Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

L'entretien des Hellébores d'Orient en 5 gestes simples

Cette année la floraison des Hellébores d'Orient (Helleborus orientalis ou Helleborus x hybridus) est en avance d'un bon mois sur le calendrier habituel. Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre... "Tombé dans la marmite quand j'étais petit", je collectionne depuis des années les diverses couleurs et formes de fleurs que les hybrideurs créent et renouvellent chaque année. Mes plus vieux pieds d'hellébores orientales ont maintenant plus de 10 ans et fleurissent toujours aussi abondamment sans demander beaucoup d'entretien : voici 5 conseils simples issus de mon expérience dans mon jardin du Nord de la France.

L'hellébore orientale double picotée, une vraie fleur-bijou de la pépinière Promesse de Fleurs
L'hellébore orientale double picotée, une vraie fleur-bijou de la pépinière Promesse de Fleurs

1- La taille du feuillage

Couper les feuilles des hellébores d'Orient permet de mettre en valeur la floraison. Quand tailler ? Juste au moment où les boutons floraux pointent à 5-10 cm au-dessus du sol, entre décembre et mi-février suivant les années et les régions. C'est le moment idéal pour éviter d'abimer les tiges florales, mais on peut tailler le feuillage jusque fin avril. Courant mai, la plante renouvellera entièrement son feuillage. Utilisez un sécateur bien affuté, dont vous désinfecterez systématiquement la lame à l'alcool ou à la flamme après avoir taillé un groupe de 4 à 5 plantes.

 

Tailler les hellébores
Avant : Hellébores avec feuillage - Après : Hellébores sans feuillage

2- Prévenir les attaques de pucerons

Lorsque l'hiver est doux comme cette année, les pucerons ne meurent pas et aiment alors à venir se loger sur les fleurs d'hellébores. On ne les voit pas toujours si l'on ne retourne pas les fleurs pour les regarder de près... mais ils sont bien là et risquent de propager maladies et virus qui peuvent atteindre les hellébores pourtant réputées solides. Les plantes atteintes montrent alors des taches nécrotiques noires sur les fleurs et les feuilles qui gâchent le spectacle, même si la plante n'en mourra pas. Le virus ne se soigne pas, d'où l'importance d'une bonne prévention.

Pour combattre les pucerons, ménagez des abris pour les coccinelles, comme des tas de bois creux, des tessons de poteries, et aussi des arbustes persistants ! En cas de forte attaque, une pulvérisation abondante de savon noir dilué fonctionne très bien : il faut cependant veiller à ce que chaque insecte soit bien touché.

Hellébore et puceron
Les pucerons aiment se loger sur les fleurs d'hellébores, il faut les éliminer pour les empêcher de propager des virus

3- Pailler avec du mulch

Après avoir coupé les feuilles des hellébores, épandre un bon mulch de feuilles ramassées à l'automne, broyées et déjà semi-décomposées, mélangées à du compost de jardin. Outre son aspect décoratif de couverture du sol, le mulch en se décomposant permettra d'alléger et d'enrichir le sol en éléments minéraux grâce au travail des vers de terre d'une part, et de maintenir une relative fraîcheur du sol en été d'autre part.

L'apport de nutriments grâce à la décomposition du mulch suffit généralement à nourrir les hellébores, qui sont des plantes peu gourmandes et qu'un excès d'engrais ne fera qu'affaiblir et faire vieillir prématurément. Même si je ne le fais pas moi-même, un apport de cendre de bois vieille de 2 ans au pied des touffes est souvent recommandé pour éviter l'acidification excessive du sol, car les hellébores apprécient plutôt un sol neutre à légèrement calcaire.

Pailler le pied des hellébores avec un bon mulch apporte de l'humus, ce qui allège et enrichit le sol
Pailler le pied des hellébores avec un bon mulch apporte de l'humus, ce qui allège et enrichit le sol

4- Couper les fleurs fanées

Les hellébores orientales se ressèment spontanément avec une grande facilité. Les graines, mures en juin, tombent au sol et germent 6 mois plus tard en décembre. Courant avril, les premières vraies feuilles apparaissent et c'est un vrai gazon vert brillant que l'on voit parfois apparaitre au pied des colonies d'hellébores dans les jardins. Cela permet d'en donner aux amis et voisins à tours de bras ! Mais... les semis sont rarement fidèles et une fois en âge de fleurir, après 2 à 3 ans, ils risquent de gâcher l'effet d'une plantation d'hellébores en coloris soigneusement choisis et sélectionnés.

Semis spontanés d'hellebore
Apparaissant en même temps que la floraison, en janvier-février, les semis spontanés d'hellébores d'Orient peuvent constituer un tapis dense au pied des plantes déjà installées

Si comme moi vous les collectionnez, je recommande de couper les fleurs fanées courant mai, ce qui est parfois dommage car les fleurs sont encore décoratives, particulièrement les coloris clairs. Mais c'est l'acte d'entretien le plus important pour moi car il m'évite d'avoir à désherber les plantules d'hellébores un an plus tard. Cela permettra aussi à la plante de concentrer son énergie sur sa végétation et la préparation de la floraison suivante. En plus, certaines plantules ont la manie de venir se loger en plein milieu des touffes-mères... ce qui créée compétition et confusion dans les massifs !

 

Couper les fleurs fanées d'hellébore leur évite de s'épuiser à produire des graines qui viennent se ressemer au centre des touffes existantes
Couper les fleurs fanées d'hellébore leur évite de s'épuiser à produire des graines qui viennent se ressemer au centre des touffes existantes

5- Ne rien faire en été

Après avoir renouvelé son feuillage en mai, l'hellebore orientalis entre en dormance pour l'été. Elle entre dans une phase de repos végétatif quasi complet, c'est ce qui lui permet de résister à la sécheresse et à la chaleur estivales. Ne la perturbez pas, ne l'arrosez qu'en cas d'extrême sécheresse, sans mouiller les feuilles. Ce n'est que courant septembre que la plante reprendra son activité en faisant de nouvelles racines, dont le rôle est d'aller puiser eau et nutriments pour nourrir la floraison à venir. Si jamais vous deviez diviser ou déplacer une hellébore, c'est alors le bon moment pour le faire, car la plante va pouvoir se réinstaller immédiatement à son nouvel emplacement grâce à ces nouvelles racines. C'est rarement nécessaire car contrairement à beaucoup de vivaces "horticoles", l'hellébore ne s'épuise pas vite et ne réclame  pas de renouvellement par division pour assurer la continuité de sa floraison.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 3.5 sur 5)

64 réflexions au sujet de « L'entretien des Hellébores d'Orient en 5 gestes simples »

  • Mc Nug

    Bonjour,
    Quand on regarde la 1ère photo, on voit les hellébores sortir de terre. Chez moi, on a l'impression d'un fouillis noir et marron duquel sortent les feuilles et les fleurs !
    Beaucoup de feuilles sont sèches et noires. Les fleurs fanées ont aussi des tiges noires et pas très jolies.
    Le tout s'est développé cet hiver comme jamais avant. Cela a colonisé les plantations d'à côté, au point de les étouffer.
    Bref, je ne sais plus quoi faire. "Roundup" me dit mon mari en passant !!! Non, quand même...
    Est-ce que je peux tailler tout ça ras terre ? Est-ce que je peux arracher, et replanter plus creux, en divisant la motte ? et est-ce que l'emplacement est bon (bord de terrasse au sud-ouest) avec des rosiers à proximité ?
    Une précision : ma région : sud de la Saône-et-Loire (Bourgogne - Charolais)
    Merci.

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,
      Les feuilles de plus d'un an meurent systématiquement chez les hellébores, c'est ce qui explique que vous ayez l'impression d'un fouillis tout noir sur votre plante. Le plus commode pour vous jardinière est de tailler tout le feuillage fin décembre, début janvier, avant qu'il ne flétrisse et avant la floraison.
      Actuellement, vous pouvez tout tailler à ras du sol, mais votre plante appréciera davantage que vous coupiez fleurs et feuilles fanées et noires à leur base, une par une, avec un sécateur bien affuté et préalablement désinfecté. Il est possible d'arracher pour replanter et/ou diviser de vieux pieds d'hellébores, la meilleure période pour cela est le mois de septembre. Les bourgeons doivent rester au niveau de la surface du sol : ne plantez jamais trop profond, la plante pourrait disparaître ! L'emplacement sud-ouest est peut-être un peu chaud, mais c'est une situation que les hellébores supportent assez bien, comme en témoigne votre plante !

      Répondre
      • Mc Nug

        Merci.
        Je vais donc tailler les feuilles et fleurs fanées maintenant et je taillerai tout le feuillage fin décembre pour y voir plus clair.
        Entretemps, je verrai en septembre si je transplante une partie de la plante en un autre endroit.
        Merci encore !
        J'inscris votre site dans mes favoris...

        Répondre
  • Christiane

    Merci pour ces informations!!! juste une question quel est le produit le plus efficace pour éliminer les fourmis? Merci d'avance

    Répondre
    • Pierre

      Je n'utilise pas de produits contre les fourmis dans mon jardin, mais il m'est arrivé de planter du thym à côté d'une fourmilière : c'est naturel et très efficace pour faire fuir les fourmis !

      Répondre
  • vappereau francine

    bonjour,
    si j'ai bien compris on peut diviser la touffe d’hellébore en prenant les jeunes pousses périphériques puis en les replantant
    mais ces pousses ne fleuriront que 2 ou 3 ans plus tard
    ma question est double :
    1/ peut-on diviser franchement le pied de la plante "mère" et replanter la moitié
    2/ la partie restant sur place fleurira-t-elle normalement alors que la partie replantée ne fleurira que 2 à 3 ans plus tard ?
    je vous remercie par avance de votre réponse
    yazt

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,
      Oui, vous pouvez diviser franchement la plante-mère, de moitié, et même jusqu'à 4 ou 5 morceaux pour une plante forte (en général, une plante de plus de 7 ans environ). Si les racines sont bien respectées et l'opération effectuée dans de bonnes conditions, les plantes divisées devraient refleurir tout de suite. Si votre terre est bien humide, vous pouvez le faire dès à présent ou bien juste après la floraison.
      Bon jardinage !

      Répondre
  • bekkal

    j'avais des hellebores orientales magnifiques puis elles ont commencé à dépérir : je me suis aperçue que les racines étaient sectionnées ! par quoi? j'ai perdu tout un massif!C'était "la fleur" de mon jardin et elle y prospérait fort bien
    merci pour votre réponse, Nathalie (Villechetif dans l'Aube)

    Répondre
    • Pierre

      Ce sont très certainement les larves d'otiorhynques qui se sont régalées des racines vos hellébores. C'est un insecte volant proche du hanneton dont les larves vivent dans le sol en se nourrissant des racines des plantes, comme les heuchères, les primevères, les lauriers-tins... et beaucoup plus rarement les hellébores ! En pleine végétation, la plante semble avoir soif, si vous arrosez, rien n'y fait : c'est normal, les racines ont été dévorées ! On s'en rend compte souvent trop tard. On peut les sauver en agissant vite une fois l'infestation identifiée : le plus efficace est de lutter "biologiquement" en apportant des nématodes, un ver rond microscopique du sol, qui parasite les otiorhynques et provoque rapidement leur mort. On les trouve en poudre à diluer dans l'eau d'un arrosoir, c'est très simple à utiliser. Il suffit d'arroser le sol (ou le pot) de cette solution. Il faut que le sol soit suffisamment chaud, il faut donc les appliquer à la belle saison. On peut s'en procurer sur Internet ou par l'intermédiaire d'un professionnel (horticulteur, jardinerie).

      Répondre
  • antoinette floridia

    Bonjour, moi je les ai planter dans un grand pot sur mon balcon il y a 1 mois pourriez vous me dire combien de fois par semaine je dois les arroser et si elle ont besoin de beaucoup d'eau merci

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,
      Avant toute chose, il faut toujours vérifier que le pot utilisé soit bien percé au fond pour l'évacuation de l'eau en excès. Les hellébores sont peu gourmandes en eau, un arrosage environ une fois par semaine doit suffire à cette période. Vous pouvez vous donner comme point de repère d'arroser quand les 3 premiers centimètres de terreau sont secs. En hiver, pensez à vérifiez régulièrement, car même s'il pleut et qu'il fait froid, cela suffit rarement à arroser suffisamment la potée. Je vous souhaite beaucoup de succès avec ces potées !

      Répondre
  • antoinette floridia

    Merci pour votre réponse

    Répondre
  • Claude Louise Bouffeteau
    Claude Louise Bouffeteau 24 janvier 2017 à 21 09 19 01191

    Pouvez vous me préciser quel type de terre est recommandé pour planterles hellebores. Merci de votre aide. C.L.Bouffeteau.

    Répondre
    • Pierre

      Les hellébores d'Orient sont relativement peu exigeants sur la nature du sol : une bonne terre de jardin suffit, même un peu lourde, apportez alors un peu de terreau à la plantation. Ils préfèrent les sols neutres à légèrement calcaires : un apport de cendre de bois vieille de 2 ans est recommandé pour corriger un sol à tendance acide.

      Répondre
  • SAJOT Marie-Paule

    Bonjour, très intéressant l'article sur les hellébores!!!Je ne savais pas qu'il fallait couper les feuilles en ce moment!! Est- ce pour cela que mes hellébores blancs n'ont pas fleuris cette année?? Curieux!!! Merci

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour, Merci pour votre commentaire !
      Non, ce n'est probablement pas pour cela que vos hellébores n'ont pas fleuri cette année. Cela arrive avec Helleborus niger, sans que je sache toujours l'expliquer : elles peuvent être trop à l'ombre ou alors avoir un "coup de mou". Il a fait assez froid jusqu'ici, il se peut aussi qu'elles soient simplement "en retard".

      Répondre
  • Pierre Gandara

    Bonjour Pierre, je viens de découvrir votre/ton site (vu la différence d'âge, mais le tutoiement réciproque est bien-sûr accepté !)et je m'aperçois que je ne suis pas le seul amoureux de ces fameux hellébores(que je féminisais jusqu'à l'an dernier). Par empirisme, je réalisais ce que tu préconises pour la coupe des feuilles que je viens de faire d'ailleurs (honnêtement, je n'ai pas désinfecté mon sécateur ! ce que je ne ferai plus). À cause de travaux dans mon jardin j'ai dû déplacer certains plants qui ont très bien repris d'ailleurs dès l'année suivante et l'hybridation naturelle donne des fleurs magnifiques. Merci beaucoup pour ton site. Pierre

    Répondre
  • serge mouton

    Bonjour
    Mon problème est le suivant :

    J'ai plusieurs variétés d'hellebores, et entre autres, divers taxons d'orientalis sans jamais avoir rencontré la moindre maladies ; ors, j'ai depuis trois ans, la variété Anna's red (très jolies nouvelles hellebore, récente sur le marché Français.) Cette nouveauté hélas semble peu rustique (comprenez dans le sens de sa culture ;)en effet, dés le printemps suivant sa plantation, ses nouvelles feuilles sont apparues déformées, cloquées , frisottées, et le plus grave, c'est que cela fait qu'elles finissent par disparaître. De quoi souffrent-elles et puis-je trouver un remède.

    cordialement

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,

      Difficile à trouver et pourtant magnifique, dans mon expérience 'Anna's Red' est une plante plutôt rustique et qui ne m'a pas posé de problème depuis 3 ans que je l'ai moi aussi au jardin. Mais j'ai déjà entendu parler des symptômes que vous décrivez sur d'autres variétés et je me suis replongé en détail dans les maladies des hellébores... mais j'ai du mal à identifier le problème avec certitude. Est-ce que le feuillage présente également des points noirs, susceptibles de s'agrandir, en plus de son aspect cloqué ? Si c'est le cas, votre hellébore souffre certainement de la "mort noire" (hellebore black death), une maladie provoquée par un virus récemment découvert, transmise par les pucerons et contre laquelle il n'y a aucun traitement, il est fortement recommandé de détruire les plantes atteintes. Vous pouvez trouver une illustration des symptômes en suivant ce lien de la RHS : https://www.rhs.org.uk/advice/profile?PID=167. Si cela n'y ressemble pas, il est également possible que votre plante souffre d'une atteinte bactérienne, qui est malheureusement tout aussi incurable.

      Répondre
  • Anne Le palec

    Bonjour, je viens de planter des hellebores début juin. 5 plants en tout espacés et comportant chacun 2 tiges. Mi ombre, sous un cerisier sur un terrain argileux enrichi de terreau à la plantation, ai bien fait? Je suis novice... Merci pour votre site!

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour, oui, d'après ce que vous écrivez, tout est OK ! Veillez à arroser régulièrement mais sans excès cet été. Dès septembre, vous ne verrez rien, mais elles vont refaire des racines et des boutons floraux, pensez à arroser plus régulièrement pour une installation optimale !

      Répondre
  • Marie-Claude

    Bonjour, j'avais une superbe héllébore depuis 4 ans que j'avais plantée dans mon parterre, j'avoue que je ne m'en occupais pas de trop mais elle fleurissait régulièrement et là à ma grande stupéfaction je ne la retrouve plus à l'endroit où elle était mais j'ai constaté qu'elle avait repoussé au pied d'un rosier un peu plus loin.... qu'en pensez ??

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour Marie-Claude, au pied de votre rosier, c'est sans aucun doute un semis spontané, c'est-à-dire une nouvelle plante. Quant à votre plante "mère", 2 hypothèses : soit elle a été attaquée au niveau des racines et a disparu complètement, ce qui est peu probable mais possible, soit elle est rentrée "en dormance" cet été à cause de la chaleur et de la sécheresse et vous la verrez revenir au printemps.

      Répondre
  • bondeux

    mes hellébores sont toutes en feuilles que dois faire

    merci de me repondre

    Répondre
  • Monique

    Bonjour J'ai reçu en cadeau un Helleborus HGC Pink Frost. J'aimerais connaître l'entretien à lui apporter. JE DEMEURE AU QUÉBEC. Est-ce une vivace que je vais pouvoir planter à l'extérieur au printemps? Dois-je la tailler à l'automne? Si oui, de quelle façon? Dois-je la protéger pour l'hiver rigoureux que nous avons habituellement (le froid peut aller jusqu'à -30 avec une bonne couche de neige). Je vous remercie pour vos conseils

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour Monique, vous pourrez planter cette très jolie variété d'hellébore au printemps dans votre jardin, bien que vous vous situiez en zone limite de rusticité pour cette plante. Habitué aux climats océaniques, je ne peux pas vous répondre avec une absolue assurance, mais je pense qu'elle sera protégée naturellement par la neige dans votre jardin et qu'elle fleurira plus tard qu'ailleurs, mais en principe tout aussi abondamment. Une fois les fleurs fanées, en juin-juillet, coupez-les à la base avec un sécateur propre et bien affûté. Vous pourrez en profiter pour retirer les feuilles qui auront séché naturellement en tirant doucement dessus. Vous pouvez lui apporter de temps en temps un engrais organique en septembre. C'est tout l'entretien qu'elle vous demandera !

      Répondre
  • Phyllis

    Bonjour Pierre, j'ai quelques pieds d'hellebores dans mon jardin qui viennent tous de chez Promese de fleurs. Je les ai toutes choisies de couleur blanche car je trouve qu'elles ressortent bien dans mes massifs. Certaine pieds se sont si bien étoffés que j'ai pu les diviser et en replanter ailleurs. Je ne me lasse pas de cette plante modeste mais si belle. Les fleurs penchées sont difficiles à photographier pour mon blog. Mais tant pis...
    En lisant votre article j'ai envie de commander d'autres espèces comme l'orientalis de couleur violette. Va t elle fleurir cette année si je la plante en janvier?
    Merci pour vos conseils et bravo pour votre catalogue..je ne me lasse ps de le feuilleter.
    Bonne année 2018. Cordialement

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour et merci pour vos vœux et vos encouragements ! Je suis tout à fait d'accord, les hellébores blancs, à défaut d'être originaux, restent ceux qui produisent le plus d'effet au jardin ! Nos hellébores sont livrés de taille à fleurir, et même s'il est impossible de "prédire" la floraison, par expérience, 95% de nos pieds fleurissent sans attendre l'année suivante!

      Répondre
  • Carre de terre

    Merci pour cet article concis et très intéressant !

    Répondre
  • Mireille

    J'ai des ellébores magnifiques accrochées à mon balcon. Les fleurs blanches ont tendance à devenir vert pâle. Puis-je y faire quelque chose ?

    Répondre
  • CLAVON

    je suis une passionnée des hellébores depuis 17 ans. Celles que je préfère sont les noires. Je ne coupe pas toutes les feuilles, je laisse celles qui entourent les plantes fleuries comme s'il s'agissait d'un bouquet. Elles sont sous un grand chêne en compagnie d'hostas et de fougères. Merci de nous faire partager votre expérience et de vos conseils.

    Répondre
  • LEGENDARME Maïté

    Bonjour Pierre

    Pratiquement toutes mes hellébores ont le feuillage attaqué par des chenilles.
    Quel traitement écologique puis-je utilisé ?
    Comment joindre des photos?

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,

      C'est très rare que des chenilles attaquent les feuilles d'hellébore, en tout cas à ma connaissance, car elles sont très coriaces. Je pense que vous pourriez essayer une préparation à base de Bacillus thuringiensis comme on en utilise contre la pyrale du buis. Vous pouvez nous envoyer des photos en écrivant directement un mail à l'adresse serviceclient@promessedefleurs.com.

      Répondre
  • Sicre Evelyne

    bonjour, comment voit t'on si la fleur d'hellebore est fanée

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Evelyne,

      Lorsqu'elles fanent, les fleurs d'Hellébore changent de couleur. Sur certaines variétés, elles restent néanmoins très présentables, ce qui peut compliquer un peu la chose ! Pour éviter d'avoir trop de semis spontanés, coupez les fleurs au cours du mois de mai.

      A très bientôt sur le blog !

      Répondre
  • Annick

    Bonjour,
    J'avais de très belles hellébores dans mon ancien jardin. J'ai eu plein de bébés, pour le moment je les ai mis en pots en attendant de les replanter. J'en ai acheté de nouvelles mais je ne sais pas très bien où les planter. Avant elles étaient au nord est, maintenant mon jardin est plein sud avec un gros chêne et un cerisier fleurs. J'habite dans la banlieue nantaise, où dois-je les planter ?
    Merci

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,
      les hellébores d'Orient sont assez adaptables, mais c'est en lisière des arbres qu'elles seront le plus heureuses. Evitez le plein soleil de midi, même si elles pourront le supporter sans encombre, elles seront plus belles à mi-ombre.

      Répondre
  • Christine

    Bonjour,
    Après avoir un peu délaissé mon jardin cet hiver, j'ai retrouvé mon hellébore avec les feuilles et les fleurs attaquées, comme dévorées. Je ne sais pas par quoi. Des limaces ?
    je l'ai transplantée un peu plus loin, car elle était un peu envahie par notre camélia qui prend ses aises.
    La situation ne semble pas s'être dégradée, pas de nouvelles feuilles grignotées. Je me dis que je vais couper à ras les feuilles et fleurs attaquées, une à une. Qu'en pensez-vous, est-ce le bon moment ?
    Merci par avance pour vos conseils.

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour, je ne pense que ce soit les limaces, car les feuilles des hellébores sont vraiment coriaces. Peut-être un insecte ? Je vous conseille de couper toutes les feuilles sans attendre, puis les fleurs lorsque le nouveau feuillage sera apparu, cela devrait suffire à la faire revenir à elle.

      Répondre
  • Edith Ressicaud

    Peut-on dédoubler des hellébores et comment s'y prendre?
    Merci pour réponse.

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Edith !

      Oui, vous pouvez diviser les Hellébores. Nous vous conseillons d'intervenir au début du printemps, après la floraison mais n’intervenez que sur les plus grosses touffes, et avec précaution, car l’Hellébore supporte mal d’être transplanté.
      Déterminez le périmètre à l’aide d’une bêche en entourant la plante entière. Creusez et retirez la touffe du sol, tout en conservant un maximum de racines. Secouez-la très délicatement afin d’éliminer le surplus de terre. Divisez le système racinaire en deux avec un couteau. Replantez et arrosez-les suffisamment jusqu’à ce qu’ils soient bien implantés.

      Pour tout savoir sur les Hellébores, vous pouvez également consulter notre dossier complet : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/fichefamille/hellebores-planter-cultiver/

      Cordialement,

      Ingrid

      Répondre
  • Catherine

    Bonjour, comment faire pour conserver les fleurs d'hellébores en bouquet, à la maison elles meurent en 24h.
    Merci pour vos conseils.

    Répondre
    • Pierre

      Les hellébores d'Orient ne tiennent que si on les coupe sans la tige et qu'on les pose à la surface d'un récipient plein d'eau. Elles tiennent ainsi 7 à 10 jours. Les roses de Noël (Helleborus niger) et les hybrides peuvent se couper avec la tige.

      Répondre
  • Pascal Vigot

    Merci pour cet article et les réponses aux commentaires éclairées.
    J'ai depuis plusieurs années des hellébores au Québec qui résistent sans problèmes à -30°.
    Voilà ma 1ère question : comment distinguer H. niger et H. orientalis, sachant qu'ici les 2 ne fleurissent qu'en mai ou juin à cause de nos hivers intermmminables ? Blanc = niger. Doubles ou foncées = orientalis, ou est-ce trop simpliste ?
    2ème question : j'ai entendu parler de bouturage de racines d'hellébores. Pouvez-vous en dire plus ?
    Merci

    Répondre
    • Pierre

      Merci pour votre commentaire ! 2 critères supplémentaires : les H. niger ne font qu'une seule fleur par tige et restent plus basses que les orientales (10-20 cm vs. 30-50 cm de haut). Les feuilles des H. niger sont aussi beaucoup plus coriaces et les folioles plus courtes. A ma connaissance, le bouturage de racines d'hellébores ne fonctionne pas, le bouturage "tout court" non plus. En dehors de la multiplication in vitro, le plus efficace reste le semis, suivi de la division sur les grosses touffes pour multiplier les hellébores. A bientôt sur le blog !

      Répondre
  • Bernadette

    Bonjour Pierre.
    Nous sommes au mois de mai, il faut donc tailler les H. mais quand vous dites tailler, c'est tout tailler ? Toutes les tiges ? Feuilles et tiges de fleurs ?
    Merci de votre aide car j'ai déjà le sécateur à la main :-)

    Répondre
  • Cassier

    Bonjour,

    J'ai 2 roses de noel en pot qui ont bien fleuri cet hiver mais les pots sont suspendus devant ma porte en plein soleil (cet été ) que dois je faire? Merci d'avance

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,
      Si vous le pouvez, déplacez-les dans un endroit plus ombragé, même si dans l'absolu elles peuvent le supporter avec un arrosage régulier.

      Répondre
  • Emilie

    Bonjour,

    Apres plus d'une semaine de vacances j'ai retrouvé ma rose de Noël en pot toute asséchée. Ce n'étais pas une bonne idée de la laisser seule avec ces températures. Je suppose qu'elle a manquait d'eau. Est-ce que vous pensez qu'il est possible qu'elle "reprenne vie" ? Avez-vous des conseils ? C'est un cadeau, je ne connais pas bien ces plantes mais depuis que je l'ai eu à Noël dernier je m'en sortait pas trop mal.

    Merci par avance.

    Cordialement,

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour,

      Trempez-la au plus vite (une nuit dans un seau d'eau). Avec un peu de chances, elle reprendra, même si elle perd une partie de ses feuilles. Seul le temps vous le dira !
      Pour vos prochaines vacances, essayez de placer le pot bien à l'ombre, après l'avoir trempé également, et laissez une soucoupe pleine d'eau sous le pot juste avant de partir.

      Bonne chance !

      Répondre
  • Mouraille

    Bonjour, je dois déplacer mon hellébore dans une plate-bande où il y aura une bâche en pavage et par dessus de l’ardoise. La plante va-t-elle supporter ce « revêtement »? Merci

    Répondre
    • Pierre

      Bonjour, la bâche n'est pas idéale pour les plantes, Ingrid a d'ailleurs écrit un très bon billet sur le sujet, mais en tout état de cause, l'hellébore est une plante bien assez costaud pour le supporter !

      Répondre
  • Bertille

    Un petit rajout pour argumenter encore en faveur des hellébores : je les ai découverts par hasard lors d’une promenade hivernale et je les ai vite adoptés, pourquoi ? Parce qu’ils nous gratifient d’une magnifique floraison alors que tout est encore gris et moche tout autour (je précise que j’habite en Franche Comté ). Le froid, un sol argileux et lourd, la sécheresse de cet été, les limaces, escargots, bref toutes mes difficultés habituelles n’ont pas inquiété mes hellébores qui sont là depuis des années. Elles font partie des rares plantes que je peux distribuer régulièrement mais je vais tenir compte des conseils donnés dans l’article pour limiter leur multiplication. Dans mon jardin H. Orientales est plus vigoureux et moins sensible à la sécheresse que Niger. L’hellébore est une vivace de mi-ombre à ombre qui demande peu d’entretien, qui fleurit avec des coloris subtils avant tout le monde (ou presque dans le jardin).

    Répondre
  • Réal C.

    Merci pour votre blog, véritable mine d'informations. J'habite à Aix en Provence et les hellebores que j'ai plantées ont du mal à se développer. Je suppose que c'est la terre argileuse qui ne leur convient oas bien ?
    Ou dois je les fumer ? Si oui, vers quelle période de l'année ?

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      J'imagine qu'il s'agit d'Hellebore Orientale... Tout d'abord, dans votre région, vos hellebores doivent être placées majoritairement à l'ombre. Si ce n'est pas le cas, coupez une partie du feuillage après la floraison, profitez en pour les diviser et placez les dans un endroit plus approprié. La floraison est compromise pour l'année prochaine. Surveillez bien les arrosages cette année.
      Sinon, si vos hellebores sont récemment plantés (1 an), il faut attendre qu'elles s'installent.
      Vous pouvez leur donner un peu de fumure, type fumier décomposé, ou autre. Ces plantes aiment la terre fraîche et veillez notamment qu'elles ne manque pas d'eau pendant les grosses chaleurs, qui pourrait être la cause de non floraison.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
  • Lou F

    Bonjour, des hellebores plantées depuis au moins 4 ans. 2 à 3 très grandes feuilles et des fleurs, nombreuses cette année mais qui restent juste 1 centimetre au niveau de la terre, elles ne poussent pas plus haut.
    Pourquoi? Les ai je plantees trop profondement? Ailleurs dans le jardin, elles poussent et se développent bien. Merci

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      Oui, effectivement, il semble bien que vous ayez trop profondément planté vos hellebores.
      Attendez la fin de floraison, rabattez les feuilles et sortez la motte, replantez moins profondément.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
  • Brigitte Cavalli

    Bonjour, j'ai un hellébore depuis deux ans et demi, on me l'a offert à Noël 2016, il a fait des fleurs magnifiques cet hiver, je l'ai rempoté au printemps après la floraison, les feuilles étaient superbes. En ce moment, il souffre un peu de la canicule, mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que les nouvelles feuilles se dessèchent et meurent et les autres sont mangées par un insecte (?) , en tout cas rien de visible à l'oeil nu ! Chez moi, il y a beaucoup de pyrales de buis la nuit, est-ce que ces papillons pourraient s'être attaquées à ma plante ? Merci d'avance de bien vouloir me répondre et merci pour tous les précieux conseils donnés ! Bien cordialement, Brigitte

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour Brigitte,
      Je ne crois pas que la pyrale s'attaquent aux hellébores. Il est en pot ? J'imagine qu'il n'est pas en plein soleil sinon le déplacer à l'ombre. Peut-être une maladie cryptogamique… et certainement que ce sont des limaces qui mangent les jeunes pousses. Mettez un peu de Ferramol.
      Cordialement Virginie

      Répondre
Laisser un commentaire