Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Mycobacterium vaccae, le secret du moral des jardiniers

C'est bien connu, jardiner, c'est bon pour la santé ! Ce qui l'est un peu moins, c'est que le jardinage provoque un sentiment de plénitude et de bien-être. Enfin… la plupart du temps… Pour ma part, je rouspète parce qu’il fait trop chaud, que je n’ai pas les bons outils, que le voisin est bruyant… Mais je ne suis sans doute pas l’exemple à suivre !

Il est de notoriété publique que pratiquer une activité de plein air, et que l’on apprécie, est bénéfique pour le corps comme pour l’esprit. Le soleil, le grand air, l’activité physique… voici les conditions parfaites pour une vie saine et équilibrée. Mais ce n’est pas tout ! Saviez-vous que des chercheurs ont découvert, dans la terre, qu’une bactérie nous aiderait à atteindre le nirvana ?

Mycobacterium vaccae, la bactérie du sol qui booste votre moral

Les Mycobacterium sont des bactéries au nom fort peu engageant qui peuvent, de surcroît, être responsables de maladies comme la tuberculose pour le cas de Mycobacterium tuberculis. Mais ne vous arrêtez pas à ce "détail", certaines comme Mycobacterium vacae sont totalement inoffensives et même sympathiques puisqu'elles seraient même capables de nous apporter le bonheur. 

Pour bénéficier de l'effet de cette bactérie, c'est facile : respirez, touchez la terre par les mains et les pieds... et le front aussi si vous êtes tombés dans votre massif. Ces gestes vont permettre le passage de cette bonne bactérie dans notre intestin. Or, on le sait, l'intestin est notre deuxième cerveau. La présence de cette bactérie à cet endroit est donc bénéfique pour notre humeur !

L'explication est simple : Mycobacterium vaccae va en fait activer la libération de deux neurotransmetteurs : la sérotonine, synthétisée dans l'intestin et de la dopamine, synthétisée au sein du cerveau. La dopamine affecte les émotions, notamment celles qui se rapportent au plaisir. Et la sérotonine va réguler notre humeur mais aussi notre sommeil, notre mémoire et même... notre libido. 

Des effets testés et des résultats surprenants 

Pour mettre en évidence les effets de cette bactérie qui donne le sourire aux jardiniers, des tests ont été pratiqués sur des souris (elles vont bien, ne vous en faites pas !) par deux neuroscientifiques : Dorothy Matthews et Susan Jenks. Le protocole est simple : certaines souris ont été mises en contact avec la bactérie Mycobacterium vaccae, tandis que d'autres non. Par la suite, on leur a fait passer des tests comportementaux. Les résultats sont étonnants : les souris mises en contact avec la bactérie sont moins nerveuses et ont traversé un parcours labyrinthique deux fois plus vite que les souris sans bactérie.

Ils ont ainsi pu démontrer que «manger, toucher et respirer un organisme du sol peut être lié au développement de notre système immunitaire et de notre système nerveux. » En bref, cette bactérie rend heureux et plus intelligent !

Les neuroscientifiques extrapolent même en faisant le parallèle avec les élèves (humains cette fois !) qui devraient passer du temps à l’extérieur pour être plus efficaces dans l’apprentissage. Vous me direz : ça n’a rien de nouveau, cela fait des décennies qu’on le dit !

Jardinez et arrêtez de vous laver les mains !

Je me souviens d’un vieux jardinier qui se faisait sans cesse réprimander par sa femme car « il revenait du jardin tout sale ». Il ne manquait pas de lui rétorquer « Ce n’est pas sale, c’est de la terre ! »

Sans le savoir et sans embêter quelques souris, ce brave homme avait tout compris...

Mon conseil : passez outre les nombreuses réclames pour des détergents bactéricides ou autres savons hydroalcooliques, laissez les enfants petits et grands jouer dans la terre... et accueillez sans crainte toutes ces bonnes bactéries. La sécu vous remercie !

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette sympathique bactérie, voici un lien vers une publication scientifique de l'Université de Bristol

Articles connexes


Blog

Avoir un beau jardin : le but et le chemin

Avoir un beau jardin est souvent source de satisfaction, voire de fierté. Mais, au risque...
Lire la suite +

Blog

Le jardinage : une thérapie anti-stress efficace

On le pressent depuis longtemps, cultiver son jardin semble faire partie des thérapies les plus...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 3.5 sur 5)

3 réflexions au sujet de « Mycobacterium vaccae, le secret du moral des jardiniers »

Laisser un commentaire