Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
6 fougères de sol sec
conseil

6 fougères qui supportent la sécheresse

Des fougères faciles et résistantes !

Les fougères ont la réputation de pousser dans des milieux frais ou humides, et c’est effectivement le cas pour la plupart d’entre elles… mais saviez-vous que certaines, une fois installées, acceptent très bien les sols secs ? Elles s’adaptent bien mieux que ce que l’on pourrait penser ! La plupart d’entre elles cependant, à l’exception du Cheilanthes lanosa, ont besoin d’être installées à l’ombre. De même, nous vous conseillons d’arroser la première année, pour les aider à bien s’installer ; par la suite elles se passeront d’arrosages. Les fougères vous permettront ainsi de créer de superbes massifs ou rocailles ombragés, au style très naturel. Leurs frondes délicates, joliment découpées, sont idéales pour accompagner des vivaces, comme les géraniums macrorrhizum, épimédiums, euphorbes amygdaloides, pervenches ou heuchères.

Découvrez notre sélection des meilleures fougères adaptées à la sécheresse ! Et pour plus de choix, n’hésitez pas à consulter toute notre gamme de fougères pour sol sec.  

Le Cheilanthes lanosa

Championne de cette catégorie, la fougère Cheilanthes lanosa est la plus résistante ! Cette fougère est originaire du Sud des États-Unis et du Mexique, où elle pousse dans des zones arides. Elle porte des frondes de couleur vert – gris, qui ont un aspect laineux et mesurent 20 à 30 cm de long. Elles ont la particularité d’être couvertes de petits poils argentés, qui la protègent de la sécheresse en captant la rosée et en limitant l’évapotranspiration. Les feuilles ont également tendance à se replier en cas de manque d’eau, afin de mieux supporter la sécheresse. Elles se regonflent ensuite dès qu’il pleut. Ses frondes ont également l’avantage d’être persistantes, restant décoratives même en hiver.

En plus de supporter la sécheresse, à la différence des autres fougères, le Cheilanthes lanosa se plait au soleil ! Nous vous conseillons donc de l’installer de préférence dans un substrat acide ou neutre, bien qu’il accepte aussi le calcaire. Sa résistance à la chaleur et à la sécheresse ne l’empêche pas d’être très rustique, puisqu’il supporte jusqu’à – 15 °C. Par contre, il ne tolère pas l’humidité excessive en hiver.

Plantez-le Cheilanthes lanosa dans une rocaille ou un massif ensoleillé en compagnie d’autres plantes adaptées à ces conditions de culture, comme la fétuque bleue et Stipa tenuifolia, la joubarbe, les Eryngium et les géraniums de rocaille (par exemple le Geranium cinereum).

La fougère Cheilanthes lanosa

→ Découvrez notre fiche complète sur les Cheilanthes : planter, cultiver, entretenir

L'Asplenium trichomanes

Aussi appelée Fausse capillaire ou Capillaire des murailles, l’Asplenium trichomanes est une petite fougère que l’on rencontre à l’état sauvage en France, généralement sur les murs en pierre ou dans les fissures des rochers. Elle se contente de très peu de substrat. Elle a un aspect très différent de la plupart des fougères, puisque ses frondes mesurent seulement 15 cm de long et sont presque linéaires. C’est d’ailleurs leur aspect très fin qui vaut à cette fougère son surnom de « Capillaire ». Elles sont divisées en petites pinnules de forme ovale et de couleur vert foncé, qui sont attachées à un rachis (axe central) noir ou brun, luisant, prolongeant le pétiole. Les frondes de l’Asplenium trichomanes ont également l’avantage d’être persistantes. Comme chez le Cheilanthes, elles peuvent se dessécher et se replier en cas de sécheresse, mais elles reprennent leur forme dès qu’il pleut ! Il s’agit véritablement d’une petite fougère qui n’est pas exigeante et qui pousse facilement. Elle supporte très bien le calcaire et se montre bien rustique. Elle est idéale à intégrer en rocaille ou sur un muret, dans les interstices entre les pierres, à l’ombre ou à mi-ombre. Vous pouvez la placer en compagnie d’Epimédiums, de fougères polypodes et scolopendres et de saxifrages.

La petite fougère Asplenium trichomanes

Le Polystichum acrostichoides

Surnommée « Fougère de Noël » en raison de ses frondes persistantes, le Polystichum acrostichoides est une fougère originaire d’Amérique du Nord qui forme des touffes évasées, mesurant 40 à 50 cm de haut. Elles sont constituées de longues frondes coriaces, lancéolées, divisées en 20 à 35 paires de pinnules vert foncé, luisantes. Elles ont également de beaux reflets argentés. Le Polystichum acrostichoides est une fougère bien vigoureuse et très rustique (jusqu’à – 30 °C) qui convient donc également pour des jardins en région montagneuse.

Placez-la à l’ombre ou mi-ombre, éventuellement dans une rocaille, dans un substrat acide ou neutre, plutôt frais. Facile à réussir, elle s’adapte cependant à des conditions de culture variées. Vous pouvez l’associer à des saxifrages, lysimaques, scolopendres, hostas, erythroniums, hellébores…

La Fougère de Noël, Polystichum acrostichoides

Le Dryopteris filix-mas

La Fougère mâle forme une touffe évasée constituée de grandes frondes. C’est l’une des fougères les plus répandues. Elle possède des frondes plutôt souples, de couleur vert clair, divisées en une vingtaine de pennes, elles-mêmes redivisées en pinnules. Le pétiole et le rachis (axe central) portent des écailles rousses. Son feuillage est caduc à semi-persistant, suivant le climat. Il s’agit d’une grande fougère qui atteint 1 m à 1,20 m de haut pour environ 80 cm d’envergure. On la surnomme fougère mâle pour son aspect robuste, par opposition à la fougère femelle, qui semble plus frêle et délicate. Il existe des variétés aux formes cristées (par exemple Dryopteris filix-mas ‘Cristata’ ou ‘Linearis’). Elle forme rapidement des touffes imposantes, bien fournies.

Concernant sa culture, il s’agit d’une fougère très robuste et solide, sans souci, et qui se montre assez adaptable ! Nous vous conseillons néanmoins de la planter à l’ombre, dans un sol ordinaire, riche en humus. Arrosez-la régulièrement durant la première année. Une fois bien installée, elle est capable de supporter la sécheresse, tant qu’elle est installée à l’ombre.

La Fougère mâle, Dryopteris filix-mas

Le Polypodium vulgare

Le polypode est une petite fougère qui pousse à l’état sauvage en France, en forêt, où elle est assez commune. On la trouve sur de vieux murs, des rochers, et parfois sur des troncs d’arbres couverts de mousse. Elle n’a vraiment pas besoin de beaucoup de substrat. Elle s’étend progressivement grâce à son rhizome rampant et charnu, couvert d’écailles. Celui-ci est d’ailleurs comestible et a un goût de réglisse. Le polypode porte des frondes une seule fois divisées, et qui ont une belle teinte verte. Celles-ci mesurent jusqu’à 25-30 cm de haut au maximum, et sont persistantes. Les sores, situées au revers des frondes, forment de petits amas arrondis, de couleur orange. Lorsqu’elles sont mûres, elles s’ouvrent et libèrent les spores.

Plantez le polypode à l’ombre ou à mi-ombre, de préférence dans un substrat acide. Vous pouvez aussi l’installer sur un muret. Nous vous conseillons d’effectuer quelques arrosages au début, pour faciliter son implantation, mais par la suite il supportera la sécheresse. Il peut arriver que ses frondes se dessèchent et se replient en cas de sécheresse, cependant elles reprendront leur forme à la première pluie. Il s’agit d’une petite fougère sans souci, peu exigeante et assez adaptable. Placez à ses côtés des hostas, du lierre panaché, du sceau-de-salomon ou des pervenches.

Le Polypode commun, Polypodium vulgare

Le Dryopteris sieboldii

Le Dryopteris sieboldii est une fougère atypique, qui n’est pas très fréquente en culture. Elle est originaire d’Asie, où elle pousse en sous-bois. Elle pousse lentement et atteint 60-70 cm de haut. Ses frondes sont originales, divisées en pinnules grandes et larges, aux bords légèrement ondulés. Elles ont ainsi un aspect bien plus grossier que chez la plupart des fougères. Elles ont une belle couleur vert mat, et sont assez épaisses. Elles sont persistantes et restent donc décoratives même en hiver. Elle produit en été des frondes fertiles, au limbe plus fin, et qui portent au revers de gros sores arrondis et libèrent les spores lorsqu’elles sont mûres.

Le Dryopteris sieboldii est une fougère assez facile à cultiver. Plantez-la à l’ombre ou à mi-ombre, dans un sol riche et humifère. Une fois installée, elle supportera la sécheresse. Au jardin, avec ses frondes originales, elle apporte un côté assez exotique ! Vous pouvez l’associer à des hostas, Fatsia japonica, Rodgersia, Cardiocrinum giganteum, Cyrtomium falcatum

La fougère asiatique Dryopteris sieboldii

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin