Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
8 arbustes à fleurs orange
conseil

8 arbustes à fleurs orange qu'il faut avoir dans son jardin

Découvrez notre sélection !

Avec leurs couleurs chaudes, les arbustes à fleurs orange apportent au jardin une note rutilante, exotique et vitaminée. Ces arbustes fleuris persistants ou caducs, permettent de rompre la monotonie du vert, de dynamiser une zone terne du jardin, d’apporter le soleil et la lumière en toutes saisons. Leurs teintes vibrantes et chaleureuses, orange vif, cuivré, rouge-orangé ou ocre jaune, ne sont pas exclusivement réservées à l’été : les fleurs des Hamamélis réchauffent l’hiver, celles de certains genêts à balais, rhododendrons et azalées donnent du pep’s au printemps. Ils doivent être utilisés avec parcimonie pour que l’ensemble reste digeste. On peut les associer avec des arbustes à feuillages rouges ou pourpres, ou avec des plantes à fleurs bleues. Ils sauront faire ressortir les autres plantes ou composer une scène flamboyante digne d’un tableau de Van Gogh !

Découvrez dans cette fiche les plus beaux arbustes à floraison orange qui feront rayonner votre jardin ! Et si vous souhaitez plus de choix.

Le Berberis 'Orange King'

Spectaculaire, ce Berberis linearifolia ‘Orange King’ est un arbuste persistant qui se pare au printemps de fleurs en forme de clochettes de couleur orange foncé à l’éclosion, virant ensuite à l’orange clair et vif, puis couleur abricot en s’épanouissant. Mise en valeur par un petit feuillage vert sombre, luisant et épineux, cette floraison étincelante remonte sporadiquement en été, si le sol reste frais. Elle est suivie par des fruits rouges en automne, qui font de lui un arbuste intéressant toute l’année.

C’est un arbuste vigoureux qui atteindra environ 2 m en tous sens à maturité. Peu contraignant, rustique jusqu’à -15°C, il  s’adapte au soleil comme à mi-ombre, à toutes nos régions et à tout sol assez profond, même argileux, ni trop humide, ni excessivement sec. Il est également peu sensible au pH.

Il s’intégrera facilement dans une haie vive, dans un massif d’arbustes à fleurs accompagnés de Forsythias ou Abelias, dans une grande rocaille, ou pour couvrir des talus avec un cotoneaster rampant. Il s’accorde très bien avec les feuillages dorés ou argentés des fusains, ou avec le feuillage pourpre d’un Acacia baileyana ‘Purpurea’.

Berberis ‘Orange King’, Forsythia, Cotoneaster, Acacia baileyana purpurea, Fusain panaché

L'Hamamélis 'Jelena' 

L’Hamamelis (x) intermedia ‘Jelena’ n’a pas son pareil pour apporter la couleur qui manque cruellement à la morne saison ! Sa floraison délicieusement parfumée et colorée d’orange clair cuivré, d’ocre jaune, de rouge anime le jardin endormi par le froid. Au beau milieu de l’hiver, durant les mois de janvier et de février, les fleurs ressemblant à des araignées ou griffues comme des doigts de sorcière s’épanouissent sur les rameaux dénudés. Il forme lentement un grand arbuste élégant atteignant à maturité 4 m en tous sens.

Installez-le à mi-ombre en terre de bruyère, ou, tout au moins, dans un sol non calcaire. Il sera magnifique  à proximité de la maison, sous de grands arbres ou dans un fond de massif en compagnie d’autres arbustes à floraison hivernale, comme le Mahonia x media ‘Charity’ ou avec des arbustes persistants comme un camélia. Et pour un jardin coloré en hiver, associez-le à l’Edgeworthia Red Dragon (ou Buisson à papier), à des arbustes à fruits décoratifs comme les Pommiers d’ornement, et à des Cornouillers à bois colorés tels que le Cornus alba ‘Baton Rouge’® ou un Cornus stolonifera ‘Faviramea’ à l’écorce jaune.

Hamamélis ‘Jelena’ (à gauche), Edgeworthia ‘Red Dragon’ et Mahonia x media ‘Charity’

Le cognassier du Japon 'Mango Storm' 

On adore cette variété très prisée pour sa floraison précoce en toute fin d’hiver, de mars à avril ! Dès les premiers beaux jours, et durant environ 3 à 4 semaines, le Chaenomeles speciosa ‘Mango Storm’ dévoile une fabuleuse floraison en très grandes fleurs de camélia doubles, d’un doux orange corail saumoné sur des rameaux non épineux encore nus. Il trouve sa place dans un jardin naturel même petit, formant un joli point focal, très graphique.

Cette variété ne craint ni le chaud, ni le froid (jusqu’à -25 °C), une fois établie, et s’épanouit de préférence au soleil, dans tout sol ordinaire, bien drainé, plutôt frais.

Il formera un buisson arrondi haut et large de 1 m environ dans une haie libre, en fond de massif en compagnie d’arbustes parfumés comme le chèvrefeuille d’hiver, les Lilas, ou palissé contre un mur avec un jasmin d’hiver, aussi bien qu’en isolé. Il peut être associé à d’autres arbustes à floraison printanière, comme l’Abeliophyllum distichum et le Groseillier de Gordon, Ribes x gordonianum.

Chaenomeles ‘Mango Storm’, Jasmin d’hiver, Abeliophylllum distichum, Lonicera japonica, et Lilas ‘Belle de Moscou’

Azalée de Chine 'fire ball'

Voici un arbuste de terre de bruyère remarquable pour ses fleurs de couleur rouge orangé brillant. En avril-mai, l’azalée ‘Fire Ball’ se couvre de bouquets de fleurs d’une exubérance toute exotique ! Il est aussi remarquable pour son feuillage cuivré du printemps à l’automne. Vigoureux et très résistant au froid, il ne demandera qu’une exposition plein soleil ou mi-ombre et un sol frais, léger, acide, sans calcaire. Haut de 1,50 m pour 1 m d’envergure, il se glissera facilement en massifs de terre de bruyère, en compagnie de Pieris, Kalmias, Andromèdes et d’Erables du Japon. Il se cultivera également très bien en pot sur la terrasse ou au balcon où il apportera une touche de vitalité.

Azalée ‘Fireball’, Kalmia blanc, Erable du japon et Pieris

Le Cytisus scoparius 'Goldfinch'

Appelé aussi « Genêt à balais », cet arbuste caduc offre à la fin du printemps une floraison particulièrement abondante, incroyablement lumineuse et parfumée. De mai à juin, ses rameaux légers se couvrent de fleurs de pois jaune-orangé et rouge à l’extérieur. Avec sa silhouette séduisante et aérienne, ‘Goldfinch’ a sa place dans tous les jardins naturels et sauvages où il apportera la touche vitaminée et sera source de lumière et de mouvement. Installez-le au sein d’une haie fleurie, d’un grand massif d’arbustes ou d’une rocaille ensoleillée. Avec sa taille modeste – 1 m de haut pour 1,50 m d’envergure – il pourra servir de point de mire au centre d’un petit jardin ou en pot sur une terrasse.

Rustique jusqu’à-15°C, il se développe au soleil dans tous les types de sols, de préférence légèrement acides. Le Genêt est parfait dans un jardin sans entretien.

Il fera sensation avec toutes les teintes chaleureuses comme le pêche ou l’abricot de vivaces à port bas comme les hélianthèmes, les potentilles ou les benoîtes et annoncera les floraisons échelonnées des forsythias, céanothes, buddleias. Il se marie bien, par contraste, à de nombreux arbustes à feuillages remarquables pourprés, comme les arbres à perruques, par exemple Cotinus coggygria ‘Royal Purple’. Sa ramure légère se détachera bien sur un fond persistant de conifères.

Cytisus scoparius ‘Goldfinch’, Ceanothe ‘Tuxedo’, Forsythia, Potentille fruticosa ‘Limelight’, Cotinus

Potentille arbustive 'Hopley's Orange'

Ce charmant buisson fleuri au feuillage caduc porte une généreuse floraison orange vif, qui colorera durablement jardins, terrasses et balcons de l’été jusqu’aux premières gelées. Ses fleurs délicates, aux allures de petites roses sauvages et au coloris éclatant, apportent la petite touche très gaie aux massifs fleuris, rocailles, bordures, haies basses, ou bacs. Elles deviennent jaune orangé au plus chaud de l’été.

Très facile de culture, la potentille arbustive ‘Hopley’s Orange’ apprécie d’être installée au soleil ou à mi-ombre, et dans un sol ordinaire très bien drainé où l’eau ne stagne pas.

Peu encombrante, elle s’adapte à tous les jardins et grâce à sa croissance rapide, elle est utile pour créer un jardin instantané.

En ponctuation colorée, elle resplendira en association avec des plantes méditerranéennes (Lavande, Romarin, Ciste, Fenouil, Pittosporum), pour une ambiance chaude et parfumée. Elle se mêle à tout type d’arbustes à floraison estivale comme les buddleia, lavatères, ou hibiscus.

Dans une composition solaire, elle saura accompagner les vivaces de plein soleil et apporter du volume dans un massif aux côtés des achillées millefolium, des Dahlias, Rudbeckias et Kniphofias.

Potentille ‘Hopley’s Orange, Pittosporum variegatum, Lavande, Achillea hybride ‘Little Moonshine’

Le Rhododendron 'Olga'

Cette belle variété est appréciée pour ses fleurs aux teintes douces et chaleureuses, d’un orange lumineux et dont la partie supérieure est délicatement mouchetée de rouge. Avec ses fleurs rassemblées en bouquets de 3 à 6 fleurs tel un tourbillon, le rhododendron ‘Olga’ illuminera un talus ou une rocaille en compagnie de Bruyères, d’une Azalea mollis ‘Glowing Embers’ et d’un Érable du Japon, dans une même harmonie de tons.

Il forme un buisson au port arrondi de 1 m de haut et d’envergure et sera aussi à l’aise en massif au jardin qu’en bac sur la terrasse.

Rustique jusqu’à -12°C, il aime les expositions ensoleillées ou de mi-ombre. Comme tous les rhododendrons, c’est un arbuste de terre de bruyère qui apprécie les sols non calcaires, frais, humifères et aérés à tendance acide.

Rhododendron ‘Olga’, Calluna vulgaris Alba, Acer palmatum Ornatum

Le Sesbania punicea 

Plus connu sous le nom de Flamboyant d’Hyères, ou encore de glycine écarlate, ce petit arbre apparenté aux cytises est florifère et très ornemental. Il séduit par une floraison spectaculaire en été sous la forme de fleurs de pois longues de 2 à 2,5 cm et d’un bel orange tirant sur le rouge, une teinte brillante mais qui n’agresse pas le regard.

De croissance très rapide, il atteint sa taille adulte en 2 à 3 ans, soit environ 2,50 m de hauteur pour 1,50 m d’envergure.

Sa floraison estivale éclatante fait de lui l’un des plus beaux arbustes des jardins de climat doux. Peu rustique, il ne se cultive en pleine terre que sur le pourtour méditerranéen et dans le sud-ouest de notre pays, partout ailleurs on l’adoptera dans un grand pot à remiser en hiver.

Il confère une belle touche exotique au jardin ou à la terrasse. Il est magnifique planté en massif avec le Caesalpinia gillesii, un autre petit flamboyant fortement imprégné d’exotisme, des tritomas ou encore une bignone ‘Madame Galen’ aux trompettes d’un bel orange, chaud et lumineux.

Une harmonie orange avec le Sesbania punicea, un tritoma (Kniphofia ‘Nancy’s Red)) et une Bignone ‘Madame Galen’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire