Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Tempête et jardin : que faire avant et après ?

"Eleanor, Tempête sur le jardin", ce pourrait être le titre d'un nouveau roman ou d'un énième film catastrophe qui me donne envie de me plonger dans un bon catalogue de plantes (devinez lequel !), de rêver à des jours plus lumineux et à de nouvelles plantations ! D'ailleurs, je me demande pourquoi les tempêtes et les cyclones portent presque toujours des noms de femmes ? Étrange... mais ce n'est pas le sujet ! Bref, ces derniers jours, la France a subit des phénomènes météorologiques violents. Nombreux jardins ont été confrontés à des pluies diluviennes (flop flop flop ... au moins, ça a fait beaucoup rire les enfants !) et surtout à d'importantes rafales de vent qui ont occasionné des dégâts plus ou moins graves suivant les régions.

 

Cela dit, zen... Soufflez un bon coup, ça va bien se passer ! Voici ce que vous pouvez faire après le passage d'une tempête mais aussi les précautions à prendre en prévision des prochaines.

1) QUE FAIRE APRÈS LA TEMPÊTE ?

Tout d'abord, patientez. Si le vent souffle encore, ce n'est pas encore le moment d'aller faire votre promenade quotidienne pour évaluer les dégâts. Ca ne tombera pas plus bas !

Une fois que tout risque est écarté :

  • Commencez par ramasser le bois mort. Cela peut-être désolant mais soyez positif et pragmatique : c'est un élagage naturel ! C'est fait et vous n'aurez pas la peine de jouer les équilibristes sur une échelle bancale pour aller couper ces branches !
Bois mort tombé des suites d'une tempête
  • Au besoin, repassez avec un sécateur ou une petite scie d'élagage derrière les arbres et arbustes abîmés pour faire des coupes nettes et propres.
  • Remettez en état les serres tunnel endommagées : en effet, il arrive souvent que les bâches se déchirent et s'envolent.
  • Redresser les arbustes fraîchement plantés qui n'auraient pas été tuteurés et les vieux arbres ou des sujets récemment transplantés qui n'auraient pas été haubanés. A ce propos, sachez  qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire : préparez le matériel nécessaire pour les haubaner car l'hiver n'est pas terminé.

Pour savoir comment faire : suivez nos conseils en vidéo : "Haubaner un arbre".

  • Remetttez en place le paillage qui se serait envolé (ou tassé) sur les plantes gélives.
  • Ramassez, re-palissez les plantes grimpantes tombées. Et retaillez un peu s'il y a de la casse !
  • Si un vieil arbre ou arbuste est déraciné totalement, il n'y a plus grand-chose à faire : paix à son âme ! En revanche, s'il est arraché partiellement (pas plus d'1/3 des racines arrachées), retaillez-les, allégez la ramure, haubanez sur trois ancrages et attendez le printemps pour voir s'il reprend.
  • Enfin, si les dégâts sont importants, chez vous et chez vos voisins, et que vous êtes obligés de passer par la case tronçonnage, organisez-vous pour louer un gros broyeur ensemble. C'est plus économique, rapide et cela vous permettra de constituer une réserve de paillage, toujours bienvenue.

2) QUE FAIRE AVANT UNE TEMPÊTE ?

Nous sommes désormais alertés quelques jours à l'avance de l'arrivée d'une tempête. C'est le meilleur moment pour limiter les dégâts au jardin. Pour cela :

  • ramassez et abritez tout ce qui est susceptible de s'envoler : les meubles de jardin, le trampoline des enfants ou des petits-enfants, la petite réserve de godets laissée dans un coin...
Le trampoline volant est un grand classique en cas de gros coup de vent... S'il n'est pas démonté, vous risquez fort de le retrouver chez le voisin ou... dans la piscine :-(
  • Arrimez les petites constructions de type poulailler ou les petites serres plastiques (idéalement, rentrez-les l'hiver).
  • Fermez bien vos serres ou, si ce n'est pas possible, laissez-les ouvertes : si le vent entre, il faut qu'il puisse sortir !
  • Si vous jardinez sur un balcon ou une terrasse, rentrez les jardinières suspendues et regroupez tous les pots dans un même endroit, le plus abrité possible.

Et comme ces phénomènes météorologiques risquent fort de devenir de plus en plus fréquents à l'avenir, pensez aussi sur le long terme :

  • Ne plantez pas de grands conifères (Cèdre, Sequoiadendron, Pins...) près des habitations. Leur branches souvent fragiles offrent une prise au vent très importante et il n'est pas rare que de grosses branches cèdent sous les rafales.
  • Plantez une vraie haie brise-vent du côté des vents dominants : il n'y a rien de plus efficace pour protéger un jardin ! Pour cela, optez pour une haie libre où se côtoient petits arbres et arbustes de haie, caducs ou persistants. Inspirez-vous des haies bocagères de votre région et plantez, par exemple, Sureau, Fusain, Troène, Noisetier, Amelanchier, Cornus, Viorne...

Et chez vous ? Des dégâts dans le jardin ? Peut-être avez-vous en tête quelques conseils supplémentaires pour protéger le jardin du vent... N'hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Articles connexes


Blog

Arroser un jardin en période de canicule

Les chaleurs caniculaires mettent les végétaux à rude épreuve. Un sol sec associé à une...
Lire la suite +

Blog

Votre jardin a été inondé ? Que faire après la décrue ?

Chez Promesse de Fleurs, comme partout, nous suivons avec désolation les conséquences des récentes intempéries...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire