Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
mettre en jauge
conseil

Quand et comment mettre en jauge avant plantation ?

Technique et conseils

La mise en jauge est une technique d’entreposage provisoire d’arbres, arbustes, vivaces ainsi que de légumes durant la « mauvaise » saison avant leurs plantations/consommations. Elle consiste à creuser une tranchée dans un sol léger (ou allégé) et d’y déposer les arbres en file indienne pour une durée de quelques jours voire de quelques semaines. Assez simple à mettre en place, cette pratique nécessite malgré tout quelques règles à respecter afin d’assurer une reprise optimale de vos végétaux au printemps après leur stockage en jauge.

Pourquoi mettre en jauge vos plants ?

Cette pratique sera indispensable lors de la réception d’arbustes, d’arbres, de petits fruits, de rosiers, de certaines plantes vivaces ou de légumes (poireaux) en racines nues que vous ne pouvez pas planter tout de suite pour diverses raisons. Et les laisser trainer dans un coin du jardin en attendant un peu de temps libre s’avèrerait une bien mauvaise idée. En effet, lorsque les conditions hivernales ne vous permettre pas de jardiner, que vous n’avez pas le temps ou que votre emplacement de plantation n’est pas encore prêt, il vous faudra impérativement recourir à cette technique pour protéger les racines des plantes du dessèchement et du gel.

Évitez absolument d’entreprendre une plantation lorsque le sol est détrempé, gelé ou lorsque le vent souffle fortement. Combattre son impatience de démarrer ses plantations est parfois un mal nécessaire car creuser une terre détrempée ou gelée est le meilleur moyen de la déstructurer et de vous compliquer la vie !

transplantation, protection racines

Mise en jauge de jeunes plans de noisetiers (Photo: G. David)

À noter : Les plantes en pot peuvent tout à fait prendre place dans la jauge en respectant les mêmes règles que pour les racines nues.

Quand mettre en jauge ?

Cette pratique ne s’applique qu’en automne et en hiver, période marquant la plantation de nombreux végétaux en racines nues.

Idéalement, plantez vos végétaux après une période de minimum trois jours sans pluie et hors période de gel.  Cela vous facilitera grandement la tâche et augmentera les chances de bonnes reprises de vos plantes. Les journées venteuses sont également à proscrire pour éviter le dessèchement des racines.

Début mars constitue l’ultime limite pour la plantation des plantes (ligneuses ou non) en racines nues !

Où la placer ?

Idéalement, celle-ci sera placée dans un endroit ombragé de votre jardin afin d’éviter les écarts de températures trop importants durant la journée et le démarrage précoce de vos plants. Nous vous conseillons donc de la placer au Nord. Afin d’éviter les vents dominants, placez-la si possible le long d’un mur ou d’une haie.

Quelques précautions avant la mise en jauge

Si vous allez vous-même vous procurer vos plants chez votre pépiniériste, votre priorité lors du transport jusqu’au lieu de plantation ou de mise en jauge sera de protéger vos racines des éléments. Nous vous conseillerons donc de vous munir d’un torchon ou d’un drap humide pour la protection des racines durant le trajet. Le gel, le soleil et le vent constituent les trois principaux ennemis des racines lorsque qu’un végétal est extirpé du sol. En quelques heures d’exposition, ils peuvent à la fois brûler et dessécher les racines de vos plantes.

Comment créer une jauge ?

Une jauge est une tranchée plus ou moins profonde (elle est fonction de la taille et du diamètre moyen des racines) où l’on va disposer la partie sensible de la plante : le système racinaire. Ce sillon sera ensuite rebouché avec un mélange de terre de jardin et de sable fin, jusqu’au collet de la plante. À noter qu’il est tout à fait possible de se passer du sable si votre terre est légère.

Quels outils utiliser ?

Avec un peu de courage et un dos en état de marche, la bêche ou fourche-bêche et la brouette sont les seuls outils indispensables pour réaliser creuser votre jauge. Un sac de sable peut être utilisé si votre terre est trop lourde et humide.

Les étapes pour sa réalisation

  • Creusez un sillon de profondeur et de largeur légèrement supérieure à la hauteur du système racinaire de votre plante. La longueur du sillon dépend bien évidement du nombre de sujets que vous avez à protéger. Placez-les en file indienne et ne les empiler pas !
  • Placer l’entièreté des racines dans le trou jusqu’au collet (partie intermédiaire entre les racines et la tige de votre plante) en inclinant votre plant à l’oblique (cela réduira sa prise au vent).
  • Rebouchez le trou avec votre mélange de terre légère en tassant légèrement pour éviter les trous d’air entres les racines. Une épaisseur de 20 à 30 cm de terre est recommandée pour une protection optimum des racines.
  • Arrosez quelque peu votre jauge si votre mélange terre/sable vous paraît trop sec.
  • Une couche de paille peut être déposée sur votre jauge pour éviter que les racines ne soient prises par le gel en période de grand froid.

Ne laissez pas vos végétaux trop longtemps en jauge -de plusieurs jours à quelques semaines, pas plus- car ils risqueraient de s’enraciner et subiraient un nouveau stress lors de l’arrachage qui pourrait nuire à la reprise. Plantez dès que les conditions le permettent et avant la reprise de la végétation.

Les conseils de François : En cas de fortes pluies, vérifiez les éventuelles attaques fongiques pouvant s’attaquer à vos plants.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire