Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
choisir plantoir et transplantoir
conseil

Plantoir, transplantoir : quel outil choisir en fonction de son usage ?

A chaque usage son outil spécifique

Un plantoir et un transplantoir sont des outils de jardin destinés à planter : des bulbes, des petites vivaces, de très jeunes plants d’arbres, des fleurs annuelles ou des légumes. Cependant la plupart de ces outils peuvent aussi servir à tracer des sillons de semis comme dans le cas des plantoirs coniques, à décompacter la terre, à mélanger des substrats ou des engrais, ou même à désherber ! On est rapidement perdu devant la profusion des différents plantoirs et transplantoirs proposés sur le marché. Certains sont spécifiques pour un travail donné, d’autres sont plus génériques et permettent toutes sortes d’utilisations. Mais lequel choisir ? On fait le point sur les différents plantoirs et transplantoirs dans cette fiche conseil.

Plantoirs coniques traditionnels

Ce sont les plantoirs les plus simples. Ils sont constitués d’un corps en métal conique permettant de s’enfoncer facilement dans le sol en réalisant un trou. Il suffit d’enfoncer le « cône » dans la terre en appuyant sur le manche puis de le retirer. Les manches sont parfois en bois ou l’outil est constitué de métal dans son entièreté ; d’autres encore peuvent être réalisés uniquement en bois ou en matériaux composites. On peut utiliser ces outils pour planter des petits bulbes, creuser des sillons pour semis, réaliser des trous dans les jardinières, planter des petites vivaces en godets… Il en existe dorénavant muni d’un manche long qui évite au jardinier de devoir se baisser.

Le plantoir traditionnel possède une tête longuement conique et pointue et un manche en frêne. De conception simple, c’est un outil extrêmement solide, tout en étant léger et maniable. L’outil proprement dit, le cône, est  forgée à la main en acier carbone, avec une finition en acier au bore. Le plantoir en acier poli miroir, quant à lui, présente la particularité d’avoir subi un traitement spécial sur le cône. En effet, celui-ci est poli sur toute sa surface ce qui évite à la terre de coller sur l’outil. C’est aussi un plantoir aussi simple que résistant.

Enfin, certains plantoirs coniques se présentent munis d’un long manche pour éviter de devoir se baisser. Le manche en bois, en métal ou en matériaux composites doit mesurer au moins 80 cm et être terminé par une poignée ou une béquille. Le principe d’utilisation est sensiblement le même que pour les petits plantoirs coniques à main.

Plantoirs et transplantoirs classiques

Ils ressemblent à des sortes de mini-pelles. Les plantoirs sont droits tandis que les transplantoirs, parfois nommés « loucheux », sont incurvés pour permettre un léger effet de levier afin de sortir une petite plante de la terre et de la transplanter ailleurs. Dans leur cas aussi, certains sont entièrement fabriqués de métal avec pelle polie non ou bien muni d’un manche en bois. Ces petits outils ne servent pas qu’à faire des trous ou transplanter des petites plantes, ils peuvent aussi être utilisés pour déplacer ou mélanger le substrat ou des engrais, casser la croûte de terre…

Certains plantoirs présentent des « têtes » spéciales : comme l’étonnant transplantoir muni d’une tête à 3 dents tranchantes et affûtées en forme de « tulipe », bien pratique dans les terres lourdes et argileuses. Ou encore le transplantoir gradué spécialement adapté aux repiquages et la plantation de bulbes. Certains transplantoirs sont affublés d’un long manche d’environ 30 cm pour travailler aux endroits les plus inaccessibles du jardin, voire d’un très long manche permettant de travailler debout.

Plantoirs à bulbes

Même s’il est aisé de planter des petits bulbes à l’aide d’un plantoir conique ou d’un simple plantoir à pelle, l’outil idéal est le « véritable » plantoir à bulbes. Le plantoir à bulbe est muni d’un « panier » qui s’enfonce dans le sol. Lorsqu’on retire l’outil une petite motte de terre est emprisonnée dans ce panier et le trou est creusé. Il ne reste plus qu’à placer ses bulbes ornementaux ou potagers dans le trou (personnellement, je plante mes pomme de terre aussi avec ce type d’outil).

Le plantoir à bulbe peut être soit à panier fixe (le plus simple !), soit à panier gradué, soit encore à panier articulé. Le fin du fin est le plantoir à bulbes muni d’un panier gradué et articulé en métal poli pour éviter que la terre ne colle sur l’outil. Le panier gradué en centimètres permet une précision parfaite pour la profondeur de plantation de chaque type de bulbe. Le panier articulé est actionné par la poignée permet de relâcher la terre extraite directement dans le trou. Il ne reste plus qu’à tasser un peu celle-ci et passer à un autre trou. Le seul défaut des plantoirs articulés est d’être un peu moins résistant au temps qui passe par rapport au modèle de plantoir à bulbe plus simple (non-articulés). Il existe aussi des plantoirs à bulbes à manche long pour éviter de devoir se baisser.

→ Pour tout savoir sur les plantoirs à bulbes, nous vous invitons à lire : Plantation des bulbes : quels outils choisir ?

Plantoirs très spécifiques

Certains plantoirs ont été conçus pour un travail très précis. C’est le cas des quelques plantoirs présentés ci-dessous :

Le plantoir à poireau

Comme son nom l’indique, ce plantoir est destiné à planter préférentiellement des poireaux. Le plantoir à poireaux est une sorte de large fourche à 5 dents équipée d’une grande poignée. Cet outil n’est réellement indispensable que si vous avez une passion pour les poireaux et l’intention d’en planter 3 Ha. Le manche d’une simple et vielle cuillère en bois de cuisine fonctionne tout aussi bien pour réaliser les trous adéquats. Cependant ce type de plantoir permet aussi de réaliser des sillons de semis rectiligne et de décompacter la terre (un peu à la façon d’une grelinette).

Plantoir à pomme de terre

Cest une sorte de plantoir  à bulbes à manche long mais dont le « panier » est plus grand pour permettre le passage d’un tubercule de pomme de terre à planter. Mais vous pouvez aussi utiliser ce type de plantoir pour vos bulbes, pour les plants de légumes ou de petites vivaces.

Plantoir à pot de fleurs

Il ressemble à s’y méprendre au plantoir à pomme de terre mais le « panier » est bien plus imposant. Le trou réalisé permet une plantation de plantes dont la motte ferait entre 11 et 15 cm de diamètre.

Plantoirs tous terrains

À l’exact opposé des plantoirs spécifiques, il existe aussi des plantoirs multi-fonctions. C’est le cas du Plantoir ‘Rock n’ Root’. À la fois désherbeur, plantoir et transplantoir, ce plantoir est un outil indispensable pour tous les jardiniers. Cet outil se compose d’un manche très court en frêne naturel sur lequel vient se fixer la tête en forme de lame incurvée, à bords affûtés et tranchants. Cette lame-couteau affutée pénètre facilement dans la terre, même argileuse ou très lourde et compact, pour déloger les « mauvaises herbes ». On peut aussi employer ce plantoir pour racler et décompacter la terre en surface et bien entendu planter des petites plantes ou des bulbes. Précieux pour creuser le sol dans les petits espaces, le plantoir-désherbeur se glisse entre les pierre de la rocaille ou entre les plantes voisines, permettant un travail de précision. On peut aussi s’en servir dans les carrés potagers ou encore les bacs à fleurs grâce à son manche court.

Dans le même ordre d’idée, l’étonnant transplantoir ‘Spork’ peut lui aussi planter et transplanter, décompacter le sol et désherber. À la fois mini-fourche et mini-bêche, ce transplantoir est muni d’une solide tête à 3 dents affûtées ce qui le rend redoutablement efficace lui aussi dans les terres lourdes et argileuses.

Les éléments à vérifier avant l'achat d'un plantoir ou d'un transplantoir

  • Des matériaux de qualité et une conception robuste : c’est la première chose à regarder ! Un manche en frêne, en acier ou en matériaux composites. Une « tête » robuste en acier galvanisé ou traité au bore. Des bords affûtés s’ils doivent l’être. Et des points de fixation solides. Si tout cela est présent, vous avez dans vos mains un outil de qualité.
  • N’oublions pas l’ergonomie ! Vérifiez bien lors de votre achat que l’outil est adapté à votre morphologie, qu’il n’est pas trop lourd pour être manœuvré sans fatigue durant un certain laps de temps et que tout a été mis en œuvre lors de sa conception pour qu’il soit le plus ergonomique possible. Il n’y a rien de plus frustrant que de laisser un outil dans le cabanon simplement parce qu’on ne peut pas l’utiliser sans se froisser un muscle ou se casser le pied.
  • Gare aux outil-gadgets ! Souvent le plus simple est le mieux. En tout cas, privilégiez, si possible, des outils qui ont fait leur preuve. Ce qui ne vous empêche pas de tenter des « nouveautés« . On ne sait jamais, ce pourrait être le plantoir que vous avez cherché toute votre vie et qui changera totalement votre façon de jardiner.
  • Le rapport qualité-prix : nul besoin d’acheter un outil très onéreux si on ne veut l’utiliser que deux fois dans la saison ou si ce n’est que pour des travaux légers (mélange de substrat par exemple). À l’inverse, si vous comptez sur votre plantoir chaque jour que vous passerez au jardin, il conviendra d’envisager un outil très qualitatif. Évidemment, c’est toujours à vous de voir selon vos envies et vos besoins. Mais dans l’absolu, évitez les outils trop bon marché pour être honnête.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire