Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plantes vivaces jardin naturel et naturaliste
conseil

10 plantes vivaces emblématiques pour jardins naturalistes

Robustes et sans entretien

Les jardins naturalistes allient la beauté sauvage de vivaces solides et fleuries à la tendance actuelle de laisser « vivre le jardin » un peu comme il l’entend, tout en gardant un minimum de contrôle.  Les jardins naturalistes tels qu’ils sont conçus habituellement sont particulièrement beaux lorsque vient l’été pour se sublimer en automne et rester présent en hiver grâce aux hampes florales sèches des vivaces et des graminées.

Hélas, le printemps est souvent un peu oublié mais on peut très bien « rattraper le coup » en plantant par-ci par-là une foison de bulbes de printemps qui viendront égayer le début de saison.

Havre de paix pour toute une petite faune, notamment les insectes, ce type de jardin tente d’imiter la nature mais aussi de travailler avec elle. En effet, ces jardins ne nécessitent que peu d’entretien après la plantation, mis à part un peu de « nettoyage » au printemps, car on s’efforce de n’y planter uniquement des plantes robustes et adaptées au sol et au climat. On les laisse alors se naturaliser et on accepte volontiers l’une ou l’autre belle indigène venue par hasard dans le jardin.

Les jardins naturalistes se retrouvent un peu partout dans le monde : en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis… mais étrangement seules quelques timides réalisations ont vu le jour en France. Soyez donc des précurseurs en vous inspirant de notre sélection de dix vivaces emblématiques de jardins naturalistes !

Verveine de Buenos Aires et Verveine hastée : fluettes mais solides

La Verveine de Buenos Aires et la Verveine hastée sont de sympathiques vivaces élancées à l’allure très naturelle. Elles portent d’élégantes floraisons mauves, qui font sensation en compagnie des graminées et offrent de la légèreté parmi des vivaces plus trapues. Ces verveines sont des plantes très faciles de culture. Elles se plaisent au soleil, dans une terre ordinaire, drainante mais restant fraîche, bien quelles résistent particulièrement bien à la sécheresse estivale.

Hélas, les Verbena bonariensis et les Verbena hastata ne vivent pas très longtemps, mais, pas de panique, elles vont se ressemer un peu partout dans votre jardin, pour peu que les oiseaux en laissent un peu car ils raffolent des graines en automne. A noter aussi, que ces plantes sont également très mellifères et nectarifères et attirent, par conséquent, une foule d’insectes butineurs et de papillons.

→ Il existe bien d’autres verveines : la citronnelle, les verveines aromatiques ou même celle dite « verveine de jardins ». Pour les connaitre, les reconnaître et les cultiver, lisez : Verveines : planter, tailler et entretenir. 

Echinacées : de grosses marguerites rouges, roses, blanches...

Les échinacées, dont la plus célèbre est sans doute l’Echinacea purpurea, sont de ravissantes Américaines qui nous ravissent d’une floraison généreuse aux allures de simples marguerites pourpres, roses, blanches (ou même jaunes si on considère aussi les Rudbeckias…). Elles s’épanouissent tout l’été au jardin, de juin jusqu’au début de l’automne. Véritables emblèmes des jardins naturalistes, les inflorescences en capitules des échinacées composent des bouquets très colorés qui ne passent pas inaperçus pour nous… comme pour les papillons qui se jettent littéralement sur les fleurs. Assez facile de culture, l’échinacée aime être plantée en plein soleil dans un sol fertile, frais et bien drainé. Par la suite, une fois bien installée, elle ne craindra ni le vent, ni la chaleur, ni la sécheresse estivale.

→ Les échinacées sont faciles de culture mais si vous avez le moindre doute, vous trouverez assurément les bons conseils dans notre article : « Echinacée : semis, culture et entretien »

Asters : une pluie d'étoile tout l'automne

Les asters sont des plantes vivaces faciles à vivre qui se couvrent de fleurs étoilées très lumineuses. Vaporeuses et légères, les variétés hautes apportent beaucoup de volume lorsqu’elles sont placées en fond de massif. Mais il existe aussi des variétés ou espèces plus basses. Avec ses 90 cm de hauteur, Aster cordifolius ‘Ideal’ est plutôt de taille moyenne et porte bien son nom, c’est en effet une vivace idéale, robuste, et à floraison généreuse. Les Asters sont des vivaces d’automne très rustiques et peu exigeantes. Ils s’étendent facilement grâce à leurs rhizomes et peuvent même se naturaliser. Elles sont aussi très faciles à transplanter ou diviser : vous pourrez ainsi en replanter à un autre endroit ou en faire profiter vos amis. Leur seul point faible est leur relative sensibilité à l’oïdium, mais il suffit pour cela de choisir des variétés résistantes, par exemple les Asters novae-angliae. Les asters se plantent de préférence en plein soleil dans n’importe quelle terre bien drainée.

→ Retrouvez plus de 100 variétés d’asters dans notre pépinière en ligne, ainsi que tous nos conseils pour les cultiver dans notre fiche : « Aster : planter, cultiver et entretenir »

Echinops ritro : ça pique... mais c'est beau !

Les échinops sont des sortes de chardons au feuillage épineux, superbes en été grâce à leurs inflorescences terminales bleu métallique, un peu argenté. Les fleurs sont en réalité de petites sphères bleues hérissées de petits pics.  Bien que leur couleur soit étonnante et leur forme très graphique, les échinops, comme Échinops ritro, se fondent admirablement bien dans une prairie sauvage composée de vivaces et de graminées. Plantes mellifères et nectarifères, ces vivaces attireront aussi beaucoup d’insectes. L’échinops est une vivace robuste et peu exigeante, elle se plante au soleil et dans des terrains drainants. Ce « chardon » supporte bien la sécheresse et aura même tendance à se naturaliser.

→ Découvrez toutes nos variétés d’échinops et retrouvez nos conseils pour les cultiver dans notre fiche : « Echinops : planter, cultiver et entretenir »

Knauties et Scabieuses : de charmantes sauvageonnes très florifères

Les knauties sont des plantes, la plupart du temps vivaces, qui fleurissent longtemps, du printemps jusqu’en octobre. Les fleurs, légères et délicates, ressemblent à des pompons disposés au bout de tiges très souples. Souvent de teinte mauve-violet, comme chez la Knautie des champs, elles se révèlent rouge pourpré chez la très belle Knautia macedonica, la petite scabieuse de Macédoine. Les knauties et les scabieuses sont des plantes idéales pour les jardins naturalistes grâce à leur allure sauvage et leur étonnante robustesse. Ces plantes poussent rapidement, ont tendance à se naturaliser et supportent très bien la sécheresse. On plantera les knauties au soleil et dans une terre drainante.

→ Retrouvez nos knauties dans notre pépinière en ligne, ainsi que nos conseil pour les réussir dans « Knautia, knautie : plantation, culture et entretien »

Nota bene : les knauties et les scabieuses sont trop petites pour vous ? Tentez dans ce cas la géante Cephalaria gigantea qui culmine à près de deux mètres…

Persicaires amplexicaules : légère et élégante.

Encore une plante qui fait la joie des butineurs et des papillons ! Les persicaires, également connues sous les noms de Renouée ou de Polygonum, sont des charmantes vivaces à la longue et généreuse floraison. Dès le mois de juillet, elles se couvrent en effet d’épis de fleurs aux tons roses, blancs ou rouges, qui durent jusqu’aux premières gelées. Ces inflorescences très fines, portées sur de hautes tiges grêles, donnent un bel aspect sauvage au jardin comme dans le cas de Persicaria amplexicaulis ‘Rosea’ aux fleurs rose pastel. Les persicaires s’associent à merveille avec des graminées pour composer des jardins très naturels.  Ces vivaces se plaisent au soleil ou à mi-ombre mais en sol frais, voire humide. Même si la Persicaire est particulièrement vigoureuse, elle n’étouffe jamais ses voisines et prend naturellement sa place. C’est aussi une plante très rustique et sans entretien.

→ Nous proposons une large gamme de persicaires : 30 variétés se distinguent par une floraison différente mais aussi des feuillages bien distincts. Pour les cultiver, suivez nos conseils : « Persicaires ou Renouées : plantation, culture et entretien »

Véroniques de Virginie : une américaine méconnue

Cousine de nos véroniques, le Veronicastrum virginicum ou Véronique de Virginie est une vivace originaire d’Amérique du Nord.  Majestueuses et graphiques, ces plantes passent difficilement inaperçues mais sont paradoxalement encore méconnues des jardiniers.  Les Véroniques de Virginie fleurissent en fins épis de fleurs plumeuses, blancs, roses ou pourpres, qui peuvent être portés jusqu’à 2 mètres du sol. La variété ‘Erika’ s’offre même le droit d’hésiter entre le rose et le pourpre sur ces épis qui régalent les butineurs et les papillons dès le début de l’été. Les véronicastrum sont en outre des plantes très rustiques et qui résistent bien au vent. Elles préfèrent une bonne terre consistante et restant fraîche, voire un sol détrempé et une exposition ensoleillée.

→ Retrouvez toutes nos Véroniques de Virginie au sein de notre pépinière en ligne, ainsi que nos meilleurs conseils pour les réussir dans « Véronique de Virginie : planter et cultiver »

 

Molène et Bouillon blanc : redonnons une place à nos belles indigènes

Également appelés Molène ou Bouillon-blanc, les Verbascums sont des plantes bisannuelles ou vivaces qui fleurissent en été en de long épis dressés, composés de fleurs jaunes la plupart du temps. Mais les molènes sont aussi très belles sans les fleurs grâce à leur feuillage duveteux souvent argenté. Dans la nature, les fleurs des molènes ne sont que jaune ou blanches mais de nombreuses variétés aux teintes diverses ont été créées :  rose, orangé, violet, mauve… et même bleu comme l’étonnant Verbascum hybride ‘Blue Lagoon’. Imposantes et graphiques, les molènes peuvent s’intégrer sans difficulté dans n’importe quels massifs ou dans une zone naturaliste du jardin. Par leur côté sauvage, les molènes sont des plantes peu exigeantes et faciles à cultiver. Elles sont particulièrement adaptées aux terrains secs et pauvres et au plein soleil.

→ Retrouvez tous nos Verbascums dans notre pépinière en ligne, ainsi que les bons conseils pour l’adopter dans votre jardin dans « Verbascum, Molène : conseils de plantation, culture et entretien »

Molinie : rustique, légère et structurante

La molinie est une graminée qui produit, au printemps, une épaisse touffe de feuilles, puis en milieu d’été, déploie de grandes panicules parées de superbes reflets dorés en automne. La plus répandue, et sans conteste l’une des plus belles, est la Molinie bleue, Molinia caerulea, notamment la variété ‘Moorhexe’. Les molinies sont de grandes herbes au graphisme impeccable, légères et aérées, qui apportent un côté très vaporeux et léger. Elles s’intègrent aussi bien dans les massifs naturalistes, si possible en plein milieu pour que le regard puisse passer au travers. Les molinies se plaisent dans les terrains frais, plutôt acides et dans une situation ensoleillée.

→ Retrouvez toutes  nos superbes molinies, ainsi que nos conseils dans « Molinie : plantation, division, taille et entretien »

Calamagrostis

Les calamagrostis sont des graminées majestueuses, elles portent un joli feuillage fin égayé par des inflorescences plumeuses. Les calamagrotis prennent souvent de belles couleurs chaleureuses en automne.  C’est le cas du Calamagrostis acutiflora ‘Karl Foerster’ qui  s’orne en été de beaux épis rose-bronze, fièrement dressés, comme de grandes plumes verticales et prend une belle teinte dorée en hiver. On apprécie le Calamagrostis pour son aspect naturel et sauvage, il se révèle ainsi indispensable pour apporter structure et volume dans les massifs ou prairies naturalistes. Les Calamagrostis peuvent pousser à peu près n’importe où, car ils supportent tout type de sol, même les plus argileux, et tolèrent aussi les terrains secs. Ils se plaisent en plein soleil mais poussent aussi à mi-ombre. Le calamagrostis est une plante très fiable, robuste, rustique, et qui ne demande presque aucun entretien, mis à part une taille annuelle en sortie d’hiver.

→ Retrouvez toutes  nos variétés de Calamagrostis dans notre pépinière, ainsi que tous nos conseils pour les réussir dans « Calamagrostis : planter, cultiver et entretenir »

Pour aller plus loin...

Véritable fer de lance de la mouvance des jardins naturalistes, Piet Outdolf a réalisé de très nombreux jardins naturalistes à travers le monde. Pierre a, d’ailleurs, visité son jardin personnel, à Hummelo. Pour aller plus loin, nous vous conseillons également le livre « Plantations : nouvelle perspective » aux éditions Ulmer, c’est une mine d’informations si vous désirez vous lancer dans la réalisation d’un jardin naturaliste.

Enfin, nous vous avons concocté ces trois fiches conseils « inspiration » :

 

 

 

Articles connexes


Blog

Visite au jardin de Piet Oudolf à Hummelo

L'année dernière, j'ai enfin pu concrétiser un rêve depuis longtemps caressé... visiter le jardin naturaliste...
Lire la suite +

Blog

Le Selinum wallichianum, mon ombellifère préférée

Il y a des plantes pour lesquelles le coup de cœur immédiat… Pour moi, ce...
Lire la suite +

Blog

Le jardin Hermannshof en juillet et août

Enfin un nouveau compte-rendu sur mes visites estivales au jardin Hermannshof ! Malgré la chaleur...
Lire la suite +

Blog

Les jardins de la High Line à New York, un modèle de « nature urbaine » - Ulmer

Parmi les nouveautés chez Ulmer, notre éditeur jardin préféré, a sorti un livre que j'attendais...
Lire la suite +

Blog

"Seedheads"

Entendons-nous bien, je ne suis pas un féru d'anglicismes, mais force est de reconnaître que...
Lire la suite +

conseil

Comment tuteurer une plante vivace ?

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire