Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Carnet de bord du jardin : un outil indispensable !

« J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien… »

Si vous entonnez souvent ce refrain suivi de « Quel peut être le nom de ce bel Aster ? Quand ai-je commencé les semis l’année dernière ? Quand avons-nous mangé les premières fraises ? Et la première tonte, c’était en mars ? »… c’est qu’il est grand temps de tenir un carnet de bord !

Un carnet de bord du jardin, pour quoi faire ?

Le carnet de bord du jardin, c’est la mémoire du jardinier. Traditionnellement, on y note la météo, les dates des divers semis et plantations, le nom des variétés … mais aussi les grandes réussites ou les cuisants échecs. Il peut s’agrémenter de photos, de dessins et même s’improviser herbier.

Chez moi, il sert aussi de système d’organisation, façon « Bullet journal » et comporte trois objectifs : conserver une trace du passé, planifier et hiérarchiser les priorités. J’y note ce que j’envisage de faire au jardin à court ou long terme, la liste des plantes dont j’ai envie, mes appréciations sur les légumes cultivés au potager mais aussi, d’année en année, l’emplacement des cultures et les apports en compost pour organiser au mieux les rotations.

carnet de bord

Mon carnet de bord nourrit également mon inspiration, façon planche de tendance : une image d'ambiance , le détail des plantes qui s’y trouvent auxquelles j’ajoute mes idées, et hop, voici un nouveau projet. Qu’il voie le jour ou non, c’est sans importance : j’en ai la trace.

idées consignées sur carnet de bord

J’aime aussi y consigner les dates de floraison de certains arbustes et les petits événements comme la sortie du nid des jeunes mésanges, les rencontres de hérissons et les premières attaques de pucerons ou d’oïdium.

Plus prosaïquement, je pourrais aussi y inscrire le prix de tout ce que j’achète pour le jardin, afin d’avoir une approche économique de celui-ci mais, finalement, non, je crois que j’aime autant ne pas savoir.

Le carnet de bord idéal : quel support ?

Bien qu’étant une grande fan du tableur, je reste attachée au papier quand il s’agit de conserver de précieuses informations. Et aux agendas du jardinier ou journal de bord « prêts à écrire », je préfère un joli carnet, à couverture rigide. Chez moi, c’est un « Leuchtturm 1917 » qui me sert de support. Je le trouve très souple d’utilisation : j’organise les renseignements à ma guise et je ne me sens obligée de rien. Je peux le délaisser quelques semaines ou ménager des espaces plus importants pour d’autres périodes, où je suis plus active au jardin.

Et vous, tenez-vous un carnet de bord  ? Racontez-nous !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)

10 réflexions au sujet de « Carnet de bord du jardin : un outil indispensable ! »

  • Madame BDC

    J'adore cette idée ! Amoureuse des carnets, adorant prendre des notes et planifier, je vais également bientôt créer notre potager ! Serait-ce un complot pour que j'achète un nouveau carnet-chouchou ?!

    Répondre
  • jeff

    Ah oui quelle bonne idée ! Je l'ai vérifiée il y a 2 ans maintenant et quel plaisir de se relire ! Moi j'ai quand même initier un blog, plus pour y ajouter les actualités de la vie des jardins par saisons et des visites a faire ou des voyages !

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Jeff !

      Oui, les deux supports : le carnet et un site ou un blog sont vraiment complémentaires. Le premier est plus personnel et sert aussi à s'organiser (ne pas oublier un semis, ne pas repousser ad vitam aeternam une tâche un peu ingrate...) alors que le second est plus propice aux échanges avec d'autres jardiniers. Belle journée à vous et à bientôt sur le blog !

      Répondre
  • cuisy

    Oh, alors là, je craque, ce sera mon nouveau projet pour 2017! J'ai déjà un peu commencé ce "travail" en plaçant des petites ardoises pour nommer mes plantations. L'idée est excellente pour tous les passionnés(e) de jardin et très utiles aussi. On ne peut se souvenir de tout! Combiné à ma passion de la broderie, j'imagine déjà très bien la page d'accueil de mon futur carnet...

    Répondre
    • Ingrid

      Alors, il ne vous reste plus qu'à vous procurer un joli carnet à recouvrir ! Et oui, plus le jardin s'étoffe, plus le risque d'oublier le nom d'une variété est grand et... frustrant ! Doubler l’étiquetage d'un inventaire papier est plus prudent. Et, l'hiver, c'est toujours agréable de parcourir les pages du carnet de bord pour contempler ou compléter sa collection !

      Répondre
  • zineb

    Salam et merci de vos partages que je considère comme un gisement renouvelable. Je suis une débutante dans ce domaine où le facteur âge ne peut être qu'un atout.
    J'ai tenu un cahier de bord, il y'a presque 6 mois comme j'habite loin de mon exploitation (de palmiers dattiers ) où j'a conçu plusieurs potagers occupant les intervalles des lignes de palmiers je me trouve avec un cahier ressemblant au journal comptable où il est inscrit le nombre des ouvriers et leur coût au lieu d'archiver ou décrire l'évolution des activités et produits
    Donc un cahier qui m'étouffe comme s'étouffait ma poche mais je ne me décourage pas et je rêve d'un cahier vert rempli des photos récoltées , des légumes locaux en voie de disparition et engrais verts comme la luzerne

    Répondre
  • Mohamed Abdallah

    Bonjour,
    Je suis extrêmement content de voir qu'il y a tout un monde qui partage une passion sans fin pour le jardinage. Quand a moi dans mon pays Djibouti à 90 % désert, je cherche à développer en plain ville un espace vert où les voisins "citadins" puissent découvrir le potager. J'ai envie de tenir un carnet de bord comme celui que je tenais quand j'étais principal du collège. c'est ainsi que j'ai découvert votre blog. C'est remarquable ce que vous faites et j'espère m'en inspirer.

    Répondre
  • Aline

    Bonjour! J’utilise un almanach perpétuel pour quelques années, ça me permets de superposer les années et les comparer. Par contre, je ne note pas assez. Je rêve d’un GRAND almanach où je puisse aussi mettre des photos. Je suis très attachée au papier mais peut être que l’informatique se prête mieux ... merci pour ces réflexions!

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Aline ! En effet, c'est intéressant de pouvoir superposer plusieurs années... L'informatique, c'est pratique pour les inventaires mais cela manque quand même de charme :-)

      Répondre
Laisser un commentaire