Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Hellébores : les planter, les cultiver

Les Hellébores, en quelques mots

  • L’Hellébore est l’une des rares plantes à fleurir en plein hiver: Helleborus niger vous permettra d’avoir des fleurs à Noël, et Helleborus orientalis, en fin d’hiver.
  • Très rustique, cette vivace supporte le froid et les situations ombragées. Elle nécessite un sol frais, riche, mais drainant.
  • Les Hellébores offrent des fleurs simples ou doubles aux couleurs très variées : rose, pourpre, blanc, jaune, vert… Il existe même des variétés à fleurs noires !
  • Ses fleurs apportent couleur et luminosité aux massifs sombres et ombragés.
  • Son feuillage persistant, très décoratif, est plus ou moins fin selon les espèces.

Le mot de notre experte

L’Hellébore est une plante vivace qui se démarque en offrant, en plein hiver, une floraison riche en couleur. Les plus précoces commencent leur floraison en novembre et les plus tardives se terminent en avril. La Rose de Noël (Helleborus niger), qui offre de belles fleurs blanches parfois rosées, est l’espèce la plus connue. Mais il existe aussi l’Hellébore de Corse, aux fleurs jaune vert et au beau feuillage denté, étonnamment résistant au soleil et à la sécheresse. Et l’Hellébore fétide, qu’on trouve à l’état sauvage en France.

Mystérieux, L’Hellébore est une plante étonnante par plus d’un aspect. Elle nous surprend par ses fleurs parfois vertes ou noires, ce qui est plutôt rare chez les plantes ! Son cycle de vie semble inversé par rapport aux autres plantes. Ainsi, elle se réveille à l’automne ou en début d’hiver, fleurit ensuite et produit des graines, puis entre au repos quand arrive l’été ! De plus, les pièces colorées que l’on croit être des pétales sont en réalité des sépales, ce qui leur permet de durer longtemps et prendre des teintes assez rares.

Naturellement adaptée à l’hiver, c’est une vivace très rustique, souvent jusqu’à – 15 ° C. Elle nécessite un sol riche, frais, mais bien drainé. Et elle se plaît en situation mi-ombragée. Installée au pied d’arbres ou arbustes caducs, elle y apportera un peu de couleur et nous fera presque oublier l’hiver ! Elle est décorative à la fois par ses fleurs et par son feuillage persistant. Une fois installés, Helleborus niger et orientalis ont une très grande longévité et sont résistante aux maladies : vous profiterez ainsi de leurs floraisons durant de longues années !

Ses fleurs sont utilisées en fleurs coupées, pour composer des bouquets. Mais à condition de cueillir des fleurs très épanouies (quand les nectaires sont tombés) à l’inverse des autres fleurs coupées !

Botanique

 

Fiche d'identité

Nom latin : Helleborus sp.

Famille : Renonculacées

Nom commun : Rose de Noël, Ellébore, Rose de Carême

Floraison : de décembre à mars

Hauteur : De 30 à 50 cm pour la plupart des variétés, et jusqu’à 80 cm pour les plus grandes

Exposition : soleil, mi-ombre

Sol : profond, riche, humifère, frais

Rusticité : très rustique, jusqu’à – 15 °C

Les Hellébores sont des plantes vivaces à floraison hivernale et feuillage persistant. Ils comptent seulement une vingtaine d’espèces, originaires, pour la plupart, d’Europe et d’Asie occidentale, avec un grand centre de diversité dans les Balkans. Il existe même un Hellébore qui pousse dans l’ouest de la Chine (Helleborus thibetanus) ! D’autres proviennent des îles méditerranéennes : Helleborus argutifolius et Helleborus lividus se rencontrent respectivement en Corse et aux Baléares. Quant à l’Hellébore fétide, il est assez fréquent en France, où on le trouve dans les forêts et en lisière de sous-bois.

Malgré son nom de Rose de Noël, qui désigne plus spécifiquement Helleborus niger, il n’a aucun lien de parenté avec la famille du Rosier (Rosacées), mais appartient à celle des Renonculacées. Cette dernière compte plus de 1 500 espèces comprenant Clématites, Delphiniums et Ancolies.

Hellébore provient du grec helein : blesser, faire mourir, et bora : nourriture : « la nourriture qui fait mourir », car elle a la réputation d’être toxique, comme la plupart des Renonculacées. En français, son nom peut aussi s’écrire sans H : Ellébore.

L’Hellébore forme des touffes assez denses et mesure souvent 40 à 50 cm de hauteur, parfois jusqu’à 80 cm. Ses tiges sont dressées, robustes et épaisses, parfois teintées de rouge ou pourpre (Helleborus niger).

C’est une plante qui a besoin de temps pour s’installer, et la plupart des espèces ne commencent à fleurir qu’au bout de deux à cinq ans. C’est pour cette raison que chez Promesse de Fleurs, nous ne commercialisons que des Hellébores ayant plus de deux ans de culture, ce qui garantit une floraison dès la première année !

Hellébore, fleurs

Détail de la fleur d’Hellébore

L’Hellébore porte naturellement des fleurs blanches, vertes ou pourpres. Ainsi, Helleborus purpurascens est une espèce botanique à la belle floraison pourpre. À partir de ces espèces, les horticulteurs ont créé de très nombreux hybrides, dont les fleurs peuvent prendre des teintes rose, violet, orange, rouge, allant même jusqu’au noir (Helleborus orientalis ‘Black’). Une des particularités des Hellébores est justement d’offrir la possibilité de fleurs vertes ou noires, ce qui est assez rare. Il existe également des variétés bicolores, délicatement piquetées de points, comme Helleborus orientalis subsp. guttatus. D’autres, comme Helleborus Picotee, sont veinées de pourpre.

Les fleurs d’Hellébores peuvent être simples ou doubles. Les variétés à fleurs simples ont un aspect très naturel et semblent assez proches des espèces botaniques. Quant aux variétés à fleurs doubles, obtenues par la transformation des nectaires en pétales, elles paraissent très délicates et sophistiquées. Elles font penser à de véritables bijoux, encore plus lorsqu’un fin liseré vient souligner la couleur des pétales, comme chez Helleborus orientalis ‘Double Aubergine liseré Blanc’.

Hellébore, informations botaniques

Helleborus niger, planche botanique

Les fleurs des Hellébores sont grandes, évasées en forme de coupe et souvent penchées vers le sol. Elles sont composées de cinq sépales, qui ressemblent à s’y méprendre à des pétales. C’est grâce à ces sépales modifiés que la fleur reste décorative si longtemps (ils ont une durée de vie supérieure aux pétales, et ne se fanent pas comme eux). Les pétales, eux, sont devenus très discrets et très courts. Ils se sont transformés en nectaires : ils renferment le nectar et servent ainsi à attirer les pollinisateurs. Ils entourent les étamines. Celles-ci sont très nombreuses et peuvent être jaunes ou blanches. Elles sont décoratives et créent un joli contraste lorsque les fleurs sont noires ou sombres.

Les fleurs d’Hellébore sont mellifères et attirent les pollinisateurs. Elles sont précieuses en hiver, quand la nourriture manque pour les insectes.

Certaines espèces fleurissent dès novembre, comme Helleborus foetidus. D’autres en fin d’hiver, comme Helleborus orientalis. Les fleurs sont généralement simples, mais les horticulteurs ont développé un grand nombre de variétés à fleurs doubles (principalement chez Helleborus orientalis).

Le feuillage des Hellébores est souvent persistant, bien qu’il existe aussi quelques espèces caduques, comme Helleborus purpurascens. Elles sont grandes et divisées, avec un aspect palmé. Elles comptent un nombre de segments plus ou moins élevé : ainsi, l’Hellébore de Corse a des feuilles à trois segments larges et dentés, et l’Hellébore fétide jusqu’à dix segments fins et allongés. Sur certaines espèces, les feuilles partent directement du sol (feuilles basales). Sur les autres, comme l’Hellébore de Corse, elles partent des tiges (feuilles caulinaires).

Les Hellébores sont dotés de racines épaisses et charnues. Elles sont parfois noires, comme chez Helleborus niger. Fragiles, elles doivent être manipulées délicatement lors des plantations ou opérations culturales.

Les fruits des Hellébores n’ont pas un grand intérêt ornemental. Ce sont des follicules, fruits secs qui s’ouvrent lorsqu’ils sont mûrs. Il peut y en avoir d’un à quinze, soudés entre eux. Ils sont terminés par une pointe longue et fine, et renferment des graines noires qui sont dispersées par les fourmis. Les semis spontanés permettent d’obtenir facilement de nouvelles formes et couleurs.

Enfin, l’Hellébore est réputée comme toxique. C’est vrai, lorsqu’elle est ingérée (mais qui aurait la drôle d’idée de la manger ?). Il est souvent conseillé de la manipuler avec des gants… une précaution que peu de jardiniers prennent, nous vous rassurons !

Les espèces

Les espèces botaniques

L’Hellébore fétide doit son nom à l’odeur désagréable que dégagent ses feuilles lorsqu’elles sont froissées. On la trouve en France à l’état sauvage, principalement en sous-bois. Elle porte de petites fleurs jaune vert, aux bords pourpres, penchées vers le sol. À la différence de l’Hellébore d’Orient ou de la Rose de Noël, elle apprécie les sols secs. Elle porte un beau feuillage persistant, très fin et découpé.

Elle est connue sous le nom de Rose de Noël, ou Hellébore noir en raison de la couleur de ses racines. C’est l’espèce la plus connue, mais aussi la plus délicate à cultiver. Elle est plus basse que les autres espèces, puisqu’elle mesure 30 cm de hauteur. Elle offre une belle floraison  blanc pur, parfois rosé, qui illumine son feuillage vert sombre. Il existe aussi des variétés à fleurs doubles.

Cette espèce pousse naturellement en Corse et en Sardaigne, ce qui explique son nom français : Hellébore de Corse. Il s’agit de l’une des plus grandes espèces d’Hellébores, mesurant souvent 50 cm de haut, mais pouvant atteindre jusqu’à 1,20 m dans de bonnes conditions et lorsqu’il est en fleur. De janvier à avril, il offre des fleurs vert clair, lumineuses. Ses tiges portent de belles feuilles vert sombre, généralement persistantes, mais pouvant être caduques en cas d’hiver rigoureux. Cet Hellébore tolère le plein soleil et la sécheresse. À privilégier si vous n’avez pas d’emplacement ombragé pour cultiver les Hellébores !

Hellborus, variétés

Helleborus niger – Helleborus argutifolius – Helleborus foetidus

Aussi appelé Rose de Carême, c’est une des plus belles espèces, et celle qui offre la plus large palette de couleurs. Il existe de très nombreux hybrides, comprenant de superbes variétés à fleurs doubles. Toutes aussi superbes les unes que les autres, ces obtentions sont principalement issues de cette espèce, si bien les botanistes l’ont rebaptisé Helleborus x hybridus.

L’Hellébore d’Orient mesure environ 50 cm de haut. Il fleurit en fin d’hiver, durant deux à trois mois. Il porte alors des fleurs orientées vers le sol. Les pétales sont blanc crème, puis deviennent rose pourpre, offrant ainsi un très beau contraste avec les nombreuses étamines jaunes qu’ils entourent. Ses feuilles sont persistantes et vert sombre.

Helleborus orientale anémone rose

Cette espèce provient des Baléares, de l’île de Majorque. Comme l’Hellébore de Corse, elle apprécie le soleil et les sols secs. Elle atteint 45 cm de hauteur. Ses feuilles sont vertes plus ou moins bleutées. À la fin de l’hiver, elle porte des fleurs vertes nuancées de rose. Elle est cependant moins rustique que les autres espèces. Vous pouvez la cultiver si vous habitez dans une région au climat doux.

Les hybrides

Cet hybride, issu d’un croisement entre la Rose de Noël et l’Hellébore de Corse, est cultivé aussi bien pour ses nombreuses fleurs blanches que pour son feuillage décoratif et persistant. Il s’agit d’une variété très vigoureuse et résistante.

Cet hybride résulte d’un croisement entre Helleborus argutifolius et Helleborus lividus. Ses parents étant originaires de Corse et des Baléares, il supporte le plein soleil et les sols secs. En fin d’hiver il porte des fleurs vert pâle, plus ou moins rosées. Son feuillage bleu-gris aux nervures pâles est porté par des tiges bordeaux.

Les variétés

Les horticulteurs ont obtenu un grand nombre d’hybrides, souvent à partir d’Helleborus orientalis. Cependant, il faut savoir que les couleurs de leurs floraisons peuvent légèrement varier. Elles ne sont pas toujours stabilisées, car les Hellébores sont obtenus par semis, et non par multiplication végétative (bouturage, etc.), seule technique permettant d’obtenir des plantes strictement identiques.

Les plus populaires

Hellebore Magic Leaves - Pot de 2L

Période de floraison Jan. à Mars, Déc.

Hauteur à maturité 30 cm

Une variété originale qui se distingue par son lumineux feuillage marché de blanc et ses grandes fleurs blanc rayé de crème. Un bel hybride !

Hellébore Madame Lemonnier - Helleborus niger (x) orientalis

Période de floraison Jan. à Avril, Nov. à Déc.

Hauteur à maturité 30 cm

Cette variété résulte d’un croisement entre Helleborus niger et Helleborus orientalis. Elle offre une très longue et belle floraison, dont les teintes vont du rose au pourpre. Choisissez-la pour apporter un peu de couleur au jardin !

Hellébore orientale Double Picotée

Période de floraison Jan. à Mars

Hauteur à maturité 40 cm

Très élégante, cet Hellébore porte de sublimes fleurs doubles, blanc crème veiné de Rose. Un vrai bijou pour le jardin !

Hellébore hybride Paradenia

Période de floraison Jan. à Mars

Hauteur à maturité 30 cm

Une belle obtention, par très haute mais qui séduit par l'abondance de sa floraison blanche. Elle est parfaite en bordure.

Nos variétés préférées

La plupart des variétés d’Hellébores ne sont pas stabilisées et peuvent donc avoir une couleur qui varie très légèrement.

Hellébore orientale Double Aubergine liseré Blanc

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité 40 cm

Originale tout en restant très chic, cette variété porte des fleurs doubles parfaites. Chaque pétale, violet aubergine, est bordé de blanc.

Hellébore orientale Anémone Picotee

Période de floraison Jan. à Avril

Hauteur à maturité 40 cm

Cet Hellébore d’Orient porte de magnifiques fleurs doubles, blanc crème veiné de rose pourpre. Les pétales blancs sont sublimés par leur bordure marquée d’un liseré pourpre !

Hellébore Madame Lemonnier - Helleborus niger (x) orientalis

Période de floraison Jan. à Avril, Nov. à Déc.

Hauteur à maturité 30 cm

Cette variété résulte d’un croisement entre Helleborus niger et Helleborus orientalis. Elle offre une très longue et belle floraison, dont les teintes vont du rose au pourpre. Choisissez-la pour apporter un peu de couleur au jardin !

Hellébore orientale Double Blanc guttatus

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité 40 cm

Un charmant Hellébore à fleurs doubles, ponctuées de pourpre. Cette variété raffinée s'associe très facilement.

D’autres variétés intéressantes

Hellébore orientale Anémone Verte

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité 40 cm

Une Hellébore à fleurs vert anis, un coloris acidulé qui annonce le début du printemps.

Hellébore orientale Anémone Blanc pur

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité 40 cm

Une variété à fleurs d'anémone, toute blanche. Elle s'orne d'une charmante collerette qui lui confère un air coquet. Elle est pourtant bien robuste !

Hellebore nigercors Snow Love

Période de floraison Fév. à Mars

Hauteur à maturité 30 cm

Il s’agit d’une plante très robuste, rustique jusqu’à – 20 ° C. Ses fleurs sont blanc crème, légèrement vertes. Son aspect est simple et naturel !

Hellébore orientale Noire

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité 40 cm

Un surprenant Hellébore à la floraison noir intense, avec des reflets légèrement orangés. Cette fleur très sombre apportera beaucoup de profondeur à vos massifs.

Hellébore niger Double Fashion

Période de floraison Jan. à Fév., Déc.

Hauteur à maturité 40 cm

Cette Rose de Noël offre de très belles fleurs doubles, aux pétales blanc pur et étamines jaunes.

 

Pour bien choisir vos Hellébores, suivez nos conseils : « Hellébore ou Rose de Noël : quelle variété choisir »

Plantation de l'Hellébore

Où planter ?

L’Hellébore apprécie les terres argileuses, lourdes, mais bien drainées : votre sol ne doit pas être gorgé d’eau en hiver. Il doit cependant rester frais même en été. L’Hellébore apprécie les sols riches et humifères. Si votre sol est plutôt pauvre, apportez de la matière organique ou du compost pour l’enrichir. Sa préférence va aux sols calcaires, et la Rose de Noël, Helleborus niger, ne tolère pas les terrains acides. À l’inverse, l’Hellébore d’Orient se plaît en sol acide.

Il apprécie les expositions légèrement ombragées et n’aime pas le soleil direct. Le mieux est de la planter sous des arbustes caducs. Ainsi, ils la protégeront du soleil durant l’été, et laisseront passer la lumière en hiver. Il habille très bien le pied des arbres et arbustes. Notez néanmoins que l’Hellébore de Corse (Helleborus argutifolius) et Helleborus x sternii apprécient le soleil et semblent mieux tolérer la sécheresse que les autres espèces.

Nous vous conseillons également de planter vos Hellébores en situation abritée du vent.

Quand planter ?

La plantation est possible au printemps ou en automne. Veillez surtout à planter en dehors des grosses périodes de gel.

Comment planter ?

Plantez vos Hellébores en groupe de 3 ou 5 plants, tout en respectant une distance de 50 à 60 cm entre chaque plant. N’hésitez pas à les placer sur une légère butte, cela évitera que l’eau ne stagne en hiver.

Si votre sol est acide, vous pouvez augmenter le pH en ajoutant de la dolomie (roche sédimentaire broyée, riche en calcaire). S’il est argileux, apportez des graviers ou des billes d’argile afin de le rendre plus drainant.

Humidifiez la motte en la plaçant dans une bassine remplie d’eau. Préparez le sol. Creusez le trou de plantation, pour qu’il soit environ deux fois plus grand que la motte. Créez un drainage en disposant une des graviers ou du sable grossier au fond du trou, notamment si votre terre est argileuse. Apportez quelques poignées de terreau ou de compost. Installez la motte, en veillant à placer le collet au niveau du sol, voire légèrement au-dessus. Comblez le trou, avec un substrat composé de terreau, terre de jardin et sable. Tassez délicatement, puis arrosez.

S’il s’agit de jeunes plants, qu’on trouve souvent en jardinerie en godets de moins d’1 litre, vos Hellébores risquent de mettre longtemps à s’installer. Il arrive parfois qu’elles attendent deux ans avant de fleurir ! Chez Promesse de Fleurs, les plantes qui vous sont proposées ont plus de deux ans, ce qui vous assure une floraison dès la première année.

Entretien

Même en été, lorsque les Hellébores sont au repos végétatif et que l’on pourrait vite les oublier, il vaut mieux les arroser pour éviter qu’elles ne se dessèchent totalement. Nous vous conseillons aussi de pailler en disposant une couche de feuilles mortes au pied des Hellébores pour que le sol reste frais et pour un plus bel effet visuel.

Quand les boutons floraux apparaissent, supprimez les anciennes feuilles. Cela permet de mettre en valeur les nouvelles fleurs, car les feuilles risqueraient de les cacher. De plus, couper les vieilles feuilles permet de limiter les risques de maladies cryptogamiques et notamment la maladie des taches noires causées par le champignon Marsonia.

entretenir un hellébore

Lorsque les boutons apparaissent, supprimez les anciennes feuilles !

L’Hellébore est en effet sensible à la maladie des taches noires, à la pourriture grise et à la pourriture du collet. Ces maladies sont le signe d’un excès d’humidité. Traitez à la bouillie bordelaise et envisagez de déplacer la plante sur un sol plus drainant. Concernant les parasites, elle est surtout sensible aux pucerons ! Mais ses feuilles sont aussi parfois grignotées par les limaces et escargots.

L’Hellébore apprécie les sols riches : nous vous conseillons d’incorporer en surface de la corne broyée, du fumier bien décomposé ou du compost. Cela permet de nourrir la plante. Apportez de l’engrais si vous avez planté en pot.

Si vous avez planté la Rose de Noël, Helleborus niger, vous pouvez également épandre de la cendre de bois pour relever légèrement le pH. Souvenez-vous, cet Hellébore apprécie les sols plutôt calcaires !

Multiplication

Pour multiplier les Hellébores, deux techniques sont possibles : le semis ou la division de touffes.

Le semis des Hellébores

Hellébore, semis

Helleborus orientale Double Picotée / Anémone Blanc pur / Blanc à centre rouge / Black : superbes mais non reproductibles par semis.

Le semis des Hellébores n’est pas spécialement compliqué à réaliser. Il faut cependant respecter quelques règles simples et, surtout, semer les graines très rapidement : elles ne se conservent pas !

En multipliant les Hellébores par semis, il n’est pas possible d’être certain d’obtenir une plante strictement identique au pied mère. Des variations de couleur peuvent intervenir. De plus, il vous faudra être patient et attendre quelques années pour qu’ils fleurissent. Certains hybrides comme Helleborus x nigercors sont impossibles à multiplier par semis car ils sont stériles.

Le semis est cependant la seule solution pour reproduire l’Hellébore fétide, l’Hellébore de Majorque et l’Hellébore de Corse, car ils ne se multiplient pas par division de touffe. Par chance, l’Hellébore de Corse se ressème très facilement spontanément !

  • Semis en pot, sous abri :

Les graines ne se conservent pas longtemps. Il faut les semer au plus tôt car elles perdent leur pouvoir germinatif très rapidement.

Commencez par placer les graines au réfrigérateur pendant 10 à 15 jours : elles ont besoin de subir une période de froid pour germer. Vous pourrez ensuite procéder au semis.

Pour cela, préparez un pot en le remplissant de terreau. Déposez quelques graines. Recouvrez d’une fiche couche de substrat. Tassez délicatement et arrosez. Placez le pot sous abri, à un emplacement lumineux, et veillez à ce que la terre reste humide.

Les graines germeront en fin d’hiver. Vous pourrez les installer au jardin au printemps.

  • Semis en pleine terre :

Le semis en place est possible et très très simple puisqu’il suffit de recouvrir de terreau les graines tombées au pied de l’Hellébore. Quand elles auront poussé, l’année suivante, vous pourrez déplacer les touffes à un autre endroit.

Il faudra attendre deux à trois ans avant de les voir fleurir.

Division de touffes

La division de touffe est une technique qui offre l’avantage d’être plus rapide et plus fiable que le semis. Nous vous conseillons de diviser les Hellébores au début du printemps, après la floraison. L’Hellébore d’Orient se multiplie de préférence en fin d’été ou début d’automne. N’intervenez que sur les plus grosses touffes, et avec précaution, car l’Hellébore supporte mal d’être transplanté. Ses racines sont très sensibles et fragiles.

Choisissez la touffe à diviser parmi les plus grosses, elle doit être âgée d’au moins quatre ou cinq ans. Déterminez le périmètre à l’aide d’une bêche en entourant la plante entière. Creusez et retirez la touffe du sol, tout en conservant un maximum de racines. Secouez-la très délicatement afin d’éliminer le surplus de terre. Divisez le système racinaire en deux avec un couteau. Vous pouvez replanter. Arrosez-les suffisamment jusqu’à ce qu’ils soient bien implantés.

Il est possible que la floraison soit assez pauvre l’année suivante.

Association

Les Hellébores sont intéressants par leur floraison hivernale, mais aussi par leur feuillage persistant, parfois très décoratif  ! Vous pouvez associer Helleborus x nigercors ‘Magic Leaves’ au feuillage original, vert marbré de blanc, avec des fougères persistantes, comme Dryopteris erythrosora, et quelques Heuchères aux feuilles très colorées.

Associer les Hellébores

Une association haute en couleur : Dryopteris erythrosora, Hellébore ‘Magic Leaves’ et Heuchère ‘Georgia Plum’

Parce qu’ils apprécient d’être plantés en exposition mi-ombragée, les Hellébores se plaisent sous les arbres et arbustes caducs. Ils les protègent du soleil en été et laissent passer la lumière en hiver. Vous pouvez les planter au pied des hamamélis, à la magnifique floraison hivernale jaune. Les Hellébores s’associent également très bien avec les arbres et arbustes à bois décoratifs comme les Prunus ou Cornus.

Les Hellébores de Corse et les Hellébores fétides peuvent être plantés dans une rocaille, car ils apprécient les sols secs et caillouteux et supportent les expositions ensoleillées. Plantez à leurs côtés quelques touffes de graminées : Carex ou Stipa.

Choisissez des Hellébores qui fleurissent en fin d’hiver, comme Helleborus orientalis, et orientez-vous vers les variétés colorées (ex : Helleborus orientalis guttatus Jaune). Associez-les aux bulbes printaniers, comme les Perce-neiges, Narcisses ou Muscaris. Ajoutez quelques Eranthes d’Hiver, elles couvriront le sol par leur magnifique floraison jaune étoilée. Vous obtiendrez ainsi un jardin pimpant dès février.

Crocus tommasinianus-Eranthis hyemalsi -Leucojum vernum et Helleborus x hybridus

Retrouvez d’autres idées de mariages réussis dans notre fiche association : « Hellébores : 7 idées d’associations réussies »

Les questions des jardiniers

Au secours, mon Hellébore ne fleurit pas !

Il est sans doute trop jeune. Les Hellébores mettent longtemps à s’installer. Il leur faut parfois plus de deux ans avant de pouvoir fleurir ! S’il s’agit d’un plant plus âgé, il est possible que la situation soit trop ombragée ou que le sol soit trop sec. Vérifiez que ses conditions de culture lui conviennent ! Et patientez… Même si les Roses de Noël (Helleborus niger) peuvent fleurir dès novembre ou décembre, il arrive que leur floraison n’apparaisse qu’à partir de janvier. De la même façon, certaines espèces fleurissent plus tardivement : il faudra attendre mars pour profiter des fleurs des Hellébores d’Orient !

Les feuilles de mon Hellébore se détachent !

Les Hellébores sont sensibles aux maladies cryptogamiques (dues à des champignons), et notamment à la maladie des taches noires. Les feuilles pourrissent en cas d’excès d’humidité ou si la plante est installée dans un sol trop lourd. Envisagez de la déplacer à un emplacement plus favorable. Lors de la plantation, créez un drainage en disposant des graviers ou des billes d’argile au fond du trou de plantation. Vous pouvez aussi planter l’Hellébore sur une légère butte.

Les feuilles de mon Hellébore sèchent... Pourquoi ?

Si elles sèchent en automne, il n’y a pas d’inquiétude à avoir ! Les anciennes feuilles seront remplacées au printemps par de nouvelles. Par contre, si cela arrive à une autre période, le sol est probablement trop sec ! Disposez au pied de vos Hellébores un paillage composé de feuilles mortes, afin de conserver l’humidité du sol. En été, vous pouvez effectuer quelques arrosages en cas de sécheresse.

La couleur des fleurs est différente de ce qui était prévu.

Si vous avez obtenu la plante par semis, c’est classique et inévitable. Les variétés horticoles ne sont pas fixées, et les couleurs peuvent varier. Au fil des générations et des semis, les fleurs évoluent et leurs couleurs changent légèrement, pour ressembler de plus en plus aux espèces naturelles d’Hellébores.
Par contre, s’il s’agit d’un plant que vous avez acheté chez nous et que la différence est très marquée, contactez-nous ! Nous vous rembourserons ou remplacerons la plante.

Est-ce que je peux planter l'Hellébore durant l’hiver ?

Oui, vous pouvez planter votre Hellébore au cours de l’hiver, si vous intervenez en dehors des grosses périodes de gel. Mais cela dépend des variétés : certaines espèces, comme Helleborus lividus, le supporteront moins bien.

Puis-je garder mon Hellébore en intérieur ?

Oui, vous pouvez garder votre Hellébore en intérieur durant quelques jours, le temps de pouvoir bien profiter de sa floraison, mais pas au-delà ! Elle a besoin de fraîcheur et d’un emplacement suffisamment aéré.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Hellébore ou Rose de Noël : quelle variété choisir ?

Lire la suite +

association

Hellébores : 7 idées d'associations réussies

Lire la suite +

Blog

Helleborus niger x orientalis, un hybride généreux et opulent !

Nos hellébores sont en pleine floraison à la pépinière, et parmi eux cette année, deux...
Lire la suite +

Blog

L'entretien des Hellébores d'Orient en 5 gestes simples

Cette année la floraison des Hellébores d'Orient (Helleborus orientalis ou Helleborus x hybridus) est en...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(15 votes, moyenne: 3.53 sur 5)