Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
seringat, philadelphus, comment choisir ?
conseil

Comment choisir le seringat idéal ?

Nos conseils d’achat pour trouver le seringat le mieux adapté à vos envies et votre jardin.

Le seringat (Philadelphus), aussi connu sous le nom de jasmin des poètes, est un arbuste très apprécié pour  son incroyable parfum fruité et sa belle floraison blanche à la fin du printemps.

Facile à cultiver, il se plaît dans la plupart des sols, même les plus pauvres, est peu sujet aux maladies et fait preuve d’une grande rusticité, ce qui en fait un arbuste incontournable au jardin.

Le genre Philadelphus compte environ 40 espèces. Si ce sont surtout la forme des fleurs (simples, doubles, solitaires, en grappe…) et ses effluves parfumés qui influent sur le choix d’un seringat, l’aspect du feuillage, la taille de l’arbuste et les contraintes de culture sont autant de  critères supplémentaires pour bien se décider. Découvrez notre guide pour trouver la variété de seringat parfaite.

→ En savoir plus avec notre fiche complète sur les Philadelphus

Les variétés de seringats les plus parfumées

S’il existe de rares variétés de seringats inodores, comme Philadelphus inodorus, la plupart de ces arbustes exhalent un parfum gourmand, immanquable surtout après une chaude journée ensoleillée.

Les effluves rappellent, selon les variétés, la fleur d’oranger, la fraise des bois, la rose ou le néroli.

Les variétés à floraison simple peuvent paraître moins impressionnantes, mais ce sont les seringats les plus parfumés. A l’inverse, les variétés à fleurs doubles, dont la floraison spectaculaire a le plus grand intérêt ornemental, sont moins odorantes.

Du côté des seringats les plus parfumés, on retrouve :

  • Philadelphus coronarius, variété ancienne très cultivée jadis pour son parfum intense, voire entêtant, de fleur d’oranger
  • l’espèce lemoinei, l’ancêtre de très nombreuses variétés et le seringat hybride le plus parfumé
  • ses cultivars ‘Avalanche’, ‘Gerbe de Neige’ ou ‘Manteau d’Hermine’ aux parfums envoûtants
  • la variété ‘Innocence’, considérée comme l’une des variétés de seringats les plus parfumées, dont l’odeur se rapproche du parfum du néroli
Comment choisir le seringat ideal

Philadelphus coronarius, ‘Lemoinei Avalanche’ (photo : L. Enking), et ‘Innocence’

En fonction de ses fleurs

Le seringat offre des fleurs solitaires en forme de coupe plus ou moins larges, d’une taille de  1 à 7 cm. Ses pétales arrondis blanc pur ou crème entourent un cœur d’étamines parfois légèrement coloré de jaune, de tons roses ou pourpres.

Mais certaines variétés offrent une floraison encore plus remarquable : grosses fleurs, fleurs groupées en grappes, en petits bouquets ou encore fleurs doubles.

Les seringats à fleurs simples

Les variétés anciennes proposent généralement des fleurs simples à 4 pétales, qui n’ont font pas moins de charmants arbustes floraux. C’est le cas par exemple du seringat ‘Innocence’.

Le Philadelphus ‘Belle étoile’ propose également des fleurs simples, dont les étamines jaunes dévoilent un très joli cœur pourpre contrastant, pour une véritable touche romantique au jardin.

Le Seringat de Lemoine Philadelphus Lemoinei se pare quant à lui d’une profusion de fleurs blanches aux inflorescences simples en corymbe : ses fleurs sont groupées un peu comme une ombelle, pour un bel effet de masse.

Les seringats doubles et semi-doubles

Pour profiter de grandioses floraisons doubles, adoptez Philadelphus ‘Virginal’ et ses fleurs blanches à étamines jaunes ou encore ‘Minnesota Snowflake’ pour ses fleurs doubles rappelant des jupons, réunies en grappes.

Le seringat double Philadelphus ‘Manteau d’Hermine’ s’habille de son côté de jolies fleurs aux tons blanc crème et l’hybride ‘Frosty Morn’ arbore de belles fleurs doubles rassemblées en bouquet.

La variété naine Philadelphus ‘Little White Love’ n’est pas en reste, avec sa floraison très double d’un blanc pur.

Philadelphus ‘Natchez’ est une variété offrant de grandes fleurs simples à semi-doubles, en forme d’étoiles et à l’aspect chiffonné charmant.

Enfin, Philadelphus ‘Dame Blanche’ a la particularité de proposer sur le même arbuste des fleurs soit simples, soit doubles groupées en bouquets : la variété idéale pour les indécis.

Les seringats à plus grandes fleurs

La variété de seringat ‘Belle Etoile’ et le seringat des jardins Philadelphus Starbright  se parent de grandes fleurs de 5 cm.

Philadelphus ‘White Rock’ (Pekphil) offre une cascade de fleurs blanches en corymbe, simples ou doubles, de 6,5 cm.

Enfin, le seringat blanc Natchez’ arbore des grappes serrées de grandes fleurs blanches atteignant 7 cm, portées par un feuillage bien fourni. Un véritable spectacle au jardin !

Selon la période de floraison

La floraison des seringats intervient généralement à la fin du printemps, mais peut débuter jusqu’en juillet pour les variétés les plus tardives.

Les seringats à floraison hâtive

Le seringat des jardins Philadelphus coronarius et son cultivar ‘Aureus’, mais également les variétés ‘Starbright’ et ‘Innocence’ sont les variétés qui fleurissent le plus tôt, dès le mois de mai ou juin.

C’est également le cas de Philadelphus ‘Manteau d’Hermine’, variété primée en Angleterre, et du seringat nain ‘Little White Love’.

Les seringats plus tardifs

Pour une floraison tardive en plein été, aux alentours de juillet, optez pour ‘Dame Blanche’, ‘Frosty Morn’, ‘Albâtre’, ‘Natchez’, le seringat des jardins ‘Belle Etoile’, le seringat blanc Philadelphus virginal ou le seringat de Lemoine Philadelphus lemoinei.

Selon la forme et couleur de son feuillage

Les seringats à feuillage décoratifs

Les seringats ont généralement un feuillage vert vif ou vert foncé, mais certains se parent de beaux feuillages panachés ou dorés.

Les cultivars de Philadelphus coronarius  offrent de beaux feuillages contrastés, comme ‘Aureus’ et son lumineux feuillage doré ou  ‘Variegatus’ et son magnifique feuillage vert clair, aux contours crème.

 ‘Innocence’ arbore de son côté des feuilles tachetées d’un chaleureux jaune d’or ou de tons crème.

Le seringat ‘Starbright’ offre des tons bronze et pourpres, de ses jeunes pousses à la base de ses fleurs. Ces couleurs originales en font une variété très appréciée, tout en élégance.

Enfin, ce n’est pas du côté du feuillage, mais de l’écorce que se démarquent ces 2 seringats : Philadelphus ‘Dame blanche’ garde un aspect décoratif même après la chute de son feuillage grâce à une écorce brune qui s’exfolie avec le temps ; de même, l’écorce brun-rouge ou brun-orangé de ‘Innocence’ se desquame en vieillissant, pour un effet très esthétique.

Les seringats au port retombant ou pleureur

Le port des seringats est généralement irrégulier et buissonnant, mais peut être plus ou moins étalé,  voire retombant.

‘Belle Etoile’ possède un  port arrondi presque pleureur, tout comme le seringat de Lemoine ‘Manteau d’Hermine’, dont le port étalé et les rameaux joliment arqués rappellent la forme d’un parasol.

Philadelphus ‘White Rock’ (Pekphil) offre un port compact, avec des rameaux retombant formant de véritables cascades de fleurs blanches, qui inondent le jardin.

Le Seringat blanc Philadelphus ‘Natchez’ arbore également un port en fontaine, avec de splendides grappes serrées de grandes fleurs blanches.

En fonction de sa taille

Les seringats ont des tailles plutôt variables. Certaines variétés ne dépassent pas 1 mètre à maturité et seront parfaites en pot ou dans les petits jardins.

A l’inverse, d’autres peuvent atteindre plus de 3 mètres de hauteur et d’envergure. Elles demanderont donc un espace plus conséquent.

Les petites variétés idéales pour les espaces restreints et la culture en pot 

Les espèces naines peu encombrantes et compactes s’adaptent parfaitement à la culture en pot ou bac. Elles trouveront leur place sur les terrasses, balcons ou dans les jardins urbains :

  • Philadelphus microphyllus, le plus petit des seringats, dépasse à peine les 1M
  • ‘Little White Love’, dont l’envergure à maturité atteint 1M, est également connu pour sa résistance naturelle à la pollution

Cette petite taille ne les empêche pas d’être très florifères et parfumés.

La variété américaine ‘Frosty Morn’ (1M25), les variétés  ‘Dame Blanche’ (1M30), ‘White Rock’ (1M50), ‘Manteau d’Hermine’ (1M de hauteur pour 1M50 d’envergure), ‘Natchez ‘ (1M60), ou encore le Philadelphus Lemoinei (1M50) se prêteront également très bien à la culture en pot et en petits espaces.

Comment choisir le seringat ideal

Philadelphus microphyllus à gauche (Photo : L. Enking), et ‘Frosty Morn’ à droite

Les variétés plus grandes

Le seringat blanc ‘Albâtre’, le seringat des jardins ‘Belle Etoile’ ou ‘Starbright’ peuvent atteindre 2M de hauteur.

‘Innocence’ a une taille et une envergure à maturité de près de 2M50, mais les plus grandes variétés peuvent atteindre des hauteurs supérieures. C’est le cas de Philadelphus coronarius, qui peut quant à lui arriver à maturité à une hauteur et une envergure avoisinant les 4M. Sa base s’élargit avec la croissance, ce qui lui permet d’avoir à terme une taille aussi haute que large.

Adapté à vos contraintes de culture

Les seringats sont peu exigeants et très robustes, ce qui en fait des arbustes  faciles à cultiver, même pour les jardiniers débutants.

Ils supportent les sols lourds (argileux), alcalins (calcaires) ou légers (limoneux), s’épanouiront dans un sol frais gardé humide en été ou  dans un sol plus aride, comme Philadelphus coronarius connu pour sa résistance à la sécheresse.

Les seringats les plus rustiques

Les seringats sont plutôt rustiques : ils supportent le froid généralement jusqu’à moins 20°C, même s’ils peuvent redouter les terres gorgées d’eau en hiver.

Pour des variétés supportant des températures encore plus basses, tournez-vous vers les variétés comme ‘Innocence’, ‘Manteau d’Hermine’, ‘Albâtre’ ou ‘Natchez’.

Dans les zones aux hivers froids et marqués, évitez à l’inverse les variétés un peu moins rustiques, comme le petit Philadelphus microphyllus, qui ne supporte généralement pas en dessous de -15°C.

Les seringats pour une exposition à l’ombre

Les seringats aiment les expositions au soleil ou à mi-ombre, mais certains comme Philadelphus ‘Natchez’ sont particulièrement tolérants et supporteront même les expositions ombragées.

De même, le beau feuillage décoratif de Philadelphus ‘Innocence’ redoute les rayons du soleil, donc se plaira davantage dans les zones ombragées ou mi-ombragées du jardin.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire