développement.

Avec 4 piquets et de la ficelle

  • Placer 4 piquets aux 4 coins, pour créer un carré de façon à entourer la touffe à tuteurer (à adapter selon l’envergure à maturité de la variété choisie)
  • Enfoncez solidement les 4 piquets dans la terre, utilisez un maillet si nécessaire
  • Reliez-les par des ficelles disposées à différentes hauteurs du sol : 40 cm, 80 cm, 120 cm et 150 cm

Avec des tuteurs

Une fois vos tuteurs enfoncés dans la terre, pour y attacher vos asters, vous pouvez utiliser tout simplement, de la ficelle ou du raphia, qui maintiendra les tiges contre les piquets.

Avec des branchages

  • Avec un sécateur ou un coupe-branche, sélectionnez des branches d'un diamètre suffisant
  • Coupez-les à la même hauteur, au moins 1,80 m
  • Taillez les extrémités en pointe afin de faciliter leur plantation dans la terre
  • Fichez-les dans la terre en les enfonçant d'au moins 30 cm
  • Disposez au moins 6 à 7 branches en périphérie de la touffe
  • Pour attacher les tiges de vos asters aux tuteurs, utilisez tout simplement du raphia ou de la ficelle sans jamais serrer trop fort pour éviter de blesser la plante

Notre conseil : Nous vous suggérons également de pincer vos grands asters, vers le mois de juin, en coupant les tiges d’un tiers, voire de moitié, à l’aide d’un sécateur. N’hésitez pas à pratiquer le chelsea chop ! Cette technique permet d’obtenir des plantes au port plus compact, plus trapu. Les tiges vont se ramifier et seront plus résistantes au vent et à la pluie, et la floraison sera encore plus généreuse ! Cette taille évitera à vos touffes d'asters de se coucher sur leurs voisines une fois chargées de fleurs, et pourra limiter, voire remplacer le besoin de tuteurage.

Enfin, retrouvez notre vidéo et les astuces de Stéphane pour tuteurer les asters.

Articles connexes


Blog

Le "Chelsea Chop", vous connaissez ?

Aujourd'hui démarrait le célèbre "Flower Show" de Chelsea en Angleterre. Ce festival des plantes et...
Lire la suite +

conseil

Choisir, planter et soigner les Asters

Lire la suite +

conseil

L'entretien des plantes vivaces

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire