Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Du printemps, des magazines de jardinage et des foires aux plantes... rares !

Chaque année, il se passe un truc génial en mars. Même s'il pleut, même s'il y a des inondations, même s'il vente, même s'il y a des tornades, même s'il neige ou même s'il gèle à pierre fendre (ok, aussi même s'il fait beau dans le sud de la France voire même dans la France entière et toute l'Europe) le printemps arrive. Pas le vrai printemps, non, LE PRINTEMPS DANS LES MAGAZINES DE JARDINAGE.  Et cela, vraiment, même s'il fait horriblement moche dehors (et surtout s'il fait moche dehors !) permet de sauver les jardiniers déprimés par la léthargie hivernale.

Les revues de jardinage sont nombreuses. Nous pratiquons un hobby qui concerne pratiquement 1 français et un Belge sur 3 (et je ne vous parle pas des Anglais car, les stéréotypes ayant la vie dure, si les néerlandais naissent avec une caravane à côté de leur berceau les Anglais  eux viennent au monde avec un transplantoir dans la main), c'est dire si le marché est potentiellement intéressant pour ce genre de publications.

Aussi, au mois de mars, je cours chez mon libraire me procurer quelques-unes de ces revues pour me délecter sur papier glacé de ce printemps qui finira bien par réellement pointer son nez. Ah que de corolles largement déployées ! Que de verts tendres ! Que de tulipes aux couleurs chatoyantes ! Que de fleurs superbes ! Que de pousses fièrement dressées vers le ciel (D'ailleurs, dans les magazines de jardinage  on se croirait à jamais plongé dans un poème de Stéphane Mallarmé "Je suis hanté. L’Azur! l’Azur! l’Azur! l’Azur!" tant les ciels sont bleus à toutes les pages...). Quels jardins incroyables ! (En attendant, le mien de jardin ressemble à un terrain de rugby, après un rencontre sous la pluie entre le XV de France et les All Blacks néozélandais).

Mais peu importe ! Même si ces magazines mentent (lire : s'ils anticipent quelque peu la réalité du terrain), dès mars, ils annoncent dans leurs rubriques publicitaires les grands événements de l'année à venir : LES FOIRES AUX PLANTES (Rien que de l'écrire, j'en frémis !).

Car après les portes ouvertes des grands obtenteurs spécialités de galanthus, hellébores, primevères, épimediums ..., arrivent immanquablement ces grand-messes horticoles rassemblant l'élite des pépiniéristes, le gratin des paysagistes et une foule de jardiniers, paniers et portefeuilles en main!

Ces (plus ou moins grandes) foires sont légion dans toutes les régions de France et de Navarre, aussi chaque amateur finira par en trouver près de son domicile pour aller y dénicher la plante indispensable à son jardin. Car tout jardinier, passionné qu'il est, a immanquablement besoin d'une plante qu'il pourra exhiber à ses visiteurs et amis (peu importe qu'ils  partagent ou non un quelconque intérêt pour l'horticulture!) comme le clou du spectacle, la cerise sur la gâteau, la belle parmi les belles, le point d'orgue et l'apothéose de son jardinet : UNE PLANTE RARE.

Et c'est dès lors pour cela que j'achète en mars tous ces magazines de jardinage : pour savoir où je pourrai me procureur MA plante rare !

Car une plante rare est une pépite qu'il faudra dénicher comme une aiguille dans une botte de foin : ce n'est pas n'importe où que vous la trouverez ! Pas en tout cas à une « Foire aux plantes », à une « Bourse aux plantes, graines et boutures », à un « Marché aux fleurs », à un « Troc de plantes » ou à un « Vide jardin ».

Dracula gigas, Psychotria elata, Calceolaria uniflora... trois plantes rares qui épaterons vos amis !

La plante rare se cachera dans une « Foire aux plantes rares ».  Ou à une « Foire aux plantes rares et anciennes ».  Peut-être aussi à une « Foire aux plantes rares et de collection ». Ou encore à une « Foire aux plantes rares et méconnues ». Voire à une « Foire aux plantes rares et insolites ».

Et si vraiment, malgré ces manifestations écumées et les kilomètres parcourus, vous désespérez de ne pas trouver votre le Saint Graal, il vous reste à faire le tour de toutes les "Foires aux légumes anciens" ("rares/peu connus/méconnus/inconnus/insolites/oubliés").

En vérité, je vous le dis : la France et la Belgique sont des pays remplis de plantes rares et de légumes oubliés !

Chaque année, je me dis la même chose : qu'il y a tant de foires aux plantes rares qu'elles ne doivent plus l'être tant que ça, et que depuis le temps qu'on parle de légumes oubliés, je pense qu'on les a depuis longtemps redécouverts !

Alors quand je note toutes ces foires à mon agenda, cela me fait beaucoup sourire... mais surtout beaucoup rêver.

Car peu importe le nom qu’elles se donnent, et peu importe ce que je pourrai y dénicher, je serai la première à m'y précipiter : pour une plante (plus ou moins) rare, un objet décoratif, un nouvel outil magique, les précieux conseils que me donneront des pépiniéristes, la rencontre d’autre jardiniers ou des idées d’aménagement.

Et surtout parce que c’est le printemps !

 

 

PS : Promesse de Fleurs participera à plusieurs Fêtes des Plantes ce printemps : à vos agendas !

Mars

19ème salon du jardin - Senlis (60) - les 23, 24 et 25 mars 2018

Avril

Fêtes des 3Plantes de Printemps - Saint-Jean de Beauregard (91) -les 6, 7 et 8 avril 2018

Passionnément Jardin - Honfleur (14) -  les 28 et 29 avril 2018

Mai

Esprit Jardin - Versailles (78) - les 5 et 6 mai 2018

Journée des Plantes de Chantilly (60) , les 18,19 et 20 mai 2018

Juin

Les journées de la Rose - Chaalis (60) - les 8, 9 et 10 juin 2018

 

N'hésitez pas à venir nous rencontrer sur le stand, Lionel se fera un plaisir de vous accueillir !

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)

Une réflexion au sujet de « Du printemps, des magazines de jardinage et des foires aux plantes... rares ! »

Laisser un commentaire