Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
nettoyage poulailler
conseil

Bien nettoyer son poulailler

Tous nos conseils pour entretenir son poulailler au fil de l'année

Chaque matin, vous aérez votre maison et faites un brin de ménage. Et, ponctuellement, vous vous attaquez au ménage de fond. Au poulailler, c’est pareil ! Car, de la bonne hygiène de votre poulailler, dépendent non seulement l’absence de mauvaises odeurs, mais aussi la bonne santé de vos poulettes. En effet, un mauvais entretien du lieu de vie de vos poules peut très vite entraîner l’apparition de toute une variété de bactéries, parasites et autres maladies qu’il est parfois difficile d’éradiquer. Dès lors, s’il est un adage qui s’impose au poulailler, c’est bien « mieux vaut prévenir que guérir ! ».

« Éleveuse » de cinq poulettes qui entament leur deuxième année de vie idéale chez moi, je vous livre quelques conseils pour bien nettoyer votre poulailler, au quotidien, mensuellement et annuellement.

Si vous négligez l'hygiène de votre poulailler...

Posséder des poules et ramasser des œufs (presque) chaque jour, c’est un grand bonheur ! Jusqu’au jour où, patatras, votre petit élevage est touché par une maladie quelconque ou infesté par des parasites, pouvant entraîner la mort d’une ou de toutes vos cocottes adorées. Car ces maladies sont souvent extrêmement contagieuses, surtout dans l’espace relativement restreint d’un poulailler.

Ainsi, une poule peut être atteinte de :

  • coccidiose, une maladie parasitaire intestinale, qui provoque une anémie et une perte d’appétit, des diarrhées et la baisse de la ponte, et, sans traitement, la mort de poulette.
  • coryza, une maladie respiratoire, connue sous le nom de « rhume de la poule » qui respire difficilement, éternue et a des écoulements nasaux, sans oublier les diarrhées et la perte de poids.

De même, le cortège des poux, puces, vers et acariens peut envahir votre poulailler. À commencer par les terribles et dangereux poux rouges (qui sont en fait des acariens) qui peuvent décimer votre poulailler en quelques jours. Insidieusement, ils s’installent dans les moindres recoins du poulailler (le plus souvent les poulaillers en bois) et, la nuit, sucent le sang de leur proie, les faisant mourir à petit feu. Ces acariens peuvent aussi provoquer des gales déplumantes ou gales des pattes. Bref, autant de souffrances subie par vos poules…

poules

L’absence d’hygiène dans un poulailler accentue le risque de maladies et d’infestation par des parasites.

Souvent à l’origine de ces maladies ou infestations parasitaires, l’hygiène est mise en cause. Ou plus justement, la mauvaise hygiène et la saleté. Alors qu’un entretien régulier suffit à éviter tous ces désagréments…

L'entretien du poulailler au quotidien

5 minutes, pas plus, chrono en main. C’est le temps qu’il vous faut consacrer à l’entretien quotidien de votre poulailler. Avouez que c’est bien peu de chose en comparaison des invasions de poux rouges et autres réjouissances du même type !

Alors que fait-on pendant ces 5 minutes dans son poulailler ? D’abord, on ouvre ses poulettes qui viennent de passer une bonne nuit. Et on laisse la porte du poulailler ouverte pour en faciliter l’aération et la ventilation et faire disparaître les odeurs des fientes de poules et éventuelles vapeurs d’ammoniaque ou les poussières.

Ensuite, il est recommandé d’enlever les fientes de la nuit. Plus vous le ferez régulièrement, moins il y en aura et plus ce sera facile et rapide ! Pour les poules qui dorment sur un perchoir, il suffit de poser une planche amovible dessous. Chaque jour, vous n’aurez qu’à la retirer pour la nettoyer au jet d’eau et la remettre le soir, une fois bien sèche. Profitez-en pour conserver les fientes que vous pouvez incorporer au compost ou faire sécher pour les utiliser comme engrais. Dans un autre article, je vous explique d’ailleurs comment utiliser les fientes de vos poules au potager.

poules

Il est primordial de nettoyer les fientes sous les perchoirs quotidiennement

Quant à mes poules, elles n’en font qu’à leur tête et ont toujours refusé de dormir perchées. Elles préfèrent le confort d’une bonne litière de paille. Alors, pour en faciliter le nettoyage, j’ai posé cette litière sur des palettes. Chaque jour, je secoue à la fourche leur litière, faisant ainsi tomber les fientes au-dessous sur une planche que je retire pour la nettoyer.

Enfin, les derniers gestes quotidiens au poulailler consistent à nettoyer les abreuvoirs (avant de leur remettre une eau propre) et les gamelles de pâtées si vous leur en donnez. Et à sortir les distributeurs de nourriture qu’il est préférable de rentrer la nuit afin de ne pas attirer les rongeurs, souvent vecteurs de maladies.

Voilà, c’est fini. Quand je vous dis 5 minutes, je ne compte évidemment pas les conversations que vous pouvez avoir avec vos poules…

Un nettoyage plus profond une fois par mois

Le week-end, vous avez un peu plus de temps à consacrer à vos poules et à leur poulailler. C’est le moment de renouveler entièrement leur litière constituée de paille ou de copeaux de bois. En effet, cette litière est souvent imprégnée de quelques fientes et d’urine, sans oublier la terre que vos poules ont transportée sous leurs pattes.

Évidemment, suivant les saisons et surtout les conditions météorologiques, vous serez amené à la changer plus souvent. En effet, des poules qui grattent, à longueur de journée, une terre boueuse à cause de la pluie vont plus rapidement salir leur litière.

Vous pouvez profiter de ce changement de litière pour pulvériser sur le sol un peu de terre de diatomée. Quesako, me direz-vous ? C’est un produit parfaitement naturel qui ressemble à une poudre. Il s’agit en fait d’un dépôt de squelettes fossilisés d’algues et autres organismes marins broyés qui forment de microscopiques cristaux. Cette terre de diatomée possède d’excellentes vertus antiparasitaires et vermifuges. Elle renforce également les défenses immunitaires.

Concrètement, il existe deux types de terre de diatomée :

  • la terre de diatomée calcinée qui est toxique pour les poumons et non alimentaire. À bannir absolument du poulailler
  • la terre de diatomée amorphe ou non calcinée qui se présente sous deux formes. L’une est grise et est simplement insectifuge et l’autre est blanche, dotée du grade alimentaire E551. Ce qui implique qu’elle est tout à la fois insectifuge, vermifuge et utilisée comme complément utilitaire.
    poules

    La terre de diatomée amorphe, grise ou blanche, peut également être utilisée au potager pour ses vertus antiparasitaires.

Pour prévenir l’apparition de poux rouges, surtout si vous avez un poulailler en bois, la pulvérisation de terre de diatomée sur le sol du poulailler est largement recommandée. À raison de 20 gr par m2. Vous pouvez aussi en ajouter une petite cuillère dans le bain de poussière de vos poules.

Saviez-vous aussi que cette terre de diatomée peut s’utiliser au jardin potager ? Olivier vous explique tout dans son texte sur les insecticides bio et naturels.

Si vous avez une cheminée ou un poêle à bois, n’hésitez pas à conserver la cendre. Une fois tamisée, vous pouvez la mélanger à la terre de diatomée. De même, une petite couche sous le perchoir permet d’assécher les fientes et d’atténuer les odeurs. Enfin, les poules apprécieront cette cendre dans leur bain de poussière, mélangée à un peu de sable.

Et le grand branle-bas de combat au poulailler c'est pour quand ?

Le grand ménage de printemps, ça vous parle ? En fin d’hiver, aux premiers jours du printemps, (et si possible en automne), vous pouvez appliquer ce concept au poulailler. Alors sortez seau, balai-brosse et brosse, on vous explique comment procéder au nettoyage intégral du poulailler.

  • Invitez vos poules à aller voir ailleurs si elles ne trouvent pas quelques vers à avaler
  • Sortez les pondoirs, le perchoir, les gamelles et abreuvoirs
  • Supprimez la litière et donnez un bon coup de balai
  • Frottez à la brosse dure les parois du poulailler au savon noir ou du vinaigre blanc dilué dans de l’eau chaude. Procédez de la même façon pour le sol
  • Pulvérisez tout le poulailler au vinaigre blanc.
    poules

    Un poulailler propre est un poulailler sain et confortable pour vos poulettes

Vous pouvez également enduire les perchoirs d’huile de cade, un désinfectant issu du genévrier cade, efficace contre la gale des pattes.

Pendant que le poulailler sèche, nettoyez de la même manière tous les accessoires. Vous pourrez ensuite remettre un peu de terre de diatomée et offrir à vos poulettes une litière toute propre. Laissez le poulailler ouvert jusqu’au soir.

Comment éviter les mauvaises odeurs au poulailler ?

Un poulailler correctement entretenu ne sent normalement pas mauvais. C’est donc l’accumulation de fientes, souvent combinée avec une humidité trop forte, qui dégage de désagréables odeurs d’ammoniaque. En nettoyant régulièrement votre poulailler et en supprimant quotidiennement les excréments grâce à une planche de bois glissée sous le perchoir, les odeurs disparaîtront. Surtout si le poulailler reste ouvert en journée, ce qui est conseillé pour faciliter une bonne aération.

Pour autant, vous pouvez être particulièrement sensible aux quelques odeurs qui persistent. Pulvériser le désodorisant de la maison n’aurait aucune utilité et pourrait même s’avérer désagréable, voire dangereux pour vos poulettes. Mieux vaut faire appel à des solutions naturelles qui n’auront aucun impact négatif sur vos poules :

  • Le charbon de bois a le pouvoir d’absorber les odeurs alors disséminez-en quelques morceaux dans votre poulailler. Dans le même ordre d’idée, la cendre de cheminée détient aussi ce pouvoir d’absorbant d’odeurs. Parsemez-en sur le sol du poulailler pour limiter la diffusion d’odeurs. En plus, les poules adorent s’y frotter pour supprimer les parasites de leur plumage. La terre de diatomée absorbe également les mauvaises odeurs.
  • Certaines plantes comme la menthe ou le romarin dégagent des odeurs agréables. Accrochez-en quelques branches fraîches dans le poulailler, les poules ne devraient pas y toucher.

Sinon, vous pouvez remplacer la paille du poulailler par une litière végétale à base de granulés qui a la capacité d’absorber plus d’urée que la paille, de même que les vapeurs d’ammoniaque. Certaines litières sont même parfumées à l’eucalyptus !

 

Pensez aussi à l'entretien de l'enclos

Un poulailler nickel, c’est bien. Un enclos ou un parc propre, c’est bien aussi pour le bonheur de vos poulettes. Donc, régulièrement, pensez à supprimer les fientes sèches ou les restes d’épluchures que vos poulettes ont dédaignées.

poules

L’enclos doit également être nettoyé

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire