Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
becher un sol dur
conseil

Comment bêcher une terre trop dure ?

Nos conseils pour un bêchage efficace

Avant toute plantation, il est indispensable d’avoir un terrain bien préparé et propice à la culture. Or, il arrive que le sol soit dur et difficile à travailler. Surtout lorsque la terre est argileuse, sèche et qu’une croûte de battance s’est formée suite à un manque d’hydratation et d’humus. Les piétinements, le passage de véhicules ou les terrains laissés en jachère durant de longues années peuvent également être les causes d’une terre trop dure.

Pour avoir un sol vivant, il est primordial d’avoir une terre aérée et oxygénée. De plus, un sol décompacté permet à l’eau de s’infiltrer dans le sol et ainsi d’éviter le ruissèlement en surface. De ce fait, les plantes seront bien hydratées. La préparation du terrain est donc une étape importante pour le bon développement des futures plantations, mais le bêchage d’une terre dure est aussi un travail épuisant et peut engendrer des blessures et mal de dos. Voici nos conseils pour jardiner une terre trop lourde dans de bonnes conditions.

Quelle est la bonne période pour le faire ?

Lorsque le sol est souvent dur et difficile à travailler, nous vous conseillons de bêcher en fin d’automne ou au début du printemps, hors des périodes de gel qui rendent la terre dure et compacte et hors des jours de fortes pluies où les sols sont détrempés et trop boueux. De plus, durant l’hiver, le gel participera partiellement à l’émiettement de la terre en faisant éclater les mottes.

Quels outils utiliser ?

Investissez dans des outils de bonne qualité avec un manche résistant et adaptés à votre taille. En effet, ses outils vous seront utiles d’année en année. S’ils sont utilisés dans de bonnes conditions et entretenus régulièrement, ils tiennent toute une vie. Selon la méthode choisie, il vous faudra :

  • une fourche bêche, ses dents rentrent facilement dans la terre et elle retourne le sol sans l’abîmer,
  • une pioche de terrassier ou de cantonnier si votre terrain est pierreux,
  • une fourche écologique, très souvent appelée Grelinette, elle décompacte sans retourner la terre et préserve les organismes vivants du sol avec l’avantage d’être moins fatiguant que d’utiliser la bêche,
  • une griffe, également appelée croc, pour briser les mottes,
  • un râteau.

Sachez que les fourches écologiques peuvent avoir de 3 à 5 dents en fonction de leur utilisation :

  • 3 dents, la plus légère, elle convient donc pour les sols lourds et pour les petits carrés potagers,
  • 4 dents, elle est adaptée aux sols argileux et conseillée aux femmes pour son poids raisonnable,
  • et 5 dents, à utiliser pour les grandes surfaces à travailler ; en revanche, elle est plus lourde.
outils pour bêcher

De gauche à droite : fouche bêche, fourche écologique et griffe

Comment procéder ?

Avant de bêcher, quelques préparatifs sont nécessaires :

  • pour les jardiniers non pressés, le sol peut être amendé en automne avec du fumier ou du compost qui va se décomposer durant l’hiver et créer de l’humus primordial au développement de la faune du sol qui va prémâcher le travail. Au printemps, le sol sera alors plus souple pour débuter le bêchage ;
  • tondez l’herbe à ras si le terrain est enherbé ;
  • s’il n’y a pas eu de pluie 48 heures avant le bêchage, arrosez la terre en plusieurs fois pour que l’eau pénètre progressivement et ramollisse la terre. Si besoin, à l’aide d’une barre à mine, faites des trous espacés de manière régulière dans la terre. Attention, le sol ne doit pas devenir boueux ;
  • prévoyez l’emplacement des allées pour circuler entre vos plantations.

Utilisation de la fourche-bêche

  • le jour J, amendez votre sol si cela n’a pas encore été fait
  • munissez-vous de la fourche-bêche, dite aussi fourche à bêcher
  • pour ne pas piétiner votre travail, bêchez le terrain à reculons
  • gardez toujours le dos droit
  • enfoncez l’outil verticalement à l’aide du pied dans la couche supérieure du sol, soit 20 cm de profondeur environ
  • soulevez la motte et retournez-la en faisant levier avec votre cuisse
  • brisez la motte
  • reculez d’un pas et recommencez
  • passez la griffe pour casser les mottes
  • enfin, nivelez le sol au râteau.

comment bêcher terre dure

Utilisation de la fourche écologique ou grelinette

L’utilisation est identique à celle de la fourche-bêche à un détail près : cette fourche ou grelinette ne retourne pas la terre. En effet, il suffit d’enfoncer l’outil dans le sol et simplement de tirer vers vous les manches de l’outil qui va soulever et aérer la terre.

Le sol est maintenant prêt pour la culture, n’attendez pas trop pour semer ou planter, la terre risque de se tasser à nouveau et un nouveau bêchage sera nécessaire ! Lorsque la plantation est terminée, recouvrez les pieds de vos plantes d’un épais paillage pour garder de la fraicheur et éviter que la terre ne se dessèche trop vite en été et redevienne trop dure.

avantages paillage sol dur

Méthodes alternatives

Il existe d’autres méthodes pour décompacter un sol trop dur :

  • semer des engrais verts à l’automne ou au printemps, comme la moutarde, la phacélie, la luzerne, les trèfles, le seigle ou la vesce qui aèrent le sol par le travail de leurs racines et servent de nourriture à la faune du sol ;
  • l’utilisation d’une motobineuse ou d’un motoculteur : peu écologique, cela peut représenter un coût élevé, de plus, la terre risque d’être retournée trop profondément et donc d’engendrer une dégradation de la vie du sol ;
  • les jardiniers adeptes de la permaculture contournent le problème du sol trop dur en créant des buttes de culture.
permaculture, culture en lasagne, alternatives sol dur

Butte de culture hors-sol (Photo Natureln)

Pour aller plus loin

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire