Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le Boykinia : planter, cultiver et entretenir

Les Boykinia en quelques mots

  • Les Boykinia sont de ravissantes petites vivaces à la floraison vaporeuse
  • Ces cousines des saxifrages offrent en début d’été de belles petites fleurs blanches étoilées
  • On apprécie aussi leur feuillage arrondi ou réniforme, aux bords dentés
  • Elles se plaisent à mi-ombre, dans un sol frais et humifère, non calcaire, et sont parfaites dans une rocaille ombragée

Le mot de notre experte

Les Boykinia sont de petites plantes vivaces rhizomateuses très proches des saxifrages, originaires principalement d’Amérique du Nord. Elles portent des feuilles en rosettes et offrent en début d’été des panicules de petites fleurs blanches, parfois rosées. On apprécie leurs panicules très légères et aérées, vaporeuses. Découvrez le Boykinia major, qui porte de belles fleurs blanches au centre jaune pâle, le Boykinia occidentalis, aux petites fleurs très fines et légères, et le Boykinia aconitifolia, à feuilles d’aconit.

Les Boykinia sont des plantes d’ombre ou de mi-ombre qui se plaisent dans un sol frais et fertile, non calcaire. Une fois installé, ils ne demandent quasiment aucun entretien, si ce n’est quelques arrosages en période de sécheresse. Ce sont des plantes bien rustiques et peu sensibles aux maladies et parasites.

Les Boykinia sont des plantes au style délicat et léger : ce ne sont pas des plantes spectaculaires, mais elles sont idéales pour éclairer un coin d’ombre ou créer une belle scène naturelle dans une rocaille fraiche et ombragée, aux côtés de saxifrages, tiarelles, fougères… Découvrez tous nos conseils pour réussir leur culture au jardin !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Boykinia sp.

Famille : Saxifragaceae

Nom commun : Boykinie

Floraison : généralement en juin-juillet

Hauteur : entre 30 et 70 cm lorsqu’ils sont en fleurs

Exposition : mi-ombre

Sol : frais et humifère, non calcaire

Rusticité : - 15 °C à – 20 °C

Les Boykinia comptent 10 espèces de plantes vivaces herbacées et rhizomateuses originaires principalement des Etats-Unis, plus rarement du Japon. Elles poussent principalement dans les sous-bois frais, dans les crevasses et rocailles, sur les berges des ruisseaux, principalement dans les régions montagneuses, parfois en plaine.

Les Boykinia sont des plantes encore confidentielles, peu connues, on les trouve rarement dans les jardins. Elles ont pourtant de belles qualités ornementales, sont idéales pour agrémenter les rocailles d’ombre, et demandent peu d’attention une fois installées. Les Boykinia sont tout à fait rustiques, puisqu’ils sont capables de supporter des températures descendant jusqu’à – 15, voire – 20 °C.

Le Boykinia appartient à la famille des saxifrages, les Saxifragacées, qui réunit environ 600 espèces. Cette famille compte également d’autres plantes ornementales comme les bergenias, astilbes, heuchères, rodgersia, tellima… Il s’agit principalement de plantes vivaces d’ombre herbacées, au feuillage palmé et aux fleurs à cinq pétales réunies en inflorescences composées.

La floraison des Boykinia

Les fleurs des Boykinia richardsonii, Boykinia occidentalis, Boykinia major et Boykinia lycoctonifolia (photos : Denali National Park and Preserve / Walter Siegmund / Tom Hilton / Qwert1234)

Les Boykinia forment des rosettes basales et s’étalent lentement grâce à leurs rhizomes souterrains, sans devenir envahissants pour autant. Lorsqu’ils sont en fleurs, ils atteignent généralement entre 30 cm et 70 cm de haut, parfois jusqu’à 1 m.

En début d’été (juin-juillet), et en avril-mai pour le Boykinia jamesii, les Boykinia déploient au-dessus de leur feuillage des panicules de fleurs. Ces panicules sont portées par des tiges florales dressées, de couleur verte ou rougeâtre. Les Boykinia portent de petites fleurs simples qui mesurent environ 1 cm de diamètre (jusqu’à 2 cm pour Boykinia jamesii). Elles sont composées de cinq pétales blancs, cinq sépales verts, cinq étamines (organes sexuels mâles, qui portent le pollen) et deux styles (organes sexuels femelles, recevant le pollen). Les fleurs sont de couleur blanc pur, parfois rose. Les pétales sont blancs et très légèrement veinés de rose chez le Boykinia richarsonii. Le centre des fleurs (entre les pétales) est jaune ou vert.

On apprécie leurs inflorescences très légères et élégantes. Elles rappellent la floraison des saxifrages ou des gypsophiles. Les Boykinia sont idéales pour amener de la luminosité dans les coins ombragés du jardin ! De plus, elles ont un style très naturel et trouveront facilement leur place aux côtés d’autres floraisons légères et délicates pour créer une véritable ambiance de sous-bois.

Le Boykinia jamesii se distingue par ses fleurs rose franc constituées de pétales plus grands et plus espacés que chez les autres espèces. De plus, elles sont réunies en grappes denses et étroites, tandis que les inflorescences des autres Boykinia sont beaucoup plus légères et aérées. Quant au Boykinia rotundifolia, il se distingue par ses fleurs tubulées, avec un calice enflé, comme chez la Silene vulgaris.

Comme beaucoup de Saxifragacées, les Boykinia forment des rosettes de feuilles, à même le sol. La tige florale porte également quelques feuilles (feuilles caulinaires). Les feuilles sont réniformes ou cordées, avec le bord du limbe denté. Les feuilles basales ont un long pétiole tandis que les feuilles caulinaires sont sessiles ou portées par un court pétiole. Les nervures des feuilles sont palmées (partant de la base et disposées en éventail). Les feuilles sont vert moyen à vert foncé, et mettent parfaitement en valeur la floraison blanche. Les différentes espèces ont des feuilles assez similaires, plus ou moins découpées. Celles du Boykinia rotundifolia sont particulièrement arrondies tandis que celles du Boykinia aconitifolia rappellent le feuillage des aconits. Le feuillage des Boykinia est caduc.

Après avoir fleuri, les Boykinia donnent des capsules (fruits secs qui s’ouvrent à maturité) renfermant des graines noires, ellipsoides. Il est possible de récolter ces graines pour les semer.

Les feuilles des Boykinia

Le feuillage des Boykinia lycoctonifolia, Boykinia aconitifolia et Boykinia rotundifolia (photos : Qwert1234 / Salicyna / Anthony Valois – National Park Service)

Les principales variétés de Boykinia

Les variétés les plus populaires

Boykinia major - Grande Boykinie

Période de floraison Juil.

Hauteur à maturité
70 cm

Le Boykinia major est une belle vivace originaire des Etats-Unis qui forme des touffes de feuilles en rosettes et porte en début d’été des panicules de fleurs blanches, atteignant 70-80 cm de hauteur.

Boykinia occidentalis Godet de 8/9 cm

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
40 cm

Il s'agit d'une espèce un peu plus petite que le Boykinia major. Le Boykinia occidentalis donne des panicules constitués de petites fleurs blanches aux pétales fins.

 

Boykinia aconitifolia Godet de 8/9 cm

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
60 cm

Ce Boykinia offre en début d’été des panicules de fleurs blanches, légères et aérées. Il porte également de belles feuilles qui ressemblent à celles des aconits.

La plantation du Boykinia

Où planter ?

Les Boykinia sont des plantes de mi-ombre, qui se plaisent dans un sol frais et riche, humifère. Ils aiment les terres telles qu’on en trouve en sous-bois, et tolèrent même les sols lourds. Ils aiment les terrains plutôt acides. Si votre sol est calcaire, vous pouvez planter le Boykinia en pot, ou encore réaliser une poche de plantation avec un substrat riche, acide et drainant.

Les Boykinia sont des plantes parfaites pour les rocailles fraiches et ombragées. Elles conviennent également très bien pour les jardins de sous-bois ou les berges des bassins. Vous pouvez aussi réaliser une rocaille miniature en auge, en associant les Boykinia à des saxifrages, joubarbes, Lewisia… Vous pouvez planter les Boykinia sur un muret en pierre, à condition d’avoir assez de place entre les pierres pour créer de petites poches de substrat, et de pouvoir y intégrer un mélange de terreau, de sable grossier et de compost bien décomposé. Le Boykinia jamesii est particulièrement adapté à une plantation en muret, car il n’a besoin que de très peu de substrat et arrivera à s’installer dans les fissures entre les pierres.

Découvrez notre fiche « Créer une rocaille : nos conseils pour la réussir »

Quand planter ?

Vous pouvez planter le Boykinia au printemps, vers le mois d’avril, ou en automne, en septembre-octobre. Le plus important est d’éviter les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter ?

Comme le Boykinia est une petite plante, assez discrète et délicate, nous vous conseillons de planter plusieurs plants ensemble afin d’obtenir un plus bel effet. Respectez environ 40 cm de distance entre les plants.

  1. Commencez par creuser un trou de plantation, d’environ deux fois la taille de la motte, ou trouvez un emplacement entre des pierres dans une rocaille ou un muret.
  2. Placez-y un mélange du terreau, additionné d’un peu de compost bien décomposé et de sable grossier.
  3. Sortez le Boykinia de son pot et plantez-le.
  4. Replacez du substrat tout autour et tassez délicatement.
  5. Arrosez.

Continuez à arroser régulièrement durant les semaines qui suivent la plantation.

La floraison du Boykinia elata

Boykinia elata (photo USFWS – Pacific Region)

Entretien

Une fois installé, le Boykinia ne nécessite que très peu d’attention. Il est résistant aux maladies et parasites. Arrosez-le en période de sécheresse, de façon à ce que le sol reste légèrement frais. Si votre eau est calcaire, utilisez si possible de l’eau de pluie. Apportez éventuellement un peu de compost bien décomposé afin d’enrichir le sol et de soutenir la floraison.

Vous pouvez retirer les fleurs fanées, pour l’aspect esthétique et pour soulager la plante, à moins que vous ne souhaitiez récolter les graines pour les semer.

 

Multiplication

Le Boykinia se multiplie par semis ou division de touffes.

Semis

Nous vous conseillons de placer les graines au réfrigérateur durant quelques semaines avant de les semer afin de lever leur dormance. Semez-les sous abri en fin d’hiver ou au début du printemps.

  1. Préparez un pot avec du terreau spécial semis.
  2. Tassez légèrement et égalisez le niveau.
  3. Semez les graines à la surface.
  4. Recouvrez-les d’une fine couche de sable ou de terreau puis tassez délicatement.
  5. Arrosez en pluie fine.

Repiquez les plantules dans des pots individuels dès qu’elles atteignent 5 cm de haut ou dès qu’elles sont assez grandes pour être manipulées sans risque.

Division de touffes

Le Boykinia s’étend progressivement grâce à ses rhizomes. Si vous avez une touffe bien développée, assez large, qui est en place depuis plusieurs années, vous pouvez la diviser.

  1. Creusez de façon assez large pour ne pas abimer le Boykinia et ses racines.
  2. Séparez-le délicatement, en veillant à ce que chaque nouveau plant ait des racines.
  3. Replantez à un nouvel emplacement après avoir préparé le terrain, ou en pot.
  4. Arrosez généreusement.

Association

Le Boykinia trouvera facilement sa place dans une rocaille fraiche et ombragée. Il est parfait pour accompagner les saxifrages. Intégrez des plantes au feuillage décoratif, comme le Carex morrowii ‘Ice Dance’, l’ophiopogon, les hostas… Pensez aussi aux fougères : par exemple le Cyrtomium falcatum, le Polypodium vulgare ou l’Asplenium scolopendrium. Profitez de la floraison lumineuse et légère du Chiastophyllum oppositifolium, surnommé Goutte d’Or.

Inspiration pour associer le Boykinia dans une rocaille ombragée

Le Boykinia est parfait dans une rocaille d’ombre. Saxifraga arendsii ‘Pixie White’, Boykinia occidentalis (photo Walter Siegmund), Lamium maculatum ‘Roseum’, Chiastophyllum oppositifolium, Asplenium scolopendrium (photo Florian Grossir) et Coniogramme emeiensis

Vous pouvez aussi réaliser une rocaille miniature en auge, avec de petites vivaces alpines. Intégrez des plantes dont le feuillage forme de petits tapis, coussins ou rosettes à même le sol, comme les joubarbes, saxifrages, Lewisia et Azorella. Vous obtiendrez un genre de jardin miniature, très décoratif et facile à installer sur une terrasse ou à proximité de la maison pour en profiter au maximum.

Vous pouvez composer avec le Boykinia un jardin d’ombre au style sauvage et naturel. Il peut trouver sa place à l’avant d’un massif ou en bordure de chemin, à proximité de fougères, hostas, heuchères et tiarella. Pensez aussi au Geranium nodosum et à la floraison très légère des Thalictrums.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire