Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Laurier sauce, laurus nobilis : 10 questions réponses
conseil

Le laurier-sauce en 10 questions-réponses

et nos conseils

Le Laurier-sauce (Laurus nobilis), nommé aussi Laurier d’Apollon ou Laurier noble, est un des rares arbres dont les feuilles sont employées en cuisine sous nos latitudes. Cette espèce atteignant 5 m de haut sur 2-3 m d’envergure en culture est à la fois décorative et utilitaire. Voici les réponses aux 10 questions les plus fréquentes que vous vous posez.

Peut-on planter le laurier-sauce partout en France ?

Le laurier-sauce tolère tous les sols et toutes les expositions même si le parfum des feuilles induit par leur teneur en huiles essentielles est accentué lorsque la plante reçoit le plein soleil. Sa rusticité ne dépasse pas -16°C, aussi son aire de culture se cantonne plutôt au sud de la Loire, le long des côtes et sinon dans les endroits abrités des vents froids par un mur bien exposé.
Il tolère bien la culture en bac ainsi que la taille si bien qu’il s’emploie facilement comme décoration végétale taillée en pyramide, cône, spirale ou boule dans les expositions temporaires. Il peut être maintenu dans une orangerie ou une pièce lumineuse non chauffée pendant l’hiver.

Où planter le laurier-sauce ou Laurus nobilis

Comment identifier le laurier-sauce ?

Il arrive souvent que des lauriers sauces se soient échappés des jardins grâce au semis de graines par les déjections des oiseaux. On en trouve en sous-bois, dans les friches, sur les trottoirs… Pour éviter de les confondre avec le laurier cerise, le laurier du Portugal ou le laurier-rose qui sont toxiques, il suffit de cueillir une feuille :

  • L’absence de latex blanc vous indique clairement qu’il ne s’agit pas de laurier-rose (Nerium oleander).
  • Il suffit ensuite d’effriter la feuille et de la sentir pour reconnaître l’odeur forte et inimitable du laurier-sauce.
  • Sa feuille, à pétiole fin jaune pâle ou rougeâtre, est moins épaisse et généralement beaucoup plus petite que celle des lauriers-cerises classiques. Ces dernières claquent comme du plastique et leur pétiole est épais et jaune pâle.
  • Sa feuille est aussi plus étroite, moins luisante, dotée d’un bord ondulé et non denté comparée à celle du laurier du Portugal.
  • La couleur générale du feuillage du Laurier-sauce est vert foncé plutôt mât, la floraison est agglomérée au lieu d’être en grappes ce qui le distingue clairement des lauriers de type Prunus laurocerasus (laurier cerise, laurier palme) et lusitanica (laurier du Portugal).
Différentes fleurs de lauriers

1. Laurier sauce (Laurus nobilis) 2. Laurier-cerise (Prunus laurocerasus ) 3. Laurier du Portugal (Prunus lusitanica) 4. Laurier-rose (Nerium oleander)

Peut-on former une haie de laurier-sauce ?

Cette espèce de hauteur assez modérée est très indiquée pour former des haies surtout en région méditerranéenne car elle résiste parfaitement aux étés caniculaires, à la sécheresse du sol  mais elle se plaît également sous climat breton.

La plante est cependant vigoureuse, notamment en climat chaud, et sa croissance de 30 à 50 cm par an exige une taille suivie pour maintenir la haie à 2 m de hauteur. Distancez les plants de 1 m pour constituer une haie monospécifique. Elle constitue un très bon brise-vent sans entretien si vous disposez de place. Vous pouvez alors distancer davantage les plants jusqu’à 1,50 m ou 2 m et intercaler des cyprès de Provence et des Pittosporum.

Quand et comment doit-on tailler le laurier-sauce ?

La taille s’effectue si nécessaire après la floraison de manière à laisser butiner les abeilles. En réalité, cet arbuste persistant peut subir 2 à 3 tailles dans l’année si vous voulez le maintenir dans un volume donné. Opérez une seconde fois en septembre-octobre dès que les nouvelles pousses atteignent 15 à 20 cm avec une cisaille ou un taille-haie, en laissant toujours un peu de nouvelles pousses à la base. De temps à autres, taillez plus bas mais sans aller jusqu’au bois nu. Une troisième taille peut être réalisée en mars sur les topiaires.

Tailler le Laurier-sauce

Laurus nobilis (photo daninbrighton-flickr)

Peut-on tailler sévèrement, recéper un laurier-sauce ?

Cet arbuste repart facilement d’un tronc coupé à 20 cm du sol. Il émet de multiples repousses que vous pouvez sélectionner pour en limiter le nombre et effectuer une conduite sur tige.

Le recépage peut ainsi se pratiquer lorsqu’un gel important a brûlé tout le feuillage ou lorsque le sujet a pris trop d’ampleur ou s’est dégarni du bas.

Comment bouturer le laurier-sauce ?

Oui, le laurier sauce peut se bouturer. Voici quand et comment procéder :

  • En fin d’été (août-septembre), prélevez des pousses de l’année à moitié lignifiées d’environ 15 cm de long.
  • Ôtez la moitié du feuillage et trempez la base de la tige dans de l’hormone de bouturage.
  • Enfoncez les boutures de 1/3 de leur longueur dans un mélange de terre et de sable et placez  à exposition mi-ombragée.

L’enracinement est assez lent et peut demander 2 mois.

  • Après 2-3 mois, repiquez les boutures en pots rempli de 2/3 de terreau et 1/3 de sable.
  • Placez les plants à 10-15°C pendant le premier hiver puis plantez-les en terre au printemps.

Les semis spontanés sont faciles à extraire mais il faut savoir qu’il existe des pieds mâles et femelles chez le laurier-sauce si bien que vous ne verrez pas de fruits, à fortiori de semis si vous possédez un mâle.

Quand cueillir les feuilles du laurier-sauce ?

Les feuilles peuvent se cueillir tout au long de l’année en évitant la période de floraison qui les rend plus amères. Leur goût est plus prononcé lorsqu’elles sont fraîches mais elles se conservent bien séchées :

  • Prélevez des rameaux afin d’en profiter pour redonner une forme à l’arbuste.
  • Formez un bouquet que vous mettez à sécher à l’envers dans une pièce assez sombre et aérée.
  • Stockez-les ensuite dans un récipient à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Cueillir le laurus nobilis

Les feuilles du laurier-sauce sont-elles toxiques ?

Non, puisque ses feuilles (2-3 feuilles pour un plat) sont employées dans le fameux bouquet garni avec le thym et le romarin. Elles ne se mangent pas mais sont mises à infuser dans le bouillon ou la sauce pendant toute la durée de la cuisson puis elles sont retirées du plat avant de servir. Évitez de les mixer car elles sont coriaces et donneraient un goût acre au plat.

En plus de la saveur qu’elles procurent, elles ont pour effet de stimuler l’appétit.

A forte dose, le laurier peut avoir des effets vomitifs.

Quelles sont les propriétés médicinales des feuilles de laurier ?

Les feuilles de Laurier sauce, contiennent 2 à 4% d’huiles essentielles qui facilitent la digestion et évitent en particulier les ballonnements. Les bains contenant des feuilles infusées calment aussi les douleurs articulaires et musculaires, servent d’antiseptiques contre les infections urinaires ou de la peau. Le laurier-sauce est aussi un stimulant qui sert aussi à traiter les états grippaux et apaiser les maux de gorge.

Le parfum et les propriétés antiseptiques et bactéricides de l’huile essentielle de Laurus nobilis sont utilisés dans les savons doux de Marseille.

Le « beurre de laurier » est une huile tirée de la pression des fruits qui agit sur les douleurs articulaires.

Utilisation médicinale et culinaire du laurier

Comment peut-on utiliser les vertus insecticides des feuilles de Laurier-sauce ?

Effectivement les feuilles contiennent un alcaloïde isoquinoléique qui offre un effet répulsif sur certains insectes. On peut ainsi remplir un vase de rameaux de laurier dans l’eau pour éloigner les mouches et assainir l’air d’une pièce.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 4.5 sur 5)

22 réflexions au sujet de « Le laurier-sauce en 10 questions-réponses »

  • MALET Brigitte

    Bonjour et merci pour toutes ces informations sur le laurier.
    Par contre j'aimerai savoir si je peux mettre mon laurier sauce en vedette au coeur d'un massif et si oui avec quelles plantes puis je l'associer.
    Merci

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Vous pouvez tout à fait le mettre dans un massif. Vous pouvez en faire un topiaire en forme de cône par exemple et l'associer avec des népétas, des euphorbes, des alliums, des verveines de Buenos Aires, des lavandes, des lupins, des pivoines...
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • AZZOPARDI

    Bonjour,

    Je souhaite conserver les fruits du laurier sauce cueillis à l’état d’origine pour un projet artistique . Connaissez vous un processus pour garder l’aspect vert et noir lisse des fruits sans qu’ils flétrissent?

    Un Grand Merci !
    Laurence

    Répondre
  • CHEVALIER

    Bonjour,
    Nous venons d'acquerir une maison et dans le jardin j'ai un arbre laurier sauce d'environ 6m d'hauteur, apparament le sol est assez sec, et dessous aucunes herbes poussent. Je voulais savoir, si je sème du gazon est ce que cela va pousser ?
    Ou rien ne poussera en dessous ?
    merci pour votre retour
    Sandrine C.

    Répondre
    • Olivier

      Bonjour, c'est un arbre qui maintient une forte concurrence sous sa "ramure" : au niveau de l'eau, des nutriments, de la lumière... C'est un peu le genre de plantes qui fait table rase sous ses pieds. Pour le gazon, cela risque d'être compliqué.

      Répondre
  • MAI

    Bonjour, j'ai plusieurs pieds de laurier qui n'ont jamais fleuri. Est-ce que les rejets donnés par les racines ne donnent-ils que des lauriers mâles? Comment puis-je faire pour obtenir un pied femelle? Je vous remercie d'avance d'éclairer ma lanterne.
    Isabelle M.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Le laurier sauce est un arbuste dioïque, c'est-à-dire que sur chaque arbuste, il y a les fleurs mâles ET les fleurs femelle. Normalement, la floraison, qui est plutôt courte, a lieu au printemps. Avez-vous observé des baies noires ? Est-ce que vous le taillez ? Quand ? Je vous conseille d'enlever les rejets au fur et à mesure.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Enna

    Bonjour merci pour toutes ces informations!jepensais planter des fraisiers sous mon laurier avec des épinards... risqué? Mieux vaut des aromates tel thym, origan, basilic? Merci d avance

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Pourquoi serait-ce risqué ? Si vous le contenez ou le conduisez en arbre (sur tige), pas de souci pour planter à son pied.
      Cordialement

      Répondre
  • LE MIGNOT SYLVIE
    LE MIGNOT SYLVIE 1 juin 2021 à 0 12 30 06306

    Bonjour,
    J'ai acheté un pied de laurier sauce dans une pépinière et si j'éfrite les feuilles, aucune odeur ne s'en dégage. Pourquoi ? merci.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Sans doute qu'il y a une erreur et qu'il ne s'agit pas d'un laurier sauce. L'odeur est forte et caractéristique.
      Cordialement

      Répondre
  • Mumu

    Bonjour, peut on planter un laurier sauce à côté d'un laurier rose ? Puisque le laurier rose est toxique, ne risque t' il pas de contaminer les feuilles du laurier sauce ? Merci d'avance pour votre réponse..

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Bien que leurs deux noms familiers comporte le mot "laurier", ils ne font partis de la même espèce. Le laurier-sauce, de son nom latin 'Laurus nobilis', appartient à la famille des Lauraceae. Alors que le laurier rose, de son nom latin : Nerium oleander, appartient à la famille des Apocynaceae. Le risque de les planter l'un à proximité de l'autre serait une possible confusion lors de la récolte des feuilles pour la cuisine, qui pourrait être fatale si l'on se trompe d'arbuste.

      Répondre
  • Moquay François
    Moquay François 4 mai 2022 à 19 07 19 05195

    Bonjour y a t'il un risque de faire des tuteurs en laurier sauce
    Tomates poivrons etc etc merci pour votre réponse

    Répondre
  • DEVILLE

    Bonjour même question que mumu car je ne suis pas sure de la réponse donnée : mon Mari a planté un laurier sauce à 30cm du thym et du laurier sauce deja présents
    Peut-on continuer à consommer les 2 plantes comestibles alors qu’elles partagent la terre avec une plante toxique ?
    Merci

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Le laurier sauce n'est pas toxique contrairement au laurier rose. Il ne font pas partie de la même famille même s'ils partagent le mot "laurier". C'est d'ailleurs un abus de langage. Il n'y a pas de risque pour votre thym. Cependant, le laurier sauce a tendance à prendre beaucoup de place dans le sol et à "pomper" tous les nutriments et l'eau du sol. Cela empêche parfois le développement, voire la survit des plantes à proximité.

      Répondre
  • Jean-François

    Bonjour, d’abord, le décor : un laurier sain, planté à deux mètres d’une pelouse de gazon. Le problème : des pousses de laurier feuilles apparaissent ci et là jusqu’à deux mètres de plus de deux mètres à l’intérieur de la pelouse, engendrées par des petites racine ligneuses provenant sans aucun doute du laurier. Question : comment sauver la pelouse de l’envahisseur (sans faire usage d’une pelleteuse!) Merci! Jean-François

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Effectivement le laurier sauce peut devenir envahissant. Il faut donc de supprimer les rejets au fur et à mesure, au risque de ne plus pouvoir le contrôler. On peut aussi le tailler franchement avant sa floraison pour éviter les semis spontanés.

      Répondre
  • Piton Sylvie

    Bonjour.
    J'ai dans mon jardin un joli pied de laurier sauce. Est-il possible de planter à proximité des lauriers roses ?
    D'avance merci pour votre réponse.

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Le laurier sauce n'est pas toxique, mais le laurier rose oui. Le laurier rose est même mortel en cas d'ingestion. Il faut donc éviter de les confondre et ne pas cueillir les mauvaises feuilles pour la cuisine. Autre souci : le laurier sauce a tendance à prendre beaucoup de place et à "pomper" tous les nutriments, mais aussi l'eau du sol. Cela empêche parfois le développement, voire la survit des plantes à proximité.

      Répondre
Laisser un commentaire