Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Érable du japon en pot - conseils de culture
conseil

Érables du Japon en pot : choix, plantation et entretien

Tous nos conseils pour réussir sa culture

Cultiver les Érables du Japon en pots permet de profiter de leur beauté si le sol de votre jardin n’est pas adapté ou de les admirer sur une terrasse, un balcon ou dans une cour en ville. Dotés de feuillages découpés d’une rare élégance, ces arbres japonais de mi-ombre illuminent l’arrière-saison de leurs superbes couleurs automnales. Les Érables japonais s’intègrent dans toutes les ambiances, des plus ‘zen’ aux plus modernes.

De croissance lente et peu encombrants, il en existe même des variétés naines, qui trouvent place dans tous les espaces, même les plus petits. La plantation, l’entretien et la taille de ces arbustes très décoratifs est simple, pour peu que vous respectiez certaines règles. Suivez tous nos conseils pour réussir la culture de votre Érable du Japon en pot !

Choisir son Érable du Japon

Les Érables Japonais offrent une diversité surprenante. Très décoratifs, ils deviennent les stars du jardin quand, l’automne venu, ils se parent de couleurs flamboyantes. La croissance lente et le développement moyen de ces arbustes permettent de les cultiver facilement en pot. Les plus grands demandent des pots un peu plus importants, mais des érables nains existent également. Vous trouverez une très belle sélection dans cet article : « Érables du Japons nains : les meilleurs variétés ».

Dans tous les cas, sachez qu’un arbre grandit moins en container qu’en pleine terre, ce qui vous laisse un peu de liberté.

Parmi mes érables du Japon préférés, figurent :

  • ‘Jordan’ affiche un vert tendre au printemps, puis se teinte d’un jaune d’or et d’orange à l’automne.
  • ‘Orange Dream’ débourre dans des tons orangés lumineux, passe ensuite au vert en été et finit dans des teintes dorées et orangées.
  • ‘Atropurpureum’ passe du pourpre au rouge éclatant en automne.
  • ‘Butterfly’ propose un feuillage teinté de rose au printemps, puis panaché de crème et de vert par la suite.
  • Le feuillage peut être plus large et palmé, comme celui de ‘Ozakazuki’, tandis que d’autres, comme ‘Garnet’, arborent des feuilles découpées comme de la dentelle. ‘Aconitifolium’ imite quant à lui le feuillage des aconits.
  • Certaines écorces sont également remarquables, comme celle de ‘Sangokaku’, dont les teintes corail s’intensifient au cœur de l’hiver.
  • Parmi les érables du Japon, vous pouvez en choisir un au port étalé et pleureur comme celui offert par ‘Ornatum’, ou préférer celui plus érigé de ‘Katsura’.
cultiver un érable japonais en pot

Quelques exemples d’érables japonais pour culture en pot : ‘Orange Dream’, ‘Dissectum Garnet’ et ‘Aconitifolium’

Quel pot pour mon Érable du Japon ?

Pour réussir la culture d’un Érable du Japon en pot, il faut choisir un contenant adapté. Voici mes conseils :

  • Comme les Érables du Japon développent un système racinaire plutôt horizontal, optez pour un pot assez large.
  • Adaptez la taille du pot à l’arbuste. Plantez votre érable dans un pot dont la taille est légèrement supérieure à celle de la motte. Vous augmenterez peu à peu la taille du contenant lors des rempotages ultérieurs.
  • Évitez les pots bombés dont le sommet se rétrécit, qui rendent les futures manipulations difficiles.
  • Les matières synthétiques (plastique, PVC, fibre de verre…) retiennent bien l’humidité, tout comme les pots vernissés qui sont, par ailleurs, plus esthétiques. Assurez-vous qu’ils résistent au gel. Les containers en terre cuite, à la porosité importante, entraînent un dessèchement plus rapide du substrat.
  • Assurez-vous qu’un trou de drainage est présent dans le fond du pot. Au besoin, percez-le vous-même.
cultiver un érable japonais en pot

Exemples de contenants… attention à la terre cuite qui sèche très vite !

Quel terreau pour un Érable du Japon en pot ?

Utilisez un substrat drainant et aéré mais qui reste frais, au Ph neutre à acide. L’idéal est de composer vous même un mélange adapté, du type :

  • 1/2 d’un bon terreau du commerce, fibreux et humifère (évitez le compost maison, potentiellement vecteur de maladies)
  • 1/4 d’écorces de pin de petit calibre
  • 1/4 de perlite, de vermiculite, de petits gravillons ou de sable de rivière
  • Rajoutez un bonne poignée de corne broyée, qui libère progressivement de l’azote à votre érable.

Attention, bien que faisant partie des arbustes de terre de bruyère, nous déconseillons la terre de bruyère. Découvrez pourquoi dans cet article : « Terre de bruyère : comment bien l’utiliser au jardin »

Comment planter et où placer un Érable du Japon en pot ?

Les différentes étapes de la plantation

  1. Commencez par installer une couche de drainage au fond du pot (des billes d’argile par exemple), sur une épaisseur d’environ 5 à 10 cm.
  2. Recouvrez la couche de drainage d’un voile géotextile. Il empêchera les racines de se mélanger au drainage, tout en laissant s’écouler l’eau en excès.
  3. Versez une partie de votre substrat dans le pot et tassez à la main. La bonne quantité est celle qui vous permet d’y poser la motte de façon à ce que sa surface soit à peu près au même niveau que les bords supérieurs du contenant.
  4. Placez votre érable au centre du pot et vérifiez qu’il est d’aplomb. Assurez-vous que le collet (point de jonction entre le tronc et les racines) n’est pas enterré.
  5. Comblez autour de la motte avec le reste de substrat et tassez à nouveau.
  6. Arrosez abondamment, en plusieurs fois, pour bien tasser la terre autour de la plante.
  7. Recouvrez d’une couche de paillis (des écorces de pin par exemple), pour garder les racines au frais.

Où placer mon Érable du Japon en pot ?

Les Érables du Japon n’aiment pas les expositions brûlantes. Privilégiez les situations mi-ombragées, où votre arbuste bénéficie de quelques heures de soleil dans la journée mais reste protégé des rayons de la mi-journée. Le couvert d’un arbre caduc qui procure une ombre tamisée est idéal. Si elles ont trop chaud, les feuilles de l’Érable japonais peuvent brunir, sécher, voir même tomber. Dans les régions les moins chaudes, une exposition plus ensoleillée est envisageable. Les Érables japonais acceptent une ombre plus dense, mais leur coloration automnale y sont plus discrètes.

De façon générale, les Érables pourpres supportent un peu mieux les expositions lumineuses et ensoleillées que ceux au feuillage clair.

Placez votre Érable à l’abri des vents froids et desséchants, qui peuvent abîmer le feuillage.

Un Érable du Japon en pot peut s’installer au jardin (dans le cas d’un sol inadapté) et fait également merveille, sur une terrasse, un balcon ou dans un patio. Associez-le à d’autres plantes pour des décors plein de charme, comme ceux suggérés dans notre article Érables du Japon : 9 idées d’associations réussies

cultiver un érable japonais en pot

Entretenir un Érable du Japon en pot : arrosage, engrais, rempotage, taille

Arroser un Érable du Japon en pot

L’érable du Japon aime les sols frais mais drainés. En pot, le volume de terre, moins important, impose des arrosages réguliers en période végétative (1 à 2 fois par semaine environ).

Pour savoir s’il est nécessaire d’arroser, enfoncez un doigt dans le substrat. S’il ressort sec, arrosez, s’il ressort humide, n’arrosez pas.

Arrosez de préférence le soir, une fois les grosses chaleurs de la journée passées. Assurez-vous que votre eau n’est pas trop calcaire, dans le cas contraire, utilisez de l’eau de pluie. La quantité dépend du volume du contenant, mais lorsque l’eau s’écoule par le bas du pot, c’est le signe que l’arrosage est suffisant. Dans les régions les plus chaudes, n’hésitez pas à rajouter une dose de rétenteur d’eau de type Stockosorb au substrat au moment de la plantation.

En automne, les pluies naturelles suffisent généralement, mais il est nécessaire d’arroser en cas de déficit.

En hiver, il est habituellement inutile d’arroser. Si vous devez toutefois le faire, procédez hors période de gel.

Dans tous les cas, le substrat doit rester frais mais jamais gorgé d’eau, au risque d’asphyxier les racines ou de favoriser les maladies.

Fertiliser un Érable du Japon en pot

Peu gourmand, l’Érable du Japon gagne néanmoins à être fertilisé lorsqu’il est cultivé en pot. Un engrais pour plantes de terre de bruyère est bien adapté. Faites cet apport en fin d’hiver ou tout début de printemps, lorsque l’arbuste développe ses premières feuilles. Respectez les dosages indiqués sur l’emballage.

Évitez d’employer du compost maison, vecteur potentiel de maladies et parasites.

Rempoter un Érable du Japon

Il est conseillé de rempoter un Érable tous les 3 à 5 ans, entre mi-novembre et mi-févier, toujours hors période de gel.

Les jeunes sujets sont à rempoter dans un contenant légèrement plus grand.

Les Érables du Japon adultes et de bonne taille peuvent être rempoter dans le même contenant, à condition de changer une partie du substrat et de retailler un peu les racines.

  • Comment rempoter un jeune Érable du Japon ?
  1. Sortez la motte de son contenant.
  2. Nettoyez et désinfectez le pot (eau savonneuse additionnée d’un désinfectant), et rincez-le abondamment.
  3. Si nécessaire, démêlez légèrement les racines (en particulier si elles se sont enroulées dans le fond du pot). Au besoin, épointez leurs extrémités à l’aide d’un sécateur désinfecté.
  4. Installez le drainage et le substrat, comme pour une plantation classique en pot.
  5. Replacez la motte dans le pot, comblez avec votre mélange, arrosez et paillez.

cultiver un érable japonais en pot

  • Comment rempoter un Érable du Japon adulte?
  1. Sortez l’arbuste de son contenant, en basculant le pot.
  2. Nettoyez, désinfectez et rincez le pot.
  3. Grattez la motte de façon à libérer environ 1/4 à 1/3 des racines. L’utilisation d’un jet d’eau peut vous faciliter la tâche.
  4. A l’aide d’un sécateur désinfecté, retaillez les plus grosses racines, afin de les inciter à reformer un beau chevelu. Ne supprimez jamais plus d’1/3 des racines.
  5. Préparez le contenant (drainage, substrat) et replacez votre sujet au centre, en veillant à ce que le collet soit au même niveau que le terreau. Comblez avec votre mélange.
  6. Arrosez très généreusement, pour supprimer toute poche d’air éventuelle, et paillez.

Surfacer un Érable du Japon

Le surfaçage est une technique qui permet d’éviter le rempotage, ce qui peut être utile en cas de gros sujet, dont la manipulation est difficile ou impossible.

Il s’effectue entre novembre et février, de la façon suivante :

  1. Enlevez le paillage de la surface du pot.
  2. Grattez la terre en surface, sur quelques centimètres, à l’aide d’une griffe. Essayez de ne pas trop blesser les racines et évitez surtout de blesser le tronc et sa base.
  3. Remplacez la terre extraite avec un mélange adapté. Ajoutez une poignée d’engrais à libération lente, de type corne broyée.
  4. Arrosez abondamment et paillez.

Comment tailler un Érable du Japon en pot ?

Arbuste à croissance lente, l’Érable du Japon ne nécessite habituellement pas d’être taillé. Vous pouvez cependant souhaiter équilibrer la silhouette ou supprimer les bois morts.

En été, coupez les petits bois morts et les brindilles sèches, plus facilement repérables, à l’aide d’un sécateur bien affûté et désinfecté.

Les coupes plus importantes sont à réaliser en hiver. Utilisez un sécateur, un ébrancheur ou une scie égoïne désinfectés entre chaque sujet à tailler. Les coupes doivent être nettes et propres. Pensez à les badigeonner avec un mastic cicatrisant.

Pour mieux connaître ces arbustes très décoratifs, n’hésitez pas à lire notre dossier sur les Érables du Japon : planter, tailler et entretenir.

Hivernage et maladies de l'Érable du Japon en pot

Plantés dans de bonnes conditions, à la bonne exposition et entretenus régulièrement, les Érables japonais peuvent vivre très longtemps en pot.

Bien qu’ils soient rustiques (-15°C à -20°C), il peut être nécessaire de protéger les érables cultivés en pot en cas de froid intense et durable.

Quelques précautions peuvent ainsi être mises en place :

  • si le pot n’est pas trop lourd, placez-le sur des cales, afin de l’isoler du sol.
  • enveloppez le pot de couches de carton ou de plastique à bulles, maintenues en place avec une ficelle.
  • installez un voile d’hivernage autour de la ramure, voile que vous ôterez dès que le temps se radoucit

Les Érables du Japon peuvent se montrer sensibles à diverses maladies (verticilliose, maladie du corail, armillaire), dont certaines peuvent lui être fatales. Ils peuvent également être attaqués par des ravageurs. Pour les reconnaître et les identifier, lisez notre article sur les maladies et les ravageurs des Érables du Japon. 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire