Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver des pois chiches
conseil

Et si vous cultiviez des pois chiches ?

Tous nos conseils pour semer, entretenir et récolter les pois chiches

Falafel, houmous, dahl indien, couscous, panisse provençale… nombreux sont les plats où le pois chiche occupe la première place, en particulier dans la cuisine végétarienne. Il faut dire que cette petite graine présente de multiples atouts culinaires : riche en protéines végétales, elle se veut une alternative à la viande. Mais elle est aussi intéressante pour sa haute teneur en glucides assimilables et en fibres. Typique de la cuisine méditerranéenne, elle est essentiellement produite en Australie, en Turquie et en Inde. Pour autant, on peut aussi cultiver le pois chiche dans nos jardins à condition qu’il y ait beaucoup de soleil et un sol bien drainé. On vous explique où, quand et comment semer le pois chiche.

Le pois chiche, c’est quoi au juste ?

Membre de la famille des fabacées, le pois chiche (Cicer arietinum) est une légumineuse au même titre que le pois ou la fève. Pour autant, ils n’appartiennent pas au même genre botanique. Domestiqué vers 5000 av Jésus Christ, il a conquis tout le bassin méditerranéen de par sa propension pour les climat chauds.

Plante herbacée annuelle qui atteint 50 à 60 cm de hauteur, le pois chiche possède un port buissonnant, un feuillage vert foncé et un système racinaire très développé et pivotant qui lui permet de s’enfoncer jusqu’à deux mètres de profondeur. Et donc de très bien résister à la sécheresse estivale. Disons même qu’il apprécie ces conditions climatiques ! Quant à sa floraison, elle est blanche de type papilionacée. Ensuite, se forment des gousses duveteuses et renflées qui ne contiennent que deux grains bosselés.

pois chiche

Le pois chiche de la fleur à la gousse

C’est aussi une plante qui a la capacité de fixer l’azote de l’air dans ses nodosités, de petites boules qui se forment sur ses racines, et de le redistribuer. C’est pourquoi il est beaucoup cultivé, dans le sud de la France, pour valoriser les sols sableux et les cultures suivantes.

Il existe essentiellement trois types de pois chiche : le type Kabuli aux grains de couleur claire, le plus cultivé en France, le type Desi aux graines plus petites, ridées et légèrement plus sombres et le type Gulabi, moins courant. Plusieurs variétés existent mais la plus facile à trouver reste la pascia d’origine sicilienne.

Où cultiver le pois chiche ?

Peu exigeant, le pois chiche a toutefois besoin du soleil. Il est donc idéal dans les potagers du sud de la France mais on peut aussi le cultiver plus au nord à condition de lui apporter un sol parfaitement drainé. Car il déteste par-dessus tout l’humidité et le froid. Il ne craint donc pas la sécheresse estivale qui lui est même bénéfique. Son système racinaire développé lui permet d’aller chercher ce dont il a besoin au plus profond.

pois chiche citer arietinum

Le pois chiche a besoin de soleil et d’un sol parfaitement drainé

C’est pourquoi le pois chiche a aussi besoin d’un sol ameubli et profond mais qui se réchauffe vite. La température idéale pour qu’il se développe est de l’ordre de 15 °C et sa croissance sera optimale dans un sol qui atteint 20 °C.

Quant à la nature du sol, elle lui importe moins. S’il adore les terres sableuses, voire caillouteuses, il peut aussi pousser en sol plus riche mais bien drainé. Il n’est d’ailleurs pas contre un apport de compost en automne. En revanche, les terres argileuses ne sont pas conseillées.

Quand semer le pois chiche ?

Idéalement, le pois chiche se plante au printemps, à partir de la fin du mois de février dans le sud de la France, et d’avril à fin mai ailleurs. L’essentiel étant que la terre soit suffisamment réchauffée. Dans les potagers situés plus au nord de la France, on peut aussi semer le pois chiche sous tunnel qui sera enlevé ultérieurement.

Comment semer les pois chiches ?

Pour faciliter la germination, vous pouvez faire tremper les graines de pois chiches dans de l’eau pendant une nuit.

Ensuite, il est temps de semer :

  • Ameublissez le sol à la griffe et au râteau
  • Creusez des sillons d’environ 4 cm de profondeur, espacés les uns des autres de 40 cm. Cette hauteur de sillon permet de faciliter le buttage et le sarclage futurs.
  • Semez soit en poquets de 3 graines tous les 20 cm soit une graine tous les 10 cm.
  • Recouvrez les graines de 3 cm de terre et plombez légèrement avec le dos du râteau.
  • Arrosez au pommeau de l’arrosoir.

Pensez à protéger vos semis d’un filet ou à poser un épouvantail car les pigeons raffolent des graines de pois chiches.

Huit jours après la plantation, les plants de pois chiche commencent à lever.

Et après quels soins donner aux pois chiches ?

Il ne faut arroser les plantules de pois chiche qu’au début de leur développement. Ensuite, c’est inutile. En revanche, le désherbage à la binette est indispensable tant que les plants ne sont pas suffisamment grands.

Lorsque les plants atteignent une vingtaine de centimètres de hauteur, un bon buttage est nécessaire. Il permet aux plants de rester debout. Ce buttage peut être renouvelé une fois.

Quant à l’éclaircissage, il n’est pas utile.

Quand et comment récolter ?

La récolte intervient en général fin août, lorsque les gousses sont bien sèches et brunes. La récolte se fait en une seule fois, par temps sec, et par arrachage des pieds. Ayez le geste doux pour ne pas faire éclater les gousses.

Ensuite, deux solutions sont envisageables :

  • soit vous écossez les grains à la main,
  • soit vous suspendez vos pieds la tête en bas dans une pièce aérée. Ils seront ainsi parfaitement secs pour être écossés. L’écossage à la main étant une opération quelque peu fastidieuse, vous pouvez aussi mettre vos pieds dans un sac en jute et les battre.

pois chiche

Le pois chiche étant sensible à la bruche, un insecte qui pond ses œufs dans les gousses, mettez vos grains de pois chiches au congélateur pendant 48 heures. Vous éliminez ainsi tout intrus. Ensuite, vos pois chiches se conservent dans un bocal hermétique à l’abri de la lumière.

Quelques ennemis à craindre

Le pois chiche sécrétant de l’acide malique, il se protège naturellement contre la plupart des insectes ravageurs. Seuls peuvent lui être fatals la bruche et l’anthracnose. La bruche des légumineuses est un coléoptère qui n’est dangereux que pour les récoltes futures. Un passage au congélateur suffit. Quant à l’anthracnose du pois chiche, c’est une maladie fongique qui se propage par le vent. On la repère aux taches brunes qui apparaissent sur les gousses, les feuilles et les tiges. La seule solution réside dans l’arrachage et la destruction par le feu des pieds. Ensuite, il est recommandé d’appliquer une rotation des cultures stricte.

Articles connexes


Blog

5 bonnes raisons de cultiver les légumineuses

Saviez-vous que 2016 est l'année internationale des légumineuses ? Cela peut apparaître un peu saugrenu et...
Lire la suite +

Blog

Alimentation végé : des légumes riches en protéines, vitamines et goût !

Le 16 janvier 2018, la fondation Eat a publié un rapport dans la revue médicale...
Lire la suite +

Blog

Engrais verts : tout savoir !

Les engrais verts, vous connaissez ? Moutarde blanche, Vesce, Phacélie, Sarrasin... pour ne citer qu’elles, sont couramment...
Lire la suite +

conseil

Comment améliorer le sol de son potager avec les légumineuses ?

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin