Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plantes vivaces et sécheresse
plantation

10 plantes vivaces résistantes à la sécheresse pour jardin sans arrosage

Notre sélection

Depuis déjà quelques années, nous souffrons chaque été d’épisodes de sécheresse, de canicules, plus ou moins prolongés et souvent associées à des restrictions d’eau.

Il est évident que cela n’ira pas en s’arrangeant avec le temps et même si l’arrosage est encore autorisé, celui-ci nous coûtera notre bourse et notre santé. En plus de gaspiller l’eau, une denrée précieuse, vous risquez de perdre aussi le plaisir de jardiner. Alors que faire ? Arrêter de nous occuper de nos belles plantes ? Arrêter de créer des jardins ? Certainement pas ! Beaucoup de plantes rustiques sont capables de pousser, de fleurir, de prospérer même durant la sécheresse. Voici une petite sélection de vivaces fleuries, couvre-sols et graminées résistantes à la sécheresse, idéales en jardin sans arrosage… De quoi fleurir votre jardin tout l’été sans craindre l’absence de pluie.

Delosperma, le Pourpier vivace

Originaire d’Afrique du Sud et de Madagascar, le Delosperma aime la chaleur, le soleil et les sols secs. La variété ‘Wheels of Wonder Orange‘ se couvre littéralement de petites fleurs ligulées de couleur orange-vif entre juin et septembre. C’est une plante couvre-sol succulente parfaite pour les rocailles, les sols très secs, les murets… Elle couvre très rapidement une belle surface grâce à ses tiges rampantes qui s’enracinent facilement. Ce pourpier vivace sera tout à fait à son aise au pied de quelques Stachys, Centranthus ou Sedum (voir plus bas). Petite mise en garde cependant, elle souffrira en-dessous de -10° C.

pourpier vivace

Stachy byzantina, de grandes oreilles toutes douces...

Le petit surnom de Stachys byzantina « d’oreille d’ours » ou « d’oreille de lapin » est encore plus mis en valeur sur la variété ‘Big Ears‘ qui veut dire littéralement « grandes oreilles » en regard de la taille de ses jolies feuilles duveteuses et argentées. Les Stachys aiment le soleil et, plus le sol sera sec, plus le feuillage prendra une couleur argentée. Bien que d’aucuns trouvent la floraison trop discrète, les hampes florales dressées portant quelques fleurs roses en étage sur la plante sont tout à fait charmantes. Cette plante couvre-sol est aussi très résistante au froid et… à peu près tout le  reste. La seule chose qu’elle n’aime pas est d’avoir les pieds dans l’eau. Bref, si vous ne l’avez pas encore adoptée, c’est une vivace à planter de toute urgence en rocaille, en massif ensoleillé ou encore en bordure…

oreille d'ours

Achillée 'Little Mooshine', un tapis d'or pour le soleil...

Si vous aimez les sauvageonnes sans soucis, l’Achillée ‘Little Moonshine’ est la plante qu’il vous faut. Plus compacte que sa « grande sœur » ‘Moonshine’, elle est aussi plus précoce au niveau de la floraison. Capable de végétaliser un endroit déshérité en très peu de temps, elle est aussi d’une frugalité à toute épreuve. Elle possède en outre un ravissant feuillage découpé gris-argenté à peine mis en concurrence avec son exubérante floraison jaune en corymbe qui s’étale entre mai et septembre. Au jardin, utilisez-la en rocaille, en bordure de massif ensoleillé, au pied des rosiers ou carrément… pour remplacer le gazon sur une zone non piétinée.

achillea

Le Gaura de Lindheimer, une vivace extrêmement florifère...

La touffe vigoureuse d’un Gaura lindheimeri « normal » est déjà splendide par définition mais la variété ‘Freefolk Rosy‘ dépasse l’entendement. Elle fleurit sans discontinuer entre juin et octobre en une multitude de fleurs étoilées blanches bordées de roses, le tout porté par des tiges souples qui se balancent au grès du vent. Même le feuillage est magnifique : panaché de crème avec des petites touches violettes. Sa racine pivot lui permet de s’enraciner dans des sols rocailleux très secs. Mais le Gaura sera à son aise partout dans votre jardin : en massif ensoleillé, entre des arbustes, au pied des rosiers, dans une prairie « américaine » en compagnie d’Aster, d’Echinacées ou de graminées et même dans des grosses potées. Ne cherchez plus, il vous faut absolument des Gauras !

gaura

Le Sedum d'automne, un bonheur pour le jardinier et les petites bêtes...

Le Sedum d’automne fleurit tardivement, d’où son nom, entre août et octobre. Ce qui est une bénédiction pour les derniers papillons de la saison et quelques abeilles en fin de vie. La variété ‘Matrona’ possède une floraison élégante en cymes constituées d’une myriade de toutes petites fleurs roses en étoile. Son feuillage vire au pourpre en automne et les tiges sèches peuvent rester tout l’hiver en place. C’est décoratif mais aussi utile pour certains oiseaux qui viendront se régaler des graines. Les sedums apprécient les sols secs, ensoleillés, voire même brûlants et sont très rustiques. La seule chose qu’ils redoutent est l’humidité hivernale.

sedum matrona

Centranthus ruber, la vivace qui pousse partout...

La Valériane des jardins (Centranthus ruber) possède une superbe floraison rouge de juin à octobre. Ces fleurs sont très nectarifères et attirent beaucoup les papillons. Cette plante est quasiment inratable car elle pousse partout, mais avec une préférence pour les sols pauvres et secs, et s’insérera avec succès dès qu’elle entrevoie un petit bout de terre nue dans un massif ou simplement un trou dans les joints de maçonnerie. Elle se balade tellement facilement dans votre jardin qui lui arrivera de faire des petites escapades sur la rue ou dans les jardins de vos voisins. Ce n’est pas très grave : la Valériane des jardins est si belle que personne ne vous en voudra…

valériane des jardins

L'Euphorbe Charachias, une dure à cuire

Formant parfois des touffes de plus d’un mètre de largeur, l’Euphorbia Characias ou Euphorbe arbustive est intéressante à plus d’un titre. Elle résiste très bien à la sécheresse, peut pousser dans des endroits compliqués (sur un muret par exemple) et montre un feuillage vert bleuté persistant toute l’année. Véritable curiosité botanique, cette Euphorbe nous gratifie d’une très agréable « floraison » jaune-verdâtre qui dure entre juin et septembre. L’Euphorbe arbustive sera particulièrement bien mise en valeur en compagnie de sedums, de phlomis, de thym ou de lavandes pour un massif à l’ambiance méditerranéenne.

euphorbe

Erigeron karvinskianus, un tapis de pâquerettes des murailles...

Erigeron karvinskianus ou vergerette n’a pas volé son surnom de « pâquerette des murailles ». Elle lui ressemble un peu au niveau de sa floraison qui s’étale entre mars et octobre, avec une pause en période de sécheresse, pour reprendre de plus belle dès le retour de la pluie. Elle s’accommode des sols les plus secs et pauvres. Elle se ressème partout et se propage aussi par rhizome, mais pourrait-on lui en vouloir ? Cette sympathique petite vergerette n’est jamais encombrante et fleurit les coins les plus ingrats du jardin (escaliers, vieux murets, entre les dalles,…), là où aucune autre plante n’aurait voulu se glisser. A noter, que son feuillage est persistant l’hiver jusque -5° C.

vergerette

Festuca glauca, l'Herbe bleue...

La variété ‘Elijah Blue’ est encore plus résistante et possède une plus grande longévité que l’espèce type. Cette graminée apprécie les sols pauvres, elle est très rustique et indifférente à la sécheresse. Elle montre de petites touffes d’un beau feuillage bleue acier, rehaussé de quelques épillets argentés en fin de printemps. C’est une graminée sans soucis qui prendra sa place en rocaille, dans un massif ensoleillé, en couvre-sol, en bordure, en pot ou en alternative à un gazon non piétiné. Son feuillage bleuté produit un admirable contraste avec les floraisons jaunes comme celles d’Achillea ‘Moonshine’, par exemple.

fétuque

Stipa tenuifolia, une fontaine de cheveux d'ange...

On ne présente plus cette si charmante graminée. Stipa tenuifolia est aussi appelé « cheveux d’ange » tant son feuillage est léger et se balance à la moindre petite brise. Autant à l’aise dans une prairie « sauvage » que dans un jardin stricte et contemporain, c’est aussi l’une des graminées les plus résistantes : sols pauvres, sols secs, froid, chaud… Peu importe pour Stipa tenuifolia, cette graminée poussera en belles touffes dès l’année suivante jouant avec le vent et le soleil. Elle peut aussi se ressemer là où elle en a envie. Au jardin, plantez-la avec d’autres vivaces fleuries et légères : Verveine de Buenos-Aires, Gauras, Asters, Nielle des blés, Penstémons, …

stipe

Articles connexes


Blog

Survivre à une sécheresse

Quand j'étais petit... Bon, en vrai, j'ai toujours été petit mais ce n'est pas le...
Lire la suite +

Blog

Arroser un jardin en période de canicule

Les chaleurs caniculaires mettent les végétaux à rude épreuve. Un sol sec associé à une...
Lire la suite +

Blog

Restriction d'eau et arrosage, comment gérer la crise au jardin ?

Comme chaque année, les faibles précipitations printanières associées à des épisodes de canicule conduisent à...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(8 votes, moyenne: 3.75 sur 5)

4 réflexions au sujet de « 10 plantes vivaces résistantes à la sécheresse pour jardin sans arrosage »

  • bonnichon arlette

    je voudrais trouver des arbustes à planter dans un endroit trés peu ensoleille à noter qu il n a pas plu chez nous depuis juin c est despérant

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour !
      C’est un projet qui nécessite de réunir plus d’informations, en particulier sur vos goûts et la nature du sol. N’hésitez pas à prendre contact avec notre service client par mail: serviceclient@promessedefleurs.com , l'un de nos conseillers jardins saura vous guidera dans le choix de végétaux adaptés.
      Cordialement Virginie

      Répondre
  • Isabelle

    Bjr j'ai lu le bilan de l.enquete sur la sécheresse .
    Ds les plantes résistantes que vous proposez figure les sédums ! J'ai certains pieds cette année qui souffrent de la sècheresse pour la première fois Isabelle une fidèle cliente au plaisir de vous voir à S t Jean

    Répondre
    • Olivier

      Bonjour Isabelle, c'est étrange car les sédums sont parmi les plantes les plus résistantes à la sécheresse. Pourriez-vous nous en dire plus sur vos sédums ? Sont-ils cultivés en pleine terre ou en pot ? Dans quel type de sol ? Ont-ils été planté cette année ou sont-ils là depuis plusieurs années ? Merci pour vos informations.

      Répondre
Laisser un commentaire