Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Densité de plantation : tout savoir

Combien de plants installer dans un massif ? tous nos conseils !

La densité de plantation permet de connaitre combien de vivaces, arbres et arbustes installer dans un massif pour un développement harmonieux, sans qu’ils ne se gênent entre eux. On l’exprime de la façon suivante : x plantes / m². Cela nous renseigne également sur les distances de plantation adéquates, afin de laisser l’air circuler et les rayons du soleil atteindre les plantes. On a facilement tendance à sous-estimer la taille adulte des plantes, notamment des arbres et arbustes. Or si ils sont trop serrés, ils risquent d’entrer en compétition et de se gêner mutuellement.

L’espacement entre les arbres et arbustes fait la différence entre un jardin propre et épuré, et un jardin-jungle ! On peut aimer les deux, mais l’effet visuel est totalement différent. Lorsqu’ils sont plantés trop éloignés, cela donne un effet vide, pauvre, ennuyant. S’ils sont trop serrés, l’aspect est plus désordonné et les plantes sont moins mises en valeur individuellement. En respectant de bonnes distances de plantation, vous obtiendrez un effet harmonieux et les plantes auront la place de s’épanouir.

Découvrez dans cette fiche tous nos conseils pour savoir combien de plants installer dans un massif, et à quelles distances les planter !

Quels critères déterminent les densités de plantation ?

La densité de plantation dépend du port et de la capacité des plantes à s’étaler. Certaines poussent tout en hauteur, tandis que d’autres sont tapissantes, rampantes. Celles qui ont un port relativement étroit peuvent évidemment être plantées plus proches que celles qui ont tendance à s’étaler. Ayez en tête le développement futur de l’arbuste ou de la plante, son mode de ramification ainsi que son envergure à l’âge adulte.

Les distances de plantation dépendent aussi de l’effet visuel que vous souhaitez obtenir, et du type d’entretien qui sera réalisé (tailles, divisions et désherbages réguliers, ou plus espacés). Si vous prévoyez de tailler régulièrement, vous pouvez planter de façon dense, mais si vous pensez plutôt laisser les arbres et arbustes prendre un port naturel, sans trop intervenir, alors espacez-les davantage à la plantation.

En général on respectera de plus grandes distances de plantation dans les jardins de style graphique ou formel, ainsi que dans les jardins japonais, pour avoir un effet propre, épuré et très soigné, tandis que les plantations pourront être plus denses dans les jardins de style naturaliste et dans les jardins de cottage, pour avoir un effet sauvage et spontané, naturel.

Nous indiquons en général dans les fiches de nos plantes la densité à respecter pour chaque variété. Si vous ne trouvez pas cette information, cherchez l’envergure à maturité des plantes que vous installez. Vous pouvez alors respecter comme distance de plantation la moitié de cette envergure. Par exemple, si l’envergure d’un arbuste est de deux mètres, plantez-le à au moins un mètre des autres arbustes. Cela leur permettra de se développer pleinement sans se gêner. De même, si une vivace mesure 40 cm d’envergure, vous pouvez en planter plusieurs espacées de 20 cm. Et si vous plantez deux espèces différentes, additionnez leurs envergures, et divisez par deux pour avoir la distance de plantation à respecter entre elles !

Vivaces plantées en mixed-border

Planter trop dense ou trop espacé : quelles conséquences ?

Lorsqu’on achète des arbustes jeunes, en petit conditionnement, on peut être tenté de les planter trop proches les uns des autres.

Lorsqu’on plante trop dense, la circulation de l’air est moins bonne, l’atmosphère devient plus humide et confinée, et les maladies cryptogamiques ont plus de chances de se développer. Les plantes risquent aussi de s’étioler (en produisant de longues tiges fines et fragiles, pour chercher la lumière). De même, les plantes les plus vigoureuses risquent d’étouffer les autres, et certaines ne survivront probablement pas. De plus, le coût d’un massif très dense est beaucoup plus élevé que lorsque l’on respecte les distances adéquates !

Si vous plantez vos vivaces de façon rapprochée, vous obtiendrez aussitôt un bel effet, mais elles auront besoin d’être divisées plus rapidement. De même, les arbustes plantés trop proches auront besoin d’être taillés régulièrement, ils demanderont plus d’entretien.

N’oubliez pas non plus que certaines plantes s’étendent naturellement avec le temps : bambous, menthe, pervenche, Rodgersia, persicaire, Aegopodium podagraria… C’est le cas en général des plantes rhizomateuses, ou des plantes produisant des rejets, comme le robinier faux-acacia ou le sumac de Virginie.

Les plantes n’ont pas toutes la même vigueur : certaines poussent timidement et restent à leur place, mettent longtemps à être bien installées et à se développer, tandis que d’autres ont rapidement tendance à s’étendre et sortir de leur emplacement.

Si vous plantez de façon relativement espacée, vous aurez moins besoin de tailler, mais l’effet visuel sera moins dense, ou mettra du temps à le devenir. Le massif risque de sembler pauvre et peu fourni au moment de la plantation, mais il s’étoffera avec le temps, et les plantes auront la place de s’épanouir pleinement.

De même, si les plantes sont trop espacées, les haies prennent un aspect dégarni, moins esthétique. On perd l’intérêt de brise-vue et de brise-vent. Au niveau des vivaces, cela laisse de la place pour que les adventices se développent. Le sol s’assèche aussi plus rapidement, et les arrosages doivent être un peu plus fréquents. A la bonne distance, vous obtenez un effet touffu et équilibré, tout en permettant aux plantes de profiter d’une bonne luminosité, et de ne pas être en concurrence au niveau racinaire.

Avantages Inconvénients
Plantations denses –          On obtient un bel effet visuel plus rapidement

–          Les adventices ont moins de place pour se développer

–          Le jardin devient vite foisonnant

–          Les plantes risquent de se gêner entre elles

–          Elles entrent en concurrence pour la luminosité, l’eau et les éléments minéraux

–          Il faudra tailler ou diviser plus régulièrement

–          Coût plus important à l’installation du massif

Plantations espacées –          Les plantes ont plus de place pour s’épanouir

–          Elles demandent moins d’entretien

–          Les risques de maladies cryptogamiques sont limités

–          Avantage économique : le coût du massif au m² est bien moins élevé

–          Il faudra attendre plus longtemps pour obtenir un massif foisonnant

–          L’effet visuel peut sembler moins naturel

–          Les adventices risquent de se développer

–          Si les plantes sont trop espacées, le massif peut sembler « misérable » ou ridicule, très pauvre

 

Densité et distance de plantation des vivaces en massif

Les plantes semblent très espacées au moment de la plantation du massif, mais elles s’étofferont rapidement pour occuper tout l’espace !

Quelles distances de plantation respecter ?

La distance de plantation est donnée du centre de la plante au centre de la suivante.
Pour connaitre l’espacement entre les plantes, il faut déterminer la densité (nombre de plants par m²), puis calculer la surface couverte par une plante, et faire la racine carrée du résultat.

Par exemple, si pour une espèce donnée la densité est de 5 plantes par m² :

1 m² / 5 plantes = 0,2 (cela signifie qu’une plante couvre 0,2 m²)

√0,2 = 0,45 m = 45 cm

Il faudra donc respecter 45 cm de distance entre les plants.

 

On peut aussi faire le chemin inverse et retrouver le nombre de plantes par m² (densité) en partant de l’espacement entre elles :

Par exemple, si l’on respecte 45 cm entre les plants :

0,45 x 0,45 = 0,2

1/0,2 = 5 plantes par m²

La densité vous permet de déterminer de combien de plantes vous avez besoin pour planter un massif. Calculez la surface du massif en m², en multipliant sa longueur par sa largeur, puis multipliez cette surface par la densité de la plante que vous souhaitez planter.

 

Voici un tableau qui vous servira de guide pour planter vos vivaces à la bonne distance :

Densité Espacement entre les plantes
1 plante par m² 1 m
3 plantes par m² 58 cm
4 plantes par m² 50 cm
5 plantes par m² 45 cm
7 plantes par m² 38 cm
10 plantes par m² 32 cm
15 plantes par m² 25 cm
20 plantes par m² 22 cm
30 plantes par m² 18 cm
50 plantes par m² 14 cm

 

Articles connexes


Blog

7 façons d’apprendre à jardiner

Il existe deux types de jardiniers : ceux qui sont tombés dedans quand ils étaient petits...
Lire la suite +

Blog

Comment rater la plantation de ses vivaces en 6 leçons ?

Les plantes vivaces ont la réputation d’être généralement solides (normal, elles sont vivaces….), et si vous les...
Lire la suite +

Blog

Carnet de bord du jardin : un outil indispensable !

« J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien… » Si vous entonnez souvent ce...
Lire la suite +

Blog

Comment rater les couleurs au jardin en six leçons

En espérant que vous avez bien suivi les conseils de Michael pour rater la plantation...
Lire la suite +

Blog

Dix conseils de paysagiste pour l'aménagement de son jardin

Les vivaces se réveillent peu à peu, certains bulbes de début de saison sont déjà...
Lire la suite +

Blog

Le hasard contrôlé au jardin, une question de style

Il y a des fois dans le jardin de belles réussites comme de gros loupés...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire