Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
planter haie mellifère
conseil

10 arbustes pour une haie mellifère, pour nourrir les abeilles

sélection des meilleures variétés et conseils

Que vous soyez apiculteur ou simplement respectueux de l’environnement et de la nature, la plantation d’une haie d’arbustes mellifères dans votre jardin est indispensable.

Une plante mellifère produit du nectar qui est utilisé par les abeilles pour produire du miel. Seules les abeilles sociales, qu’elles soient sauvages ou domestiques produisent du miel.

Les abeilles sociales ont besoin de nourriture durant une large période de l’année allant parfois déjà du mois de février jusqu’en novembre si la température le permet, il est donc intéressant de choisir des essences qui fleuriront aussi à ces périodes cruciales.

N’oubliez pas que les abeilles sauvages (et autres hyménoptères pollinisateurs) sont aussi, voire plus, importantes pour la pollinisation. Elles sont plus efficaces, plus résistantes aux maladies, plus diversifiées et plus naturelles. Elles ne souffrent que de deux choses : l’utilisation massive d’insecticides (fortement réduits de nos jours heureusement) et… la compétition avec les abeilles domestiques. Plantez des haies d’arbustes mellifères ne pourra que les aider dans leur travail de pollinisation et fournira assez de nourriture pour les nourrir, elles et leurs « collègues » élevées par les apiculteurs.

L'Abelia grandiflora, florifère et sans soucis

L’ Abelia grandiflora est un arbuste semi-persistant qui résiste à tout : froid, vent, sécheresse, maladie, … Il fleurit sans s’arrêter de juillet à octobre en une multitude de fleurs parfumées blanches et mauves. Son port souple est parfait pour une haie libre, souple et sauvage. Il est aussi très beau en automne, lorsque ses fleurs fanées laissent la place à des bractées persistantes de couleur rouille, qui viennent rehausser la coloration violacée de son feuillage automnal.

abelia grandiflora

L'Aronia prunifolia, un mellifère pour gourmet

L’Aronia prunifolia ‘Viking’ est un arbuste injustement méconnu. De nature particulièrement accommodante et très rustique lui aussi, cet arbuste drageonnant possède un port compact et un feuillage caduc, prenant une splendide couleur rouge feu en automne. Il se couvre littéralement de fleurs mellifères blanches entre juin et juillet qui ne manqueront pas d’être visitées par les abeilles. Par la suite, vous aurez la surprise de découvrir une fructification noire très appréciée par les oiseaux, les petits mammifères et… le jardinier. En effet, ces petites baies seront parfaites pour rehausser une confiture de fruits noirs (mûres, myrtilles, cassis, …).

aronia prunifolia

Le Ceanothe pallidus, la touche azurée de votre haie

Le Ceanothus pallidus ‘Marie Blue’ est un arbuste buissonnant au feuillage caduc. Il est assez rustique mais peut nécessiter la mise en place d’un bon paillage à son pied dans les régions les plus froides. C’est sa floraison estivale, de juillet à septembre, d’un beau bleu ciel qui est le plus remarquable sur ce « Lilas de Californie ». En effet, cette teinte n’est pas si courante dans les floraisons d’arbustes mais qu’importe que ces fleurs soient bleues, les abeilles en raffolent aussi. Cet arbuste préfère les situations ensoleillées, sans trop de vent et une terre drainée.

ceaonthus marie blue

Le Cotoneaster lucidus, un pékinois apprécié des oiseaux et des abeilles

Comme tous ses cousins, le Cotoneaster lucidus est remarquable par sa fructification rouge, persistant longtemps en hiver et très appréciée des oiseaux. La coloration de son feuillage en automne constitue également un atout. Très costaud et sans soucis, c’est aussi le plus résistant au vent et aux embruns parmi tous les cotonéasters. Ses fleurs rose pâles s’épanouissant de mai à juin. Elles sont abondamment visitées par les abeilles. Sa croissance rapide, sa résistance sans faille et ses qualités ornementales et bienfaitrices pour la faune sauvage en font un incontournable des haies libres naturelles. 

cotoneaster lucidus

Le Mahonia media, le soleil de l'hiver

Le Mahonia media ‘Winter Sun’ illumine les mois les plus gris de l’année (décembre à février) de sa floraison parfumée en longues panicules d’un beau jaune doux. Il offre aussi de quoi manger aux abeilles à une époque où la nourriture se fait très rare. C’est important car les abeilles sont encore (ou déjà) en activité en fonction de la température extérieure (y a plus de saison, ma bon’dame !). D’une allure très graphique, ce mahonia possède un aspect un peu exotique. Son feuillage persistant, d’un beau vert brillant, prend des reflets pourpres par grand froid. C’est une merveille en haie libre parmi d’autres arbustes moins rigides. Contraste assuré !

Mahonia media Winter Sun

Le Viburnum lantana, un indigène oublié...

Le Viburnum lantana ‘Mohican’ ou Viorne lantane (ou encore Viorne mancienne) pousse naturellement sous nos latitudes, ce qui en fait un arbuste particulièrement robuste. Il est également remarquablement tolérant face aux sols calcaires car c’est son milieu naturel. Sa floraison intervient d’avril à juin en inflorescences en grappes de couleur blanc-crème et parfumées qui laissent place à une fructification ornementale et appréciée des oiseaux. Son feuillage est magnifique en automne car il prend alors des teintes passant de l’orange vif au « rouge pompier » tout en gardant des traces vertes, en fonction de son exposition ou de son sol.

viorne lantana

Le Ligustrum lucidum, un troène pour le Sud de la France

Doté d’une floraison tardive intervenant durant les mois de septembre à octobre, le Troène luisant n’est pas le plus connu du genre Ligustrum. De grandes panicules de fleurs parfumées de couleur blanc-rosé s’épanouissent pour attirer toutes sortes d’insectes, dont les abeilles. Il est de croissance assez rapide et possède un feuillage persistant un peu luisant. On peut le tailler, bien entendu, mais, par pitié, ne lui faites pas une coupe au carré ! Laissez-lui la liberté de vous offrir ses fleurs puis ses fruits : tout le monde, jardinier comme faune sauvage, s’en porteront bien mieux. Seul bémol, c’est un arbuste moyennement rustique qui devra être protégé en hiver ou réservé au climat du midi (ailleurs, en climat froid, vous pouvez le remplacer par un autre Ligustrum…).

troène de chine

Le Choisya ternata, une fragrance de fleur d'oranger...

L’Oranger du Mexique ‘Aztec Pearl’ est un bel arbuste au feuillage persistant, rustique et facile de culture pourvu qu’on le protège des vents froids et qu’on lui donne une terre riche et drainante. C’est surtout sa floraison blanche, qui intervient de mai à  juin, qui attire l’attention olfactive des jardiniers. Cet arbuste n’a pas volé son surnom : son parfum de fleur d’oranger séduira votre nez autant que celui des abeilles. Cette variété de croissance lente possède un splendide feuillage persistant digité.

oranger du mexique

Le Chaenomeles superba, trouvez-lui un petit coing...

Les cognassiers du Japon fleurissent tôt : à partir de mars jusqu’en avril. Nous avons l’habitude de voir leurs fleurs éclatantes, rouges ou roses, mais la variété ‘Jet Trail’ nous gratifie d’une élégante floraison blanche. D’une rusticité à toute épreuve et d’une simplicité de culture déconcertante, les cognassiers du Japon peuvent prendre aisément place dans n’importe quelle haie champêtre et libre. Il peuvent même être oubliés quelques temps sans en tenir rigueur au jardinier. « Coing sur le gâteau », ses fruits sont comestibles en gelée !

cognassier du japon jet trail

Le Cornus officinalis, le cousin d'en face...

Et non ! Ce n’est pas un « simple » cornouiller mâle mais un proche cousin asiatique. Par rapport à ce dernier, le Cornus officinalis possède des fleurs plus grosses, des fruits comestibles (les cornouilles) plus charnus, une écorce plus décorative et il pousse un peu plus haut. Des suppléments qui s’ajoutent aux qualités du Cornus mas : une rusticité à toute épreuve et une adaptation à tous types de sol, climats ou expositions. Vous pourrez, au choix, le tailler ou le laisser libre. Il fleurit d’un beau jaune vif dès février jusqu’en mars, ce qui fournira de la nourriture aux abeilles tôt dans la saison. Ne manquez absolument pas cet arbuste !

cornouiller officinale

Bonus

Et l’Arbre à miel ?

C’est le joli surnom du Tetradium daniellii. Et pour cause, sa floraison parfumée s’étalant du printemps à l’été attire de façon surprenante toutes les abeilles du voisinage. C’est un charmant petit arbre asiatique, un peu grand pour une haie, certes. Plantez-le donc en isolé, il ne manquera pas de faire son petit effet. Ce grand arbuste est très rustique et, outre ses fleurs, produit des graines oléagineuses très recherchées par les oiseaux.

arbre à miel

N’oublions pas les arbustes de notre terroir…

Les abeilles sauvages n’ont pas attendu que nous plantions des arbustes venus des quatre coins du globe pour se nourrir… Vous pouvez bien entendu réaliser une haie avec des arbustes indigènes de votre région : saule, cornouiller, viorne, aubépine, sureau, prunellier… Réfléchissez simplement aux périodes de floraisons respectives. Plus vous planterez d’essences qui fleuriront à des moments différents, plus ce sera bénéfique pour les abeilles. Par exemple : le saule marsault est l’un des premiers arbustes mellifères à fleurir dès février, suivi de tout près par le cornouiller mâle.

Pour épaissir un peu la haie…

Vous pouvez aussi faire grimper quelques lianes dans votre haie libre. Un chèvrefeuille et un lierre fourniront également des floraisons nutritives pour les abeilles.

Notre kit « clé en main »

Vous avec une haie particulièrement longue à planter, vous souhaitez encore plus de diversité, vous manquez de temps ou peinez à faire un choix ? Découvrez notre Kit Haie Mellifère : une solution économique et pratique qui vous permettra de constituer une base ou un complément de cette sélection.

 

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(5 votes, moyenne: 4.4 sur 5)
Laisser un commentaire