Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Fasciation et cristation, des chimères végétales

Aujourd’hui, je vous emmène dans mon jardin à la découverte d’un petit coup de folie de Dame Nature ! Bien que ce phénomène soit peu courant, peut-être avez-vous déjà observé ces chimères botaniques dans vos jardins ?

La fasciation ou la cristation, c’est quoi ?

Je ne vais pas entrer dans un jargon botanique qui vous paraîtrait peut-être obscur. Retenez juste qu’il s’agit d’une croissance anormale des plantes, qui provoque des déformations soit en faisceaux (fasciation), soit en crête (cristation). Ces déformations peuvent concerner divers organes : les tiges, les racines, les fleurs et les fruits. Il faut savoir que ces anomalies sont imprévisibles et ne sont pas dangereuses pour les plantes.

Cristation sur une inflorescence de Celosia argentea 'Cristata'

Quelle est l’origine du phénomène ?

L’origine de la fasciation ou de la cristation est assez floue. D’après les scientifiques, il peut s’agir de mutations spontanées des cellules du méristème (tissu végétal spécialisé dans la croissance) ou d’une origine exogène tels que l’infection d’une bactérie phytopathogène, d’une attaque d’insecte ou de dommages chimiques (traitements) ou environnementaux.

Quelles plantes peuvent être concernées ?

On peut observer ces malformations sur une centaine d’espèces végétales dont plus de la moitié sont des cactées. Certains cactus sont d’ailleurs cultivés pour cela ! En effet, il est possible de greffer la partie cristée sur une cactée ou une plante succulente normale en vue de sa commercialisation. Ces curiosités sont très recherchées par les collectionneurs !

Dryopteris affinis 'Cristata' et Aesculus hippocastanum 'Monstrosa'

On les retrouve aussi :

  • Sur des arbres ou des arbustes comme le saule, l’érable, le forsythia mais aussi le Cryptomeria japonica ‘Cristata’. J'ai aussi eu l'occasion d'observer cette anomalie sur un stand lors de la fête des plantes de Beervelde au printemps. C'était sur un marronnier nommé Aesculus hippocastanum 'Monstrosa'. Tout un poème, n'est-ce pas ?

  • Sur des plantes herbacées comme les Veronicastrums, notamment la variété ‘Fascination’. Chaque année, c’est le cas dans mon jardin, ce qui pourrait indiquer que la mutation serait à caractère génétique. Les célosies, les delphiniums, les digitales, les primevères, les pâquerettes, les vipérines et j’en passe peuvent être touchés. Et je n’oublie la superbe fougère Dryopteris affinis ‘Cristata’ !

Répulsion ou fascination… qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà observé ce phénomène dans votre jardin également ?

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire