Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le jardinage au temps du confinement : les résultats de notre grande enquête

Le confinement a fait exploser la demande de jardinage,
potager en tête ! La tendance devrait s’inscrire dans la durée.

Pendant cette période difficile de confinement, nous avons voulu connaître vos habitudes au jardin et surtout savoir si elles avaient changé. Vous avez été très nombreux à participer à notre enquête et nous vous en remercions. Les résultats sont riches et le nombre de participations inespéré. En plus de connaître davantage vos habitudes au jardin pendant le confinement, ces résultats nous permettront d’adapter notre offre pour répondre à vos nouveaux besoins. Découvrez ci-dessous les résultats :

Vous avez été plus de 10 000 à répondre et vos pratiques dépendent bien évidemment de l’espace alloué au jardinage. Vous êtes 84,2% à posséder un jardin, 6,8% une terrasse ou un balcon, 6,5% à occuper un jardin ou un potager partagé. De nombreux jardiniers ont à la fois un jardin et une terrasse.

Comment le confinement a modifié vos pratiques du jardinage ?

Pour 85% d’entre vous, le jardinage a occupé une place centrale dans vos activités de confinés. 

Vous êtes deux tiers (66%) à avoir passé plus de temps à vous occuper de votre jardin (ou de votre terrasse) pendant le confinement. 55% à avoir jardiné tous les jours et 33 % à avoir mis les mains dans la terre deux à trois fois par semaine.

23% d’entre vous ont surtout réalisé des travaux dans leur jardin ornemental, près de 8% surtout des travaux dans leur potager et plus de 9% surtout de l’entretien. 52,8% d’entre vous ont réalisé des travaux en tout genre, aussi bien de l’entretien, de la taille, tonte de pelouse… que du potager et de l’ornemental.

Pour quelles raisons avez-vous jardiné pendant le confinement ?

Vos réponses sont variées et essentiellement centrées autour du bien-être.

Selon les résultats de l’enquête, le jardin est avant tout une source de plaisir (67% des personnes interrogées). Vient ensuite la satisfaction personnelle de faire pousser, de s’occuper de son jardin et de suivre l’évolution de vos créations. Le jardinage vous permet également de vous sortir du quotidien et d’agir positivement sur votre santé, les termes, se changer les idées, s’évader, se “vider l’esprit”, réfléchir, méditer ressortent majoritairement. Le jardin apparaît clairement comme une réelle thérapie pour lutter contre le stress.

Mais le sondage révèle aussi des motivations conjoncturelles liées à la crise :  besoin de prendre l’air et d’être à l’extérieur (51% des répondants), envie de se changer les idées et faire baisser l’anxiété ambiante (42%),  temps disponible (34%).

La préservation de l’environnement est également une valeur commune partagée par de nombreux jardiniers, créer et entretenir son jardin, soigner son potager est une manière de recréer des écosystèmes, de préserver la biodiversité, de faire revenir oiseaux et insectes dans leur jardin.

Le Potager, la porte d’entrée des nouveaux jardiniers

Tout le jardin, aussi bien ornemental que potager et fruitier, est concerné par cette frénésie jardinière. Le potager en particulier a beaucoup occupé les jardiniers pendant le confinement :  l’enquête révèle qu’une personne sur dix a démarré, pour la première fois, un potager pendant le confinement.

« Les nouveaux potagers ont explosé pendant le confinement et nos chiffres confirment cette tendance : en huit semaines, nous avons multiplié par 3,5 la vente de plantes et graines potagères » Promesse de fleurs

L’envie de mieux manger prédomine (66% des personnes interrogées), loin devant le spectre de la pénurie et l’objectif d’autosuffisance alimentaire (15%) ou le souhait de faire des économies (17%). Le potager reste avant tout une source de plaisir pour 58% des sondés et un acte militant en faveur de la biodiversité et de l’environnement (30%).

Ce sont enfin les jardiniers débutants qui ont le plus profité du confinement pour faire pousser fruits et légumes : 70% d’entre eux ont jardiné plusieurs fois par semaine et  64% ont démarré un potager, confirmant une tendance perceptible depuis quelques années : le potager est devenu une des principales clés d’entrée du jardinage.

Un mouvement qui devrait perdurer

Le jardinage conquiert durablement de nouveaux adeptes : près de 40% d’entre vous estiment que vous passerez plus de temps au jardin à l’avenir. Tandis que 45 %, majoritairement les jardiniers expérimentés, pensent revenir à une pratique habituelle.

L’essai est concluant pour les apprentis jardiniers : 7 jardiniers débutants sur 10 pensent poursuivre ce nouveau loisir après le confinement, 46% des jardiniers occasionnels pensent y consacrer davantage de temps, prioritairement sur le jardin d’ornement.

Quelques mots de Promesse de Fleurs pendant le confinement

Depuis le début du confinement, nous avons triplé notre volume d’activité avec plus d’un million de végétaux vendus en huit semaines. Nous avons recruté une centaine de contrats à durée déterminée pour faire face à l’explosion brutale et durable des commandes, à la complexité de gestion des approvisionnements et des expéditions, ainsi qu’à l’afflux des appels et emails de néo-jardiniers confinés. Le site internet a enregistré près de 4 millions de visites sur la période, soit deux fois plus qu’en temps normal.

Pascal Griot, dirigeant de Promesse de Fleurs : « Cela fait 15 ans qu’on entend parler du renouveau du jardinage, et pourtant la réalité des chiffres est que, année après année, sa pratique régresse. Aujourd’hui, il s’est vraiment passé quelque chose. L’envie de jardinage a explosé. Le mouvement est si fort qu’il devrait s’inscrire dans la durée. Le confinement et la crise que nous traversons ont agi comme les catalyseurs d’une tendance déjà en marche, avec le potager comme point d’entrée. Ceux qui ont découvert le jardinage durant le confinement ne seront pas tous des jardiniers réguliers mais une partie le deviendra, avec un impact durable sur le marché.» 

Nous vous remercions une nouvelle fois d’avoir participé à notre grande enquête : Le jardinage au temps du confinement !

* Enquête réalisée en ligne auprès d’un panel de 10000 consommateurs, qui jardinent régulièrement et qui disposent d'un jardin, balcon ou terrasse. L'échantillon est représentatif de la population des jardiniers français sur les critères du sexe, d'âge, et de région.

Articles connexes


Blog

Avoir un beau jardin : le but et le chemin

Avoir un beau jardin est souvent source de satisfaction, voire de fierté. Mais, au risque...
Lire la suite +

Blog

3 astuces pour un potager sans effort, ou presque...

Parfois, je me dis que je suis une drôle de jardinière… Si je fais le...
Lire la suite +

conseil

Faire son premier potager - Guide pour les débutants

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(5 votes, moyenne: 4.2 sur 5)

37 réflexions au sujet de « Le jardinage au temps du confinement : les résultats de notre grande enquête »

  • Isabelle OLIKIER

    Super ! Voilà au moins un effet positif de ce satané virus.
    Je suis hyper contente pour le développement de votre entreprise et je suis sûre que les petits pépiniéristes qui souffrent en ce moment, verront plus tard l'impact positif de cette arrivée de nouveaux jardiniers sur le marché.

    Répondre
  • Colette Paire

    Continuons à semer, transmettre cette belle idée que travailler la terre est un plaisir à la portée de tous, un bien être pour le corps et l'esprit.

    Répondre
  • rabito

    comme da bitude sur mon jardin merci

    Répondre
  • SACKSTEDER

    Bonjour ! Je suis assez d'accord avec Isabelle. J'ai toujours jardiné , même en toute saison. C'est ma thérapie, mon médicament. Ça m'évite de prendre des calmants ou des médicaments pour bien dormir, parce qu'on se fatigue au jardin. De plus, vous êtes dans le Nord de la France, Promesse de Fleurs, et donc je suis très contente de pouvoir participer au fait de donner plus de travail à nos entreprises locales. Et quand j'entends en plus, qu'il y a de l'embauche derrière, alors je dis un seul mot : BRAVO !!!!

    Répondre
  • nicole ABAD

    aucun rapport avec le questionnaire mais j'ai été déçue par ma commande car j'avais commandé des graines de pétunia et aucune n'est sortie de terre .Déjà elles étaient minuscules à peine visibles et je ne sais pas s'il y en avait une centaine comme indiqué.En tout cas on ne m'y reprendra plus.

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je suis sincèrement désolée que vous n'avez pas obtenu une bonne germination de vos graines de pétunia. Je suppose que vous avez contacté notre service client, afin que nous puissions faire quelque chose pour vous.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Marie Mouty

    Bonjour,
    J'aime mon jardin, il m'a soigné lors d'une longue maladie. Je l'ai trouvé à un moment "moche", je le voulait" beau" au fur et à mesure de ma guérison ! Jusqu'à ce que rencontre Gilles Clément, qui nous dit " un jardin c'est un bout de terre et l'éternité " je n'ai pas compris sur le moment, pour moi la notion d'éternité n'avait pas la même valeur. Aujourd'hui, mon jardin a grandi je l'aime il est magnifique. Il a 6 ans!!!

    Répondre
  • Duberner

    C est pas grave, Pascal, de louper tous ses essais verts!! Vous ferez mieux la prochaine fois!
    Pas de confinement ici, je bosse dans un hôpital, mais le temps passé la tete et les mains dans le terrain sont de vrais moments de respiration indispensables...

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      En effet, le jardin offre la possibilité de décompresser, nous en avions grandement besoin durant cette période particulière.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • VERGOS Pierre

    hormis la livraison des plants de melon année passée par contre les framboisiers que j ‘ai commandé année précédente sont actuellement en production récolte incomparable merci VERGOS Pierre

    Répondre
  • Marie-Christine Meyer-Genay

    je suis désolée mais j'attend toujours ma commande envoyée le 2 et toujours pas reçue et ça commence à faire long.merci

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je suis désolée pour le délai de réponse mais j'imagine que vous avez déjà contacté notre service client.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Philippe

    Bravo Pascal pour les résultats de cette enquête, et bravo pour les conséquences positives pour PDF !

    Répondre
  • lemos

    bonjour votre site "promesse de fleur" est tres bien ..je vois que vous avez de belle plantes aussi pendant le confinements j ai ete etonnée et ravie que vous livriez alors je vous ai commandé un kalmia latifolia dont j avais envie depuis longtemps (malgres le cout un peu elevé pour mon budjet)je l ai recu tres rapidement mais il y a eu une erreur et j ai recu un flaming silver j ai ete un peut decue ..mais vous m avez dit que vous m en enverrez un autre malgres la rapidité de l expedition par malchance il est resté en transit une semaine il est arrive un peu fatigué j espere pouvoir le sauver .. mais j ai apprecié votre professionalisme je recommanderais chez promesse de fleurs

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je suis désolée pour cette erreur et ce retard de livraison. N'hésitez pas à revenir vers nous en cas de souci.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Delecourt

    Bravo pour cette enquête et ces résultats très intéressants
    Bravo aussi pour vos services bien appréciés pendant toute cette période

    Répondre
  • de Bourgoing

    Je suis ravie de connaître ce résultat si positif les français vont rattraper leur retard par rapport à d'autres pays d'Europe! Autour de moi deux familles de "non initiés" ont créé leur potager et pour une utilisation durable !
    Bravo d'avoir tenu bon pendant le confinement vous avez eu raison! Quand je pense que le grainetier Baumaux ( Nancy) a fermé les écoutilles dès le premier jour quel gâchis! Quelle catastrophe financière! leur épais catalogue en couleur est tout à fait remarquable, ils auraient pu se consacrer aux graines et renoncer aux plantes c'était galère pour trouver des graines de tomates! encore bravo vous le méritez bien et vos textes sont remarquables

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Ce n'était facile pour personne, nous avons fait de notre mieux pour assurer le service et apporter satisfaction à nos clients mais c'était loin d'être facile. Merci pour vos encouragements !
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Michèle CHASSERIAU

    Dommage que le confinement soit arrivé a une période de froid, de pluie pour nous qui habitons la zone la plus touchée (Ile de France) . Personnellement je n'ai pas beaucoup jardiné mais j'ai au moins suivi l'évolution de mes plantes et pu" grattouiller" la terre quand j'en avais envie, ce qui fait un bien fou quand on aime! J'ai vu évoluer de près mon jardin chaque jour, attendu les floraisons , m'extasier devant une nouvelle plante!
    Je suis contente que votre entreprise soit sortie de la crise sans dommage, mais c'est mérité!

    Répondre
  • Bernard

    Bonjour,
    Le confinement a permis à la nature de reprendre ses droits .
    Si nous l' observons posons nous cette question toute simple : qui est son prédateur ..?
    Si l'humain a pris conscience de son piétinement , pendant son confinement..? C'est bien..
    Mais pour quelle durée..?

    Quelle srra l'état de la chlorophylle après quelques jours de déconfinement puisque la grande question du pays est la reprise de l'économie , de l'activité générale, techonologique, chimique , etc...etc...
    Une petite parcimonie (humaine), a plaidé pour son potager, ses fruitiers, l' ornement extérieur d'un parc..
    Le naturel forcé que nous avons vécu pendant cette pandémie sera je pense vite oublié..
    Je ne précise pas cela par défaitisme, ni par manque de courtoisie, les jours prochains , la liberté reprise sonneront ils la ferveur , la grandeur, la respiration, l ' anti pollution .. humaine..?
    Tout redeviendra à la vitesse au galop, donc.. sondage... prochain.. pourquoi pas.
    Amis (es) de la nature, demain,
    Prenez bien soin de vous et de vos jardins créés pendant un confinement..
    Obligé.. Merci.
    Nos amies les abeilles par exemple aiment les plantes mélifères , cest un plaisir de les voir butiner, pour notre santé, pendant une période calme..
    Cette année 2020 , aura je l'espère permis la prolifération des essains.. NOUS.. le verrons .. peut être ?.
    Revivre un "nuage d' essain" est une vision magnifique.
    Ce petit documentaire, est une petite goutte d'eau..
    Je retourne m' abreuver de ses bienfaits.
    Bon jardininage ( sans aucuns pesticides).
    B.L

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Effectivement, nous avons pu constater une baisse significative de la pollution atmosphérique et l'impact néfaste de l'activité humaine sur la planète. Comme quoi les choses peuvent s'améliorer si elles sont prises en considération. ;-)
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • ratto

    MERCI,
    Dans ces moments difficiles ont a besoin de se sentir appuyé par des conseils judicieux pour préserver la nature si fragile et nos abeilles.
    Salutations.

    Répondre
  • Arrosoirspivoine

    C'est vrai que par chez moi, j'ai pu remarquer l'arrivée de jeunes jardiniers débutants, notamment sur le marché local qui vend des plants pour les potagers. La moyenne d'âge des fans de potager va baisser un peu, ça fait plaisir :-)
    Bonne journée, Véronique.

    Répondre
  • Marie-Claire et Henry (Billère, 64)
    Marie-Claire et Henry (Billère, 64) 17 mai 2020 à 11 11 12 05125

    Bonjour, pour visiter notre jardin, virtuellement, nous avons mis en ligne quelques photos.

    Il suffit de cliquer sur le lien suivant.
    https://www.meerodrop.com/fr/drop/ab4635ac-c593-4ca6-97d4-1152be2c30f6

    Ce site accueille gratuitement nos photos pendant encore 30 jours.

    Fermez la page qui s'affiche en cliquant sur "J'ai compris", puis fermez l'encart qui vous demande de vous inscrire en renseignant votre mail (pas nécessaire) avant de pouvoir accéder aux images.

    Bonne visite, faites attention de ne pas trop écraser de plantes en marchant dans l'herbette joliette!

    Répondre
  • Astrid OUDELET

    Je ne sais pas comment ont fait les personnes en appartement, sans balcon ? Je les plains de tout coeur !! Ayant la chance d'avoir un grand espace vert, avec de nombreux arbustes aux floraisons variées et parfumées, le confinement a été très agréable, la météo ayant été de la partie ! J'ai pu voir grossir les pieds de fraisiers avec la formation des fraises, et deux couvées de mésanges actuellement au chalet de jardin. Les petits grossissent et crient de plus en plus fort, je pense que leur envol est pour la fin mai....... Je surveille, car je voudrais bien être présente ce jour-là !! Je vais voir l'épanouissement de mes fleurs et mes arbustes tous les jours, et c'est un réel plaisir à chaque fois.

    Répondre
  • Grosjean Yvette

    Bonjour, J ai fait au mois d avril une commande chez Promesse de fleurs et je ne suis pas du tout satisfaite : délais de livraisons très longs qui ne me semble sont pas dus uniquement aux problèmes d acheminement, 6 vivaces sur 15 commandées inutilisables et les autres pas en grande forme.
    L emballage en coques plastiques est préjudiciable à la santé des végétaux et de plus absolument pas écologique.
    Bien sûr, on va me rembourser le montant du préjudice mais qd je commande des végétaux , j attends qu ils soient en pleine forme et non qu on m en rembourse une partie.
    Cette façon de procéder   dans cette société ou la quantité prévaut à la qualité me déçoit profondément.
    Yvette Grosjean

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je suis désolée que vous n'ayez pas obtenu satisfaction à la réception de votre commande, je suppose que vous avez contacté le service client. Nous avions affiché en temps réel les délais d'expédition dans un bandeau sur le site afin d'informer au mieux, nous n'avons aucun contrôle sur les transporteurs et ne pouvons être tenus responsables pour le délai de livraison. En revanche, nous remplaçons à nos frais ou remboursons si vous recevez des plantes dans un état qui ne permet pas leur reprise. Les circonstances particulières de ces derniers mois ont fait que nous ne pouvions pas assurer notre service habituel et nos clients fidèles savent bien que nous assumons nos responsabilités en cas de souci. Les coques en plastique sont issues d'un plastique recyclé et son recyclables. Nous avons conscience que ce n'est pas parfait et cela fait plusieurs mois que nous travaillons à trouver un modèle de protection plus écologique. A l'heure actuelle, les tests ne sont pas viables.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Jourdan

    Commande bien reçu, en très mauvais état... Après réclamation, un avoir du plan détruit par le voyage, je recommande un plan avec l'avoir et un deuxième pour voir... Je repaye le transport, les deux plans déposé dans la boîte aux lettre dans un état pitoyable... Je décide de ne plus commander chez promesse de fleurs

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Je suis désolée pour votre déception. Je suppose que vous avez recontacté le service client pour le souci avec ce 2e envoi afin d'obtenir leur remboursement.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Maginot

    Oui le jardin est un lieu d apaisement entouré d oiseaux d insectes qui parcontre disparaissent et sans les insectes il va etre difficile de travailler sans eux.je laisse pousser l herbe depuis quelques années autour de mes carres de potager et je constate que pousse de plus en plus des fleurs sauvages qui sont tres jolies et qui attirent de nouveaux les insectes j espere qu ils resteront car malheureusement un agriculteur a son champ a cote de chez moi et a passé sa merde de produits cette semaine. Voila le jardin est tres bon pour la sante.bienvenue aux nouveaux jardiniers

    Répondre
Laisser un commentaire