Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
echenilloir
conseil

A quoi sert un échenilloir ?

Idéal pour couper les branches hautes

Un échenilloir est un outil de taille des arbres et arbustes fruitiers ou ornementaux. La partie coupante, un gros sécateur fixé sur un manche télescopique de plusieurs mètres, est actionnée par un système de poulies et de cordelette. C’est l’outil idéal pour la taille douce des arbres fruitiers, des jeunes arbres d’ornement et des arbustes de haies. L’échenilloir permet de tailler des rameaux jusqu’à 4 cm de diamètre en sécurité au sol. Les branches hautes, mortes ou mal placées, seront vite éliminées grâce à votre échenilloir.

Comment fonctionne un échenilloir ?

Un échenilloir est un outil de jardin servant à sectionner les branches hautes d’un arbre ou d’un grand arbuste. Il est composé d’une tête coupante, le sécateur, capable de couper des rameaux d’un diamètre de 4 cm ; d’une cordelette pour actionner celui-ci depuis le sol ; et d’un long manche, souvent télescopique.

La tête coupante peut être à lames croisantes ou à enclume (comme les sécateurs). Elle peut, en outre, être affublée d’un dispositif permettant de pivoter la tête ainsi que d’un racloir anti-sève, très utile pour éviter que les lames ne deviennent trop collantes. La partie coupante est aussi munie d’un système à poulies permettant de démultiplier la force de coupe de 3 à 5 fois. Les branches d’un diamètre moyen (3-4 cm) sont ainsi sectionnées sans effort grâce à la gâchette qui actionne la cordelette. À noter qu’il existe des échenilloirs dont le sécateur est droit (coupe par le bas du rameau) et des échenilloirs dont le sécateur pointe vers le bas (coupe par le dessus du rameau). Ces derniers sont plus maniables à l’usage.

Le manche était à l’origine une longue perche en bois de 2 à 3 m. Depuis quelques années, les manches sont désormais en matériaux plus légers (comme l’aluminium ou la fibre de carbone) et bien souvent télescopiques : certains manches peuvent passer de 3 m à 6 m en quelques secondes.

Cet étonnant nom d’échenilloir provient de la première utilisation de l’outil : couper les branches hautes couvertes de chenilles processionnaires.

L’échenilloir est un outil d’appoint à réserver pour les « tailles douces » des arbres ornementaux ou fruitiers. Cet outil ne servant qu’à éliminer un peu de bois mort ou certaines branches gênantes. Pour les plus gros travaux, il faudra se munir d’une tronçonneuse ou d’une élagueuse.

Mais vous l’aurez compris, l’immense avantage de l’échenilloir est de pouvoir travailler sur ses arbres bien en sécurité au sol. Toutefois, attention aux branches qui tombent de l’arbre une fois coupées !

Echenilloir, elagage en hauteur, élaguer

Echenilloir dont la coupe s’effectue par le dessus de la branche

Comment choisir son échenilloir ?

Choix du manche

Deux solutions s’offrent à vous : la perche fixe ou le manche télescopique. La perche n’est pas modulable, mais vous pouvez en posséder plusieurs de différentes longueurs et changer les têtes au besoin, et reste très simple de conception, donc en théorie plus solide. Le manche télescopique en aluminium ou en fibres de carbone est léger et modulable : vous pouvez passer d’une courte longueur, 1.50 à 2 m, et le déployer jusqu’à 5 ou 6 m en moyenne, parfois plus d’une dizaine de mètres.

Choix du « sécateur »

Le coupe-branche peut être à lames croisantes ou lames franches (les lames sont courbes) et est utilisé pour la coupe des jeunes rameaux dans le cadre de l’entretien des arbustes de haies ou la formation des jeunes arbres. Ce type de lames permet une coupe nette et franche pour du bois vert comme pour le bois mort (pas trop épais). L’échenilloir professionnel Bahco est doté de lames croisantes (ainsi que d’un mécanisme à triple poulie et d’un dispositif anti-sève).

Le sécateur peut aussi être « à enclume ». Une seule lame est coupante et vient s’écraser sur une partie non-coupante, l’enclume. Dans ce cas, ce type de tête coupante est à réserver au bois dur ou au bois mort. L’échenilloir Bahco P34-37 en est un parfait exemple.

Les lames de la partie coupante doivent être en acier trempé et bien affûtées.

Nota bene : certains modèles permettent la fixation d’une scie arboricole sur l’échenilloir comme c’est le cas de l’échenilloir 57600 Spear & Jackson.

Echenilloir, elagage en hauteur, élaguer

Echenilloir Bahco à lames croisantes

Comment utiliser un échenilloir ?

  • Fixez la tête coupante sur votre manche télescopique ou votre perche ;
  • Réglez la traille adéquate de votre manche (s’il est modulable) et l’angle de coupe requis sur les modèles dont la tête est pivotante ;
  • Appliquez les lames au-dessus ou au-dessous du rameau à sectionner (en fonction de la conception de la tête coupante) de façon à ce que les lames enserrent celui-ci, comme avec n’importe quel coupe-branche ou sécateur ;
  • Appuyez sur la gâchette dans votre main pour actionner la cordelette et donc le mouvement de fermeture des lames.
  • Faites en sorte de couper de façon nette et précise et de ne pas choisir une branche d’un diamètre trop important.

Éliminez avant tout le bois mort et les rameaux mal placés. Gardez à l’esprit de ne pas trop tailler en une fois, de respecter les dates de tailles de chaque essence d’arbre ou d’arbustes. Bref, taillez avec votre échenilloir comme vous le feriez avec votre sécateur, en respectant le plus possible le végétal.

Petite astuce : un échenilloir peut aussi être utilisé debout pour couper des rameaux au ras du sol sans se baisser. Il suffit d’utiliser l’outil dans le sens inverse et de réduire la taille du manche à 1 m – 1.20 m en fonction de votre taille.

Echenilloir, elagage en hauteur, élaguer

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire