Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
culture sur botte de paille
conseil

La culture sur botte de paille

Un concept original de culture hors-sol

Loin de nous l’idée de vous mettre sur la paille ! Pourtant, cette culture sur bottes de paille est une technique pour cultiver de beaux légumes, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques hors-sol, sans effort. Le sol de votre potager est très pauvre ? Vous vivez en milieu urbain et ne disposez que d’une minuscule cour, voire d’un simple balcon ? Testez ce concept développé par Joël Kartsen aux États-Unis dans les années 1960 qui peut paraître révolutionnaire : la botte de paille propose un milieu drainant, aéré et surtout riche en nutriments, où il est possible de semer et de planter. On vous explique comment et quand procéder pour adopter la culture sur paille.

La culture sur botte de paille, c'est quoi exactement ?

La culture sur bottes de paille (« straw bale gardening » en anglais) est un procédé de culture totalement indépendant du sol. Les légumes, petits fruits, herbes aromatiques et fleurs ne s’enracinent pas dans la terre mais entre les brins de paille qui constituent la botte. Concrètement, la botte de paille peut être posée sur n’importe quel sol, que ce soit une terre infertile, une pelouse, une dalle de béton, voire le sol d’une terrasse ou d’un balcon. Avec la culture sur paille, on peut donc jardiner dans un milieu hostile, non adapté.

Pour autant, la paille seule ne suffit pas. Il faut en effet enclencher un processus de décomposition en ajoutant de l’eau et en faisant un apport d’azote. Ainsi, il suffit d’ajouter du sang séché, de la corne broyée, du guano ou des fientes de poule, du fumier ou du purin d’ortie, éventuellement de la cendre de bois. Sous l’action des bactéries et grâce aux apports réguliers d’eau, la paille va se décomposer et constituer un milieu idéal pour le développement des plantes, avec une température constante d’environ 20 °.

Quelle paille utiliser ?

Le choix de la botte de paille est essentiel pour la réussite de ce type de culture. Avant tout, vous devez avoir la certitude que les céréales ont été cultivées en agriculture biologique ou en agriculture raisonnée, sans utilisation de pesticides, fongicides et autres traitements.

Préférez une paille de blé plutôt qu’une paille d’orge, d’avoine ou de seigle, qui se décompose moins vite. En revanche, la botte de foin qui n’est au final que de l’herbe n’est pas recommandée car les adventices pousseraient plus vite que vos légumes.

paille

La botte doit être suffisamment serrée pour retenir l’eau d’arrosage et les matières organiques, et surtout au moins vieille de 2 ans. Ainsi, le processus de décomposition sera déjà légèrement amorcé. Enfin, une botte de 25 kg semble être le poids idéal.

Le plus compliqué reste de se procurer des bottes de paille. Essayer de pousser la porte des exploitants agricoles ou des éleveurs de volaille qui se feront un plaisir de vous vendre les bottes inutilisables.

Comment planter ou semer sur une botte de paille ?

Avant tout, les bottes de paille doivent être placées au soleil et tournées de telle sorte que les brins soient à la verticale.

Avant de commencer à cultiver sur botte de paille, il est nécessaire de « préparer le terrain », en l’occurrence la paille. Elle doit en effet atteindre le bon degré de fermentation afin de semer ou planter. Cette étape dure environ une dizaine de jours.

Les différentes étapes pour mener à bien ce processus :

  • Posez la botte de paille sur une bâche plastique deux fois plus grande que la botte, à son emplacement définitif. N’oubliez pas qu’une botte humide sera difficile à déplacer.
  • Arrosez la botte pendant trois jours.
  • Recouvrez la botte de paille d’un apport d’engrais azoté et d’une couche de compost.
  • Refermez hermétiquement la bâche plastique sur la botte de paille
  • Au bout de 10 jours, la fermentation s’est faite et la température de la paille atteint 20 °.
  • Retirez la bâche.

Il est également possible de procéder sans bâche en arrosant et en ajoutant les engrais azotés chaque jour en diminuant petit à petit les doses. Là encore, après 10 jours, la paille est prête.

Quelles plantes pour la culture sur botte de paille ?

Aussi originale soit-elle, la culture sur paille n’est pas adaptée à tous les végétaux. Ainsi, les légumes-fruits tels que les tomates, les aubergines, la grande famille des courges et courgettes, les poivrons et les piments, les melons vont apprécier ce « substrat » riche, aéré et bien drainé.

Les légumes-graines comme les haricots, les fèves ou les petits pois peuvent aussi se complaire, les racines dans la paille. Tout comme les fraises qui trouveront le terrain idéal pour se développer.

En revanche, les légumes-racines comme les carottes, les radis, les betteraves sont moins enclins à adopter la culture sur botte de paille.

N’hésitez pas également à planter des aromatiques ou des fleurs qui apporteront une touche esthétique.

Les avantages à cultiver sur paille

Utiliser une botte de paille comme support de culture présente de nombreux atouts :

  • La botte se pose n’importe où, même en milieu urbain.
  • Accoler plusieurs bottes donne un charme champêtre à votre espace extérieur.
  • Pas de bêchage, pas de binage, pas de désherbage…Jardiner devient un jeu d’enfant.
  • Pas de mal de dos car la botte de paille est surélevée. C’est une culture qui peut être adaptée pour les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite.
  • Le milieu étant chaud, la botte de paille est idéale pour les semis précoces et les cultures tardives.
  • La biodiversité est assurée car de micro-organismes se développent au sein de la paille.
  • On est dans le zéro déchet car, au bout de 2 ans de culture, la paille devient paillis pour le potager.

Les quelques petits inconvénients

  • La culture sur paille nécessite des arrosages réguliers. Si vous possédez un récupérateur d’eau de pluie, c’est parfait.
  • Les apports d’engrais organiques sont tout aussi réguliers que les arrosages.
  • La culture sur paille demande de la rigueur et une attention accrue.

Articles connexes


conseil

La culture en lasagne

Lire la suite +

conseil

Le potager en carrés

Lire la suite +

Blog

J’ai testé pour vous : une formation en permaculture

La permaculture, c’est tendance ! On en entend parler presque partout : dans les magazines...
Lire la suite +

Blog

Permaculture et jardin potager, on en parle ?

S’il est bien un sujet qui questionne et qui passionne, c’est la permaculture. Jugez plutôt ...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire