Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment diviser une vivace ?

Si certaines plantes vivaces se multiplient au jardin par semis, d'autres se multiplient plus facilement par division de touffes, comme les géraniums vivaces. Cette méthode est la plus facile, rapide et économique pour obtenir de nouveaux plants et agrandir les massifs. Cette technique permet aussi de renouveler une vieille plante, épuisée après plusieurs années de culture ou trop à l'étroit dans son emplacement. On obtient ainsi de nouveaux plants, identique à la plante mère. Découvrez, dans notre tutoriel illustré, nos conseils et notre technique pour bien diviser une vivace au jardin.

Quand diviser une vivace ?

Votre plante doit être âgée de plusieurs années, au minimum 2 à 3 ans, mais aussi suffisamment volumineuse pour supporter une division. En effet, plus sa motte sera forte, plus ses nombreuses racines assureront une bonne reprise.

La meilleure période pour diviser vos vivaces dépends de sa variété. Généralement, on effectue ce geste après la floraison, afin de ne pas l'endommager et de permettre l'apparition des fleurs l'année suivante. D'autre part, il faut mieux agir durant le repos de la plante, avant la reprise de la végétation, vers le début du printemps ou vers la fin de l'automne. Dans tous les cas, évitez les périodes de forte chaleur, de sécheresse ou les gelées.

Voici les périodes les plus propices à la division :

  • Vivace à floraison printanière ou floraison estivale : en automne
  • Vivace à floraison automnale ou hivernale : au printemps
  • Vivace aromatique et condimentaire : au printemps

Quelles sont les plantes qui se divisent ?

On peut diviser la plupart des vivaces herbacées ou à bulbes (asters, géranium vivace, campanule, iris...), mais aussi les graminées, les plantes aromatiques, des légumes perpétuels et quelques vivaces aquatiques.

Comment diviser une vivace ?

Le matériel nécessaire :

Les étapes de la division de souche d'une vivace en pleine terre :

Avant de commencer : Pensez à toujours désinfecter vos outils afin d'éviter la transmission des maladies entre vos plantes. Profitez aussi de cette division pour effectuer la taille annuelle de vos vivaces, comme pour les graminées, les Asters ou les hostas.

1) Préparez à l'avance les futurs trous de plantation qui accueilleront vos vivaces. Dans le fond du trou, mélangez votre terre de jardin avec du terreau, du compost ou du fumier bien mûr.

2) Sortez délicatement votre vivace de terre à l'aide d'une bêche, une fourche-bêche ou une biofourche. Allez-y en douceur, en préservant au maximum ses racines.

3) Séparez votre touffe en deux, voire plus en fonction de sa taille. Certaines petites vivaces se séparent très facilement à la main, tandis que d'autres, plus touffues et récalcitrantes, vous demanderont d'être sectionnées à la bêche. On peut également utiliser une cisaille, un couteau ou une petite machette, mais attention aux doigts !

4) Coupez proprement les racines endommagées au sécateur. N'hésitez pas à tailler les tiges disgracieuses ou sèches et supprimer les fleurs fanées.

5) Profitez que la motte de votre plante mère est sortie de son trou pour apporter des nutriments à votre sol. Compost bien mûr, fumier ou terreau permettront d'enrichir à nouveau la terre et favoriserons une reprise vigoureuse de votre plante après cette épreuve.

6) Placez vos mottes dans les trous. Le dessus de la motte devra être au ras du sol.

7) Rebouchez le trou avec un mélange de terre de jardin et de terreau. Tassez délicatement à la main. Ajoutez du paillage organique au pied de votre vivace.

8) Arrosez abondamment avec de l'eau de pluie.

Et si je veux mettre mes vivaces en pot ?

On peut aussi placer nos nouveaux plants en pot. Dans ce cas :

1) Choisissez un pot avec un trou de drainage au fond.

2) Versez un lit de bille d'argile au fond du pot.

3) Ajoutez un peu de terreau léger, par exemple pour semis., puis humidifiez le terreau.

4) Placez la nouvelle pousse dans le pot. Le dessus de la motte doit se situer à 2 cm sous le bord du pot.

5) Complétez le pot avec du terreau, ensuite tassez délicatement.

6) Arroser abondamment et posez-le dans une coupelle si besoin.

7) Placez vos pots à l'ombre et conservez un substrat toujours humide, mais sans excès. Ne mettez pas votre plante en plein soleil, le substrat aura tendance à y sécher trop rapidement, ce qui risquerait de l'affaiblir.

8) Au bout de quelques semaines, un nouveau feuillage va commencer à apparaître. C'est le signe que votre plante vivace a bien repris. Vous pouvez alors la planter en pleine terre si vous le désirez.

Et après ?

  • Pensez à étaler un paillis organique au pied de vos plantes, afin de les protéger du froid, mais aussi de les garder au frais lors des grosses chaleurs estivales.
  • Comme pour un jeune plant, il faudra multiplier les arrosages en cas de canicules ou en l'absence de pluie durant la première année, voire la deuxième année selon la variété.

Pour aller plus loin :

Articles connexes


Fiche Tutoriel

Diviser un épimédium

L’épimédium est une plante couvre-sol très efficace pour l’ombre ou la mi-ombre. Apprécié pour son...
Lire la suite +

Blog

Quand et comment diviser une agapanthe en pot?

Les agapanthes en pot demandent des soins réguliers et adaptés: arrosage, apport d'engrais et taille...
Lire la suite +

Blog

10 astuces pour jardiner sans trop dépenser

En bonne mère de famille, jardiner sans trop dépenser fait partie de mes habitudes. Mais...
Lire la suite +

conseil

5 façons d'obtenir des plantes gratuitement

Lire la suite +

conseil

5 façons de multiplier ses plantes gratuitement

Lire la suite +

conseil

Géraniums vivaces : comment les diviser ?

Lire la suite +

conseil

Assumer un grand jardin

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire