Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Coronavirus : la peur de la Chauve-souris est de retour !

Seul mammifère vraiment volant, la chauve-souris a, depuis des temps immémoriaux, fait l'objet de toutes les suspicions, de toutes les peurs. La dernière en date : la crainte de la contamination par les chauves-souris au COVID-19 ou maladie à coronavirus.

Autant vous dire que certains (idiots, cela va sans dire...), en Chine et ailleurs, ont déjà trouvé la solution : l'extermination massive...

Il est vrai que des chauves-souris, en Chine (on ne connait pas encore l'espèce précisément), ont été l'un des vecteurs de la maladie. Mais à ce jour, les chercheurs ne savent pas encore exactement d'où est parti le virus. Or, pour combattre une maladie ainsi que sa propagation, il est capital de savoir comment elle s'est propagée et quels en sont les vecteurs ! Et c'est précisément les chauves-souris qui vont nous aider en nous fournissant ces éléments. Tenter d'exterminer les chauves-souris ne reviendra qu'à tuer le messager...

Pipistrelle, une petite chauve-souris bien de chez nous !

Quelques idées reçues sur les chauves-souris

Au-delà de l'épidémie de coronavirus, il ne faut pas oublier que les chauves-souris ont toujours eu mauvaise presse. Voici quelques croyances qui font d'elles de parfaits boucs émissaires... et ma vision des choses :

  • Les chauves-souris portent malheur
    le seul animal qui me porte préjudice est l'Homo sapiens personnellement... Ne vous jetez pas sur n'importe quelle bestiole pour expliquer les maux de votre vie ! Ce n'est tout de même pas la faute à ces charmantes bestioles si quelqu'un vous a rayé votre carrosserie sur le parking du supermarché ;
  • Les chauves-souris sucent le sang
    oui... en Amérique du Sud ! Et encore seulement trois espèces... Chez nous, les chauves-souris sont exclusivement insectivores ;
  • Les chauves-souris s'accrochent aux cheveux
    Non mais sérieusement ? Ce sont probablement les meilleurs pilotes du règne animal. Je vous l'assure, vous ne verrez jamais une chauve-souris s'accrocher dans les cheveux de quelqu'un (même avec la coiffure de Marge Simpson) , ni s'emplafonner quelque part ;
  • Les chauves-souris mordent
    Une chauve-souris en bonne santé ne mord pas, vous êtes un trop gros insecte pour elle ! Dans certains cas, des chauves-souris peuvent être atteintes d'une forme de rage non transmissible à l'Homme et peuvent mordre si on les dérange. Si vous devez en manipuler une, portez des gants et c'est tout ! Ou mieux ne la touchez pas !
  • Les chauves-souris deviennent envahissantes
    Non, elles ne font qu'un petit par couple et par an et encore, seules 2/3 des femelles mettent bas. Les populations de colonies restent stables et ont même plutôt tendance à diminuer ;
  • Les chauves-souris abîment les maisons
    Encore raté ! Elles ne construisent pas de nids, ne détruisent rien, ne grignotent rien... Elles ne font que passer et s'accrocher à l'envers au plafond ou derrière des volets ouverts. Et c'est tout.

Les populations de chauve-souris diminuent à vue d’œil 

Ça en revanche, c'est tout à fait vrai ! Hélas... 

Les chauves-souris subissent depuis des décennies des menaces qui les mettent à mal, inutile d'en rajouter avec des idées idiotes ! Voici un petit florilège de ce qu'on leur fait subir en ce moment : 

  • Dégradation de leurs gîtes d'été : abattage systématique des arbres morts, fermeture des clochers ou même isolation des toitures des vieux bâtiments, parfois inhabités ;
  • Dégradation et disparition de leurs sites d'hibernation : il reste peu de grottes, de mines ou de carrières permettant à ces mammifères volants d'hiverner en toute quiétude ;
  • Réduction du nombre de proies : remblayage des mares ou autres pièces d'eau, pollution de l'eau et dégradation des berges, utilisation des pesticides en agriculture intensive durant des décennies, disparition des haies, urbanisation des campagnes...
  • Perturbation des vols : éclairage public trop intense et implantation d'éoliennes qui perturbent les routes de vol des chauves-souris.

Pipistrelle vue de près !

Il faut sauver les chauves-souris !

Comme je le disais, dans nos contrées, les chauves-souris sont exclusivement insectivores ! Nous ne parlerons donc pas ici des plantes fécondées par certaines chauves-souris, ni des graines disséminées par les frugivores dans les régions tropicales.

Nos chauves-souris ont surtout une place particulière dans les réseaux trophiques (les chaînes alimentaires) au sein de la nature : manger ou être manger !

Les chauves-souris, malgré leur agilité, sont chassées par quelques rapaces (aussi bons pilotes qu'eux, sinon plus), mais aussi quelques serpents dans le Sud.

Mais c'est surtout pour leur travail sur la régulation des populations d'insectes nuisibles que l'on doit les féliciter.

Ces petites bêtes doivent dépenser beaucoup d'énergie pour voler à grande vitesse et éviter adroitement les obstacles. Cette énergie, elles vont la trouver dans leur nourriture : de 600 à 1200 insectes de toutes sortes (dont beaucoup de moustiques !) selon la taille donc l'espèce de la chauve-souris. Au menu : moustiques bien entendu, papillons de nuit et même certains autres ravageurs de culture. La chauve-souris est donc un auxiliaire de culture.

C'est aussi un bon indicateur de biotope sain et elles permettent également de donner des indications sur le démarrage effectif du printemps lorsqu'elles sortent d'hibernation.  

Je veux bien aider les chauves-souris mais comment faire ?

En leur « offrant » de la nourriture et des sites de chasse :

  • Plantez des haies indigènes et des vergers avec des fruitiers hautes-tiges ; 
  • Évitez l’éclairage nocturne superflu ; 
  • Créez des mares naturelles avec des arbres à proximité (les saules têtard sont une bonne idée) ; 
  • Laissez quelques zones du jardin non-fauchées, créez des bandes fleuries...

Mais aussi en leur permettant de se reposer et d'hiberner :

  • Laissez un accès à votre sous-toiture ou votre grenier, même une simple remise peut faire l'affaire ;
  • Conservez, si ça ne présente pas de danger immédiat, un arbre mort ou de vieux arbres munis de cavités ;
  • Participez, avec les groupements naturalistes de vos régions, à des campagnes de sensibilisation ou des chantiers de création de gîte pour les chauves-souris.

Abri pour chauve-souris

Le Saviez-vous ? Si vous n'avez rien d'autre à faire de vos journées, vous pouvez ramasser les déjections des chauves-souris. Ce guano de chauve-souris est particulièrement riche en azote et peut être utilisé au jardin comme engrais. Attention cependant de ne pas déranger inutilement une colonie et de ne pas en abuser sur vos plantes car c'est un amendement très riche.

Et le COVID-19 dans tout ça ? 

Laissons les chercheurs et épidémiologistes s'en occuper ! Ce sont eux qui enrayeront l'épidémie et qui trouveront les solutions et pas deux ou trois imbéciles sur les réseaux sociaux...

Tuer les chauves-souris, surtout les nôtres qui n'ont rien à voir là-dedans, ne vous sauvera pas d'une éventuelle contamination. Lavez-vous les mains plus souvent, arrêtez de vous lécher le visage l'un l'autre à tout bout de champ et regardez le foot à la télé plutôt que dans un stade. Et ça suffira largement... Bref, faites tout ce que vous avez à faire mais foutez la paix aux chauve-souris ! 

Pour en savoir plus :

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces sympathiques petits chiroptères, vous pouvez aller faire un tour sur le site de La nuit de la chauve-souris. 

En Belgique, vous pouvez aussi vous rapprocher du groupe Plecotus qui oeuvre pour la sauvegarde des chauves-souris.  

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 5 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Coronavirus : la peur de la Chauve-souris est de retour ! »

Laisser un commentaire