Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Choisir ses plants de pommes de terre

Voilà, nous y sommes : février n'est pas encore là que partout s’affiche « les plants de pommes de terre sont arrivés ! ». Face à l’offre pléthorique, sans cesse enrichie par les semenciers, la notion d’embarras du choix prend tout son sens : on tergiverse, on pèse le pour et le contre, pour finalement se rabattre sur un grand classique ou opter pour une nouveauté qui fera, ou non, ses preuves au jardin.

Les choix hasardeux n’étant pas toujours les meilleurs, même en matière de pomme de terre, nous vous proposons de débroussailler un peu le terrain afin que vous puissiez faire vos achats de plants en connaissance de cause.

Critère de choix 1 : la précocité

Le premier critère de choix est la précocité, il est relatif à la durée de culture entre la plantation et la récolte. Si vous souhaitez l’effectuer dès la fin du printemps, orientez-vous vers des variétés « très précoces » ou « précoces » comme Amandine ou Rosabelle qui se développent entre 90 et 120 jours. Pour une récolte estivale, de fin juin à septembre, c’est dans les « demi-tardives » et « tardives », comme Désirée (120 à 140 jours) ou Institut de Beauvais (130 à 150 jours) que vous irez piocher.

Critère de choix 2 : la conservation

Le deuxième critère est celui de la conservation. Interrogez-vous : vais-je les consommer rapidement ou les conserver pour « passer l’hiver » ? La durée de conservation est souvent sacrifiée sur l’autel de la précocité. Et stocker les pommes de terre requiert un local adapté : obscur pour qu’elles ne germent pas, et assez frais pour éviter qu’elles flétrissent. En résumé : une cave ou un garage qui ne soient pas déjà encombrés ! Ce critère ne sera donc pris en considération que si vous comptez effectivement conserver vos pommes de terre.

Critère de choix 3 : la qualité de la chair

Le troisième critère n’est pas des moindres : la qualité de la chair. Une variété de pommes de terre polyvalente comme Sirtema sera aussi convenable sautée qu’en purée. La Bintje, elle, vous permettra de réaliser d’excellentes frites et d’onctueuses purées. La tardive Samba sera parfaite au four. Et pour les salades et la cuisson vapeur, la chair très ferme de Roseval est bien indiquée.

Critère de choix 4 : la résistance aux maladies

Enfin se pose la question de la résistance aux maladies, et en particulier au mildiou. Si vous vivez dans une région humide et que vous n’êtes pas du genre à passer l’été pulvérisateur à la main, ce critère n’est pas important, il est capital !

Ici, en Bretagne, en climat doux et humide, nous apprécions la précocité de Dolwen de Bretagne qui offre une chair jaune ferme et fondante, tout en restant fidèles à Bernadette, qui est notre valeur sûre face au Mildiou… auquel nous avions été confrontés avec la Bintje (nous sommes amateurs de frites authentiques !). Jardiniers enthousiastes par nature, nous n’avons jamais connu de réelle déception et même si le rendement de la Vitelotte nous a laissé un peu sur notre faim, sa teinte a compensé notre avis mitigé. Cette année, ce sont les jolies couleurs de la Rouge des Flandres et de la Bleue d’Artois qui nous tentent…

 

Et vous ? Quels sont vos plus grands succès ? Vos plus cuisantes défaites ? Promesse de Fleurs vous propose une sélection de 38 variétés de pommes de terre, quels seront vos coups de cœur de l’année ?

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Choisir ses plants de pommes de terre »

Laisser un commentaire