Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
jardiner sans se blesser le dos
conseil

Jardiner sans se faire mal au dos : postures et aménagements au jardin

Toutes les astuces pour éviter de se blesser le dos

Le dos, nous n’en avons chacun qu’un seul ! Par conséquent, il convient de le préserver au maximum. Car c’est grâce à la santé du dos, et notamment à la souplesse de celui-ci, que vous garderez un corps jeune et efficace pour les « travaux » quotidiens. Or, il faut bien le reconnaître, le jardinage est l’une des pires activités pour notre dos. Bêcher, biner, porter, couper… rien ne semble avoir été pensé pour nous garder en bonne santé. Pourtant que l’on soit d’un certain âge ou au contraire assez jeune, il convient de tout faire pour limiter au maximum l’usure précoce de nos vertèbres et les incidents qui en découle. Comment jardiner sans se faire mal au dos ? Voici toutes nos astuces !

Adoptez les bonnes postures !

  • Ne négligez pas un bon échauffement  ! Avant de partir faire son footing, on s’échauffe ; au départ d’un cours de karaté, on s’échauffe… Alors expliquez-moi pourquoi personne ne songe à s’échauffer avant de jardiner ? Le jardinage est une activité qui sollicite le cœur, les muscles et les articulations… Donc ne négligez jamais cette étape ! Et buvez avant, pendant et après l’activité, histoire d’hydrater au mieux les articulations et les muscles ;
  • Pliez les genoux ! S’ils plient encore en tout cas… Il vaut mieux plier les genoux pour s’abaisser et garder le dos bien droit que l’inverse. Évitez à tout prix de solliciter votre dos en le courbant vers le bas durant des heures ! Pour les travaux bas comme le désherbage par exemple, pensez simplement à vous abaisser, le dos droit en mettant un genou à terre tandis que l’autre jambe est pliée. Pensez à changer de jambes de temps à autre ;
  • Travailler assis quand c’est possible ! J’en conviens, tous les travaux au jardin ne s’y prêtent pas. Mais certains comme du bouturage, du rempotage, du tri de semences… peuvent se faire assis. Privilégiez un bon siège pliant et léger, muni de petites pochettes dans lesquelles vous glisserez vos outils ;
  • Tenez-vous droit ! Peu importe le travail effectué, essayez le plus possible de vous tenir droit. Dans le cas du port de charge lourde, sollicitez vos cuisses et contractez bien les abdominaux et placez-vous au plus près de la charge ;
  • Reposez-vous ! Le jardinage n’est pas une course. Si vous vous sentez fatigué, arrêtez-vous ! Et reprenez votre ouvrage demain ou après-demain ou… Apprenez à écouter votre corps et n’oubliez pas que c’est toujours lorsqu’on est fatigué que les accidents arrivent.

jardiner sans se faire mal

Soyez bien outillé !

La principale cause des maux de dos au jardin est due à des outils inadaptés pour le travail à réaliser et pour votre propre morphologie. Vous pouvez aussi investir dans des outils et du matériel qui peuvent vous faciliter la vie. En voici une courte liste :

  • Privilégiez des outils bien adaptés au travail, pas trop lourds et adaptés à votre morphologie : les manches longs et les fers étroits limitent la charge et les efforts à fournir.
  • Tentez les outils à manches télescopiques : cela vous évitera dans un premier temps de jouer les équilibristes sur une échelle (ou une vieille chaise bancale…) mais aussi cela vous évitera de plier le dos pour pouvoir couper des branches trop éloignées de vous, par exemple, dans le cas d’une cisaille taille-haie.
  • Essayez la grelinette ou aérofourche et les griffes à désherber  : les outils conventionnels comme les binettes, les bêches, les houes… sont très utiles et efficaces mais ne sont pas réputés pour ménager le dos surtout utilisés à outrance ou à mauvais escient. Le pire pour le dos reste la moto-bineuse ! Pour préserver à la fois votre santé et la santé du sol, pourquoi ne pas investir dans une aérofourche ou grelinette (le nom change selon les fabricants) :  cet outil, constitué d’une large fourche à dents biseautées et muni de deux manches droits, permet de travailler la terre sans se baisser tout en gardant le dos bien droit. Pour désherber, vous pouvez opter aussi pour des griffes à désherber rotative que l’on actionne via un long manche.  La « mauvaise herbe » est pincé et le jardinier peut l’extirper sans effort en tirant.
  • Abusez des brouettes et des diables : les brouettes sont conçues pour déplacer de lourdes charges sans (trop) d’effort. Adoptez-en d’urgence une ou deux si vous n’en avez pas encore chez vous ! Et mieux vaut charger moins votre brouette et faire plus d’allers-retours que l’inverse. Les diables quant à eux n’ont pas leur pareil pour déplacer des gros pots, des bacs ou même des sacs de terreaux.
  • Protégez vos genoux : genouillère et protège-genoux  seront vos amis pour tous les travaux à réaliser à genoux car c’est bien beau de protéger son dos mais il ne faudrait pas que cela soit au détriment d’une autre partie du corps.
  • N’oubliez pas une ceinture lombaire si vous souffrez déjà du dos. Celle-ci vous permettra de réduire la pression sur votre colonne vertébrale au niveau de la charnière lombo-sacrée. Vous pourrez ainsi continuer à jardiner malgré tout.

jardiner sans se faire mal

Tentez de cultiver autrement !

La terre est basse ! Du coup, les plantes aussi… Pourquoi, dans ce cas, ne pas rapprocher ces dernières de nos petites mains. Plusieurs solutions s’offrent à nous pour un jardinage moins fatiguant pour le dos :

  • Potager et culture surélevés : on parle beaucoup des potagers en bacs surélevés mais vous pouvez tout aussi bien y cultiver des aromatiques, des vivaces ou des annuelles. L’idée est de créer ou d’acheter un bac (peu importe la dimension) et de le remplir de terre. Pour les adultes, comptez une hauteur d’environ un petit mètre ;
  • Culture sur butte, sur ados ou en lasagne : on reprend la même idée que le potager surélevé sauf que cette fois, c’est l’accumulation de matières organiques sous formes de buttes qui fera en sorte d’élever la hauteur de culture ;
  • Mur végétalisé et sacs de plantation verticaux : l’horizontalité du sol nous fait mal au dos, alors trichons un peu en jardinant de façon vertical. L’idée est toute simple : planter des végétaux sur un mur ou un support vertical grâce à des contenants ou sacs accrochés au mur ;
  • Table de jardinage : ces tables permettent de réaliser divers travaux de jardinage comme du rempotage, des semis, du bouturage… tout en travaillant soit assis, soit debout avec le dos bien droit ;
  • Songez aux légumes qui poussent plus haut : on pensera tout de suite aux grimpantes comme les haricots, les pois, les concombres… mais pensons aussi aux chénopodes et arroches pour remplacer les épinards et pourquoi pas tenter des artichauts dont les têtes s’élèvent à plus d’1,50m.

jardiner sans se blesser, potager surélevé

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés.

Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>> page Questionnaire ou Mon Jardin