Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
debroussaillage
conseil

Quels outils utiliser pour débroussailler ?

On se retrousse les manches !

La Nature reprend toujours ses droits lorsqu’on lui en laisse le loisir. Lorsque les ronces, les orties, les hautes herbes sauvages et enfin les premiers arbres et arbustes apparaissent, il va falloir, si vous souhaitez « nettoyer » l’endroit, débroussailler. Le débroussaillage ou débroussaillement consiste à éliminer les broussailles à l’aide d’outils à main ou de machines. Pour réaliser cette opération, vous aurez donc besoin de toute une gamme d’outils de jardin : serpe, faux, couperet…

debrouisailler comment, debrousaillage outils

Le geste ancestral du débroussaillage à la faux

Que veut dire : débroussailler ?

Le débroussaillage ou débroussaillement est l’action d’enlever les « broussailles », c’est-à-dire les petits buissons ou les jeunes pousses ligneuses, d’un terrain.

Cette action peut être réalisée :

  • à la main : avec des outils manuels comme des serpes ou une faux ;
  • à l’aide de machines : une débroussailleuse.

On pratique le débroussaillage le long des routes ou des cours d’eau, dans des zones à fort risque de feu de forêt ou simplement pour « nettoyer » une zone d’un terrain, comme dans le cas d’un jardin abandonné depuis quelques années par exemple.

Le saviez-vous ? : le débroussaillement est parfois pratiqué dans les zones naturelles gérées par l’Homme. Cela peut paraître paradoxal de ne pas laisser faire la Nature à ces endroits, mais, si on ne fait rien, la forêt reprendra à son compte le terrain. Or, certaines zones naturelles, dites ouvertes, comme les prairies permanentes, les pelouses sèches, la lande, les roselières, les tourbières… doivent être sauvegardées pour leur richesse en biodiversité. On doit alors procéder régulièrement au débroussaillage pour maintenir ces zones ouvertes et éviter que les arbres et arbustes ne poussent. Mais de plus en plus, on revient à la pratique du pâturage pour gérer de telles zones : on lâche alors des animaux (moutons, chèvres, vaches de race rustique…) qui vont gérer ces milieux ouverts ou semi-ouverts en broutant régulièrement les végétaux. Cette pratique n’est hélas pas toujours faisable (ou tout au moins plus compliquée), notamment pour les milieux plus humides, comme les roselières ou les tourbières.

debrouisailler comment, debrousaillage outils

Débroussaillage mécanique. A droite, des moutons de Ouessant, très utilisés dans l’éco pâturage

Débroussailler avec des outils manuels

Si vous souhaitez œuvrer avec des outils dits manuels (donc sans moteur) pour des raisons éthiques, économiques, écologiques ou autres ou simplement parce que la zone à travailler n’est pas très importante, vous pouvez opter pour ces outils-ci :

  • la serpe : la serpe est l’outil de débroussaillage par excellence. La classique serpe italienne reste ce qu’il y a de plus efficace et résistant. Cet outil est idéal pour élaguer, entretenir les sous-bois, débroussailler, dégager les chemins ou faire des fagots ;
  • la faux : une faux est un outil agricole manœuvré à deux mains et normalement utilisé pour faucher des graminées. Cependant, les modèles possédant une lame plus courte, plus large et plus épaisse peuvent être utilisés pour faucher les petits ligneux et autres broussailles : on appelle cela une faux à broussaille. Un tel outil est particulièrement rapide lorsqu’on sait s’en servir. À noter, qu’il existe aussi des mini-faux à débroussailler sur un court manche : comme cette faux-serpe Bahco. Une mini-faux à une main (parfois improprement appelée « faucille »), est aussi utile pour couper les herbes, les ronces, les orties ou les très jeunes ligneux ;
  • le couperet : le couperet de jardin (ici un couperet Polet) ressemble fort à l’ustensile de cuisine du même nom. Un court manche en bois sur lequel est fixée une robuste lame plus ou moins rectangulaire et très tranchante. Un couperet est très pratique pour débroussailler, ébrancher, ou encore refendre des petites bûches ;
  • la machette : cet outil ressemble à une sorte de sabre tranchant à court manche. Très utilisé dans les milieux tropicaux, la machette est redoutablement efficace pour couper les herbes, les branches de petits diamètres, pour se frayer un chemin dans les ronces… Seul bémol, il faut savoir s’en servir sans se blesser. Voilà pourquoi, on utilise généralement une serpe bien plus adaptée pour ce type d’utilisation.
  • Autres : hachettes, scies d’élagage, cisailles, ébrancheurs… Tous ces outils tranchants pourront aussi être utiles lors d’un débroussaillage.
débroussailler comment, débroussaillage outils

Serpette, faucille et couperet

Débroussailler avec des machines

Par moment, la charge de travail est trop importante pour n’utiliser que des outils manuels. C’est le cas pour les grandes surfaces : terrain agricole, zone naturelle, sous-bois… C’est rarement indispensable dans nos jardins.

Mais, si c’est tout de même votre cas, il existe des débroussailleuses portatives à moteur thermique (essence), sur batterie et…, mais on ne le conseille pas, sur secteur, via un câble électrique (dans ce cas, plutôt un coupe-bordure pour un faible usage). La tête des débroussailleuses peut être munie d’un fil plastique (pour couper des herbes, des orties…), d’une chaîne, d’une tête circulaire coupante (pour les petits ligneux, les branches, les broussailles…) ou une tête spécifique pour un travail spécifique (exemple, les têtes triangulaires pour les hautes herbes ou les roseaux).

Des dispositifs peuvent aussi être fixés sur un engin agricole : gyrobroyeur, rotobroyeur, épareuse… Ces engins sont à réserver aux professionnels.

débroussailler comment, débroussaillage outils

Débroussailleuse thermique

Attention à la sécurité !

Nul besoin de s’équiper d’une armure médiévale pour débroussailler au jardin (sauf si vous travaillez avec mon voisin…), toutefois quelques précautions sont bonnes à prendre :

  • portez des gants pour vous protéger les mains et une partie des avant-bras : grâce à une bonne paire de débroussaillage Rostaing ;
  • portez des lunettes de protection : vous y perdrez en style, ce que vous gagnerez en débris végétaux dans les yeux.
  • portez des protections d’oreilles si vous utilisez une machine : bouchons, protège-oreilles…
  • portez un casque : pas indispensable évidement et plutôt dans le cadre de l’utilisation de machines. N’oubliez pas que tout finit toujours par tomber si on lui coupe le pied (fichue gravité !). Un jeune arbre qui s’affale sur votre faciès, c’est un peu drôle, mais ça peut parfois faire très mal. Prudence donc !
  • et enfin, portez des vêtements : un bon pantalon, des manches longues et une bonne paire de robustes chaussures feront mieux l’affaire pour débroussailler qu’un short, un débardeur et des tongs.
débroussailler comment, débroussaillage outils

Casque, gants épais, chaussures de protection à ne pas négliger lors de vos travaux de débroussaillage

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire