Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Laurier : un nom passe-partout qui prête à confusion

La langue française est parfois facétieuse ! Ainsi le terme laurier peut décrire le Laurier sauce ou Laurus nobilis, c'est-à-dire le vrai, celui de nos cuisines, mais il peut aussi se reporter à d'autres arbustes qui techniquement ne sont pas des lauriers mais que tout le monde appelle quand même lauriers. En réalité, nous devrions plutôt utiliser les noms latins pour décrire les plantes. Hélas, ce n'est pas évident pour tout un chacun et les noms vernaculaires ou communs ont tendance à prêter à confusion. Mettons les choses au point entre ces différents "lauriers" une bonne fois pour toute !

Laurier tin, Laurier palme, Laurier des montagnes, Laurier rose, Laurier sauce sont les espèces les plus utilisées dans nos jardins

Le "vrai" laurier : le Laurier sauce ou Laurier noble

Botaniquement, un véritable Laurier doit faire partie du genre Laurus ou tout au moins de la famille botanique des Lauracées. C'est le cas du Laurier sauce ou Laurus nobilis, appelé aussi Laurier noble, Laurier d'Apollon ou... Laurier vrai. C'est un arbuste au feuillage persistant très aromatique dont on utilise les feuilles en cuisines pour parfumer les plats mijotés et les sauces. C'est le seul comestible de la bande ! N'allez pas me consommer un autre laurier ! On peut le planter en isolé, en haie, le tailler ou non et se cultive dans tous sols légers au soleil ou à la mi-ombre.

Dans le genre Laurus, n'oublions pas le Laurier des Canaries ou  Laurus novocanariensis, un proche cousin du Laurier-sauce, originaire de Madère et des îles Canaries. Il existe aussi un autre représentant de la même famille, tout aussi endémique des îles Canaries, l'Apollonias barbujana que l'on nomme parfois aussi Laurier des Canaries. Ces deux espèces sont anecdotiques et se retrouvent très rarement dans nos jardins.

Le laurier sauce : planche botanique, feuillage et floraison

Les "lauriers" les plus communs

  • Laurier-cerise : de son vrai nom Prunus laurocerasus est aussi appelé Laurier amande, Laurier de Trébizonde, Laurier palme ou encore Laurier du Caucase. C'est un arbuste asiatique de la famille des Rosacées énormément planté au jardin. D'abord en tant que haie taillée ou non mais depuis quelques années, il existe des cultivars plus petits et plus ornementaux. L'arbuste a été abondamment adopté au jardin car il n'est guère regardant ni sur le sol (pour peu qu'il ne soit pas trop calcaire), ni sur l'exposition et il supporte à peu près tous les climats de France. Tant et si bien qu'il est classé comme invasif en Europe et en Amérique du Nord.

Prunus laurocerasus, reconnaissable à ses belles inflorescences crèmes au printemps, à droite en haie libre non taillée

  • Laurier du Portugal : Prunus lusitanica ou Prunier des Açores est un proche cousin du précédent qui présente une silhouette conique plus légère que le laurier-cerise. Sa floraison printanière odorante attire aussi  de nombreux insectes butineurs. Il mérite un emploi en isolé mais peut aussi constituer des haies taillées qui contrairement aux haies de laurier palme acceptent de pousser en sol très calcaire.

Prunus lusitanica angustifolié traité en haie (à gauche), conduit en arbre (photo du milieu), et floraison printanière à droite (photos Donaleen)

  • Laurier-rose : Nerium Oleander ou Oléandre est une espèce d'arbuste de la famille des Apocynacées et originaire du pourtour méditerranéen. C'est un arbuste parfait pour le sud car il résiste bien à la sécheresse, ailleurs il est plutôt cultivé en pot en tant que plante d'orangerie car il gèle sous -5°C. Les fleurs simples, doubles ou triples de couleur blanche à rose foncé en passant par le saumon selon les variétés apparaissent de juin à octobre.

Le laurier rose ou Nerium oleander produit une abondante floraison estivale (ici en haie dans le midi, floraison et feuillage)

  • Laurier-tin : C'est la Viorne-tin ou Laurentin ou Viburnum tinus. C'est un arbuste de la famille des Adoxacées et originaire du pourtour méditerranéen. Cependant et contrairement au Laurier-rose, celui-ci est bien plus rustique. On l'apprécie en haie ou en isolé pour son feuillage persistant et sa floraison hivernale. Mais on l'aime aussi dans les vergers car ses feuilles abritent de nombreux acariens phytoseides, des prédateurs d'autres acariens qui font des ravages dans les fruitiers.

Le laurier tin (Viburnum tinus), un bel arbuste persistant, utile pour les oiseaux en hiver (fleurs et fruits à droite)

  • Laurier des bois ou Laurier purgatif ou encore Laurier épurge : Daphné lauréole ou Daphné de Philippe ou Daphne laureola est un petit arbuste au feuillage persistant et à la floraison hivernale. C'est un petit arbuste assez commun dans les bois du sud-ouest de la France sur sol calcaire et jusqu'à une altitude de 1600 m.

Daphné Laureola (photo : Peganum)

Nota bene : il existe un "laurier" non-ligneux : Le Laurier de saint-Antoine est une plante herbacée que l'on rencontre dans tout l'hémisphère Nord. Son véritable nom est Épilobe en épi ou Epilobium angustifolium et fait partie de la famille des Onagracées. C'est une espèce pionnière qui fleurit en été. Il en existe plusieurs sous-espèces et variétés comme 'Album' à fleurs blanches ou 'Stahl Rose' à fleurs roses.

Le laurier de Saint-Antoine pousse jusqu'à 2300 m d'altitude, ses fleurs roses à pourprées sont très nectarifères

Les "lauriers" beaucoup moins connus

D'autres lauracées :

  • Laurier benzoin : le Lindera bezoin fait partie de la famille des lauracées et pousse en Amérique du Nord. C'est une plante aromatique, trois essences odorantes en sont extraites.
  • Laurier de Californie : Umbellularia californica ou Myrte de l'Orgeon fait aussi partie des Lauracées et est originaire de Californie, de l'Oregon et du Mexique.
  • Laurier des iroquois : Sassafras albidum (anciennement Laurus albida) est un grand arbre qui pousse en Amérique du Nord.
  • Laurier sassafras : Sassafras officinalis.

Sassafras albidum, très bel arbre au feuillage trilobé, et aux couleurs automnales somptueuses (à gauche l'arbre au parc Oberthür à Rennes) ; feuillage d'automne à droite, (photo Katia Shulz)

Mais des arbustes issus d'autres familles botaniques aussi :

  • Laurier aromatique : c'est le Pernambouc ou Bois-Brésil de son nom latin Caesalpinia echinata, un arbre brésilien de la famille des Fabacées. Le bois-Brésil est l'arbre national du Brésil.
  • Laurier d'Alexandrie : Danae racemosa ou Fragon à grappes est un arbuste asiatique de la famille des Asparagacées ressemblant un peu aux sarcococcas.
  • Laurier de mer : c'est un nom vulgaire que l'on donne à certains arbres africains du genre Phyllanthus.
  • Laurier grec : Melia azedarach ou Margousier à feuilles de frênes ou Lilas de Perse est un arbre de la famille des Meliacées originaire d'Inde. C'est devenu une espèce invasive en Amérique du Nord.
  • Laurier jaune : ce nom se rapporte à au moins deux espèces du genre Thevetia, des arbres qui poussent au Pérou et au Mexique.
  • Laurier rouge : Plumeria rubra ou Laurier odorant est bien plus connu par son nom vernaculaire Frangipanier commun. Cet arbre célèbre pousse en Amérique centrale et dans le Nord de l'Amérique du Sud.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin