Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Dierama, Canne à pêche des anges : plantation, culture et entretien

Le Dierama en quelques mots

  • On apprécie le dierama pour sa silhouette gracieuse, portant des fleurs à l’extrémité de longues tiges arquées
  • Il offre une longue floraison estivale, en clochettes évasées et un superbe feuillage, fin et persistant.
  • Les couleurs des fleurs vont du blanc au pourpre foncé, en passant par toute une déclinaison de rose (rose tendre, rose foncé, rose saumon…).
  • Ce sont des vivaces qui se plaisent au soleil, en terrain frais et drainant

Le mot de notre Experte

Le Dierama est une superbe vivace, très gracieuse, joliment surnommée « Canne à pêche des anges », un nom qu’elle porte à merveille ! On l’apprécie pour sa floraison estivale : elle déploie alors de longues tiges arquées, à l’extrémité desquelles sont suspendues de délicates clochettes, souvent roses. Elle offre également un beau feuillage linéaire, vert-gris, qui ressemble à celui des graminées.

La plus répandue est le Dierama pulcherrimum, appréciée pour ses fleurs en clochettes roses. Il existe également différentes variétés horticoles, sélectionnées par l’homme, qui offrent des fleurs dans d’autres teintes. Elles peuvent par exemple être blanches, comme chez la variété ‘Guinevere’, ou pourprées, comme chez le Dierama ‘Blackbird’ ou ‘Merlin’.

Les Dierama se plantent au printemps, en plein soleil, dans un terrain fertile, léger, frais et drainant. Ce sont des plantes qui mettent longtemps à s’installer, mais, une fois bien en place, elles nous récompensent par leur gracieuse floraison estivale, très délicate. Il est important que le substrat reste relativement frais en été… sinon, n’hésitez pas à effectuer quelques arrosages ! Les Dierama sont un peu frileux, et apprécieront d’être protégés du froid en hiver. On peut les multiplier par division ou par semis.

Le Dierama est une superbe vivace encore trop peu connue et cultivée ! C’est une plante originale, qui ne ressemble à aucune autre. Elle a l’avantage d’alléger les massifs, en y amenant une petite touche très douce et délicate. Elle s’intègre facilement dans les massifs romantiques, en mixed-border, ou sur les berges des bassins… voire même en rocaille fraiche. Les Dierama se marient très bien avec les graminées, qui ont elles aussi des formes libres et aérées.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Dierama sp.

Famille : Iridaceae

Nom commun : Canne à pêche des anges, Diérame

Floraison : entre juin-juillet et septembre

Hauteur : généralement entre 60 cm et 1,50 m

Exposition : plein soleil

Sol : frais, riche, drainant

Rusticité : entre – 8 et – 12 °C

Les Dierama sont des plantes vivaces persistantes qui forment des touffes de feuilles fines, d’où partent de longues tiges florales souples et arquées. On en compte 44 espèces. La plus répandue en culture dans les jardins est le Dierama pulcherrimum. Les Dierama pendulum et Dierama igneum sont également parfois cultivées, ainsi que de nombreuses variétés horticoles. Les Dierama sont originaires d’Afrique de l’Est et du Sud : de la région du Cap en Afrique du Sud, jusqu’en Éthiopie. On observe la plus grande diversité d’espèces dans la région du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud, notamment dans les zones montagneuses. On les trouve principalement dans des prairies humides ou dans des prairies rocailleuses, suivant les espèces. Elles poussent dans des milieux ouverts, ce qui explique qu’elles aiment le plein soleil.

Le Dierama appartient à la famille des Iridacées (2 300 espèces), comme les Iris, Glaïeuls, Crocus et Freesia. Ce sont des plantes majoritairement herbacées, souvent avec des organes de réserve souterrains (cormes, bulbes, racines charnues, rhizomes…). Ce sont également des monocotylédones, possédant généralement des feuilles linéaires à nervures parallèles et des fleurs à trois sépales et trois pétales.

Les Dierama sont poétiquement surnommés « Canne à pêche des anges ». En anglais, le Dierama est appelé « Angel’s Fishing Rod » (ce qui signifie la même chose), ou encore « Fairybells », faisant référence à l’aspect « féérique » de la plante. En latin, le nom de genre provient du grec Dierama, et signifie « en entonnoir », par allusion à la forme des fleurs. Le nom d’espèce Pulcherrimum signifie « Très beau, superbe » en latin. Le nom « pendulum » fait référence aux fleurs qui pendent à l’extrémité des tiges.

Les Dierama se distinguent par leur silhouette très élégante. Ils forment une touffe de feuilles fines et dressées, ressemblant à une touffe de graminées. De là se déploient ensuite de longues tiges florales, d’abord dressées puis retombantes.

Les Dierama mesurent entre 60 cm et 1,50 m, voire jusqu’à 2 m pour les plus grands. À l’inverse, le Dierama trichorhizum est plus petit que les autres, ne mesurant que 40 à 60 cm de haut. En général, les touffes de feuilles n’atteignent guère plus de 60-80 cm de haut, les Dierama prennent vraiment de la hauteur lorsque les tiges florales apparaissent.

Dierama en Afrique du Sud, dans leur milieu naturel

Des Dierama observés dans la nature en Afrique du Sud

Le Dierama est une plante qui se développe lentement ; elle a besoin de temps pour s’installer et pousser. Lorsqu’elle est issue d’un semis, elle met plusieurs années avant de commencer à fleurir. Mais la patience est vite récompensée par le raffinement de la floraison. Avec le temps, les Dierama peuvent former des touffes denses. Il est vraiment préférable de ne pas les déranger, mais de les laisser en place pendant plusieurs années.

Comme les glaïeuls, crocosmias ou crocus, qui appartiennent également à la famille des Iridacées, les Dierama développent leurs tiges et feuillage à partir de cormes : des organes de réserve souterrains qui ressemblent à des bulbes. Ils sont constitués d’une tige renflée qui renferme des réserves nutritives. Ceux du Dierama sont arrondis et aplatis, et sont enveloppés de couches fibreuses externes (tunique). Ils sont renouvelés chaque année : les nouveaux se développent au-dessus des anciens, mais ces derniers restent en place durant des années, ce qui donne des chaînes de cormes, empilés les uns sur les autres, comme chez les Crocosmias.

La floraison a lieu en été, entre juin-juillet et septembre, suivant les variétés, et a l’avantage de durer longtemps. Des tiges florales longues et fines, très souples, émergent alors à partir de la touffe de feuilles. Elles sont d’abord dressées, puis se courbent naturellement avec le poids des fleurs. Cette forme érigée puis retombante leur vaut ce nom de « canne à pêche des anges » (d’autant plus que ces plantes poussent souvent dans des milieux humides, au bord des bassins ou cours d’eau). Les fleurs donnent vraiment cette impression d’être suspendues, juste accrochées à un fil. Elles ont un aspect gracieux, féérique. En raison de leur souplesse, les tiges florales se balancent sous l’effet du vent, amenant ainsi du mouvement au jardin.

La floraison est une panicule constituée de plusieurs petits épis de fleurs. Celles-ci sont allongées, en forme de clochettes évasées, dirigées vers le sol. Elles mesurent entre 3 et 6 cm de longueur. Elles sont composées de six tépales colorés (pétales et sépales ayant la même forme et la même couleur), et sont entourées de bractées sèches et membraneuses.

Les fleurs de l’espèce-type Dierama pulcherrimum sont d’une belle teinte rose tendre. Mais il existe de nombreuses variétés, qui se déclinent du rose clair, et même blanc (Dierama ‘Guinevere’), au pourpre foncé (Dierama ‘Merlin’ ou ‘Blackbird’), presque noir, en passant par toute une déclinaison de rose ! Le Dierama igneum, lui, a des fleurs rose saumon. Parfois la floraison des Dierama tire un peu sur le rouge, bordeaux ou orangé. Il existe aussi des espèces à fleurs jaune tendre, comme le Dierama pallidum, et l’on trouve même une variété à fleurs bleutées : le Dierama ‘Blue Belles’ … Ces teintes restent cependant assez rares chez les Dierama cultivés, la majorité d’entre eux ayant des fleurs rosées.

La floraison du Dierama est en général assez lumineuse. Les teintes peuvent être douces, couleur pastel, ou plus prononcées, mais elles sont toujours délicates, raffinées. Lorsque les fleurs sont rose tendre, les Dierama s’intègrent à merveille dans les jardins romantiques. Ceux à floraison blanche ont un aspect sobre et chic, très élégant, idéal pour les jardins modernes et graphiques.

 

Les Dierama peuvent prendre différentes teintes

Même si la plupart du temps, les Dierama ont des fleurs roses, certains offrent aussi d’autres teintes : Dierama ‘Guinevere’, Dierama igneum (photo Peganum), Dierama ‘Blackberry Bells’ et Dierama ‘Blue Belle’

 

Ce sont également des plantes mellifères, appréciées des insectes pollinisateurs, notamment des abeilles. Les fleurs renferment du nectar, dont les insectes viennent se nourrir, assurant en même temps le transport du pollen d’une fleur à une autre.

Les feuilles sont longues, fines et dressées, et ressemblent à des feuilles de graminées… Ce qui permet de les marier joliment avec celles-ci. Les feuilles n’ont pas une nervure centrale distincte, mais des nervures longitudinales, parallèles. Elles mesurent entre 50 et 90 cm de longueur. Elles ont également une belle teinte verte, parfois un peu grise. Les feuilles sont assez caractéristiques des monocotylédones : longues et fines, linéaires, avec des nervures parallèles.

Le feuillage est persistant, il reste donc en place en hiver. La plante n’a pas de vraie période de dormance (contrairement à d’autres plantes bulbeuses ou à cormes, que l’on peut retirer de terre et stocker au sec pour l’hiver). Elle est au ralenti en hiver, et peut se passer d’eau, mais reste en place, pour reprendre sa croissance au printemps et fleurir en été.

 

Le feuillage du Dierama

Les Dierama forment de belles touffes de feuilles longues et étroites, graphiques

 

Après la floraison, le Dierama produit des capsules sphériques et dures. Celles-ci renferment de nombreuses petites graines brunes et anguleuses, qui ont besoin du froid de l’hiver pour germer. Vous pouvez les récolter pour multiplier la plante. Mais les Dierama sont aussi capables de se ressemer d’eux-mêmes au jardin ! Cependant, les plants issus de semis mettront plusieurs années avant de commencer à fleurir.

 

Les fruits (capsules) du Dierama, renfermant des graines

 

Les principales variétés

Les variétés les plus populaires

Canne à pêche des Anges - Dierama pulcherrimum en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

C’est notre variété star, la plus connue et répandue dans les jardins ! Elle déploie en été de longues tiges souples, qui portent des clochettes roses, d’une teinte assez douce.

Canne à pêche des anges - Dierama Guinevere Pot de 2L/3L

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.10 m

Il s’agit d’une superbe variété à fleurs blanc pur. Elle est particulièrement élégante, gracieuse, et apporte de la luminosité, permettant d’éclaircir des massifs. De plus, ses fleurs blanches sont faciles à associer au jardin, pouvant se marier à des couleurs variées.

Canne à pêche des anges - Dierama trichorhizum Godet de 8/9 cm

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Le Dierama trichorhizum est une espèce assez basse (il ne dépasse pas 40 à 60 cm de hauteur). Il est moins courant que les autres variétés. En été, il produit des tiges florales qui portent à leur extrémité des fleurs roses.

Nos variétés préférées

Canne à pêche des anges - Dierama Blackberry Bells Pot de 2L/3L

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette variété se distingue par ses clochettes d’une superbe couleur pourprée. On l’apprécie pour sa teinte à la fois intense et profonde, plutôt foncée.

Canne à pêche des anges - Dierama Pink Rocket Pot de 2L/3L

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
75 cm

Il s’agit d’un Dierama à fleurs rose et au port assez compact, moins haut que les autres variétés. Il émet en été une multitude de tiges florales, qui portent de belles clochettes roses. Ses tiges sont également plus érigées et moins retombantes que chez les autres Dierama.

Dierama Merlin - Canne à pêche des anges Pot de 2L/3L

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

La variété ‘Merlin’ porte des clochettes d’une superbe teinte pourpre foncé. On l’apprécie pour sa couleur intense, presque noire, idéale pour amener du contraste et de l’originalité au jardin !

 

Les autres variétés à découvrir

Graines de Dierama pulcherrima Slieve Donard Hybrids - Canne à pêche des anges Graines

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.20 m

Ce Dierama porte des fleurs en clochettes, qui se déclinent dans différentes teintes : rose clair et plus foncé, violet pourpre, rougeâtre... Une sélection qui offre une belle harmonie de couleurs.

Canne à pêche des anges - Dierama Blackbird Pot de 2L/3L

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.20 m

Cette variété offre des fleurs assez sombres, pourprées. On l’apprécie pour sa floraison élégante et intense, raffinée. Elle est parfaite pour créer de beaux effets de contraste au jardin.

Canne à pêche des anges - Dierama igneum Pot de 2L/3L

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Ce dierama possède des fleurs rose saumon, une teinte qui change un peu des autres variétés à fleurs roses. Il est également plus bas que les autres, et a une meilleure tolérance aux sols pauvres et secs.

Plantation des Dierama

Où planter ?

Les Dierama se plaisent en plein soleil. Elles ont besoin d’une importante luminosité. Comme le Dierama est une plante un peu frileuse, choisissez de préférence une situation abritée des vents froids.

A l’état sauvage, les Dierama poussent, entre autres, dans des prairies humides ou marécageuses. Ils apprécieront d’être plantés sur un sol frais, voire humide. Vous pouvez tout à fait les installer sur les berges d’un bassin. Dans tous les cas, il est important que le sol ne se dessèche pas au printemps et en été. Ils apprécient également les terrains fertiles, humifères. Ainsi, vous pouvez effectuer quelques apports de compost (au moment de la plantation, puis en cours de culture), afin d’enrichir le sol. Ils aiment aussi les terrains légers, meubles, et profonds. Le substrat doit être bien drainant, perméable, pour que l’eau puisse s’infiltrer en profondeur au lieu de rester à la surface. La stagnation d’eau en hiver risquerait de faire pourrir les cormes. Le Dierama a également une préférence pour les terrains légèrement acides ou neutres, mais n’aime pas trop les substrats calcaires.

Les Dierama peuvent être installés en mixed-border, derrière des plantes plus basses. Ils permettent d’alléger les massifs et y apportent du volume. Ils sont parfaits également en rocaille fraîche. Comme le Dierama est une plante assez grande, à la silhouette très gracieuse, vous pouvez la placer en isolé, par exemple sur une pelouse, pour la mettre vraiment en valeur.

Vous pouvez aussi le planter en pot. Cependant, il faudra être plus attentif à ne pas laisser le substrat se dessécher, en arrosant plus régulièrement qu’en pleine terre. Si vous habitez une région froide, la plantation en pot est une très bonne solution pour pouvoir facilement hiverner la plante, en la plaçant sous abri dès que les températures diminuent.

Elles conviennent bien aux jardins de bord de mer, car elles apprécient les températures douces (elles sont un peu frileuses), et supportent les embruns. De plus, le vent crée de beaux effets en faisant bouger les clochettes.

Nous vous conseillons de bien choisir leur emplacement, une fois en place, elles préfèrent ne pas être dérangées. Elles poussent lentement et ont besoin de temps pour bien s’installer.

Quand planter ?

Les Dierama se plantent au printemps (avril-mai), lorsque le sol s’est réchauffé et que les températures deviennent plus douces. Le plus important est d’éviter les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter ?

Pour une plantation en pleine terre, avec des Dierama en pot ou godet :

  1. Placez la motte dans une bassine remplie d’eau. Cela permet de la réhydrater, afin de faciliter la reprise et les arrosages ultérieurs.
  2. Préparez le terrain, ameublissez le sol, brisez les mottes et retirez les mauvaises herbes ainsi que les grosses pierres. Apportez éventuellement des éléments grossiers pour améliorer le drainage : sable grossier, graviers…
  3. Sortez votre Dierama de son pot, défaites légèrement la motte pour démêler un peu les racines, et placez la plante en terre. Le collet doit se trouver juste au niveau de la surface du sol, au même niveau que lorsque la plante était dans son pot.
  4. Comblez le trou en replaçant de la terre tout autour et tassez avec le plat de la main.
  5. Arrosez abondamment.

Une fois en place, les Dierama mettent longtemps à se développer et pousser. Nous vous conseillons de continuer à arroser régulièrement l’année de la plantation.

Vous pouvez aussi planter le Dierama en pot : choisissez un contenant assez grand, installez une couche de drainage au fond (graviers, tessons de pot, billes d’argile…), puis un terreau riche et drainant. Placez la plante et arrosez généreusement.

Si vous plantez directement des cormes, et non une plante en godet, enterrez-les sous 6 ou 7 cm de terre.

La floraison du Dierama pendulum

Dierama pendulum

 

Entretien

Le Dierama a besoin que le sol reste relativement frais au printemps et en été. Nous vous conseillons d’arroser au moins la première année. Il deviendra plus résistant avec le temps. Soyez plus vigilants si vous cultivez les Dierama en pot, car le substrat risque de sécher assez vite. Vous devrez donc effectuer des arrosages réguliers au cours de la période de croissance et de floraison, du printemps à l’été, mais pourrez arrêter les arrosages en automne-hiver.

Nous vous conseillons d’installer une couche de paillage autour de la touffe, afin d’empêcher la croissance des mauvaises herbes, d’éviter que le sol ne se dessèche trop rapidement, et d’enrichir le sol en se décomposant. Utilisez par exemple du BRF ou des feuilles mortes.

Comme il apprécie les terrains fertiles, assez riches, vous pouvez lui apporter au printemps de l’engrais ou du compost bien décomposé. Cela favorisera sa croissance et sa floraison.

Les Dierama sont des plantes un peu frileuses. Pensez à les protéger du froid lorsque les températures commencent à diminuer (à moins que vous n’habitiez une région au climat particulièrement doux, comme la région méditerranéenne, auquel cas elles peuvent se passer de protection). Installez autour de la touffe une épaisse couche de paillage, constituée de feuilles sèches, ou utilisez un voile d’hivernage.

Le Dierama ne se taille pas : cela risquerait de l’affaiblir et de ralentir sa croissance. Cependant, au début du printemps, vous pouvez nettoyer la touffe en retirant les anciennes feuilles lorsque celles-ci sont brunes, abimées ou sèches.

Le Dierama n’est pas vraiment sensible aux maladies ou ravageurs. Ils peuvent éventuellement être attaqués par les araignées rouges ou par les pucerons. Contre les araignées rouges, nous vous conseillons de vaporiser de l’eau sur le feuillage de vos Dierama, car ces acariens redoutent l’humidité. Contre les pucerons, vous pouvez pulvériser du savon noir dilué dans de l’eau.

Multiplication : semis, division

Pour multiplier le Dierama, nous vous conseillons la division, car cette technique est plus simple et rapide que le semis, et est idéale pour régénérer les touffes qui avec le temps peuvent devenir trop denses et moins florifères.

Semis

Vous pouvez acheter des graines dans le commerce, ou les récolter sur vos plants. Il est préférable de semer des graines fraiches, récoltées depuis peu de temps. Le semis est possible au printemps ou en automne.

Nous vous conseillons de placer les graines au frigo pendant environ 2 semaines avant de les semer, car une période de froid favorise la germination, en imitant les températures hivernales.

  1. Préparez un pot en le remplissant avec un substrat drainant, éventuellement du terreau spécial semis.
  2. Semez les graines à la surface.
  3. Recouvrez-les d’une fine couche de terreau tamisé.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Placez le pot sous abri, à un endroit lumineux. L’idéal est une température d’environ 15 °C.
  6. Continuez à arroser régulièrement pour garder le substrat légèrement humide.

Lorsqu’ils auront atteint une taille permettant leur manipulation, vous pourrez les repiquer dans des pots individuels, puis les installer en pleine terre au printemps, dès qu’il n’y aura plus de risques de gelées. Ensuite, il faudra être patient… Les Dierama issus de semis mettent au moins 5 à 6 ans avant de fleurir.

Il peut arriver que les Dierama se ressèment d’eux-mêmes, spontanément. Vous pouvez alors déterrer les jeunes plants et les installer à un autre emplacement.

Division de touffes

Avec le temps, les Dierama peuvent s’épuiser et devenir moins florifères. La division permet donc de régénérer les touffes, et d’obtenir plusieurs plants à installer à différents emplacements du jardin. Cela permet également d’aérer des touffes qui sont devenues trop denses. Evitez cependant de le faire trop souvent car les Dierama n’aiment pas être dérangés ! Cela peut interrompre leur floraison pour quelques années.

La meilleure période pour diviser les touffes est le printemps, mais il est aussi possible d’intervenir en automne.

  1. Repérez une touffe bien établie, âgée de quelques années.
  2. Déterrez-la délicatement, en creusant assez large et profondément. Attention à ne pas abimer les racines, qui sont assez fragiles. Divisez la touffe en la séparant en plusieurs fragments.
  3. Replantez immédiatement, en pleine terre si possible, après avoir préparé le terrain.
  4. Arrosez abondamment.

Continuez à arroser régulièrement dans les semaines qui suivent. Les Dierama issus de division mettent en général deux ans avant de recommencer à fleurir… Soyez patients !

Utiliser et associer la Canne à pêche des anges au jardin

Les Dierama à fleurs rose tendre ou blanches s’intègreront aisément dans un jardin très romantique. Profitez de l’aspect gracieux des Dierama et accompagnez-les d’autres floraisons délicates. Privilégiez les teintes pastel, douces, comme le rose, blanc, gris bleuté (voire argenté), abricot, mauve… Choisissez par exemple des rosiers, gypsophiles, Anémones du Japon, Lys, Clématites, Digitalis purpurea, Buddleia, Artemisia arborescens ‘Little Mice’… Profitez aussi des lavatères et des roses trémières. Installez une pergola ou tonnelle (sur laquelle vous pouvez faire grimper des rosiers et clématites), une petite table en fer forgé et des chaises, pour créer un espace délicat et intimiste.

Inspiration pour associer les Dierama au jardin : ambiance romantique

Un exemple d’association pour une scène romantique : Dierama pictum, Astrantia major ‘Ruby Star’, Artemisia mauiensis ‘Makana Silver’, Digitalis purpurea ‘Nevadensis’, et Rosier ancien ‘La France’

Pour un style toujours très délicat, vous pouvez installer les Dierama dans un jardin de cottage, avec des Phlox paniculata, Digitalis purpurea, lupins, fougères, agapanthes, penstemons, Salvia nemorosa… Aménagez un jardin à l’aspect foisonnant, avec des plantes dans les tons bleu, mauve, blanc, et des feuillages très développés…

Comme ils apprécient les terrains frais voire humides, vous pouvez installer les Dierama à proximité d’un bassin ou point d’eau. Associez-les à des fougères, lysimaques, Reine-des-Prés, Primevères asiatiques, Gunneras… Profitez également de l’élégante floraison bleue de l’Iris laevigata. Vous obtiendrez une scène fraiche et verdoyante, à l’aspect très naturel, idéale pour se ressourcer !

Sa silhouette très libre et aéré, légère, permet de l’installer dans un jardin naturaliste. Plantez le Dierama avec des Gaura, Veronicastrum, Knautia, agastaches, Echinops, Veronica spicata… Et surtout, avec de nombreuses graminées : Miscanthus, Panicum, Stipa tenuissima, Pennisetum… ! Concevez un jardin aux formes très libres, à l’aspect presque désordonné. Privilégiez aussi les plantes mellifères.

La Canne à pêche des anges se marie particulièrement bien avec les graminées. Son feuillage ressemble beaucoup à celui des graminées, et ses fleurs sont légères comme peuvent l’être les panicules des Panicum ou des Calamagrostis ! Ce sont des plantes qui impressionnent par leur silhouette élégante et aérée, très libre.

Questions fréquentes

Est-ce que je dois tailler le Dierama ?

On pourrait être tenté de rabattre les touffes de Dierama en automne ou au printemps ; pourtant le Dierama est une plante persistante et qui ne se taille pas. Cela risquerait plutôt de l’affaiblir, de ralentir sa croissance et de retarder sa future floraison. Mieux vaut donc laisser votre plante telle quelle. Vous pouvez enlever éventuellement les anciennes feuilles qui sont devenues brunes, sèches, ou sont abimées.

Mon Dierama ne fleurit pas ! Pourquoi ?

Le Dierama est une plante qui se développe lentement. Il n’aime pas être dérangé, transplanté ou divisé trop souvent, et peut alors mettre quelques années à refleurir. De plus, si vous l’avez multiplié par semis, il faudra attendre au moins cinq ans avant de le voir fleurir. Soyez patients !
Assurez-vous également de l’avoir installé à un endroit qui lui convient, notamment avec beaucoup de soleil !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire