Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les Elfes se préparent à fêter Pâques

Si les épimediums préparent leur plus beaux atours, une question récurrente nous est souvent posée en ce début de printemps, faut-il tailler ou pas le feuillage des épimediums?

Epimedium fargesii Pink Constellation
Epimedium fargesii Pink Constellation, en fleurs en avril.

En ce début de printemps une multitude de vivace printanière sortent de leur torpeur, c'est le cas des epimediums, connus aussi sous le nom très inspiré de "fleurs des elfes". Depuis de nombreuses années ils sont utilisés en sous-bois, plantés à l'ombre sèche au pied des arbres et malgré ces conditions, ils se propagent grâce à de fins rhizomes tracants, pour former de magnifiques tapis feuillus.

Originaires d'Europe de l'est jusqu'en d'Afrique du nord, ces espèces (et hybrides) fleurissent en ce moment même, les fleurs portées sur de courts racèmes fleurissent parmi le feuillage, lequel d'ailleurs se régénérera juste après la floraison. Il est donc souvent conseillé de couper à ras le vieux feuillage au début du printemps.

Epimedium perralchicum Frohnleiten
Vieux feuillage de l'Epimedium perralchicum Frohnleiten (Un hybride "européen")
Jeunes inflorescences d'Epimedium (x) vercicolor Sulphureum
Jeunes inflorescences dénudées de l'Epimedium (x) vercicolor Sulphureum

Couper l'ancien feuillage des épimediums peut, dans certaines régions, être préjudiciable à la floraison. Certes inesthétique, celui-ci protège les jeunes inflorescences tendres des gelées matinales. Alors pour ou contre? Il n'y a pas de règles: Contre dans les régions froides ou lorsqu'ils sont très exposés au vents froids. Pour: lorsqu'ils sont abrités sous des arbres ou protégés par des haies.

Epimedium pinnatum ssp. colchicum
Voilà à quoi ressemble l'Epimedium pinnatum ssp. colchicum en ce moment même. Son vieux feuillage à été rabattu à la cisaille début mars.

Si cette question fait débat auprès des jardiniers, elle ne concerne pas tous les épimediums. Depuis une bonne décennie maintenant, de nouvelles espèces, asiatiques (notamment chinoises), sont apparues accompagnées de nombreux hybrides. Ces "nouvelles plantes", encore rares, possèdent d'une part, une palette de couleur plus large et d'autre part, un feuillage persistant souvent allongé, plus volumineux que chez leurs cousins africano-européens. Le feuillage de ces merveilles, ne se taille pas ou presque, seules les feuilles complètement desséchées se taille, celles encore vertes ne doivent surtout pas être taillées.

Epimedium fargesii
Vieux feuillage de l'Epimedium fargesii en sortie d'hiver (espèce chinoise)

 Si les anciennes feuilles restes décoratives en sortie d'hiver, les jeunes feuilles ne manquent pas d'interêt non plus.

Epimedium pubescens
Jeunes feuilles de l'Epimedium pubescens. L'hybride 'Amber Queen', dispose lui aussi du même feuillage léopard.

D'ailleurs, les hampes florales souvent très hautes, émergent sans problème du feuillage, il n'y a donc aucun intérêt à couper les feuilles encore vertes. Si les vieux hybrides poussent à l'ombre sèche et supportent presque tout, ces nouveaux hybrides asiatiques, aiment d'avantage l'humidité, les terres humifères et les expositions très protégées, ils sont globalement plus délicats mais plus beaux, à vous de faire votre choix.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)
Laisser un commentaire